La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ana GUTU Docteur ès-lettrs ULIM 10 mai 2012. Il est difficile de dire à quel point les Amériques ont reproduit le patrimoine des valeurs européennes,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ana GUTU Docteur ès-lettrs ULIM 10 mai 2012. Il est difficile de dire à quel point les Amériques ont reproduit le patrimoine des valeurs européennes,"— Transcription de la présentation:

1 Ana GUTU Docteur ès-lettrs ULIM 10 mai 2012

2 Il est difficile de dire à quel point les Amériques ont reproduit le patrimoine des valeurs européennes, mais nous pouvons certainement ressentir à quel point les civilisations métissées du Nouveau Monde ont enrichi le patrimoine universel par leurs contributions inédites à tout ce que signifient expériences pittoresques, coloris culturel, ancienneté de lhumanité.

3 Hernan Cortès ( )

4 Le rêve de Malinche, Antonio Ruiz, 1930

5 Frida est exceptionnel surtout grâce à cette ténacité et à cette soif de vivre qui, multipliées par son talent et son désir de création, ont fait delle une véritable héroïne de sa propre vie.

6 La vie du couple n a pas é t é du tout facile. On les avait surnomm é s « l é l é phant et la colombe », car Frida é tait mince et petite, tandis que Diego é tait de grande taille et un peu gros par rapport à sa femme.

7 La toile est un véritable miroir de lesprit de Frida, déchiré et dédoublé en même temps. Frida exprime une ambivalence constante dans toute sa création picturale, ambivalence qui fit croire aux surréalistes que Frida était une des leurs : « ambivalence entre la joie et la douleur, lillusion et lhorreur, la destruction et la vitalité, la réalité brutale et le " miracle", lamour et la colère, la vie et la mort »

8 Frida a exposé ses peintures aux États-Unis, à Mexico, à Paris. Elle fut déçue par les surréalistes français après son exposition en 1938, elle fut déçue par lEurope qui entrait en guerre, et cela peut- être aussi à cause du fait que son exposition fut un véritable fiasco financier.

9 Frida y incarne lessence de son esprit dédoublé. Toute sa vie fut un dédoublement. Dédoublement de son identité – née dune mère indienne et dun père européen -, dédoublement de sa personnalité – un corps physique infirme et détruit par laccident et les opérations chirurgicales, cloué au lit, et un esprit créateur, transgressant les frontières de limaginaire, capable de (re)donner la vie à son corps infirme et denthousiasmer les autres par lart du pinceau, mais aussi par le physique inédit. Dédoublement dans lamour – Frida aima éperdument toute sa vie Diego, mais elle le rejeta implacablement vers la fin de sa vie, livrée à la douleur permanente et aux relations intimes avec des femmes. Ambivalence et liberté sont les deux concepts qui pourraient définir la création inédite de Frida.

10 Dans lesprit populaire Eva est restée une figure mythique, car elle sera gardée à jamais dans la mémoire populaire comme lavocate des humbles. Sur son lit dhôpital Eva Perón, accablée par le cancer, continuait de recevoir des gens simples qui venaient lui raconter leurs problèmes, qui lui demandaient aide. Ayant vécu 33 ans seulement, Eva réussit à transformer radicalement le visage de la politique en Argentine. Elle incarna les aspirations des gens simples, grâce aussi à ses origines modestes, à sa persévérance pour réussir.

11 cest en 1942 quelle réalise le bond définitif pour sassurer un soutien financier autosuffisant. Elle fut acceptée par la Radio el Mundo, où elle devint la modératrice dune série démissions dramatisées, consacrées aux femmes fameuses.

12 En 1943 Eva entra dans l activit é syndicaliste et fut é lue à la tête du syndicat des acteurs des th é âtres radiophoniques. La situation politique en Argentine é tait tr è s compliqu é e. Apr è s 13 ans d une gouvernance de coalition corrompue, de nouveaux leaders politiques, surtout des militaires et des syndicalistes, viennent aux pouvoir. Parmi eux le jeune g é n é ral Juan Per ó n, qu Eva rencontra en 1944 lors d une remise de prix aux jeunes actrices ayant r é colt é le plus de fonds au profit des familles pauvres (Narvaez, 200). Argentine.

13

14 En 1946 Eva inspira un texte de loi très bref, contenant seulement trois articles, qui donnait le droit aux femmes de voter. Lopposition conservatrice était contre ce projet de loi, mais aussi certains politiciens du camp des péronistes. Ils accusaient Eva dingérence et de pression politique. Une année après, le projet de loi fut adopté au parlement.

15 Eva Peron meurt le 26 juillet à 20 heures 25 minutes 1952, et depuis lors, durant des ann é es, à cette heure la radio nationale a annonc é que c é tait l heure à laquelle Evita Per ó n passa à l immortalit é. Ses funérailles se sont transformées en manifestation nationale. Deux millions de personnes vinrent conduire Evita dans son dernier chemin.

16 Le discours politique dEva na pas échappé au dédoublement de ses principes : dun côté Eva plaidait pour un féminisme militant, pour lémancipation politique de la femme, dun autre côté les discours politiques dEva constituaient un véritable éloge de Juan Perón, son mari, le président du pays. Elle exaltait la grandeur de Perón et la petitesse de sa femme. Pourtant, la popularité dEvita était plus grande que celle de son mari. Evita était issue du peuple, tandis que son mari sidentifiait à la classe aisée des militaires et des nobles dArgentine. Eva Perón connut le culte de la personnalité de son vivant. Des rues et des édifices en Argentine portaient son nom, son premier livre fut déclaré livre scolaire, le Congrès de la Nation lavait nommée « Chéfesse Spirituelle de la Nation » (Jefa Espiritual de la Nación). Des portraits, des cartes postales, des sculptures avaient envahi le pays, fait qui ne plaisait guère à léglise catholique, car Evita était associée à la Vierge Marie. Jamais aucune femme politique navait rien fait de pareil dans lhistoire de lArgentine au milieu des dictatures qui se succédaient au XX e siècle.

17 Les trois femmes légendaires de lAmérique Latine ont inscrit des pages inédites dans lavancée de la liberté de la création féminine, même si les domaines de leurs activités ont été différents. Pour toutes les trois la liberté fut une condition obligatoire de leurs activités de création. Toutes les trois ont fait preuve dune forte volonté et dune vitalité sans précédant, propres plutôt aux hommes. Toutes les trois ont influencé irrévocablement lhistoire de leur nation ou de leurs pays. Toutes les trois ont suscité des appréciations et des interprétations différentes de leurs actions et de leurs créations. Toutes les trois ont été déchirées de leur vivant par des sentiments contradictoires. Toutes les trois sont entourées de légendes et de mysticisme. Toutes les trois méritent les éloges les plus fervents de la postérité.

18 Alarcon N. Chicanas Feminist Literature: A Re-vision through Malintzin: Putting flesh back on the Object. In: The Bridge Called my Back: Writings by Radical Women of Color, New York, Kitchen Table, Brandon W. The American Heritage: Book of Indians. New York, American Heritage/Bonanza Books, Diaz del Castillo B. Histoire véridique de la conquête de la Nouvelle Espagne. Paris, G. Maison, Eva Peron. Biografia. peron.html, consulté le http://pdf.rincondelvago.com/eva- peron.html Gabrielli R. Frida es la libertad consulté le Garcia Lupo R. Eva : filantropia de choque htm, consulté le htm Gargatagli A. La traducción de America. Barcelone, Premier Congrès International sur la Traduction, 1992.

19 Ghioldi A. El mito de Eva Perón. Buenos Aires, Editorial La Vanguardia, 1953.http://pdf.rincondelvago.com/eva-peron.html, consulté le http://pdf.rincondelvago.com/eva-peron.html consulté le Les traducteurs dans lhistoire. Sous la direction de Jean Delisle et Judith Woodsworth, Les Presses de lUniversité dOtawa, p. Madariaga S. de. Hernan Cortès Conquerror of Mexico. Londres, Hodder and Stoughton LTD Narvaez P. Nini, libertad et los celos de Evita htm, consulté le htm Rico. A. Frida Kahlo - fantasía de un cuerpo herido. Mexico, Plaza y Valdes, 2004.http://books.google.es/books?id=aaHqCiOUcTMC&lpg=PP1& pg=PA114#v=onepage&q&f=false, consulté le http://books.google.es/books?id=aaHqCiOUcTMC&lpg=PP1& pg=PA114#v=onepage&q&f=false Yapp R. Peron kept Nazi treasure taken from Jews entina/ /Eva-Peron-kept-Nazi-treasure-taken-from- Jews.html#.TmDiXVVSEbY. , consulté le entina/ /Eva-Peron-kept-Nazi-treasure-taken-from- Jews.html#.TmDiXVVSEbY.

20 Ana GUTU Premier Vice-Recteur Docteur, Professeur universitaire


Télécharger ppt "Ana GUTU Docteur ès-lettrs ULIM 10 mai 2012. Il est difficile de dire à quel point les Amériques ont reproduit le patrimoine des valeurs européennes,"

Présentations similaires


Annonces Google