La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SEMINAIRE FAO SUR LES PRODUITS ALIMENTAIRES DE QUALITE LIEE À LORIGINE ET AUX TRADITIONS EN MEDITERRANEE Casablanca, Maroc: 8 – 9 novembre 2007 La démarche.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SEMINAIRE FAO SUR LES PRODUITS ALIMENTAIRES DE QUALITE LIEE À LORIGINE ET AUX TRADITIONS EN MEDITERRANEE Casablanca, Maroc: 8 – 9 novembre 2007 La démarche."— Transcription de la présentation:

1 SEMINAIRE FAO SUR LES PRODUITS ALIMENTAIRES DE QUALITE LIEE À LORIGINE ET AUX TRADITIONS EN MEDITERRANEE Casablanca, Maroc: 8 – 9 novembre 2007 La démarche tunisienne en matière de qualification géographique des produits agricoles Présentée par : Mr.Toukabri Abdelmoumen

2 Le secteur agricole occupe une place de choix dans léconomie tunisienne et joue un rôle important dans le développement régional et la réalisation de la sécurité alimentaire du pays. En 2006, ce secteur a contribué à : 12% du PIB 16% de lemploi 10% à lexportation des biens

3 La Tunisie a participé dés les années 1990 aux négociations commerciales multilatérales (adhésion au GATT en 1991) La Tunisie a signé laccord de libre échange avec lUnion Européenne en 1995 La Tunisie a également signé plusieurs accords commerciaux avec les pays maghrébins et arabes et de puis 1998 a engagé la mise en vigueur de laccord régional instituant graduellement la grande zone de libre échange arabe sur une période de 10 ans La Tunisie a signé laccord de libre échange avec les Pays de lAELE en 2005 Ces résultants encourageants sont directement liés à la politique douverture engagée de longue date :

4 Lapparition de nouveaux acteurs commerciaux notamment la grande distribution Un accès de moins en moins restrictif au marché tunisien pour les produits étrangers Lévolution du niveau de vie du tunisien ce qui a engendré une demande de plus en plus différenciée Dés défis majeurs se posent pour les produits agricoles et agroalimentaires tunisiens à savoir :

5 Projet de renforcement des services dappui à lagriculture Prolongé jusquà 2008

6 Projet de renforcement des services dappui à lagriculture Améliorer qualité et compétitivité de la production agricole Objectif général Renforcement capacités des organismes professionnels agricoles Renforcement capacité institutionnelle et qualité des services agricoles (organismes publics, privés et producteurs) Plus dinformation pour toutes les parties prenantes Objectifs de développement Renforcement services dintérêts publics et appui à la gestion du projet Appui à la production des végétaux Appui à la production et la santé animale Développement offre des services de recherche de formation et de conseils aux producteurs Renforcement capacité des organisations de producteurs et des GIP Composantes Renforcement capacités des organisations des producteurs à la base Amélioration qualité des produits agricoles et renforcement capacité GIP Équipes qualité au sein des GIP Faire connaître la qualité des produits agricoles tunisiens Définir des niveaux de qualité Identifier et développer des nouveaux créneaux sur le marché Améliorer les liens entre la production et le marché Améliorer la circulation de linformation entre producteurs, services, transformateurs et marchés

7 Amélioration : De la qualité et développement de la compétitivité dans lagriculture et la pêche Laccès des produits agricoles aux marchés nationaux et dexportation Gestion GIP (GIL-GIFRUITS-GIPP-GIPAC-GIVLAIT) et ONH Coordination APIA Objectif général

8 Réalisations

9 1.Réseau qualité Une cellule qualité instaurée à lAPIA coordonne laction de ces différentes équipes La mise en place de 9 cellules qualité, 8 au GIP et une à lONH Légumes- autres fruits – dattes – agrumes – produits avicoles et cunicoles – lait – viande rouge – huile dolive – produits de la mer Ces équipes aident : À faire connaître aux consommateurs la qualité des produits agricoles Définir des niveaux de qualité au sein de la production Identifier et développer de nouveaux créneaux pour les produits agricoles Améliorer les liens entre la production et le marché Diffuser linformation entre les différents intervenants.

10 1. Les Zones dAOC et les Régions Vinicoles en Tunisie 3. La faisabilité d'un signe de qualité pour l'huile d'olive Élaboration détudes pour la qualification des produits agricoles 2. La faisabilité d'un signe de qualité pour la crevette royale 4. La faisabilité d'un signe de qualité Agneau Noir de Thibar 5. La faisabilité d'un signe de qualité Agneau dEL Waara 6. La faisabilité d'un signe de qualité de viande de race bovine tarentaise 7. Le fromage de lait de brebis

11 Démarches collectives volontaires pour la qualification des produits agricoles Démarche de qualification de Grenade de Gabés Démarche de qualification de pomme de Sbiba Démarche de qualification de deglet nour de Tunisie

12 Cadre réglementaire et institutionnel des indications géographiques en Tunisie Loi n° du 28 juin 1999 relative aux appellations dorigine contrôlée et aux indications de provenance des produits agricoles Elle vise la protection et la valorisation des particularités et des spécificités des produits agricoles en leur donnant la possibilité de porter un signe distinctif sous la forme dune appellation dorigine ou dune indication de provenance. Elle sapplique aux produits agricoles et alimentaires en létat ou transformés quils soient dorigine végétale ou animale Décret n° du 24 mars 2005, portant modification du décret n° du 17 octobre 2000, fixant la composition et les modalités de fonctionnement de la commission technique consultative des AOC et IP des produits agricoles Décision du Ministre de lAgriculture et des Ressources Hydrauliques N° 2395 du 8 octobre 2005 relative à la nomination des membres de la commission technique consultative des AOC et des IP des produits agricoles

13 La commission technique consultative des AOC et des IP des produits agricoles sest réuni le 9 Mai 2006 pour statuer sur deux dossiers présentés par la fédération nationale de larboriculture aux noms de producteurs de pommes de la région de Sbiba et de Grenade de la région de Gabés. Les deux dossiers ont été approuvés par la commission pour loctroi dune IP pour : -la Pomme de Sbiba -la Grenade de Gabés -Un dossier est en cours de constitution, concernant les fromages issus du lait de brebis (rigoutta et sicilien) Etudes de cas

14 Les professionnels de la région de Sud Est de la Tunisie, sous légide de la fédération nationale darboriculture, et dans un souci de valorisation et de différenciation des grenades de leur région par rapport aux autres variétés standards et concurrentes, ont manifesté leur intérêt pour linstauration dun signe de qualité spécifique, en loccurrence une indication de provenance, intitulé « I.P. Grenade de Gabés ». IP GRENADE DE GABES

15 Description du produit Le fruit de la grosseur d'une orange ou encore plus volumineux, est sphérique ou à peine aplati, parfois hexaédrique, à péricarpe épais, coriace, surmonté des restes d'un calice dentelé très résistant. D'abord vert, puis ivoire rougeâtre, il varie en pleine maturité du jaune brun jusqu'au rouge terne, marbré de points plus vifs ou foncés La grenade de Gabès est la variété connue sous le nom de « Gabsi ». Elle atteint sa coloration naturelle et sa maturité sur larbre sans activateur de coloration. Cest une variété semi précoce, les fruits peuvent être récoltés à partir de mi-septembre. Elle est très appréciée tant sur le marché local quà létranger, notamment pour son goût très savoureux et la couleur attirante de ses grains. On en distingue en gros deux types

16

17 Lien avec lorigine géographique Dans les oasis de Gabés, le grenadier occupe la strate intermédiaire entre palmier dattier et culture maraîchères. Dans cette région, cet arbre ne bénéficie daucun traitement spécial qui lui soit spécialement destiné. Il puise lapport destiné aux cultures qui poussent à ses pieds. Le grenadier est parfaitement chez lui dans ces oasis. 1.la parcelle La texture du sol : les sols se la régions sont caractérisés par leur richesse en sables fins et par une texture limono sableuse à sablo limoneuse La salure : la conductivité électrique (C.E.) de la solution de la pâte saturée ne dépasse pas les 3 mmhos/cm, ce qui témoigne daucune salinisation à létat actuel de ses sols et ce grâce à leur richesse en sables et leur bonne porosité et filtration. La richesse en calcaire : le taux de calcaire actif ne dépasse pas 9%, La richesse en matière organique : la teneur en matière organique est très faible et ne dépasse pas 0,52%.

18 2.Conditions climatiques La pluviométrie : La station de Gabes a enregistré sur une période de 30 ans une pluviométrie annuelle de lordre de 223mm. On compte en moyenne 29 jours de pluie par an. La pluviométrie se caractérise par des irrégularités aussi bien interannuelles quintra annuelles La température : Au niveau de la station de Gabes, on enregistre : - des températures moyennes de 19,5°C. - des moyennes des minima et des maxima de 15,3°C et 23,7°C respectivement. - des amplitudes thermiques de 8°C entre le mois le plus frais (Janvier) et le mois le plus chaud (Août). 3.Les techniques culturales Octobre - Novembre Il est judicieux deffectuer lopération de taille après la récolte (pendant les mois doctobre, novembre) pour éliminer les rameaux desséchés. Il faut brûler ou enterrer en profondeur les fruits pourris ou attaqués. Lirrigation se fait en fonction des besoins de la culture en eau et de la nature du sol, avant lentrée des arbres en dormance, et ce à raison dune irrigation par mois pour les sols lourds, et 2 irrigations par mois pour les sols sableux. Les besoins en eaux varient entre 6000 et 8000 m3/ha, selon les sols et la densité des arbres

19 3.Les techniques culturales Octobre - Novembre Il est judicieux deffectuer lopération de taille après la récolte (pendant les mois doctobre, novembre) pour éliminer les rameaux desséchés. Il faut brûler ou enterrer en profondeur les fruits pourris ou attaqués. Lirrigation se fait en fonction des besoins de la culture en eau et de la nature du sol, avant lentrée des arbres en dormance, et ce à raison dune irrigation par mois pour les sols lourds, et 2 irrigations par mois pour les sols sableux. Les besoins en eaux varient entre 6000 et 8000 m3/ha, selon les sols et la densité des arbres Janvier – Février – Mars Durant cette période, il faut effectuer une légère taille hivernale pour enlever les rameaux qui empêchent le développement des fruits. Lirrigation sera faite au début du mois de Février après le labour de la terre en janvier

20 Janvier – Février – Mars Durant cette période, il faut effectuer une légère taille hivernale pour enlever les rameaux qui empêchent le développement des fruits. Lirrigation sera faite au début du mois de Février après le labour de la terre en janvier Avril – Mai – Juin La taille se limite durant cette période à lenlèvement des rejets. La fertilisation minérale est nécessaire pour carrier le manque de certains éléments minéraux chez les feuilles, tels que le fer, le manganèse et le zinc. A partir du mois de mai, il est possible dajouter des quantités supplémentaires du même fertilisant, auxquelles on peut ajouter 400 g de sulfate de zinc par arbre Juillet – Août – Septembre Durant la période estivale, lirrigation doit être régulière pour ne pas affecter la croissance des fruits. A partir de la deuxième moitié du mois de Juillet, on peut utiliser le fertilisant minéral ave à faible concentration

21 Eléments spécifiques de létiquetage liés à lIP Toutes les Grenades vendues sous la désignation « Grenades de Gabes », doivent porter un sticker dont les éléments suivants seront inscrits en évidence et dune manière lisible Nom du produit : Grenades de Gabès Mention : Indication de provenance Caractéristiques certifiées communicantes : - Origine Gabes - Fruits ayant atteint sa coloration naturelle et sa maturité sur larbre sans activateur de coloration. - La pulpe est juteuse, sucré acidulée, d'un goût très agréable, relevé : elle est rafraîchissante, désaltérante et dune saveur exquise.

22 Valorisation des fromages issus du lait de brebis (Rigoutta et Sicilien) Le lait de brebis tunisien est exclusivement destiné à la production fromagère. Globalement la production totale de produits du lait de brebis est actuellement de lordre de 100 tonnes/an ce qui représente une infime partie de la production et de la consommation des fromages en Tunisie. Cette production fromagère se répartit actuellement sur deux types de produits

23 1. 1. Les produits industriels La SOTULAIFROM est aujourdhui la seule entreprise présente sur ce marché. Son produit « phare » est le NUMIDIA, fromage bleu de type Roquefort représentant à lui seul environ 50% de la production de lait de brebis tunisienne,qui est commercialisé principalement dans les GMS. SOTULAIFROM a aussi développé des fromages de brebis à pâte pressée (BEJA) et à pâte pressée cuite (AMILKA).

24 2. 2. Les produits artisanaux Il sagit de fromages connus sous le nom de sicilien (vendu le plus souvent frais et quelquefois salé) et de Rigoutta, et qui présentent des variations qualitatives importantes : le Sicilien au niveau de la texture et la Rigoutta au niveau de lhumidité

25 Aire géographique Les produits artisanaux (Rigoutta et Sicilien) peuvent faire lobjet dune protection au titre de leur origine, a priori «de BEJA » pour lensemble de la zone de production. On peut utiliser le nom "Rigoutta de Béja" et "Sicilien de Béja"

26 Motifs et enjeux de lI.P. Lindication de provenance induit une protection reconnue au niveau tunisien, enregistrable en Europe (en tant quI.G.P.) et conforme aux dispositifs qui se réfléchissent dans le cadre des accords ADPIC au sein de lOMC. Loctroi de lIP permettrait de : – –Justifier une augmentation du prix de vente du Sicilien et de la Rigoutta au lait de brebis par une « promesse garantie » au consommateur. – –Protéger le débouché du lait de brebis en Sicilien et Rigoutta des « copies » tunisiennes ou étrangères. – –Consolider le dialogue interprofessionnel par la gestion dun produit commun. – –Développer des ateliers de petite taille (fermiers, artisanat, ateliers collectifs). – –Obtenir une reconnaissance européenne (IGP) pour préparer louverture du marché tunisien.

27 Organisation professionnelle Suite à des initiatives de producteurs privés désirant promouvoir cette filière dans un cadre d'une démarche collective, et afin d'assurer la fonction de représentation et de négociation des producteurs; deux groupements de développement des ovins laitiers ont été crée : un à Bizerte et lautre à Béja, conformément à la loi N° du 10 Mai 1999 relative aux groupements de développement dans le secteur de lAgriculture et de la Pêche

28 MERCI POUR VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "SEMINAIRE FAO SUR LES PRODUITS ALIMENTAIRES DE QUALITE LIEE À LORIGINE ET AUX TRADITIONS EN MEDITERRANEE Casablanca, Maroc: 8 – 9 novembre 2007 La démarche."

Présentations similaires


Annonces Google