La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Atelier Régional sur la Communication des dangers Chimiques et la mise en œuvre du SGH en Guinée ABUJA, Nigeria du 13- 15 Mai 08. Sous thème : Classification.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Atelier Régional sur la Communication des dangers Chimiques et la mise en œuvre du SGH en Guinée ABUJA, Nigeria du 13- 15 Mai 08. Sous thème : Classification."— Transcription de la présentation:

1 Atelier Régional sur la Communication des dangers Chimiques et la mise en œuvre du SGH en Guinée ABUJA, Nigeria du Mai 08. Sous thème : Classification et la Communication des dangers chimiques et la mise en œuvre du SGH en Guinée / Conakry Présenté par : Messieurs Conté Lansana et Dioumessy Bangaly Délégation de la République de Guinée MFEHDU/ Nigeria-CEDEAO UNITAR- BIT- OMS

2 PLAN 1. GENERALITE 2. PROGRES REALISES 3. REALISATIONS ENTREPRISES 4. DEFIS RENCONTRES 5. BESOINS IDENTIFIES 6. CONCLUSION

3 Généralité Létablissement et la mise en œuvre du SGH viennent à point nommé pour assurer une gestion écologiquement rationnelle des produits chimiques. La Guinée dispose dun profil national soutenu par un arsenal juridique, de structures publiques et privées qui sont des instruments de mise en œuvre du SGH. Cependant, le constat général dans le pays est le suivant : Pays minier, la nouvelle politique minière vise la transformation sur place des ressources minérales. Cette transformation nécessite généralement lutilisation des produits chimiques quon doit gérer de manière saine pour garantir un développement socio- économique durable. Faible controle des produits chimiques, pharmaceutique, Agricole et la consommation courante a limportatio. Tres faible controle post marketing des produits importes. Les intoxications et les maladies professionnelles dues aux produits chimiques sont généralement mal diagnostiqués en Guinée, faute de centre spécialisés. Les produits chimiques falsifiés abondent dans nos marches. La mise sur nos marchés des produits pharmaceutiques, chimiques et de consommation périmés, contrfaits, avaries ou en voie de péremption, le surdosage de nos engrais. La mauvaise conservation desdits produits. Lutilisation des produits éclaircissants, une pratique qui gagne dailleurs une dimension inquiétante dans les pays les moins avancés. Cette situation prouve a suffisance que notre vie est menacé de plus en plus par les dangers chimiques. Cest conscient de cette responsabilité et des contraintes qui sy attachent que la Guinée soutient progressivement la mise en œuvre du SGH.

4 Progrès réalisés a)- Cadre Institutionnel. Le Ministère en charge de lenvironnement - La Division contrôle de gestion des produits chimiques - Le service National phytosanitaire - Le conseil National de lenvironnement - Le comité National du développement durable - Ministère de la Santé Publique: Division medicament/Section pharmacopée/commission nationale du medicament/Laboratoire contrôle qualité Le comité National des pesticides. etc.

5 Progrès réalisés b)- Lois et textes législatifs. En plus des conventions internationales dont la Guinée est partie et les programmes inter organisations ( BIT,FAO, OCDE, OMS,ONUDI, IOMC, UNITAR /IOMC et le PNUE etc.) pour la gestion rationnelle des produits chimiques, il est déjà en application en Guinée : LOrdonnance 045/PRG/87 portant code de lenvironnement ; Le Décret D/97/287/PRG/SGG Portant réglementation de la Gestion des produits chimiques en Guinée ;

6 Progrès réalisés L Arrêté A/2001/4784/MMGE/SGG du 26 oct. portant classification des produits chimiques et pesticides en :. Classe 1- produits chimiques extrêmement dangereux / interdits en Guinée.. Classe 2- Produits chimiques très dangereux / strictement réglementés.. Classe 3- produits chimiques modérément dangereux /Réglementés.. Classe 4- Produits chimiques légèrement dangereux / Réglementés. L/92/027/CTRN relative au contrôle phytosanitaire des végétaux en application du code de bonne conduite de la FAO. L/92/028/CTRN du 06 Août relative aux pesticides et quelques textes dapplication. lOrdonnance Nº003/PRG/SGG /88 portant code du travail. L/95/036/CTRN portant code minier. L/94/012/CTRN portant législation pharmaceutique. L/94/003/CTRN relative au contrôle des produits de consommation etc.

7 Réalisations entreprises La mise en place dun comite national de gestion des produits chimiques industriels à linstar de celui des pesticides. Lamélioration de la collecte des informations et la révision de la législation. La désignation dun point focal dans chaque secteur concerné. Le perfectionnement des ressources humaines suivi de le sensibilisation et linformation sur les dangers chimiques.

8 Les Défis Rencontrés Ils sont essentiellement caractérisés par : Le manque de norme nationale en matière du contrôle de gestion des produits chimiques et manque de données statistiques. La faiblesse des capacités techniques et financières nécessaires afin de gérer en toute sécurité les produits chimiques et pesticides.

9 Besoins identifiés Formation, conseils, équipement et renforcement déchange dinformation. Création dun centre anti-poison. Élargissement et accélération de lévaluation des risques chimiques. Inventaire systématique des produits chimiques, pesticides et déchets dangereux. La relance du réseau dinformation chimique. La gestion correcte des déchets dangereux.

10 Conclusion La délégation Guinéenne saisit cette importante rencontre pour lancer un appel mondial dans le cadre dune prise de conscience collective accrue et linitiation dactions concrètes en vue de sauvegarder notre environnement. De la qualité de celui-ci dépend la vie de lhomme sur terre.


Télécharger ppt "Atelier Régional sur la Communication des dangers Chimiques et la mise en œuvre du SGH en Guinée ABUJA, Nigeria du 13- 15 Mai 08. Sous thème : Classification."

Présentations similaires


Annonces Google