La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 TROIS-PISTOLES Le 25 avril 2007. 2 LA RÉPONSE DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX LORS DES ÉVÉNEMENTS SURVENUS À LÉCOLE ARC-EN-CIEL.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 TROIS-PISTOLES Le 25 avril 2007. 2 LA RÉPONSE DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX LORS DES ÉVÉNEMENTS SURVENUS À LÉCOLE ARC-EN-CIEL."— Transcription de la présentation:

1 1 TROIS-PISTOLES Le 25 avril 2007

2 2 LA RÉPONSE DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX LORS DES ÉVÉNEMENTS SURVENUS À LÉCOLE ARC-EN-CIEL

3 3 Une approche de sécurité civile appliquée dans un contexte de tragédie

4 4 Présentation Le fil des événements Lalerte et la mobilisation Les interventions dans les différents volets Le volet psychosocial : 5 fonctions Les interventions Quelques constats et perspective

5 5 Le fil des événements du mercredi 25 avril h12 : Appel au h22 : Arrivée de lambulance sur les lieux 12h43 : Arrivée au CSSS des Basques 14h11 : Transfert vers le CH de Rivière-du-Loup 15h00 : Fermeture de lécole 16h45 : Transfert vers lhôpital Enfant-Jésus de Québec 16h45 : Appel du CSSS à lAgence pour linformer de la situation 23h00 : Décès de ladolescent

6 6 Le fil des événements du jeudi 26 avril 2007 AM : Soutien sur place, 4 intervenants 13h : Conférence de presse PM : - Soutien sur place, 6 intervenants - Réunion de coordination ( École, ASSS, CSSS, CAVAC) Soir : - Soutien à la Maison des jeunes et dans le milieu - Téléphone par les tuteurs à tous les élèves de lécole - Soutien téléphonique de crise

7 7 Le fil des événements du vendredi 27 avril 2007 AM : - Séance de débriefing (22 groupes) - Soutien sur place PM : - Soutien sur place, 4 intervenants - Démobilisation - « Débreifage » - Réunion de planification de la phase rétablissement

8 8 Le processus dalerte La travailleuse sociale du CSSS, présente à lécole au moment du drame, a communiqué avec lAEO de son établissement pour les informer de la situation et mobiliser deux intervenantes en support Le CSSS des Basques a communiqué avec lAgence pour linformer de la situation

9 9 SANTÉ PHYSIQUE SANTÉ PUBLIQUE INTERVENTION PSYCHOSOCIALE MAINTIEN DES ACTIVITÉS Les interventions dans les différents volets de la mission santé COMMUNICATION

10 10 Secteur hospitalier : Réception et stabilisation de la victime au CSSS des Basques Transfert avec une escorte médicale vers un centre hospitalier de 2 ème niveau (Rivière-du-Loup) Transfert de Rivière-du-Loup vers un centre hospitalier de niveau tertiaire à Québec (CH Enfant-Jésus) SANTÉ PHYSIQUE

11 11 Fonction coordination Fonction repérage Fonction supervision Fonction intervention Fonction conseil VOLET PSYCHOSOCIAL

12 12 Fonction coordination Compte tenu de la petite taille du CSSS, de lampleur de lévénement et de la couverture médiatique, lAgence a délégué le conseiller régional du volet psychosocial pour supporter la coordination des interventions psychosociales du réseau et les arrimages avec lécole et les autres partenaires.

13 13 Fonction repérage Un rigoureux processus de repérage a été fait avec la direction de lécole et les professionnels pour identifier les clientèles fragilisées et exposées : –Les témoins –Les sauveteurs –Le groupe classe de la victime –Le groupe classe de laccusé –Les groupes classes des proches –Les proches de la victime et leur communauté –Les proches de laccusé et leur communauté –Les élèves –Les enseignants –La direction de lécole –La population

14 14 Fonction supervision Le superviseur du volet psychosocial en sécurité civile du CSSS a joué son rôle tout au long du processus dintervention. Il a offert un soutien continu aux intervenantes: - Soutien personnel et professionnel -Démobilisation et « débreifage » - Soutien dans les interventions cliniques

15 15 Fonction conseil Une travailleuse sociale du CSSS a pris cette responsabilité. Son rôle a été de : Identifier les phénomènes psychosociaux et les besoins présents dans les différents milieux Produire des feuillets dinformation pour: –Les adolescents –Les parents –Les enseignants

16 16 Fonction intervention Action immédiate Action transitoire Rétablissement

17 17 Action immédiate mercredi le 25 avril –Sur place, soutien aux jeunes, au personnel enseignant et autres personnels de lécole, par trois intervenantes du CSSS et la psychologue de lécole –La prise en charge du jeune accusé et de sa famille par le Centre jeunesse –Soutien psychosocial à la famille de la victime à lurgence du CH de Rivière-du-Loup jeudi le 26 avril –Soutien à la famille de la victime par le CAVAC –Contact téléphonique auprès des deux municipalités visées (victime et accusé) pour évaluer les besoins et offrir les services disponibles au CSSS –Soutien psychosocial à la Maison des jeunes et dans les autres endroits publics –Soutien téléphonique par le Centre de crise du Bas-Saint-Laurent –Contacts téléphoniques par les tuteurs de lécole à tous les élèves

18 18 Action transitoire Soutien à la famille de la victime CAVAC Soutien à laccusé et sa famille CJ Soutien à lécole professionnels de la CS professionnels du CSSS Information: Feuillets distribués - Enseignants, étudiants, parents Soutien téléphonique Centre de crise Débriefing: 22 groupes – Primaire – Secondaire – Tertiaire 24 intervenants: 4 Commission scolaire 7 CSSS des Basques 4 CSSS de Rivière-du-Loup 9 CAVAC

19 19 Rétablissement - 2 mai 2007 : Journée des funérailles: - participation des jeunes de secondaire I et II - minute de silence à lécole - 10 mai 2007 : Cérémonie d'évocation à lécole avec envolée de colombes -Présence de deux intervenantes à lécole jusquà la fin de lannée scolaire

20 20 Ressources humaines Réaffectation du personnel pour ajuster loffre de service, selon les besoins exprimés, tout en assurant une accessibilité aux autres services du CSSS des Basques Ressources matérielles Impression de matériel pour diffusion Ressources financières Ajout dun service 24/7 pour une durée temporaire MAINTIEN DES ACTIVITÉS

21 21 Conférence de presse organisée par lécole le 26 avril 2007 avec la participation du CSSS des Basques afin de donner des informations générales sur lorganisation des services mise en place Envahissement des médias à lécole et dans la communauté; ce qui a suscité la colère de plusieurs jeunes Lécole a accordé plusieurs entrevues radiophoniques, télévisées et écrites Le CSSS des Basques a émis deux communiqués sur les impacts psychosociaux de cet évènement et les services disponibles. Des jeunes ont mis en place un blogue COMMUNICATION

22 22

23 23 Le processus de bilan Rencontres-bilans faites: –À linterne du CSSS –Entre le CSSS des Basques et lAgence –Entre lAgence et le CAVAC –Entre lAgence et la direction de lécole Le CSSS des Basques produira un bilan écrit des interventions réalisées

24 24 Un bilan positif: La mobilisation et limplication proactive et dynamique de lécole, de la Commission scolaire, des CSSS des Basques et de Rivière-du-Loup, du CAVAC et du Centre de crise du Bas-Saint-Laurent, a permis doffrir les services appropriés aux proches, aux jeunes, aux parents, aux enseignants et autres personnels de lécole et à toute la communauté

25 25 Évolution du dossier : 15 février 2008, la sentence tombe: Le jeune accusé est reconnu coupable. Une peine de six mois dassignation à résidence et de 180 heures de travaux communautaires; combinés à plusieurs autres conditions. La défense a interjeté appel. Près de 30,000 visites sur un blogue en lhonneur du jeune décédé. Les intervenantes de lécole et du CSSS poursuivent le repérage et le soutien psychosocial Lors de lanniversaire de lévénement, lécole a tenu des activités de commémoration

26 26 Perspectives : Il y a entente entre le réseau de la santé et des services sociaux dune part et la Commission Scolaire du Fleuve et des Lacs dautre part, à leffet de se doter dun protocole de gestion de crise suite à une tragédie en milieu scolaire. Ce protocole permettra détablir les paramètres suivants: –Le processus dalerte (école vs santé vs CAVAC ou autres) –La mobilisation des ressources psychosociales –Le processus de coordination de lensemble des activités en fonction de la présence des partenaires externes –Les interventions psychosociales types à mettre en place en pareille circonstance –La gestion des communications dont les relations avec les médias

27 27 Merci !


Télécharger ppt "1 TROIS-PISTOLES Le 25 avril 2007. 2 LA RÉPONSE DU RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX LORS DES ÉVÉNEMENTS SURVENUS À LÉCOLE ARC-EN-CIEL."

Présentations similaires


Annonces Google