La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Nadia Desbiens, Université de Montréal En collaboration avec M. Janosz, F. Bowen, R. Chouinard et J Bélanger Centre de recherche et dintervention sur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Nadia Desbiens, Université de Montréal En collaboration avec M. Janosz, F. Bowen, R. Chouinard et J Bélanger Centre de recherche et dintervention sur."— Transcription de la présentation:

1 1 Nadia Desbiens, Université de Montréal En collaboration avec M. Janosz, F. Bowen, R. Chouinard et J Bélanger Centre de recherche et dintervention sur la réussite scolaire (CRIRES)

2 2 Que savons-nous de la violence et de l'intimidation en milieu scolaire ? Une question de définition… Contexte relationnel entre élèves avec les enseignants Une question dévaluation… Perception (climat) Victimisation (gravité)

3 3 Peu détudes descriptives sur lampleur, la prévalence, la diversité et la gravité de la violence à lécole. Lenquête sociale et de santé des enfants et des adolescents (Institut de la statistique du Québec, 1999) Enquête de la sécurité publique sur le taxage (Gouvernement du Québec, 2002) Enquête sur la violence dans les écoles du Québec (Janosz, Bowen, Chouinard, Desbiens, Bélanger, Bouthillier et Lacroix, 2003)

4 4 Objectifs de lEVEQ Dresser un portrait de la nature et de lampleur de la violence subie et perçue dans les écoles publiques québécoises en fonction: Du cycle détudes (primaire et secondaire) Du type de répondant (élèves ou enseignants) Du sexe et de lâge des répondants Identifier la prévalence délèves victimes de violence scolaire à répétition selon la nature des conduites, le sexe et lâge.

5 5 Échantillon Primaire: 55 écoles Adultes (n=1499) Élèves (n= 6050 de 4-5-6ième année) Secondaire: 97 écoles Adultes (n=5151) Élèves (n=57684)

6 6

7 7

8 8

9 9

10 10

11 11

12 12

13 13 Distribution par école et par niveau socio-économique du pourcentage délèves rapportant une perception fréquente des insultes entre élèves

14 14 Distribution par école et par niveau socio-économique de la prévalence des insultes (victimisation élèves- au moins 1 fois)

15 15 État de situation La victimisation à lécole est bien réelle tant au primaire quau secondaire. La victimisation est plus importante chez les garçons et lécart observé entre les sexes est plus important au secondaire. Cette victimisation est davantage liée à des agressions verbales (plus du double pour le secondaire). Dans plus de la moitié des cas de victimisation, il ne sagit de violence à répétition.

16 16 La violence verbale apparaît plus souvent comme forme de violence isolée, tandis que le taxage est plus souvent accompagné dune autre forme de violence. Il en est de même pour la violence physique au secondaire. Plus de la moitié des cas de violence physique au secondaire sont accompagnés dagressions verbales Bien que les écoles sises en milieu défavorisé tendent à être associées à des taux de violence plus élevés, les données montrent une variabilité importante entre les écoles. État de situation

17 17 Intervenir auprès des garçons Ne pas négliger la violence psychologique Cible prioritaire : victimes à répétition Ne pas négliger la co-victimisation surtout quand il sagit de violence physique et de taxage Enjeux pour lintervention

18 18 Enjeux pour la formation La majorité des enseignants se sentent démunis voire, incompétents quand il sagit dintervenir pour contrer ou prévenir la violence. Formation initiale insuffisante peu de formation sur les élèves en difficulté de comportement peu de formation sur la prévention de la violence peu de formation sur la gestion de crise Formation continue Formation, soutien professionnel; réseautage et ressourcement

19 19 Quelques pistes de réflexion sur la recherche et la formation autour des pratiques efficaces De meilleures connaissances sur le phénomène de la violence en milieu scolaire Des connaissances accrues sur les liens entre environnement scolaire et violence Des connaissances accrues au sujet des conditions de réussite des pratiques et des programmes De meilleures compétences sur la façon de mettre en oeuvre et dévaluer ses/ces pratiques


Télécharger ppt "1 Nadia Desbiens, Université de Montréal En collaboration avec M. Janosz, F. Bowen, R. Chouinard et J Bélanger Centre de recherche et dintervention sur."

Présentations similaires


Annonces Google