La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme Planning Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme Planning Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle)"— Transcription de la présentation:

1

2 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme Planning Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle)

3 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme Planning Les auteurs Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) Accueil Angélique AMELOT Daniel BRASNU Nick CLEMENTS Lise CREVIER Cécile FOUGERON Cédric GENDROT Pierre HALLE Stéphane HANS Dana HARTL Kiyoshi HONDA (EPGG) Shinji MAEDA (EPGG) Gwenaelle LO BUE Annie RIALLAND Rachid RIDOUANE Jacqueline VAISSIERE Avec la participation des étudiants et ex-étudiants dont Audrey ACHER (échographe) Laurianne GEORGETON (Qualisys) Julie MONTAGU (micro nasal)

4 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme Planning Présentation de la plateforme multisenseurs Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) Accueil Présentation générale Accueil

5 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme Planning Présentation de la plateforme multisenseurs Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) Accueil Présentation générale :Présentation de la plateforme Multisenseurs Pour assurer les conclusions Bcp de résultats publiés entachés derreurs !!! Pourquoi multisenseurs?

6 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme Planning Présentation de la plateforme multisenseurs Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) Accueil Présentation générale :Présentation de la plateforme multisenseurs pour assurer les conclusions Bcp de résultats publiés entachés derreurs Production Acoustique perception Pourquoi multisenseurs?

7 Mercredi 24 juin ème répétition o M LF VP le plus bas pour LF DAN, avec une petite fuite nasale Chute en fin Rapport F0 et DAO 6 Spectrogramme Signal Acoustique fibroscopie Débit nasal Débit oral F0

8 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme Planning Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) Accueil : Cependant spécialités du laboratoire dans le domaine acoustique: a) Cours de spectrogrammes b) Modélisation articulatoire Restrictions de cette présentation: pas laspect acoustique ! Production Acoustique perception Signal comme intermédiaire entre production et perception

9 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme Planning Présentation de la plateforme multisenseurs Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) Accueil Présentation générale : Description des langues, dialectes Voix normales et pathologiques, accents étrangers, expression des attitudes, émotions, etc Enseignement des langues Clinique, diagnostic, remédiation Etc. Les applications ???

10 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme Planning Présentation de la plateforme multisenseurs Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) Accueil Présentation générale : 10h-11h 11h-13h30 Après-midi présentation ateliers discussions Le planning de la journée ???

11 Mercredi 24 juin 2009 Groupe 1 Groupe 2 Groupe 3 Groupe 4 Groupe 5 Atelier 1Atelier 2Atelier 3Atelier 4Atelier 5 Atelier 2 Atelier 3Atelier 4 Atelier 5 Atelier 3 Atelier 4Atelier 5 Atelier 4Atelier 5 Atelier 1 Atelier 2 Atelier 3 Atelier 4 Atelier 3Atelier 4Atelier 5 Atelier 1Atelier 2 Atelier 1 11h11h3012h12h3013h Atelier 1Atelier 2Atelier 3Atelier 4Atelier 5 EVA/EGGEPGGPIEZO/MICRONASAL /INTENSITE PERCEPTION/ BASES DE DONNEES ECHOGRAPHE

12 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme Planning Présentation de la plateforme multisenseurs Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) Accueil Présentation générale Collaboration Formations Et après ??? Visite partie labo Hôpital Européen Georges Pompidou

13 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme Planning Présentation de la plateforme multisenseurs Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) Accueil Présentation générale :Deux sites HEGP ILPGA

14 Mercredi 24 juin ) HEGP Hopital Européen Georges Pompidou ORL Professeur Daniel Brasnu

15 Mercredi 24 juin 2009 INSTRUMENTATION : endoscope INSTRUMENTATION : stroboscope INSTRUMENTATION : Camera ultra rapide INSTRUMENTATION : Photonasodétecteur HEGP

16 Mercredi 24 juin 2009 INSTRUMENTATION : endoscope INSTRUMENTATION : stroboscope INSTRUMENTATION : Camera ultra rapide INSTRUMENTATION : Photonasodétecteur

17 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme PHOTONASODETECTEUR INSTRUMENTATION : Photonasodétecteur Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) Parois pharyngée postérieure Parois pharyngées latérales Velum

18 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme PHOTONASODETECTEUR INSTRUMENTATION : Photonasodétecteur : Permet destimer louverture du port vélopharyngé Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) Parois pharyngée postérieure Parois pharyngées latérales Velum

19 Mercredi 24 juin 2009 LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN Un capteur de lumière (en dessous du voile du palais) Une source de lumière (diffusé à travers un fibroscope ou une ampoule) PRINCIPE Présentation de la plateforme PHOTONASODETECTEUR Les mesures portent sur la différence de quantité de lumière en sortie

20 Mercredi 24 juin 2009 LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN HISTORIQUE Inventé par John Ohala Présentation de la plateforme PHOTONASODETECTEUR Fabriqué au LPP en 2006

21 Mercredi 24 juin 2009 LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN PRISE DE DONNEES Présentation de la plateforme PHOTONASODETECTEUR 20 Durée de la voyelle nasale VN Durée de louverture OV Durée du mouvement vélaire MV dadVn d a

22 Mercredi 24 juin 2009 LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN PRISE DE DONNEES (2) Dispositif invasif : Enregistrements à lhôpital Traitement des données sur Matlab Présentation de la plateforme PHOTONASODETECTEUR Degré douverture Amplitude du mouvement

23 Mercredi 24 juin 2009 LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN TRAVAUX EN COURS Présentation de la plateforme PHOTONASODETECTEUR Estimation du degrés douverture du port vélopharyngé durant la production des voyelles et des consonnes du français Mesure du temps de réaction du capteur

24 Mercredi 24 juin ) ILPGA a) Les instrumentations sans ateliers INSTRUMENTATION : Electrophographie INSTRUMENTATION : Qualisys

25 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme Palatographie dynamique INSTRUMENTATION : Electropalatographie Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) ILPGA 5

26 Mercredi 24 juin 2009 BILAN PRINCIPE La palatographie permet de visualiser le contact de la langue sur le palais et donc détudier larticulation des consonnes linguales et des voyelles (hautes). Présentation de la plateforme Electropalatographie ( EPG ) E n palatographie statique, la langue (enduite dun mélange coloré) laisse une empreinte sur le palais, que lon photographie à laide dun miroir inséré dans la bouche du sujet après chaque articulation. Limite : larticulation dun seul son, à un moment T, peut être étudiée à chaque prise de vue. [ba a] R. Katiwada LPP 19, rue des Bernardins Paris 5

27 Mercredi 24 juin 2009 BILAN PRINCIPE Présentation de la plateforme Electropalatographie ( EPG ) La palatographie dynamique (EPG) permet denregistrer le contact de la langue sur le palais au cours du temps. A chaque contact de la langue sur les électrodes, un signal électrique est envoyé à l'ordinateur et le contact apparaît sur une représentation stylisée du palais à l'écran. Le locuteur porte un palais artificiel, fabriqué à partir de son empreinte dentaire, couvert d'électrodes et relié à un ordinateur. 5

28 Mercredi 24 juin 2009 LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN Présentation de la plateforme Electropalatographie ( EPG ) Le système EPG au LPP est lEPG3 (Reading) et les données sont acquises avec le logiciel Articulate Assistant (A. Wrench Articulate Instrument). Les palais artificiels sont fabriqués pour chaque locuteur à partir dune empreinte dentaire. En résines acryliques (épaisseur env. 1,5 mm), ils sont couverts de 62 électrodes. Palais artificiel sur son empreinte position des électrodes sur lempreinte dentaire Locuteurs ayant un palais au LPP: 6 français, 1 américain et 4 berbères. (Grove Orthodontics) PRISE DE DONNEES (1)

29 Mercredi 24 juin 2009 BILAN DONNEES (1) Présentation de la plateforme Electropalatographie ( EPG ) Des données spatio-temporelles permettant une description de larticulation des consonnes, des voyelles (hautes), de la coarticulation... des informations spatiales : la localisation du contact sur le palais, son étendue et sa forme renseignent sur le lieu, le degré et la forme de la constriction… Consonnes françaises (contexte /a_a/)

30 Mercredi 24 juin 2009 BILAN DONNEES (2) Présentation de la plateforme Electropalatographie ( EPG ) des informations temporelles sur le déroulement de larticulation permettent de décrire différentes phases articulatoires : ex. apparition du contact linguopalatal, formation de la constriction, relâchement… temps

31 Mercredi 24 juin 2009 BILAN DONNEES (3) Présentation de la plateforme Electropalatographie ( EPG ) des informations temporelles sur la coordination entre évènements articulatoires appartenant à des sons en contexte (alignement, chevauchement) sequence /tk.t/, berbère e.g. /tk.t/ item 01, Condition A (C2 nucleus), rep. 4

32 Mercredi 24 juin 2009 BILAN DONNEES BRUTES (4) Présentation de la plateforme Electropalatographie ( EPG ) Différents types de mesures

33 Mercredi 24 juin 2009 AVANTAGES -Peu invasif -Mise en place rapide (avec une adaptation au palais nécessaire pour le sujet) -Analyse relativement facile -Bonne résolution temporelle (f réquence déchantillonnage : 100Hz, buffer dacquisition : 20 sec.) -Possibilité de coupler avec une autre instrumentation LIMITES -Coût des palais artificiels spécifiques à chaque locuteur -Larticulation linguopalatale visible est limitée à la zone couverte par le palais (dento-alvéolaire à vélaire) Présentation de la plateforme Electropalatographie ( EPG ) 5

34 Mercredi 24 juin 2009 BILAN Présentation de la plateforme Electropalatographie ( EPG ) En palatographie dynamique : Articulation des consonnes en fonction de leur position dans la syllabe en berbère Cohésion gestuelle au sein de la syllabe Clusters sous-jacents et séquences consonantiques issues de la chute de schwa Avec la palatographie statique : Articulation des rétroflexes en népali – R. Khatiwada Articulation des emphatiques en arabe marocain – K. Shoul Articulation de patients suivant anastomose hypoglosso- faciale – Gatignol, Fougeron et al. TRAVAUX EN COURS AU LPP

35 Mercredi 24 juin 2009 BILAN Présentation de la plateforme Electropalatographie ( EPG ) RESSOURCES, QUE LIRE? R éférences LPP Fougeron, C. & Ridouane, R. (2008). On the phonetic implementation of syllabic consonants and vowel-less syllables in Tashlhiyt. Estudios de Fonética Experimental 18, Fougeron C. (2001) Articulatory properties of initial segments in several prosodic constituents in French. Journal of Phonetics, 29(2), Fougeron C., Meynadier, Y. & Demolin D. (2000). 62 vs. 96 electrodes : a comparative analysis of Reading and Kay Elemetrics EPG pseudo-palates. Proc. 5th Speech Production Workshop. Kloster Seeon, Germany. R éférences extérieures Hardcastle, W. (1972). The use of electropalatography in phonetic research. Phonetica, 25, Marchal, A. (1988). La palatographie. Marseille: C.N.R.S. Recasens D. (1991). An electropalatographic and acoustic study of consonant- to-vowel coarticulation. J. of Phonetics, 19, Gibbon, F. & Nicolaidis, K. (1999). Palatography. In W. J. Hardcastle & N. Hewlett (eds.), Coarticulation: Theory, Data and Techniques, Cambridge: CUP.

36 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme Palatographie dynamique INSTRUMENTATION : Qualisys Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) ILPGA ?6

37 Mercredi 24 juin 2009 BILAN PRINCIPE Le Qualisys permet denregistrer le déplacement de marqueurs positionnés sur le visage/corps du locuteur et donc détudier les mouvements des organes sur lesquels ces marqueurs sont placés (lèvres, sourcils, mains…). Présentation de la plateforme Motion capture Qualisys Études sur larticulation labiale des sons, sur la coarticulation labiale, sur les mouvements de la mâchoire… Études sur la gestuelle, le pointage, les émotions/attitudes, les contrastes perceptibles sur le visage, lintégration des informations audio et visuelles… 6

38 Mercredi 24 juin 2009 BILAN PRINCIPE Présentation de la plateforme Motion capture Qualisys Des caméras, placées autour du locuteur, émettent un rayonnement infrarouge qui est réfléchi par des marqueurs positionnés à des positions cibles sur le locuteur. Ce rayonnement est alors capté simultanément par ces mêmes caméras sous des angles différents de façon à permettre une reconstruction 3D de la position des marqueurs. 6

39 Mercredi 24 juin 2009 BILAN Présentation de la plateforme Motion capture Qualisys Le LPP est équipé de 4 caméras Oqus 3 permettant une capture à 500Hz. PRISE DE DONNEES (1) Des marqueurs réfléchissants passifs de différentes tailles sont collés avec un adhésif double face sur le visage/corps du locuteur à des positions cibles (lèvres, sourcils, mains…)

40 Mercredi 24 juin 2009 BILAN Présentation de la plateforme Motion capture Qualisys En plus des capteurs cibles, on positionne des capteurs relativement fixes de façon à pouvoir calculer la position des capteurs cibles relativement à un référentiel stable, afin de compenser pour des mouvements parasites comme les mouvements de la tête du sujet. PRISE DE DONNEES (3) Ici un référentiel x, y, z est calculé à partir de 5 capteurs : arrête du nez, front droit et gauche, tempes droite et gauche (sur microcasque) La position des capteurs sur les lèvres est calculée par rapport à ce référentiel 6

41 Mercredi 24 juin 2009 BILAN Présentation de la plateforme Motion capture Qualisys Un long travail de préparation (essentiel pour un bon suivi des marqueurs) : Positionnement et calibration des caméras = env. 1h Préparation du sujet : ex. mise en place de 10 capteurs réfléchissants = env. 20 min. PRISE DE DONNEES (4) 6

42 Mercredi 24 juin 2009 BILAN Présentation de la plateforme Motion capture Qualisys Enregistrement des données vidéo 3D par le logiciel QTM (Qualisys Track Manager) DONNEES BRUTES Analyse des données (matrices de coordonnées x, y, z donnant la position des marqueurs) sous QTM ou Matlab 6

43 Mercredi 24 juin 2009 BILAN DONNEES BRUTES Étirement des lèvres pour les voyelles /a, u, y, i/ dans différentes émotions actées (L. Georgeton 2009) 6

44 Mercredi 24 juin 2009 BILAN Présentation de la plateforme Motion capture Qualisys RESSOURCES, QUE LIRE? Référence LPP Lauriane Georgeton (2009), Etude acoustique, perceptive et articulatoire (mouvements des lèvres) lors démotions simulées en français. Mémoire de M2, LPP, dir. J. Vaissière Références extérieures Barbu-Roth, M., Anderson, D.I., Després, A., Provasi, J., & Campos, J.J. (2009). Neonatal stepping in relation to terrestrial optic flow. Child Development, 80(1), J. Jiang, A. Alwan, L. E. Bernstein, P. Keating (2000) On the Correlation between Facial Movements, Tongue Movements and Speech, Proc of ICSLP2000 G. Svanfeldt, M. Nordstrand, B. Granström, & D. House (2003) Measurements of articulatory variation in expressive speech PHONUM 9 (2003), J. Beskow, O. Engwall & B. Granström (2003) Simultaneous measurements of facial and intraoral articulation, PHONUM 9 (2003), 57-60

45 Mercredi 24 juin ) ILPGA b) Les instrumentations avec ateliers 1) EVA/EGG 2) ECHOGRAPHE 4) PIEZO/MICRONASAL/INTENSITE 3) EPGG 5) PERCEPTION/BASES DE DONNEES

46 Mercredi 24 juin 2009 Presentation de la plateforme Les ateliers Présentation de la plateforme multisenseurs Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) Accueil Présentation générale Les ateliers ILPGA

47 Mercredi 24 juin 2009 Presentation de la plateforme EVA/EGG 5 ateliers Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) 1) EVA/EGG 2) ECHOGRAPHE 4) PIEZO/MICRONASAL/INTENSITE 3) EPGG 5) PERCEPTION/BASES DE DONNEES Salle Mac Salle PC Chambre sourde ILPGA

48 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme EVA/EGG INSTRUMENTATION : EVA Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) ILPGA A Atelier 1A Chambre sourde

49 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme EVA/EGG INSTRUMENTATION : EGG Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) ILPGA B Atelier 1B Chambre sourde Alexis Michaud

50 Mercredi 24 juin 2009 Presentation de la plateforme ECHOGRAPHE Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) A) EVA/EGG B) ECHOGRAPHE D) PIEZO/MICRONASAL/INTENSITE C) EPGG E) PERCEPTION/BASES DE DONNEES Salle Rousselot C ILPGA Atelier 2

51 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme ECHOGRAPHE INSTRUMENTATION : ECHOGRAPHE Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) ILPGA C Atelier 2 Salle Rousselot

52 Mercredi 24 juin 2009 Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) PLATEFORME PEP2 Echographie Mercredi 24 juin 2009 ILPGA C Atelier 2 Salle Rousselot

53 Mercredi 24 juin 2009 LPP 19, rue des Bernardins Paris Echographie 1. On applique une sonde contre la peau en regard de lorgane à explorer (ici la langue). 2. Cette sonde émet des ultrasons qui traversent les tissus puis lui sont renvoyés sous la forme dun écho. 3. Ce signal, une fois recueilli, est analysé par un système informatique qui retransmet en direct une image sur un écran vidéo. Principe Technique d'imagerie employant des ultrasons : C Atelier 2

54 Mercredi 24 juin 2009 LPP 19, rue des Bernardins Paris Echographie La station est constituée : - dune sonde : émet et reçoit les ultrasons - dun échographe (Mindray DP 6600) Prises de données Machine ultrason Mindray DP dun casque (optionnel) pour fixer la sonde par rapport aux mouvements de la tête. - Les données sont transmises à un PC via une carte vidéo et un système dacquisition (AAA) qui permet la synchronisation des vidéo (30i/s) avec le son. Casque Sonde Atelier 2

55 Mercredi 24 juin 2009 LPP 19, rue des Bernardins Paris Echographie Données brutes Séquence vidéo de quelques formes contenant des dentales pharyngalisées [iDDi, aDDa, uDDu] Atelier 2

56 Mercredi 24 juin 2009 LPP 19, rue des Bernardins Paris Echographie Analyse (AAA, A. Wrench, Articulate Instrument )

57 Mercredi 24 juin 2009 LPP 19, rue des Bernardins Paris Echographie Analyse des données (illustration) Tongue height /dd/ from [iddi] /DD/ from [iDDi] BackTongueFront Pharyngalisation pendant la tenue de la consonne : élévation et rétraction du dos de la langue + abaissement de la partie antérieure de la langue (tirées de Ridouane 2009) Configuration de la langue pendant la tenue des dentales simples et pharayngalisées du berbère

58 Mercredi 24 juin 2009 LPP 19, rue des Bernardins Paris AVANTAGES - Non-invasive, - Acquisition relativement confortable pour les sujets, - Possibilité dacquérir des données très larges, - Visualization directe de la forme de la langue, - Coût de plus en plus abordable, - Possibilité de coupler avec une autre instrumentation (e.g. EPG) - Possibilité damélioration… Défis - Localisation du palais - Alignement temporel audio/vidéo Echographie Atelier 2

59 Mercredi 24 juin 2009 BILAN DOMAINES DAPPLICATIONS Typologie, description des langues et des dialectes Clinique/orthophonie : diagnostic, remédiation Modélisation articulatoire pour synthèse de la parole Enseignement des langues Etc. Echographie LPP 19, rue des Bernardins Paris Atelier 2

60 Mercredi 24 juin 2009 BILAN Caractéristiques articulatoires de différents types de segments (voyelles nasales et orales en français, emphatiques en berbère et en arabe, rétroflexes en népali, éjectives et uvulaires en lezgi, voyelles ATR en kabiye et en koulango). Comparaison de la parole normale et de la parole pathologique de patients hémiglossectomisés. Analyse des clusters sous-jacents et séquences consonantiques issues de la chute de schwa (e.g. berbère, arabe, lezgi) TRAVAUX EN COURS Echographie Collaborations extérieures: - Ioana Chitoran (Dartmouth College) - Khalil Iskarous (Haskins Laboratories, Yale) - Chakir Zeroual (Université Taza, Maroc) - Balaïbalou Kassan (Université Kara, Togo) - Enoc Kra (Université Cocody, Abidjan) LPP 19, rue des Bernardins Paris Atelier 2

61 Mercredi 24 juin 2009 BILAN RESSOURCES, QUE LIRE? Références LPP Ridouane, R. (2009). Pharyngealization and pharyngeals in Tashlhiyt Berber: A descriptive and comparative study. International Workshop on Pharyngeals and Pharyngealisation, Royaume-Uni - [halshs version 1] Acher, A. (2009). Etude perceptive et articulatoire de la parole à partir de données échographiques en 2D: comparaison de la parole normale et de la parole pathologique de patients hémiglossectomisés [Mémoire M2] Fougeron, C. & Ridouane, R. (2008). On the nature of schwa-like vocalic elements within some Berber clusters. In Proceedings of the eighth International Seminar on Speech Production (ISSP'08) - [halshs version 1] Références extérieures Bressmann, T., Uy, C., & Irish, J. (2005). Analysing normal and partial glossectomee tongues using ultrasound. Clinical Linguistics and Phonetics, 19, Stone, Maureen (2005). A guide to analysing tongue motion from ultrasound images. Clinical Linguistics and Phonetics, 19, Echographie LPP 19, rue des Bernardins Paris Atelier 2

62 Mercredi 24 juin 2009 Presentation de la plateforme EPGG 5 ateliers Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) 1) EVA/EGG 2) ECHOGRAPHE 4) PIEZO/MICRONASAL/INTENSITE 3) EPGG 5) PERCEPTION/BASES DE DONNEES Salle Rousselot ILPGA D s a

63 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme ePGG INSTRUMENTATION : ePGG (external lighting & sensing Photo-GlottoGraph) Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) Inventée par Kiyoshi HONDA & Shinji MAEDA Brevet, « Photoéletroglottographie non inversive par éclairage diffus », en cours

64 Mercredi 24 juin 2009 LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN S appuyant sur la transillumination travers de la glotte, la source (LED haute luminosité) est placée sur la peau du cou au-dessus de la glotte et le capteur (la photodiode) au- dessous de la glotte Non invasive PRINCIPE Permet de voir les activités glottiques, comme adductions/abductions (sourde/sonore) et oscillations des plis vocaux durant le voisement Présentation de la plateforme ePGG Dash8

65 Mercredi 24 juin 2009 LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN HISTORIQUE De la méthode invasive à non invasive Présentation de la plateforme ePGG P hotoglottographie (PGG) via fibroscopie a été invasive et limitée à des corpus sans voyelles et consonnes postérieures

66 Mercredi 24 juin 2009 LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN Corpus : paires des cibles avec ceteris paribus (all other things being equal), car des signaux ePGG sont affectées par larticulation et par la variation de hauteur de larynx PRISE DE DONNEES (1) Présentation de la plateforme ePGG Photodiode sur le cou au-dessous de la glotte Source de lumière est maintenue par la main au-dessus de la glotte Visualisation en temps réel des signaux parole et ePGG sur lenregistreur numérique, Dash8

67 Mercredi 24 juin 2009 LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN PRISE DE DONNEES (2) Présentation de la plateforme ePGG Empreinte de la source de lumière avec les 2 LEDs Empreinte de la photodiode sur le cou au-dessus de la glotte, entre le cartilage thyroïdien et cricoïdien

68 Mercredi 24 juin 2009 LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN DONNEE BRUTE (1) Présentation de la plateforme ePGG s a Remarques : LED_IR a été utilisée dans cette acquisition Visualisation par un Matlab script dash8view.m

69 Mercredi 24 juin 2009 LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN DONNEE BRUTE (2) Présentation de la plateforme ePGG s a ss a

70 Mercredi 24 juin 2009 LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN COMPATIBILITE AVEC AUTRES INSTRUMENTS Excellent : EGG Palatographe dynamique Nasographe Pneumotachographe (débit dair oral et nasal) Echographe ultra-son Motion-capture Présentation de la plateforme ePGG

71 Mercredi 24 juin 2009 LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN DOMAINES D APPLICATIONS Phonétique : prosodie et leur interaction avec segmental Clinique/orthophonie : diagnostic et rééducation de la parole, et bégaiement Contrôle de la qualité des voix : parole et chant Source glottique pour synthèse de la parole Enseignement des langues etc…. Présentation de la plateforme ePGG

72 Mercredi 24 juin 2009 LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN TRAVAUX EN COURS Présentation de la plateforme ePGG Adaptation de la source de lumière aux locuteurs par des catégorie: Locuteurs transparents : jeunes femmes (1 LED) Locuteurs normaux : femmes/hommes (2 LEDs) Locuteurs costaux : jeunes hommes (4 LEDs) Méthode de la fixation de la source de lumière pour gagner la stabilité de la position et lorientation, et libérer le main

73 Mercredi 24 juin 2009 LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN R éférence LPP Honda, K. & Maeda, S. (2008). Glottal-opening and airflow pattern during production of voiceless fricatives: A new non-invasive instrumentation. Presented at the ASA meeting in Paris. (abstract) Yeou, M., Honda, K. & Maeda, S. (2008). Laryngeal adjustments in the production of consonant clusters and geminates in Moroccan Arabic. 8th International Seminar on Speech Production, Strasbourg, France, R éférences extérieures Sawashima, M. (1968). Movement of the larynx in articulation of Japanese consonants. Ann. Bull. No. 2, Res. Inst. Logopedics and Phoniatrics (http://www.umin.ac.jp/memorial/rilp-tokyo/)http://www.umin.ac.jp/memorial/rilp-tokyo/ Sawashima, M. (1969). Deviced syllables in Japanese – A preliminary study by photoelectric Glottography. Ann. Bull. No. 3, Res. Inst. Logopedics and Phoniatrics Lisker, L., Abramson, A.S., Cooper, F.S., & Schvey, M.H. (1969). Transillumination of the larynx in running speech. J. Acoust. Soc. Am., 45, 6, Hoole, Ph. (1997). Techniques for investigating laryngeal articulation and voice-source, Section 1: Investigation of the devoicing gesture. FIPKM, 35, 101 – 106. RESSOURCES, QUE LIRE? Présentation de la plateforme ePGG

74 Mercredi 24 juin 2009 Kiyoshi HONDA : Shinji MAEDA : ou LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN CORRESPONDANT Présentation de la plateforme ePGG Futurs utilisateurs bienvenus

75 Mercredi 24 juin 2009 Presentation de la plateforme ateliers 5 ateliers Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) 1) EVA/EGG 2) ECHOGRAPHE 4) PIEZO/MICRONASAL/INTENSITE 3) EPGG 5) PERCEPTION/BASES DE DONNEES Salle Mac Salle PC Chambre sourde Salle Rousselot

76 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme PIEZO/MICRONASAL/INTENSITE INSTRUMENTATION : PIEZO/MICRONASAL/INTENSITE Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) ILPGA F Atelier 4

77 Mercredi 24 juin Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme ACOUSTIQUE DU CONDUIT NASAL INSTRUMENTATION : Acoustique du conduit nasal Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) Accéléromètre piezoélectrique Microphone nasal Deux méthodes, deux résultats comparables

78 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme PIEZO/MICRONASAL/INTENSITE INSTRUMENTATION : PIEZO/MICRONASAL/INTENSITE Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) ILPGA F Atelier 4

79 Mercredi 24 juin LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN Twin Spot Fixé au moyen dun adhésif sur los latéral du nez Relié à un préampli, lui-même relié à une carte dacquisition Le signal enregistré est couplé avec le signal acoustique oral Nécessité dun micro casque pour lexploitation des données PRINCIPE (accéléromètre piezoélectrique) Présentation de la plateforme Accéléromètre piezoélectrique Linterprétation des données dépend du ratio entre les deux amplitudes des signaux

80 Mercredi 24 juin LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN HISTORIQUE (accéléromètre piezoélectrique) Présentation de la plateforme Accéléromètre piezoélectrique Première utilisation par K. Stevens (1975) Utilisation par le LPP à partir de 2007 Diamètre de la pastille = ½

81 Mercredi 24 juin LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN PRISE DE DONNEES (accéléromètre piezoélectrique) Présentation de la plateforme Accéléromètre piezoélectrique

82 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme PIEZO/MICRONASAL/INTENSITE INSTRUMENTATION : PIEZO/MICRONASAL/INTENSITE Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) ILPGA F Atelier 4

83 Mercredi 24 juin LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN Écouteur intra-auriculaire utilisé comme micro nasal 3 différents embouts adaptables à la physiologie de chaque locuteur Enregistrement simultané du signal acoustique nasal et du signal de parole global (oral+nasal) PRINCIPE (microphone nasal) Présentation de la plateforme Microphone nasal Permet de visualiser le début de la nasalisation et de mesurer précisément la coarticulation nasale

84 Mercredi 24 juin LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN HISTORIQUE (microphone nasal) Présentation de la plateforme Microphone nasal Méthodologie utilisée par labbé Rousselot) Enregistrement de la « voix » avec une embouchure et de la sortie nasale à laide dune petite olive introduite dans une narine (lautre restant libre)

85 Mercredi 24 juin LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN PRISE DE DONNEES (microphone nasal) Présentation de la plateforme Microphone nasal Dn = Durée de la partie nasalisée Dv = Durée totale de la voyelle Signal global Signal nasal Signal de parole (en haut) et signal nasal (en bas) de la voyelle [a] contextuellement nasalisée dans la syllabe [pam] Pourcentage de nasalisation = (Dn/Dv)*100 Nasalisation anticipatoire : cv N [ p a m ]

86 Mercredi 24 juin 2009 LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN COMPARAISON entre laccéléromètre piézoélectrique et le microphone nasal Présentation de la plateforme Comparaison entre laccéléromètre piézoélectrique et le Microphone nasal

87 Mercredi 24 juin Présentation de la plateforme PIEZO/MICRONASAL/INTENSITE F RESSOURCES, QUE LIRE? R éférence LPP Montagu, J. (2007). « Étude acoustique et perceptive des voyelles nasales et nasalisées du français parisien ». Université de la Sorbonne Nouvelle/ Paris 3. Thèse de phonétique, Chapitre III : Méthodologie, p106 à 121. Montagu, J. (2007). « Temporal extent of nasalization relative to the tongue articulation in French oral vowels followed by nasal consonants ». In Proceedings of the 26th International Congress of Phonetic Sciences, Saarbrücken (Allemagne), Montagu J., (2009). Relation entre le retard de nasalisation au début des voyelles nasales du français et le voisement des consonnes précédentes. Colloque international sur la nasalité en phonétique et en phonologie, Montpellier, 5 juin R éférences extérieures Rousselot J.P., Abbé (1902). « Action du voile du palais dans les nasales françaises », Parole. Ohala J. J. (1975). « Phonetic explanations for nasal sound patterns ». In Ferguson C. A., Hyman L. M. and Ohala J. J. (eds), Nasàlfest: Papers from a Symposium on Nasals and Nasalization. Stanford: Language Universals Project,

88 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme INTENSITE INSTRUMENTATION : PIEZO/MICRONASALINTENSITE Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) ILPGA F Atelier 4C

89 Mercredi 24 juin Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme Casque pour enregistrements INSTRUMENTATION : Casque pour enregistrements auprès dune population pédiatrique Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) Antenne de limplant cochléaire Microphone et émetteur porté derrière loreille

90 Mercredi 24 juin LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN Utilisation dun tour de tête ergonomique et adapté à une population denfants porteur dun implant cochléaire et dune prothèse controlatérale Fixation dun microphone dans une configuration similaire à lutilisation dun micro-casque : important dans le cas de mesures acoustiques dintensité PRINCIPE Présentation de la plateforme Casque pour enregistrements Faciliter la prise de données acoustiques Prothèse controlatérale

91 Mercredi 24 juin LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN HISTORIQUE Inspiré du headset device du Nasometer II, modèle 6450, KayPentax (1986) Présentation de la plateforme Casque pour enregistrements Fabrication au LPP par A. Amelot & C. Legendre, thésarde, 2009 Salle Mac

92 Mercredi 24 juin 2009 Presentation de la plateforme PERCEPTION/BASES DE DONNEES Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) 1) EVA/EGG 2) ECHOGRAPHE 4) PIEZO/MICRONASAL/INTENSITE 3) EPGG 5) BASES DE DONNEES PERCEPTION Salle Mac

93 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme BASES DE DONNEES INSTRUMENTATION : BASES DE DONNEES Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) D Atelier 5A Préparation de corpus (en français notamment) –Reconnaissance automatique (en mots) de la parole –Alignement automatique en phonèmes, en syllabes. –Transcription en catégories grammaticales –Découpage en syntagmes Salle Mac

94 Mercredi 24 juin 2009

95 Présentation de la plateforme BASES DE DONNEES INSTRUMENTATION : BASES DE DONNEES Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) D Atelier 5A Objectifs : tester/valider des théories phonétiques sur de grandes quantités de données –réduction phonologique –coarticulation/réduction phonétique –relation segmental/suprasegmental –distribution des systèmes phonologiques Salle Mac

96 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme BASES DE DONNEES INSTRUMENTATION : BASES DE DONNEES Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) D Atelier 5A Validation par la synthèse Synthèse totale (30 aine de langues) –Copie à l'identique –Modification de paramètres prosodiques –Modifications segmentales / phonotactiques Modification sur stimuli naturels (toutes langues) –transplantation de la prosodie d'une langue/phrase à 1 autre –Modifications d'un ou plusieurs paramètres prosodiques Salle Mac

97 Mercredi 24 juin 2009 segmental espagnol avec f0 & durée italienne segmental italien avec f0 & durée espagnole manipulation de la f0 manipulation de la durée manipulation de la f0 manipulation de la durée phrases re-synthétisées

98 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme BASES DE DONNEES INSTRUMENTATION : BASES DE DONNEES Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) D Atelier 5A Ces stimuli peuvent ensuite être testés perceptivement. Objectifs : –un contour prosodique est-il distingué ? –le rythme suffit-il à identifier une langue ? –un meilleur contrôle des paramètres –etc. Relation naturelle avec la psycholinguistique/perception de la parole Salle Mac

99 Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme PERCEPTION/BASES DE DONNEES INSTRUMENTATION : PERCEPTION Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle) ph ILPGA D En attente Atelier 5A DOMAINES psycholinguistique : détection de phonème (ou de fragment) ; décision lexicale (visuel, auditif, inter-modal) ; naming ; gating ; etc. perception phonétique : catégorisation, discrimination (continua / tokens naturels) ; etc. EQUIPEMENTS station fixe DOS / Ubuntu : programmes de pilotage dexpérience, recueil et analyse des données on-line et off-line postes mobiles : DMDX, Eprime (Windows) ; SuperLab, PsyScope (Mac OS X) ; Praat, MatLab (toutes plateformes) principe de la mesure des temps de réponse carte son OROS : temps échantillon numérique démos (station DOS) (1) auditory lexical decision, (2) phoneme monitoring, (3) cross-modal priming ph Salle Mac

100 Mercredi 24 juin 2009 Atelier 1 Atelier 2 Atelier 3 Atelier 4 Atelier 5 Salle Mac Salle Rousselot Salle PC Chambre sourde EVA/EGG ECHOGRAPHE PIEZO/MICRONASAL/INTENSITE EPGG PERCEPTION BASES DE DONNEES

101 Mercredi 24 juin 2009 Groupe 1 Groupe 2 Groupe 3 Groupe 4 Groupe 5 Atelier 1Atelier 2Atelier 3Atelier 4Atelier 5 Atelier 2 Atelier 3Atelier 4 Atelier 5 Atelier 3 Atelier 4Atelier 5 Atelier 4Atelier 5 Atelier 1 Atelier 2 Atelier 3 Atelier 4 Atelier 3Atelier 4Atelier 5 Atelier 1Atelier 2 Atelier 1 11h11h3012h12h3013h Atelier 1Atelier 2Atelier 3Atelier 4Atelier 5 EVA/EGGEPGGPIEZO/MICRONASAL /INTENSITE PERCEPTION/ BASES DE DONNEES ECHOGRAPHE

102 Mercredi 24 juin 2009 Merci de votre attention Ppt sur le web Une fiche disponible par instrumentation

103 Mercredi 24 juin 2009 Et maintenant les ateliers LPP 19, rue des Bernardins Paris BILAN Bienvenue cet après-midi Et après..


Télécharger ppt "Mercredi 24 juin 2009 Présentation de la plateforme Planning Laboratoire de Phonétique et Phonologie UMR 7018 (CNRS, Sorbonne Nouvelle)"

Présentations similaires


Annonces Google