La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Palmier à Huile : n Son rôle et les contributions des populations autochtones dAfrique en général n et du Bénin en particulier au développement de la.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Palmier à Huile : n Son rôle et les contributions des populations autochtones dAfrique en général n et du Bénin en particulier au développement de la."— Transcription de la présentation:

1 Le Palmier à Huile : n Son rôle et les contributions des populations autochtones dAfrique en général n et du Bénin en particulier au développement de la chimie moderne. n Paul Codjo HOUESSOU n Docteur ès Sciences n © UNESCO, 2005

2 Nous avons abandonné nature et lui voulons apprendre sa leçon, elle qui nous menait si heureusement et si sûrement. Montaigne

3 Le Palmier à Huile et Le Bénin. Destin commun et Hommage au grimpeur

4 Le Palmier à Huile : Cycle de vie, de la graine mère à la graine fille n Cycle de vie du palmier à huile. n Différentes transformations au cours du cycle. n Différents produits issus des transformations de lhuile de palme

5 Acide Palmitique

6 Le Palmier à Huile : n Première partie : n Cycle de vie du palmier à huile. n Différentes transformations technologiques. n Différents produits issus des transformations de lhuile de palme.

7 Le Palmier à Huile : Cycle de vie, Diverses transformations. Divers produits. n Cycle de vie du palmier à huile. – De la graine mère à la graine fille. n Différentes transformations technologiques. – Traditionnelle – Semi-modernisée n Différents produits : – issus des transformations de lhuile de palme.

8 Tout commence par la cueillette. Par cette étape la graine rencontre la terre, Pour le début de laventure d un nouveau cycle de la vie.

9 Régime de palmiste, après la cueillette

10 Graines servant à la fabrication d huile palme, n obtenues après légrenage, avant la cuisson ( méthode traditionnelle ).

11 Pourquoi pleures- tu, chérie ? Tas de beaux yeux, tu sais ! ! Non, je ne pleure pas. Jétale mes richesses, chéri !!.

12 La graine et le grain se rencontrent. On limagine, enfin ! Et Après ?

13 Graine de palmiste en germination Admirons le miracle de la vie ( de plante )

14 Bébé palmier en évolution dans la vie

15 Après germination du palmiste Bébés palmier in vitro

16 Jeune palmier, et déjà maman!!! Chez ces plantes, la précocité est la règle, Pour le bonheur des populations comblées par Dame Nature.

17 Palmier adulte dans son environnement

18 Plantation traditionnelle de palmiers à huile.

19 Plantation de palmiers sélectionnés

20 Campagne Nationale de plantation de palmiers sélectionnés, pour un avenir meilleur (?)

21 Le Palmier à Huile : n Cycle de vie du palmier à huile. n Différentes transformations technologiques. n Différents produits issus des transformations de lhuile de palme.

22 Le Palmier à Huile : n Deuxième partie : n Différentes transformations du palmiste: n de la graine de palmiste à lhuile de palme. n Unités traditionnelles de production n Unités Semi-industrielles, modernisées

23 Unité de Production N°1 : Début de lunité de production n Cueillette des régimes à environ 10 mètres du sol. n Avec tous les risques liés à cette activité.

24 Le Palmier à Huile : Cycle de vie, de la graine mère à la graine fille n Deuxième partie : – Différentes transformations du palmiste: de la graine de palmiste à l huile de palme. n Unités traditionnelles de production n Unités Semi-industrielles modernisées

25 Egrenage après la cueillette des régimes de palmiste Photo contractuelle, non disponible dans cette version. Veuillez contacter le webmaster.

26 Cuisson traditionnelle des palmistes n Opération traditionnelle de cuisson des palmistes après légrenage des régimes cueillis. n Photo contractuelle, non disponible dans cette version. n Veuillez contacter le webmaster. Veuillez contacter le webmaster.

27 Diverses techniques traditionnelles de séparation assistée n Technique de filtration forcée. n Cest lancêtre de la séparation assistée, comme la chromatographie ou lélectrophorèse utilisées pour lidentification des gènes. n Photo contractuelle, non disponible dans cette version. n Veuillez contacter le webmaster. Veuillez contacter le webmaster.

28 Unité de Production Traditionnelle : Opération dextraction par essorage n Opération laborieuse n Une partie importante de lhuile reste dans le résidu combustible (Kpèlèbè) n Photo contractuelle, non disponible dans cette version. n Veuillez contacter le webmaster. Veuillez contacter le webmaster.

29 Unité de production traditionnelle dhuile de palme : Séparation après la décantation n Séparation traditionnelle de lhuile et leau. n Ramassage à la main avec des pertes importantes. Photo contractuelle, non disponible dans cette version. Veuillez contacter le webmaster.

30 Unité de production traditionnelle dhuile de palme : Filtration à chaud pour augmenter le rendement. n Technique d extraction d huile de palme à chaud, pour augmenter le rendement. n Photo contractuelle, non disponible dans cette version. n Veuillez contacter le webmaster. Veuillez contacter le webmaster.

31 Unité de production traditionnelle dhuile de palme : Séparation par flottaison et écoulements croisés n Cette technique est généralement utilisée pour séparer des grains secs décortiqués comme larachide grillé. n Cest lancêtre du séparateur des particules chargées. n ou encore de lélectrophorèse utilisée pour l identification des gènes. n Photo contractuelle, non disponible dans cette version. n Veuillez contacter le webmaster. Veuillez contacter le webmaster.

32 Les techniques de filtration n Filtration traditionnelle de lHuile de palme destinée à la consommation n Photo contractuelle, non disponible dans cette version. n Veuillez contacter le webmaster. Veuillez contacter le webmaster.

33 Cuisson finale de lhuile rouge n A lissue de cette cuisson, l huile est stérilisée et consommable sans danger. n Elle est ensuite refroidie et conditionnée en bouteille. n Photo contractuelle, non disponible dans cette version. n Veuillez contacter le webmaster. Veuillez contacter le webmaster.

34 Le Palmier à Huile : Cycle de vie, de la graine mère à la graine fille n Deuxième partie : – Différentes transformations du palmiste: – de la graine de palmiste à l huile de palme. n Unités traditionnelles de production n Unités Semi-industrielles modernisées

35 n Sortie des régimes de palmistes cuits Unité de Production Semi-Industrielle : vers une modernisation des moyens de cuisson n Photo contractuelle, non disponible dans cette version. n Veuillez contacter le webmaster. Veuillez contacter le webmaster.

36 n Décorticage et extraction simultanés d huile de palme des graines de palmistes cuites. n Photo contractuelle, non disponible dans cette version. n Veuillez contacter le webmaster. Veuillez contacter le webmaster.

37 Unité de Production semi-industrielle: Lusine modernisée en marche Utilisation de la force musculaire pour le pressage de léponge huileuse: n Photo contractuelle, non disponible dans cette version. n Veuillez contacter le webmaster. Veuillez contacter le webmaster.

38 Unité de Production Semi-Industrielle : vers une modernisation des moyens de séparation n Centrifugeuse industrielle. n Traditionnellement, le mélange à séparer est mis en rotation dans un récipient. n Photo contractuelle, non disponible dans cette version. n Veuillez contacter le webmaster. Veuillez contacter le webmaster.

39 n Cuisson définitive de lhuile de palme dans une unité Semi-industrielle n Photo contractuelle, non disponible dans cette version. n Veuillez contacter le webmaster. Veuillez contacter le webmaster.

40 Le Palmier à Huile : Cycle de vie, de la graine mère à la graine fille n Diagramme du cycle de vie du palmier à huile. n Différentes transformations au cours du cycle. n Différents produits issus des transformations de lhuile de palme

41 Le Palmier à Huile : n Troisième partie : n Différents produits dérivés, issus des transformations de lhuile de palme et de lhuile de palmiste : n Savons. n Glycérol ou Glycérine. n Acide Palmitique. n Aditchotcho : huile de palmiste (antiseptique puissant) n …..

42 Adi-koto, Otchè-Okoto Lancêtre des savons modernes

43 Comment faisaient nos ancêtres pour être propres après les travaux des champs et de production de lhuile de palme ?

44 Des conjectures à la mise en évidence, par étapes. n L huile de palme, non chauffée est rouge. – Elle est reconnue comme étant particulièrement salissante, maculante pour les vêtements. n La cendre des brûlis est grise. – Avec leau, elle donne un mélange gris aussi salissant. n Lavage à la cendre de bois. – Les vêtements maculés dhuile rouge, puis malaxés avec la cendre et, lavés, frottés, puis rincés à l eau tiède, retrouvent à peu près leur aspect précédent.

45 La suite !!! n Dans leau, un constituant de la cendre se dissout: – cest la POTASSE (!) n Le mélange de la potasse avec lhuile libère l ACIDE PALMITIQUE (!) n Lacide palmitique réagit ensuite avec la potasse. n n Le Savon dAfrique est né !!!!!

46 Ewa !!! Adi-KOTO Oyé !!! Otchè-OKOTO Viva !!!, Ewa !!!, Oyé !!!, Odé !!!,

47 Les produits dérivés de lhuile de palme ( Résumé ) n Lhuile de palme a des vertus culinaires, et pas seulement. n Lhuile de palmiste, quant à elle, est utilisée depuis toujours pour ses propriétés thérapeutiques, sous le nom ADICHOCHO, n un antiseptique efficace, et pas seulement. n Un autre dérivé de lhuile de palme peut être considéré comme lancêtre de tous les savons, n Ce savon est connu sous le nom de OKOTO. (savon noir ou gris !) n Cest le Savon de Potasse, obtenu par réaction du lhuile avec la potasse, une composante de la cendre recueillie dans les brûlis. n Ce savon est utilisé pour ses propriétés antiseptiques puissantes.

48 Ce savon pluri-millénaire est connu depuis lAncienne Egypte, lEgypte au temps des Pharaons. C est un antiseptique puissant, lancêtre des antiseptiques. Il est utilisé en Afrique, notamment pour soigner les affections cutanées, et pour des opérations chirurgicales comme la circoncision et lexcision, opération moins reluisante que le conférencier réprouve !! Morale de l Histoire

49 Autres produits dérivés du palmier à huile

50 Le Sodabi: un produit dérivé du vin de palme. A consommer avec modération !!! n Le Sodabi est une liqueur comme toute autre liqueur dimportation. n Disponible chez tout Béninois. – ( ou presque ? ) n Désinfectant, équivalent à lalcool à 90° des pharmacies.

51 Alambic : pour la production du Sodabi ( alcool de palme ) n Utilisé pour produire de lalcool de palme. n Le vin de palme « Emon » ou « Atan » se fermente, et libère de lalcool. n Celui-ci est ensuite : – vaporisé par chauffage – condensé par refroidissement – puis recueilli et conditionné. n Photo contractuelle, non disponible dans cette version. n Veuillez contacter le webmaster. Veuillez contacter le webmaster.

52 Produits dérivés n°1: Le kpèlèbè n Combustible n très énergétique n Photo contractuelle, non disponible dans cette version. n Veuillez contacter le webmaster. Veuillez contacter le webmaster.

53 Et au laboratoire moderne…. n Dans les pays occidentaux, les choses ont bien progressé depuis leur contact avec nos populations autochtones dAfrique. n Voici quelques matériels des laboratoires modernes d enseignement, n Utilisés pour lextraction de substances volatiles comme lalcool de palme, produit dérivé cité plus haut.

54 Ampoule à décanter n Permet de séparer lhuile de leau. n Rappelons que ces liquides ont une tendance naturelle à se séparer, n et que lhuile, plus légère, surnage.

55 Montage pour filtration sous vide n Appareil pour la filtration sous vide n Il sagit d une filtration assistée par lécoulement de leau du robinet.

56 Séparation de substances au laboratoire n Montage pour entraînement par la vapeur dune substance: n Utilisé pour extraire des parfums.

57 Au laboratoire, toujours…. n Appareil de distillation, n Utilisé pour la séparation et lextraction successive des substances volatiles.

58 Du recueil et de l utilisation des savoir et savoir faire africains. n Les connaissances séculaires de nos ancêtres ont depuis la nuit des temps constitué une pharmacologie naturelle. n Elles servent aujourdhui de base ou de complément de connaissances à des chercheurs et savants dautres continents.

59

60

61 Quels sentiments après la lecture de louvrage de cet éminent professeur qui est aussi un remarquable journaliste scientifique, que je nentends plus, malheureusement, sur les antennes de France Inter dans lémission CO2 mon Amour ? Pour Le Nègre que je suis….. ( Faites un don pour les enfants du Niger ) Trois sentiments: (A développer !!!!) *Amertume: ( Développement ). *Fierté: ( Développement ) *Espoir: ( Développement )

62 De lexploitation des Connaissances Universelles n Il est regrettable que ces connaissances n exploitées, complétées, améliorées n par les grands laboratoires n soient ensuite couvertes par des brevets n dexploitations commerciales n au détriment total des populations du tiers monde. n La Science et les connaissances universelles n quelle développe doivent être déclarées n Patrimoine de lHumanité. Paul C. HOUESSOU, ( Cotonou, Août 1997).

63 Pobè, sur un Plateau – Lenvironnement de Pobè – et la Région du Plateau – dont cette ville est la capitale – est particulièrement favorable au développement du palmier à huile, – et à ses exploitations industrielles, – depuis la graine, – jusquà lhuile de palme ou de palmiste – et au delà, à ses produits dérivés. – Paul C. HOUESSOU, ( Cotonou, Août 1997).

64 De La Science n La science, de son genre féminin et sans malice, n nest ni exclusivement une fille de joie, n ni un oiseau de malheur. n Elle se laisse apprivoiser et rend grâce n A tous ceux qui sy investissent. n A ce titre, la science produit du développement. n Elle est la mère du développement. n Paul C. HOUESSOU, ( Cotonou, Août 1997).

65 Fait marquant dans l histoire du développement de la chimie actuelle n 1823 : de nouvelles huiles arrivent (palme, coco) et la première théorie exacte de la saponification est publiée par CHEVREUIL. n (équation toujours en vigueur aujourdhui).

66 Economie du Dahomey au temps colonial n La période pré-coloniale s'est caractérisée par la déportation qui a vidé les royaumes de leurs bras valides et de leurs intelligences, déstabilisant ainsi des familles. Ce fut aussi l'époque des affrontements pour la conquête de nouveaux territoires, signe de prestige et d'enrichissement entretenus par une volonté de puissance. Il a fallu attendre 1818 pour voir le Roi Ghézo orienter l'enrichissement du royaume de Danhomè vers une voie noble: celle de l'organisation méthodique de la production agricole, du commerce et de l'artisanat. Les meilleurs producteurs et artisans (forgeron, tisserands,...) étaient promus par le roi qui fit preuve d'une justice impartiale.

67 Larrivée de lhuile de palme dans la fabrication de savon – Economie du Dahomey au temps colonial – La période pré-coloniale s'est caractérisée par la déportation qui a vidé les royaumes de leurs bras valides et de leurs intelligences, déstabilisant ainsi des familles. – Il a fallu attendre 1818 pour voir le roi Ghézo orienter l'enrichissement du royaume de Danhomè vers une voie noble:celle de l'organisation méthodique de la production agricole, du commerce et de l'artisanat. n Evolution des Savonneries et des connaissances scientifiques sur sa chimie n 1817 : baisse des cours du savon, plus de 15 fabriques. n 1820 : 88 fabriques pour 420 chaudières. n 1823 : de nouvelles huiles arrivent (palme, coco) et la première théorie exacte de la saponification est publiée par CHEVREUIL. (équation toujours en vigueur aujourdhui). n 1842 : le nombre de fabriques est stable autour de 1945 mais les capacités de productions sont augmentées avec l'apparition du chauffage à la vapeur ( tonnes ). On utilise alors de plus en plus d'huile de palme qui donne un savon blanc et plus moussant.

68 COLGATE - PALMOLIVE Ou quand le Savon de Marseille devient une Affaire Américaine !!

69 CONCLUSIONS

70 Le palmier à huile est une plante tropicale : En dautres termes, il ne pousse pas en Europe. Les méthodes de production de lhuile de palme ne peuvent donc pas avoir été inventées en Europe. Toutes les usines actuelles ne sont donc que la modernisation des méthodes traditionnelles quon vient dexposer ! ! ! Les méthodes de lIndustrialisation libèrent la femme et lhomme des tâches fastidieuses et dangereuses. © Paul C. HOUESSOU, à l UNESCO, 2005

71 Je ne pouvais parler de limplication du palmier à huile dans la chimie moderne sans évoquer: *tous les aspects technologiques, traditionnel et moderne, de la production de lhuile de palme, *et par dessus tous les hommes et toutes les femmes qui portent ces technologies traditionnelles depuis la nuit des temps. Le développement de lAfrique en générale, et du Bénin en particulier, sera fondamentalement technologique ou le développement ne sera pas. © Paul C. HOUESSOU, à l UNESCO, 2005

72 Quel gâchis pour l Afrique, davoir été le berceau de lhumanité, Quel dommage pour les enfants de ce continent, davoir initié les sciences, davoir inventé et développé les techniques, Quel dommage pour le Bénin, ce petit pays du Golfe de Guinée, ex Dahomey, qui en l espace de quelques siècles, a modifié la face du monde, en répandant, dans le monde, les plus valides de ses enfants, puis, le palmier à huile, cette plante magique, dont la Terre la dotée, et qui lui ressemble tant, Quel dommage, disons-nous enfin, pour le Bénin en particulier et lAfrique en général, de se voir aujourdhui, exclure du développement, ou pire de sen exclure soi-même, en tout cas pour certains pays africains, en sendettant pour acheter des armes pour massacrer leurs intelligences. © Paul C. HOUESSOU, à l UNESCO, 2005

73 Investissez dans les sciences et les technologies, toutes les technologies. Constituez des pôles régionaux de recherches, pour partager les coûts. Récupérez vos chercheurs expatriés. Offrez leur la possibilité de revenir dans les Universités Africaines, pour des missions denseignement et dencadrement des thésards. Mesdames, Messieurs, les dirigeants Africains

74 " En Afrique, chaque fois qu'un vieillard meurt, c'est une bibliothèque qui brûle ". Hamadou Ampaté Bâ

75 Enfin !!! Un clin d'œil à COTONOU, la côtière, et à lingéniosité des Béninois et des Béninoises

76 Page 2

77 n Ces graines valent de l or. n Ce sont les graines de ton développement n ! Pour toi mon frère Béninois, Pour toi ma sœur Béninoise, un dernier mot !

78 Pourquoi pleures-tu chérie ? Tas de beaux yeux, tu sais ! ! Oui Chéri, Je pleure ! Je pleure de joie, à lidée que: * mes richesses soient mises en valeurs, * mes talents mondialement reconnus !!. * les populations qui mentretiennent jouissent enfin du fruit de leur intelligence. * Oui, Je pleure, Chéri, Mais de Joie !!!!!!!!!!!!!!

79 Sources, Ressources, Références, Crédits et Copyrights 1°)La transformation artisanale de l huile de palme au Bénin et au Nigeria. Stéphane Fournier, Peter Ay, Claude Jannot, André Okounlola, et Euloge Pédé CERNA, CIRAD, Freie Universität Berlin, SRPH. 2°)La médecin par les plantes Jean-Marie PELT Edition revue et augmentée, Le CLUB. 3°)Divers Site Internet Sites officiels de la république du Bénin Sites de l Ambassade du Bénin à Paris Beninsys 4°)Du Conférencier : Thèse de DEA, Thèse de Doctorat d Etat, Toutes les Publications, et les contributions à Ouvrages 5°) Toutes les marques citées intentionnellement ou non sont déposées


Télécharger ppt "Le Palmier à Huile : n Son rôle et les contributions des populations autochtones dAfrique en général n et du Bénin en particulier au développement de la."

Présentations similaires


Annonces Google