La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Rapport Elections 2004 Système politique et valeurs des électeurs Philippe Poirier (Ph.D)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Rapport Elections 2004 Système politique et valeurs des électeurs Philippe Poirier (Ph.D)"— Transcription de la présentation:

1 Rapport Elections 2004 Système politique et valeurs des électeurs Philippe Poirier (Ph.D)

2 Rapport Elections ) Les partis et les élections Les éléments structurant le système politique Le positionnement politique des partis au Luxembourg Les candidats aux élections législatives Les compétences attribuées aux partis politiques 2) Les valeurs des électeurs La confiance dans les institutions La division gauche/droite Les attitudes vis-à-vis de léconomie Les attitudes vis-à-vis de lEurope et des Européens Léchelle matérialiste-postmatérialiste

3 Les éléments structurant le système politique Une démocratie consociative; Une monopolisation imparfaite de lactivité politique par les partis; Un système électoral qui privilégie lélecteur stratège; Une absence denchâssement constitutionnel ou de définition législative des partis politiques; Un système politique dominé par un parti cartel.

4 Le positionnement des partis politiques au Luxembourg

5

6

7 Les candidats aux élections législatives En avril 2004, 57% des personnes interrog é es affirmaient encore être é loign é es des é lus. 82% des jeunes de ans é taient aussi de cet avis. 60,7% de tous les électorats se prononçaient pour la parité mais sans une intervention législative. Un peu moins de 20% de femmes ont été élues directement; Le « centralisme démocratique » caractérise le choix des candidatures; 54,6% des candidats lavaient été déjà en 1999; 62,4% des candidats avaient déjà un mandat; La moyenne dâge des candidats a légèrement augmenté aux élections législatives de Elle était de 47,3 ans contre 46,9 ans en1999.

8 Les candidats aux élections législatives 15,7% des candidats étaient des professeurs, instituteurs, éducateurs étaient toujours les plus nombreux (+0,7% par rapport à 1999). 9,9%, étaient des fonctionnaires dÉtat, communaux et employés (- 1,5% par rapport à 1999). 9,4%, étaient des employés privés (-0,8% par rapport à 1999). 33,3% des candidats Verts étaient des professeurs, instituteurs, éducateurs ; 28,3% des candidats POSL étaient aussi issus du secteur de léducation ; 23,3% des candidats de la Gauche et 21,7% des candidats démocrates étaient des fonctionnaires dEtat, communaux et employés publics ; 26,7% des candidats ADR étaient des employés privés; 18,3% des candidats chrétiens sociaux avaient une profession juridique. 20,5% des candidats communistes étaient des retraités.

9 Les compétences attribuées aux partis

10 La confiance dans les institutions Dans la derni è re enquête Eurobarom è tre avant les é lections l é gislatives et europ é ennes de juin % des personnes interrog é es au Luxembourg d é claraient avoir confiance dans les partis politiques, ce qui apr è s le Danemark é tait le « meilleur r é sultat » dans l Europe des15. Tous les é lectorats accordaient une plus grande confiance dans les institutions nationales que dans les institutions europ é ennes. Au niveau des institutions nationales, le Gouvernement arrivait en premi è re position (69% des personnes interrog é es lui accordaient une confiance et une confiance tr è s forte), puis la Chambre des D é put é s (64%) et la Tripartite (43%). Au niveau des institutions europ é ennes, c est le Conseil europ é en qui avait le plus les faveurs de l é lectorat luxembourgeois (32,1%), puis le Parlement europ é en (30,1%) et la Commission europ é enne (27,7%).

11 Le rôle de la Chambre des Députés

12 Les modalités de la participation et de la médiation politique

13 Le positionnement gauche-droite En 2004, les électeurs sont toujours plus nombreux à adopter une position centre gauche-centre (48,7%). On constate aussi que les électeurs se situent légèrement plus à droite quà gauche (respectivement 24% contre 20,7%). Par rapport aux élections législatives de 1999 et à lenquête sur les valeurs de 2002, on constate donc un léger déplacement vers le centre droit de lensemble du corps électoral; Le faible nombre délecteurs luxembourgeois qui sauto-positionnent clairement à lextrême droite (6,3%). En revanche, ceux qui se déclarent ainsi constituent près de 20% de lélectorat de lADR.

14 Les motifs du vote pour les partis

15 Les attitudes vis-à-vis de léconomie Les personnes interrogées étaient 46% à penser tendanciellement que lÉtat devait avoir un certain contrôle sur les entreprises; De manière générale, au dilemme protection de lenvironnement/sécurité de lemploi, les enquêtés favorisaient nettement le second ou adoptaient une position neutre (respectivement 38% et 46,3%); Pourtant, la qualité de vie au Luxembourg lemporte sur lattachement à la croissance de léconomie dans tous les électorats (respectivement 40,9% et 16,4%); 34,8% des personnes interrogées déclaraient que la situation économique était « moins bonne » quun an auparavant et 10,2% beaucoup « moins bonne ».

16 Les attitudes vis-à-vis de lEurope et des Européens 68% de lensemble des sondés étaient daccord avec la préférence nationale pour lemploi; 61% dentre eux étaient daccord avec lidée que les ressortissants communautaires votent à toutes les élections; Le soutien de lappartenance du Luxembourg à lUnion européenne nest remis en cause dans aucun des électorats 86,3% des personnes interrogées considèrent que cest une bonne chose; Pourtant, 35,6% des personnes interrogées jugeaient tendanciellement que lintégration de lUnion européenne était déjà allée trop loin; 63,6% de lélectorat de lADR –par ailleurs le plus attaché à la préférence nationale de tous les électorats des partis représentés à la Chambre des Députés– était en adéquation avec la posture souverainiste de la direction du parti. Il faut remarquer aussi que presque 40% de lélectorat socialiste était du même avis.

17 Le matérialisme Maintenir lordre dans le pays Assurer une marche régulière de léconomie Lutter contre la criminalité Assurer à notre pays une armée forte pour se défendre Combattre la hausse des prix Maintenir un haut niveau de croissance économique

18 Le post-matérialisme Construire une société dans laquelle les idées sont plus importantes que largent Construire une société plus amicale et moins impersonnelle Améliorer lenvironnement Faire en sorte que les gens aient plus leur mot à dire dans leur travail; et dans leur commune Garantir la liberté dexpression Augmenter la participation des citoyens aux décisions du Gouvernement


Télécharger ppt "Rapport Elections 2004 Système politique et valeurs des électeurs Philippe Poirier (Ph.D)"

Présentations similaires


Annonces Google