La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE MYTHE PALESTINIEN, le bluff du siècle Ou le montage qui permettrait aux pays arabes avoisinants de sapproprier les terres.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE MYTHE PALESTINIEN, le bluff du siècle Ou le montage qui permettrait aux pays arabes avoisinants de sapproprier les terres."— Transcription de la présentation:

1

2 LE MYTHE PALESTINIEN, le bluff du siècle Ou le montage qui permettrait aux pays arabes avoisinants de sapproprier les terres

3 Doù vient le mot Palestine ? En l'an 135, l'Empereur Romain Hadrien expulse tous les juifs de leur terre, détruit de nouveau le Temple de Jérusalem et pour effacer toute trace de civilisation juive dans le pays baptisa La Judée, Palestine, en souvenir des Philistins, peuple auquel appartenait Goliath et qui fut vaincu par David. Ils essayèrent aussi de transformer le nom de Jérusalem (Yeru - Shalaim : ville de la paix en hébreu) en la baptisant Alea Capitolina mais sans grand succès cette fois. Tout ceci dans le but d'humilier les Juifs qui sont restés à Jérusalem et les alentours et leur enlever toute velléité de revendication nationale.

4 Qui étaient ces Philistins ? Les Philistins apparaissent dans les sources égyptiennes au XIIe siècle avant JC, et sont présentés comme des ennemis de l'Égypte venus du nord, mélangés à d'autres populations hostiles connues collectivement des anciens égyptiens sous le nom de peuple de la mer (peuple originaire de Crête). Après leurs affrontements avec les Égyptiens, les Philistins se sont fixés sur la bande côtière du sud-ouest de la terre de Canaan, c'est-à-dire dans une région centrée sur l'actuelle bande de Gaza. Leurs cités ont dominé la région jusqu'à la conquête assyrienne de Teglath-Phalasar III en 732 avant lère vulgaire. Ils sont par la suite soumis aux empires régionaux, et semblent progressivement s'y assimiler. Les dernières mentions des Philistins datent du IIe siècle avant e.v., dans le premier des Libres des Macchabées (cf. wikipedia).

5 Que disaient les obervateurs de ces territoires que les Romains ont appelé la Palestine ?

6 Qui peuplait la Palestine? - Henry Maundrell en 1697 : Nazareth, « un village minuscule et sans importance », Jéricho, « une bourgade minable et sale », Acre, « une désolation ».Henry Maundrell - Le comte François Volney écrit en 1785 dans Recherches nouvelles sur l'histoire ancienne : « Nous avons du mal à reconnaître Jérusalem, on y compte environ habitants. Le pays est désolé et ruiné. »comte François Volney - Commentaires par des Chrétiens dans les années 1800 : « Les Arabes ne peuvent pas être considérés comme autre chose que des résidants temporaires. Ils ont placés leurs tentes dans un pays ruiné. Ils n'ont rien créé en Terre Sainte. Puisqu'ils sont des étrangers sur cette terre, ils ne sont jamais devenus ses maîtres. » - Alphonse de Lamartine en 1832 : Mis à part à Jérusalem, il ne rencontra pas âme qui vive et que la Terre d'Israël était « le tombeau de tout un peuple [Hébreux] ». - William Thackeray en 1844 : « La région est abandonnée. Nous n'avons vu aucun animal se déplacer parmi les pierres. »Alphonse de Lamartine William Thackeray

7 Alexandre Keith en 1844 : « La Terre Sainte est arrivée à létat de désolation total décrit par les prophètes. » Le consul britannique en Terre d'Israël, James Pinn en 1857 : « Le pays est presque inhabité, il a grand besoin d'habitants. » Le cartographe britannique Arthur Penrhyn Stanley en 1862 : « Ni signes de vie ni habitations en Judée, sur des distances entières. » Mark Twain en 1867 : « Pas un seul village dans la Vallée de Jezréel, rien sur 30 miles dans les 2 sens. 2 ou 3 petits groupes de tentes bédouines, mais pas une seule habitation permanente. On peut voyager pendant 10 miles sans rencontrer 10 êtres humains. Déserts sans âme qui vive, collines VIDES, ruine mélancolique de Capharnaüm, stupide village de Tibériade, enterré sous six palmiers. Nous arrivâmes à Tabor sans rencontrer âme qui vive tout au long du chemin. Nazareth est désolée, Jéricho est en ruine, Bethléem et Béthanie, dans leur pauvreté et leur humiliation, ces endroits nabritent pas une créature vivante. Un pays désolé, dont la terre serait peut-être assez riche si elle nétait abandonnée aux mauvaises herbes. Une étendue silencieuse, triste. À peine y a-t-il un arbre ou un arbuste, çà et là. Même les oliviers et les cactus, ces fidèles amis dun sol sans valeur, ont quasiment déserté le pays. »

8 Pour faire court je vous passe les auteurs suivants et vous laisse le soint de chercher leurs citations concernant la palestine : -Rapport du consul américain à Jérusalem en Rapport de B. W. Johnson en Compte-rendu de la commission royale Britannique de Dawood Barakat, éditeur du journal égyptien Al-Ahram en Lewis French, le directeur britannique du développement de la « Palestine » en 1931 Tous affirment que ces terres étaient pratiquement désertes, uniquement peuplés de bédouins ou fellags

9 Pourquoi donc depuis 1948 entend- on parler du peuple palestinien ? La réponse vont nous la donner les propres dirigeants arabes :

10 Le Grand Mufti Amin al- Husseini Le représentant du Haut Comité arabe aux Nations Unies déclara en 1947 : « La "Palestine" fait partie de la province de Syrie. Les Arabes vivant en Palestine ne sont pas indépendants dans le sens qu'ils ne constituaient pas une entité distincte. » Au cas où il y aurait confusion, cest celui à gauche

11 né en 1907 à Tebnin, dans le Sud Liban. A fait partie de la délégation syrienne á lONU de 1949 à 1951, puis fut secrétaire général auxiliaire pour la Ligue arabe de 1950 à 1956, et ambassadeur saoudien à l'ONU de 1957 à De 1964 à 1967, il devient le premier président de lOrganisation de Libération de la Palestine. Ahmad Choukeiri Joli curriculum vitae international. Et la Palestine dans tout ça ? Elle napparaît quen 1964 dans la vie du Monsieur. Dix ans aupravant, en 1956, en sa qualité de mandataire auprès de la Ligue arabe à, l'ONU) il déclarait Cette fabrication palestinienne n'existe pas, ce pays n'est que la partie la plus méridionale de la Grande Syrie. La Palestine ne fut jamais rien d'autre que la Syrie du sud.

12 Le roi Hussein de Jordanie répéta plus d'une fois : « Il n'y a aucune distinction entre la Jordanie et la "Palestine". »

13 « Il n'y a pas de peuple "palestinien", il n'y a pas d'entité "palestienne". » Hafez Assad (ex-Président syrien et père de lactuel) déclarait :

14 Arafat, legyptien, fils et petit fils degyptien, pas seulement connu pour ses attirances pédophiles, disait en 1970: Yasser Arafat La question des frontières ne nous intéresse pas... la Palestine n'est qu'une grosse goutte dans l'océan. Notre nation est la nation arabe qui sétend de locéan Atlantique à la Mer Rouge et au-delà. (Ahmanadinbebek précisera lui quelques décennies plus tard que au-delà veut dire Andalousie. Mais ça cest pour la petite histoire)

15 Quant à Jerusalem, de 638 a 1917, lorsquelle était occupée par les dynasties musulmanes, elle ne fut jamais choisie comme capitale. De 1917 a 1948, elle reste sous mandat britannique et là non plus, aucun musulman ma jamais revendiqué Jérusalem comme capitale. En 1964, la première charte de lOLP ne la mentionne même pas. Actuellement, bien qu'Israël se prévale de la souveraineté du Mont du Temple, la réalité est que ce sont les Musulmans qui en ont le contrôle, au point que les Juifs n'ont pas le droit d'y prier, mais peuvent cependant le visiter (en groupe et à certaines conditions).

16 Jerusalem nest pas nommée une seule fois dans le Coran. On y parle bien de la Mosquée la plus éloignée (Al Aqsa en arabe) (sourate 17 - Al Isra) mais celle-ci ne fut construite que 80 ans après la mort de Mohamed. De fait pour les Chiites, la mosquée la plus éloignée est une mosquée céleste. Par ailleurs, il faudrait préciser que Mohamed décide en 624 de prier en regardant La Mecque et lorsquon est situé dans cette partie du globe, se tourner vers la Mecque pour prier, cest donner le dos à Jérusalem. Voilà limportance que le même Mohamed donnait à notre capitale !

17 Mais alors pourquoi cette revendication ? Quel est lintérêt des dirigeants arabes de revendiquer lexistence dun peuple dont ils disaient eux- mêmes quil nexistait pas? La réponse va encore être donnée par ces dirigeants arabes ?

18 Le peuple palestinien n'existe pas, la création d'un Etat palestinien est un nouvel instrument et la poursuite de la guerre contre Israël pour l'Union arabe,Il n'y a aucune différence entre les Palestiniens, les Syriens, les Jordaniens, les Libanais, cest simplement dune tactique aux fins politiques dont nous parlons aujourd'hui. Il faut créer une identité nationale pour faire un Etat palestinien séparé afin de le mettre face au sionisme. Tactiquement, la Jordanie est un Etat souverain avec des frontières définies qui ne peut pas soulever un mouvement à Jaffa et Haïfa, cependant, je peux lexiger de l'Autorité palestinienne de Haïfa, Jaffa, Beer-Sheva et de Jérusalem... Après que nous ayons rétabli nos droits en Palestine, nous obtiendons la réunion de la Jordanie et la Palestine. Cest signé Zuhayr Mohsin, dirigeant de As-Saiqa, faction de lOLP entre 1971 et 1979 ! CQFD

19 Et pourquoi donc le mythe a-t-il si bien fonctionné non seulement dans les pays arabes mais aussi en occident ?

20 A chaque époque, le rejet des Juifs prend la forme et le visage appropriés à l'état du monde et au lieu, et utilise les moyens intellectuels et techniques et le vocabulaire les plus efficaces de son temps. En effet l'antisémitisme, phénomène bi-millénaire, a accompagné le peuple juif à travers toute son histoire. A lépoque médiévale, l'antijudaïsme était théologique. Pendant la segonde guerre mondiale, il était essentiellement écnomique Aujourdhui, et suite au passé honteux des Européens pendant la shoa, il est politiquement incorrecte de savouer antijuif. On devient donc antisémite, dissimulant ainsi derrière des arguments de politique internationale une haine viscérale qui na pas diminuée avec le temps.

21 Dans le fond les arguments sont les mêmes : on accuse les Israéliens de cuire leurs pains azymes de la Pâque avec du sang, au cours de meurtres rituels. Ou parfois pour actualiser le grief, les juifs feraient du trafic dorganes avec les corps des jeunes palestiniens ou de ceux des Haïtiens. La littérature est aussi la même : Les Protocoles des Sages de Sion, circulent partout au Moyen Orient et aux Etats Unis, et cette fois pour actualiser la propagande, on en fait des séries dont on abreuve allègrement les Egyptiens et les Syriens. Rien de neuf donc sous le soleil de Satan, juste quelques réactualisations pour sadapter aux nouveaux moyens de communication. Juste une réactualisation sémantique qui nous fait glisser mais seulement verbalement du mot antijuif à antisioniste.

22 Cependant personne avec un minimum de culture historique ne pourra nier que le seul peuple, la seule Nation qui ait jamais existée sur cette terre, cest la Nation juive. Même les plus réfractaires ne peuvent ignorer que la hasard veut que cette terre ne donne de fruits quaux Juifs comme il a été prédit dans la Torah. Biensur, on nous dira que la Bible a été falsifiée, mais je nai jamais trouvé personne pour me dire quand, comment et où. Me diront cela, ceux qui, pourtant, lisent dans leur livre saint, que la parole de D.ieu ne peut être changée !!! (Coran 48:23, 10:64 et 6:34)

23 Si les Palestiniens baissent les armes, il ny aura plus de guerre. Si les Israéliens baissent les armes, il ny aura plus dEtat dIsraël

24 Ce PPS est une compilation de documents, citations et informations trouvés sur le web donc facilement vérifiables. Il vous est offert par Valérie Amram dOnofrio Juin 2010


Télécharger ppt "LE MYTHE PALESTINIEN, le bluff du siècle Ou le montage qui permettrait aux pays arabes avoisinants de sapproprier les terres."

Présentations similaires


Annonces Google