La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Résultats de létude sur les douleurs articulaires 22 avril 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Résultats de létude sur les douleurs articulaires 22 avril 2008."— Transcription de la présentation:

1 Résultats de létude sur les douleurs articulaires 22 avril 2008

2 2 Méthodologie Les entrevues Léger Marketing a mené ce sondage en ligne. Les données ont été recueillies entre le 11 et le 18 février Au total, 2161 entrevues ont été effectuées, dont 433 auprès de répondants affirmant avoir reçu un diagnostic darthrose. Éligibilité des répondants Une sélection au hasard a été effectuée en invitant des répondants de sexe masculin et féminin à répondre au sondage. Un total de 2161 entrevues ont été menées. La marge derreur associée à un échantillon de cette taille est de +/-2,1 %,19 fois sur 20 Échantillon supplémentaire Un échantillon supplémentaire a été employé pour sassurer quau moins 400 des entrevues ont été réalisées auprès de Canadiens qui disent avoir reçu un diagnostic darthrose de la part dun professionnel des soins de santé. Contrôle de la qualité Lexpérience et lexpertise de Léger Marketing dans le domaine des études de marché et des sondages dopinion sétend à la qualité et aux normes qui encadrent chaque projet. Lexactitude des données est assurée par une vérification détaillée et des procédures de validation à chaque étape du processus.

3 3 Un Canadien sur sept dit avoir reçu un diagnostic darthrose Quatorze pour cent des Canadiens disent avoir reçu un diagnostic darthrose de la part dun professionnel de la santé. Comme on pouvait sy attendre, un plus grand nombre de Canadiens âgés ont reçu un tel diagnostic, par rapport aux jeunes. Un plus grand nombre de femmes que dhommes ont reçu un diagnostic darthrose. Q13: Avez-vous déjà reçu un diagnostic de la part d'un professionnel de la santé concernant quelque problème de santé que ce soit qui affecterait vos articulations causant de la douleur, une perte de mobilité, une difformité et/ou un dysfonctionnement ? Total des Canadiens : n=2161 Plus élevé de façon significative à lintervalle de confiance de 95 %

4 4 La plupart des répondants considèrent que les douleurs font partie du processus normal de vieillissement À léchelle nationale, les trois quarts des répondants estiment que les douleurs font partie du processus normal de vieillissement. Le tiers dentre eux disent quils seraient plus actifs si seulement lactivité ne provoquait aucune douleur. Six répondants sur dix ne sont pas daccord avec le fait que les médicaments – sur ordonnance ou en vente libre – constituent la meilleure solution pour traiter la douleur. Le tiers(29 %) de ceux qui traitent leurs douleurs à laide de médicaments sur ordonnance estiment quil ne sagit pas du meilleur traitement possible pour éliminer la douleur. Près de la moitié des répondants (49 %) qui traitent leurs douleurs à laide de médicaments en vente libre ne considèrent pas quil sagit du meilleur traitement possible de la douleur. Q32: Dans quelle mesure êtes-vous daccord ou en désaccord avec l'énoncé suivant ? Total des Canadiens: n=2161

5 5 Sept répondants sur dix souffrant darthrose seraient plus actifs si, pour eux, lactivité physique nétait pas douloureuse La moitié des répondants atteints darthrose pensent que les médicaments sur ordonnance constituent le meilleur traitement de la douleur, alors que le tiers dentre eux considèrent que les médicaments en vente libre sont plus efficaces. De tels résultats peuvent sexpliquer par la manière dont les personnes souffrant darthrose gèrent leurs douleurs articulaires : La moitié de ceux qui prennent des médicaments dordonnance disent avoir reçu un diagnostic darthrose et le tiers de ceux qui prennent des médicaments en vente libre disent avoir reçu le même diagnostic darthrose. Q32: Dans quelle mesure êtes-vous daccord ou en désaccord avec l'énoncé suivant ? Échantillon des répondants souffrant d'arthrose: n=433

6 6 Les deux tiers des Canadiens prévoient souffrir davantage à cause de douleurs articulaires à mesure quils vieillissent Une personne sur cinq (14 %) âgée de 18 à 24 ans prévoit ne jamais souffrir de douleurs articulaires lorsquelle sera plus âgée. La majorité des personnes souffrant darthrose (81 %) prévoient souffrir davantage de douleurs articulaires à mesure quelles vieillissent. Huit Canadiens sur dix (80 %) qui disent navoir aucun contrôle sur leurs douleurs articulaires sattendent à en souffrir davantage lorsquils seront plus vieux. Deux répondants sur cinq (43 %) qui prévoient souffrir davantage de douleurs articulaires à mesure quils vieillissent, gèrent leurs douleurs à laide de médicaments en vente libre. Q30: Concernant la douleur articulaire (le terme douleur articulaire peut signifier des maux, des douleurs ou de lirritation, dans une ou plusieurs de vos articulations), que vous en éprouviez actuellement ou non, que croyez-vous qu'il vous arrivera en vieillissant ? Vous attendez-vous à ce que la douleur articulaire … Total des Canadiens : n=2161 Augmentation : 65% Diminution : 2 % 30 % 51 % 15 % 3 % 1 % Arthrose

7 7 Parmi les Canadiens qui croient que leurs douleurs articulaires augmenteront à mesure quils vieillissent, plus de la moitié dentre eux croient que cela fait partie du processus normal de vieillissement Q31: Pourquoi dites-vous vous attendre à ce que la douleur articulaire lorsque vous vieillirez ? Total des Canadiens : n=2161

8 8 Le quart des Canadiens disent être inactifs La plupart des Canadiens se considèrent actifs jusquà un certain point, que ce soit très actif ou assez actif. Q4: Dans lensemble, sil est question de votre niveau d'activité physique, tenant compte de vos activités quotidiennes à la maison, au travail, etc., vous décririez-vous comme étant … Total des Canadiens : n= % ACTIFS 28 % INACTIFS 15 % 56 % 25 % 4 % Arthrose

9 9 Les Canadiens reconnaissent quil pourrait y avoir un prix à payer plus tard Q6: Vous avez dit être … Croyez-vous que votre niveau dactivité physique actuel aura des répercussions plus tard dans votre vie? Il peut sagir de répercussions positives ou négatives, telles que des douleurs aux articulations (les causer ou les soulager), une mobilité réduite ou le maintien/lamélioration de la souplesse et de l'équilibre, ou toute autre répercussion telle que le contrôle du poids, la capacité respiratoire/pulmonaire, la pression artérielle, ou la maladie ? Total des Canadiens : n=2161 Soixante-cinq pour cent des Canadiens qui se décrivent comme nétant pas du tout actifs croient que leur inactivité actuelle leur nuira plus tard dans la vie. Aucunement actifsPlutôt inactifs Plutôt actifs Très actifs 7 Canadiens sur 10 qui se disent très actifs croient que leur niveau dactivité actuel aura un effet positif sur leur santé plus tard.

10 10 Près dun Canadien sur cinq révèle ne pas sadonner à des activités physiques La majorité des Canadiens se considèrent actifs physiquement tout au long de la semaine, et ceux qui souffrent darthrose ne sont pas différents à cet égard. Q5: Lequel des énoncés suivants vous décrit le mieux? Habituellement …Total des Canadiens : n= % 11 % 55 % 14 % 18 % Arthrose

11 11 Huit Canadiens sur dix âgés de 65 ans et plus se décrivent comme étant actifs physiquement Plus de la moitié (57 %) des Canadiens qui souffrent quotidiennement de douleurs articulaires se disent actifs physiquement. Deux Canadiens sur cinq (45 %) qui disent navoir aucun contrôle sur leurs douleurs articulaires se disent inactifs physiquement. Les Canadiens plus jeunes et plus âgés sont moins susceptibles dêtre inactifs que les répondants âgés de 25 à 44 ans. Les répondants des provinces de lAtlantique semblent plus susceptibles de se dire actifs physiquement que les répondants de toutes les autres provinces. Q4: Dans lensemble, sil est question de votre niveau d'activité physique, tenant compte de vos activités quotidiennes à la maison, au travail, etc., vous décririez-vous comme étant … Total des Canadiens : n= % ACTIFS 28 % INACTIFS Plus élevé de façon significative à lintervalle de confiance de 95 %

12 12 Près des deux tiers des Canadiens prennent part à au moins une activité physique quotidienne Près des deux tiers des Canadiens (60 %) sadonnent à au moins une activité physique quotidienne. Les travaux ménagers/corvées et la marche sont les activités auxquelles sadonnent le plus souvent les répondants. Plus de femmes que dhommes sadonnent à au moins une activité physique quotidienne (64 % contre 55 % respectivement). Plus des deux tiers des répondants souffrant darthrose (68 %) sadonnent à au moins une activité physique, et ce quotidiennement. Q3: À quelle fréquence vous adonnez-vous à chacune des activités physiques suivantes ? Total des Canadiens : n=2161

13 13 Plusieurs Canadiens qui se disent insatisfaits de leur niveau dactivité physique sont peu actifs Q7: Dans lensemble, à quel point êtes-vous satisfait(e) ou insatisfait(e) de votre niveau d'activité physique actuel? Total des Canadiens : n=2161 Très Plutôt Plutôt Pas actifs actifs actifs inactifs du tout 52 % SATISFAITS 48 % INSATISFAITS La satisfaction des répondants à légard de leur niveau dactivité est divisée de manière presque égale. Neuf répondants sur dix parmi ceux qui se disent satisfaits de leur niveau dactivité déclarent être plutôt ou très actifs physiquement. Une large proportion de ceux qui se disent insatisfaits de leur niveau dactivité affirment être plutôt inactifs ou pas actifs du tout. 9% 44% 37% 11% Arthrose

14 14 Les problèmes physiques sont un obstacle à lexercice et provoquent de linsatisfaction Douze pour cent des Canadiens qui se disent insatisfaits de leur niveau d'activité physique actuel indiquent que la raison de leur insatisfaction est liée à des problèmes de santé ou physiques qui les empêchent de faire de lexercice. Q8: Pourquoi dites-vous être de notre niveau d'activité physique actuel ? Total des Canadiens : n=2161

15 15 Chez le quart des Canadiens, la douleur limite lactivité physique Le manque de temps est le principal obstacle à lactivité physique. Le quart des Canadiens indiquent que la douleur limite le nombre dactivités physiques auxquelles ils sadonnent actuellement. Q12: Si quelque chose limite votre niveau actuel dactivité physique, de quoi s'agit-il ? Total des Canadiens : n= % des répondants révèlent que la douleur et/ou les contraintes matérielles limitent chez eux l'activité physique 30 % 26 % 62 % 47 % 13 % 27 % 7 % 8 % 2 % Arthrose Sept personnes sur dix souffrant darthrose (72 %) indiquent que la douleur et/ou les contraintes matérielles limitent leur niveau d'activité physique actuel.

16 16 Le dixième des Canadiens qui ne souffrent pas de douleurs articulaires indiquent que la présence de douleur limite leurs activités physiques Le manque de temps savère le principal obstacle à lactivité physique chez les Canadiens qui nont pas encore reçu de diagnostic lié à leurs douleurs articulaires, suivi de largent. Q12: Si quelque chose limite votre niveau actuel dactivité physique, de quoi s'agit-il ? Les Canadiens qui nont reçu aucun diagnostic de problème de santé que ce soit qui affecterait les articulations causant de la douleur, une perte de mobilité, une difformité et/ou un dysfonctionnement n= % des répondants révèlent que la douleur et/ou les contraintes matérielles limitent chez eux l'activité physique

17 17 Pour de nombreux Canadiens, la douleur nuit régulièrement à leurs activités Plus dun Canadien sur dix souffrent de douleur quotidiennement, ce qui lempêche de participer à certaines activités physiques. 55 % des Canadiens souffrent de douleurs à un moment ou à un autre, ce qui les empêche de participer à certaines activités physiques. Neuf personnes sur dix atteintes darthrose (94 %) souffrent de douleurs qui nuisent à certaines activités physiques. Q14: À quelle fréquence éprouvez-vous de la douleur aux articulations qui vous empêche de prendre part à certaines activités physiques (y compris les tâches quotidiennes, lexercice planifié, le jardinage, etc.)? Le terme douleur articulaire peut signifier des maux, des douleurs, ou de l'irritation, dans une ou plusieurs de vos articulations. Total des Canadiens : n= % des répondants souffrent tous les jours ou toutes les semaines 42 % 11 % 16 % 8 % 16 % 6 % Arthrose

18 18 Quinze pour cent des Canadiens vivent avec une douleur chronique Les Canadiens plus âgés sont plus susceptibles de déclarer quils souffrent de douleurs chroniques ou récurrentes, alors que les ans déclarent plus fréquemment souffrir de douleurs aiguës. Comme on peut sy attendre, presque tous les répondants qui ont déclaré avoir reçu un diagnostic darthrose décrivent leur douleur comme étant chronique ou récurrente. Q15: Il y a trois grandes classes de douleur. Comment décririez-vous ce que vous éprouvez habituellement comme douleur aux articulations ? Total des Canadiens : n= % 8 % 2 % Arthrose 10 % 22 % 25 % 43 % Non arthrose

19 19 De nombreux Canadiens affirment que leurs douleurs articulaires nuisent à leurs activités quotidiennes Au moins un Canadien sur dix qui affirme souffrir de douleurs articulaires, ressent limpact de la douleur pendant ses activités quotidiennes, quil sagisse de la qualité du sommeil ou de laptitude à sacquitter de certaines tâches. Environ un sur quatre révèle que la douleur nuit à ses relations avec ses amis ou avec les membres de sa famille. Q16: À quelle fréquence la douleur articulaire, quels quen soient le type ou l'intensité, interfère-t-elle avec les aspects suivants de votre vie ? Les Canadiens qui souffrent de douleurs articulaires: n=1424

20 20 Parmi ceux qui disent avoir reçu un diagnostic darthrose, le tiers des répondants affirment que les douleurs articulaires ont un impact sur leurs activités quotidiennes, et ce tous les jours. Le quart de ceux qui affirment avoir reçu un diagnostic darthrose révèlent que leurs douleurs articulaires affectent leurs relations avec leur famille, et une proportion semblable de répondants affirment que la douleur influence leur humeur. De manière générale, ceux qui affirment avoir reçu un diagnostic d'arthrose disent souffrir de douleurs articulaires plus souvent chaque jour, que ceux qui souffrent de douleurs articulaires et qui affirment navoir pas reçu de diagnostic d'arthrose. Q16: À quelle fréquence la douleur articulaire, quels quen soient le type ou l'intensité, interfère-t-elle avec les aspects suivants de votre vie ? Les Canadiens qui souffrent de douleurs articulaires: n=1424 ArthroseNon arthrose

21 21 De manière générale, le tiers des Canadiens sattendent à être moins actifs physiquement dans vingt ans Lâge et les attitudes à légard du vieillissement et du niveau d'activité physique sont reliés. La moitié des répondants âgés de 18 à 24 ans sattendent à être tout aussi actifs physiquement (que maintenant) lorsquils seront plus âgés, contre le cinquième des Canadiens âgés de 65 ans et +. Les personnes souffrant darthrose sont moins optimistes quant à leur niveau d'activité physique dans vingt ans. Q9a: À quel point pensez-vous être actif (active) physiquement dans 20 ans ? Total des Canadiens : n= % 26 % 53 % Arthrose

22 22 Certains Canadiens sattendent à être plus actifs physiquement dans vingt ans car ils auront plus de temps Q10: Pourquoi dites-vous croire que vous serez dans 20 ans ? Total des Canadiens : n=2161 Près du tiers des Canadiens qui sattendent à être plus actifs physiquement dans vingt ans disent que cest parce quils pensent quils auront plus de temps pour faire de lexercice.

23 23 De nombreux Canadiens sattendent à être moins actifs physiquement dans vingt ans, tout simplement parce quils seront « très âgés » Un répondant sur dix qui sattend à être moins actif physiquement dans vingt ans explique ce fait par la présence de problèmes physiques ou de santé. Q10: Pourquoi dites-vous croire que vous serez dans 20 ans ? Total des Canadiens : n=2161

24 24 La moitié de ceux qui ne sattendent pas à être actifs physiquement dans vingt ans se disent insatisfaits davoir de telles attentes Presque tous ceux qui sattendent à être plus actifs ou aussi actifs physiquement dans vingt ans, se disent satisfaits davoir de telles attentes. Le degré de satisfaction se partage presque à parts égales chez ceux qui sattendent à un mode de vie moins actif ou inexistant dici 20 ans. Q11: Vous avez dit vous attendre à être dans 20 ans. Comment vous sentez-vous par rapport à vos attentes ? Total des Canadiens : n=2161

25 25 La moitié de ceux qui ne sattendent pas à être actifs physiquement dans vingt ans se disent insatisfaits davoir de telles attentes Bien quil soit étonnant que quiconque se dise satisfait à lidée dêtre moins actif ou pas du tout actif dans vingt ans, le graphique ci-dessous illustre le lien entre la satisfaction des répondants devant cette possibilité, et lâge des répondants. Sept répondants sur dix parmi ceux âgés de 65 ans et plus se disent satisfaits de croire quils seront moins actifs physiquement dans vingt ans (lorsquils auront 85 ans et plus). Q11: Vous avez dit vous attendre à être dans 20 ans. Comment vous sentez-vous par rapport à vos attentes ? Total des Canadiens : n= % de ceux qui sattendent à être moins actifs physiquement se disent satisfaits devant une telle perspective 49 % de ceux qui sattendent à nêtre pas du tout actifs physiquement se disent satisfaits devant une telle perspective * *Attention : basé sur 3 répondants de ans.

26 26 Le tiers des répondants sont aussi actifs physiquement quils prévoyaient lêtre il y a vingt ans Quarante pour cent des répondants disent être moins actifs physiquement aujourdhui quils prévoyaient lêtre il y a vingt ans. Plus de la moitié de ceux chez qui on a diagnostiqué de l'arthrose croient qu'ils sont moins actifs physiquement aujourdhui quils le prévoyaient il y a vingt ans, par rapport au tiers de ceux qui nont pas reçu de diagnostic darthrose. Les femmes sont plus susceptibles que les hommes de dire quelles sont moins actives physiquement maintenant quelles prévoyaient lêtre il y a vingt ans. Une plus grande proportion dhommes que de femmes disent être aussi actifs quils prévoyaient lêtre il y a vingt ans. Q33a: Êtes-vous aussi actif (active) physiquement aujourd'hui que vous pensiez que vous le seriez il y a 20 ans ? Les Canadiens âgés de 40 ans et +: n= % 20 % 54 % Arthrose 36 % 25 % 38 % Non arthrose Plus élevé de façon significative à lintervalle de confiance de 95 % 39 % dhommes contre 29 % de femmes 46 % de femmes contre 37 % dhommes

27 27 De nombreux Canadiens âgés de 60 ans et plus sont moins actifs physiquement quils prévoyaient lêtre Quarante pour cent dentre eux déclarent être moins actifs physiquement quils lauraient cru il y a quarante ans. Plus de la moitié de ces répondants chez qui lon a diagnostiqué de l'arthrose disent être moins actifs physiquement aujourdhui quils lauraient cru il y a quarante ans, par rapport au tiers de ceux chez qui on na pas diagnostiqué darthrose. Q33b: Êtes-vous aussi actif (active) physiquement aujourd'hui que vous pensiez que vous le seriez il y a 40 ans ? Les Canadiens âgés de 60 ans et +: n= % 25 % 53 % Arthrose 29 % 34 % 37 % Non arthrose Plus élevé de façon significative à lintervalle de confiance de 95 %

28 28 Plus du tiers des Canadiens nont pas consulté de médecin au sujet de leurs douleurs articulaires De nombreux Canadiens souffrent de douleurs articulaires, mais nont pas consulté de médecin à ce sujet. Le quart des personnes souffrant darthrose consultent ou ont consulté un médecin lorsquelles ont commencé à souffrir de douleurs articulaires. Q17: Le cas échéant, quand demandez-vous ou avez-vous demandé une aide médicale pour votre douleur articulaire ? Les Canadiens souffrant de douleurs articulaires: n= % 8 % 10 % 26 % 16 % 7 % 9 % Arthrose 36 % des Canadiens souffrant de douleurs articulaires disent ne pas avoir consulté de médecin à ce sujet. Cependant, lorsquon leur demande à qui ils se fient pour soigner leurs douleurs articulaires : 13 % omnipraticien 5 % chiropraticien 4 % physiothérapeute 6 % massothérapeute 4 % ami(e)/famille 4 % pharmacien

29 29 Seul un répondant sur cinq souffrant de douleurs chroniques a attendu quelques mois avant de consulter un médecin Dix pour cent des Canadiens souffrant de douleurs chroniques nont pas consulté de spécialiste de la santé à ce sujet, tout comme le tiers de ceux souffrant de douleurs récurrentes. 26 % des Canadiens qui souffrent de douleurs chroniques ou récurrentes nont pas consulté de médecin à ce sujet. Q17: Le cas échéant, quand demandez-vous ou avez-vous demandé une aide médicale pour votre douleur articulaire? Les Canadiens souffrant de douleurs articulaires: n=1424 ChroniqueRécurrenteAiguë

30 30 Deux Canadiens sur cinq ont eu recours en premier choix à un omnipraticien pour les aider à soigner leurs douleurs articulaires Q18: Lorsque vous avez demandé de l'aide pour gérer votre douleur articulaire, vers quoi/qui vous êtes-vous dirigé(e) en premier ? Les Canadiens souffrant de douleurs articulaires: n= % 5 % 6 % 2 % 4 % 1 % 2 % 1 % 3 % 2 % 3 % 4 % Arthrose Sept personnes sur dix souffrant darthrose seraient prêtes à consulter ou ont déjà consulté un omnipraticien en premier choix.

31 31 Pour la moitié des Canadiens qui souffrent, le repos est la solution la plus couramment utilisée pour gérer les douleurs Q24: Comment gérez-vous habituellement votre douleur articulaire ? Les Canadiens souffrant de douleurs articulaires: n= % 40% 35% 16% 20% 18% 15% 12% 8% 9% 2% Soixante-deux pour cent des Canadiens souffrant de douleurs articulaires sadonnent à une forme dactivité physique pour soulager leurs douleurs. Parmi ceux souffrant de douleurs articulaires, 47 % utilisent des médicaments pour soulager leurs douleurs En général, les personnes chez qui lon a diagnostiqué de l'arthrose utilisent des méthodes semblables pour soulager leurs douleurs Les résultats correspondant aux méthodes utilisées lorsque léchantillon des personnes atteintes darthrose est différent sont surlignées en bleu.

32 32 Un Canadien sur sept souffrant de douleurs articulaires a recours à des médicaments prescrits pour soulager son mal Q24: Comment gérez-vous habituellement votre douleur articulaire ? Les Canadiens souffrant de douleurs articulaires: n= % utilisent des médicaments en vente libre 14 % utilisent des médicaments prescrits Plus de la moitié des répondants (54 %) utilisent un médicament – en vente libre ou prescrit – pour soulager leurs douleurs articulaires. Les Canadiens plus âgés (45 à 65 ans et +) ont davantage tendance à utiliser des médicaments en vente libre pour soulager leurs douleurs articulaires que ceux âgés de 18 à 44 ans (45 % contre 33 % respectivement). Le tiers des répondants (34 %) qui disent navoir aucun contrôle sur leurs douleurs articulaires, les soulagent avec des médicaments en vente libre. La moitié (51 %) de ceux qui disent avoir épuisé toutes les options de gestion de la douleur utilisent des médicaments en vente libre pour soulager leurs douleurs articulaires Plus de femmes que dhommes disent soigner leurs douleurs articulaires avec des médicaments en vente libre (44 % contre 37 % respectivement). Le tiers (32 %) de ceux qui considèrent que leurs douleurs articulaires sont chroniques, disent quils utilisent des médicaments prescrits pour soulager la douleur. Le tiers (32 %) de ceux qui affirment avoir reçu un diagnostic d'arthrose affirment utiliser des médicaments prescrits pour soulager leurs douleurs articulaires.

33 33 Le tiers des répondants croient que des programmes dactivité physique adaptés les aideraient à mieux soulager leurs douleurs articulaires Un répondant sur cinq croit que de meilleurs soins de santé professionnels les aideraient à mieux soulager leurs douleurs articulaires. On souhaite également de meilleures sources de médicaments et dinformations. Le quart des répondants croient que rien ne pourra faire de différence. Le tiers des personnes souffrant darthrose croient que de meilleurs ou que de nouveaux médicaments les aideraient à mieux gérer leurs douleurs articulaires. Q24b: Parmi ce qui suit, qu'est-ce qui vous aiderait à mieux gérer votre douleur articulaire ? Les Canadiens souffrant de douleurs articulaires: n= % 22 % 34 % 19 % 15 % Arthrose

34 34 Environ un répondant Canadien sur dix qui souffre de douleurs articulaires dit navoir aucun contrôle sur sa douleur La plupart des personnes atteintes croient détenir au moins un certain contrôle sur leur douleur. Près de la moitié (46 %) de ceux qui soignent leurs douleurs articulaires à laide dune approche sans médicaments croient contrôler leurs douleurs articulaires. Plus de la moitié (53 %) de ceux qui soulagent leurs douleurs à laide de médicaments (en vente libre et sur ordonnance) croient contrôler leurs douleurs articulaires au moins en partie. Q25: En vous basant sur toutes les choses que vous faites en général pour affronter la douleur ou y réagir, dans l'ensemble, quel serait votre niveau de contrôle de la douleur articulaire? Les Canadiens souffrant de douleurs articulaires: n= % 34 % 54 % 8 % Arthrose Contrôle : 46 %

35 35 « Cela ne fonctionne pas, on ne peut rien y faire, jai toujours mal » Le tiers des Canadiens qui ne contrôlent pas leurs douleurs articulaires disent se sentir ainsi parce quil ny a rien à faire, selon eux. Près du quart des Canadiens qui disent avoir un certain contrôle sur leurs douleurs articulaires laffirment parce quils croient que les médicaments, traitements et exercices soulagent leurs douleurs. Q26: Pourquoi pensez-vous avoir de la douleur articulaire? n=1424

36 36 Un Canadien sur cinq souffrant de douleurs articulaires affirme « pouvoir vivre avec la douleur » Q26: Pourquoi pensez-vous avoir de la douleur articulaire ? n=1424 Les explications que donnent les personnes qui disent pouvoir contrôler leurs douleurs articulaires sont liées aux raisons qui provoquent une aggravation de la douleur, ce qui permet de léviter et de se sentir en mesure de la supporter parce quelle est minime et on sait comment la soulager.

37 37 Un répondant sur dix nest pas à laise avec la façon dont il ou elle gère ses douleurs articulaires Douze pour cent des Canadiens qui souffrent de douleurs articulaires ne sont pas à laise avec la façon dont ils gèrent ces douleurs. Parmi ceux qui souffrent de douleurs articulaires et qui ne sont pas à laise avec la façon dont ils gèrent ces douleurs, les proportions de personnes qui affirment utiliser différentes formes d'activités physiques pour soulager leur douleur sont plus petites que les proportions de personnes qui se disent à laise avec la façon dont elles gèrent leurs douleurs articulaires. Q27: À quel point êtes-vous à l'aise quant la manière dont vous gérez votre douleur articulaire ? Les Canadiens souffrant de douleurs articulaires: n=1424 Q29: Dans quelle mesure êtes-vous daccord ou en désaccord avec l'énoncé suivant ? Les Canadiens souffrant de douleurs articulaires: n= % à laise 12 % mal à laise Plus élevé de façon significative à lintervalle de confiance de 95 % À laise avec la façon dont elles gèrent les douleurs articulaires Mal à laise avec la façon dont elles gèrent les douleurs articulaires Les personnes mal à laise avec les méthodes quelles utilisent pour soigner leurs douleurs articulaires sont moins susceptibles davoir recours à de l'activité physique pour soigner leurs douleurs articulaires que les personnes qui se disent à laise avec leurs méthodes.

38 38 Un répondant sur dix nest pas à laise avec la façon dont il ou elle gère ses douleurs articulaires, parce quil ou elle naime pas prendre de médicaments Le tiers (34 %) des Canadiens qui prennent des médicaments (en vente libre ou prescrits) pour soulager leurs douleurs articulaires disent être mal à laise devant la façon dont ils soignent leurs douleurs parce que la douleur ne disparaît pas et rien ne semble la soulager. Q28: Pourquoi dites-vous être mal à laise quant la manière dont vous gérez votre douleur articulaire ? n=163

39 39 Le tiers des Canadiens ignorent tout simplement leurs douleurs De nombreux Canadiens attendent que la douleur soit devenue insupportable avant dagir. Un Canadien sur quatre parmi ceux qui affirment avoir reçu un diagnostic d'arthrose, croit avoir épuisé toutes les options de gestion de la douleur. Q29: Dans quelle mesure êtes-vous daccord ou en désaccord avec l'énoncé suivant ? Les Canadiens souffrant de douleurs articulaires: n=1424 Je vois régulièrement mon médecin En fin de compte, je suis responsable de ma propre santé Parfois jattends que la douleur soit devenue insupportable avant dagir Je suis les indications de mon médecin du mieux possible Parfois, je recherche un deuxième avis suite à une visite chez mon médecin habituel Je connais mon propre corps mieux que quiconque Jignore complètement la douleur Jai épuisé toutes les options en termes de gestion de la douleur Jagis dès les premiers signes de la douleur Les Canadiens souffrant de douleurs articulaires Échantillon avec arthrose

40 Résultats de létude sur les douleurs articulaires 17 mars 2008


Télécharger ppt "Résultats de létude sur les douleurs articulaires 22 avril 2008."

Présentations similaires


Annonces Google