La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts : Intelligence / instinct : les points de vue convergents de Pascal, Kant, Marx et Bergson. 3. Questions.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts : Intelligence / instinct : les points de vue convergents de Pascal, Kant, Marx et Bergson. 3. Questions."— Transcription de la présentation:

1 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts : Intelligence / instinct : les points de vue convergents de Pascal, Kant, Marx et Bergson. 3. Questions / Discussion : 3 questions, 20 mn environ par question. 4. En guise de conclusion Choix des sujets du second trimestre. Réunion préparée avec Michel Escudier et Michel Rumeau.

2 Étymologie et définitions Étymologie : Étymologie : Intelligence vient du latin intellegentia (faculté de comprendre); intellegere (comprendre). Le préfixe inter (entre), et le radical legere (choisir, cueillir) ou ligare (lier) suggèrent essentiellement l'aptitude à relier des éléments qui sans elles resteraient séparés. Définitions : Définitions : Le Robert : Facult é de conna î tre, de comprendre ; qualit é de l esprit qui comprend et s adapte facilement. Dictionnaire de philosophie Durozoi-Roussel : Intelligence d é signe en psychologie contemporaine la facult é d inventer une solution face à une situation nouvelle (par opposition à ce qui rel è ve de l instinct) aussi bien que la fonction de compr é hension, c'est- à -dire d analyse et de synth è se.

3 Intelligence / instinct 1.Pascal 1.Pascal ( ) « Instinct et raison, marque de deux natures ». « Le bec du perroquet quil essuie, quoiquil soit net ». 2.Kant 2.Kant ( ) « Libre de linstinct lhomme peut se donner toutes sortes de fins ». « Par son instinct un animal est déjà tout ce quil peut être, une raison étrangère a déjà pris soin de tout pour lui. Mais lhomme doit user de sa propre raison. Il na point dinstinct et doit se fixer lui-même le plan de sa conduite » 3.Marx 3.Marx ( ) « Une araignée accomplit des opérations qui ressemblent à celle du tisserand ; une abeille par la construction de ses cellules de cire confond plus dun architecte. Mais ce qui distingue dabord le plus mauvais architecte et labeille la plus habile, cest que le premier a construit la cellule dans sa tête avant de la réaliser dans la cire » 4.Bergson 4.Bergson ( ) « La force immanente à la vie a dû hésiter entre deux modes dactivité psychique, lun assuré du succès immédiat mais limité dans ses effets, lautre aléatoire mais dont les conquêtes, sil arrivait à lindépendance pouvaient sétendre indéfiniment. Le plus grand succès fut dailleurs remporté, ici encore, du côté où était le plus grand risque. Instinct et intelligence représentent donc deux solutions divergentes, également élégantes dun seul et même problème : celui de ladaptation » Pour lhomme donc, au fil de lévolution lintelligence tend à suppléer linstinct en lui permettant dexprimer à la fois sa volonté et sa liberté.

4 QUESTIONS 1.Lintelligence nest-elle pas multiforme ? 2.Lintelligence est-elle innée ou acquise ? 3.Lintelligence suffit-elle pour bien agir ?

5 1.Lintelligence nest-elle pas multiforme ? Animation Michel Rumeau Quy a-t-il de commun entre lintelligence dun physicien, dun musicien, dun écrivain.... ? Le QI mesure-t-il lintelligence ?

6 1. Lintelligence nest-elle pas multiforme ? 1.Non, tendent à penser les partisans de la théorie unitaire de lintelligence. Le QI (quotient intellectuel) mesure en effet ce que les psychométriciens appellent la capacité cognitive générale ou facteur g. Celle-ci correspond à la définition statistique de lintelligence donnée par plusieurs centaines de psychologues dont les trois premières réponses ont été : raisonnement ou capacité de pensée abstraite (99,3% des réponses), aptitude à résoudre des problèmes (97,7%), capacité à acquérir des connaissances (96%). Mais faut-il pour autant réduire lintelligence à lintelligence logico-mathématique et/ou à lintelligence langagière qui sont lapanage des bons cursus scolaires (notamment en France) ? 2.Oui, pensent les partisans de la théorie des intelligences multiples. Par exemple, pour Howard Gardner (professeur de cognition et éducation à Harvard), lintelligence en général, qui est la faculté de résoudre des problèmes ou de produire des biens ayant de la valeur pour une culture ou un groupe défini, se divise en 8 voire 9 modules indépendants : Lintelligence langagière : capacité à utiliser le langage pour exprimer sa pensée. Lintelligence logico-mathématique : aptitude à la logique, aux mathématiques, aux sciences. Lintelligence musicale : capacité de penser en rythme et en mélodie Lintelligence kinesthétique : capacité à utiliser son corps (danseur, athlète, artisan..) Lintelligence spatiale : capacité à agir dans un univers spatial (marins, ingénieurs, sculpteur...) Lintelligence interpersonnelle : aptitude à comprendre les autres, dagir et réagir de façon efficace (politicien, commerçant, enseignant, guide spirituel...) Lintelligence intra personnelle : aptitude à se former une représentation de soi précise et fidèle (introspection) et de lutiliser efficacement dans la vie. Lintelligence naturaliste : capacité à classifier, discriminer, reconnaître et utiliser ses connaissances sur lenvironnement naturel (chasseur, pêcheur, zoologiste, cuisinier...) Lintelligence existentielle (?) : propension à se poser de grandes questions philosophiques. Mais, la profusion des définitions de l'intelligence ne sinscrit-elle pas dans le contexte de la montée de l'individualisme (chacun voulant avoir la sienne) ? Quoi quil en soit, limagination et lintuition ne sont-elles pas nécessaires, sans être suffisantes, à toute forme dintelligence ?

7 2.Lintelligence est-elle innée ou acquise ? Animation Michel Escudier Existe-t-il un gène ou des gènes de lintelligence ? Lintelligence se cultive-t-elle ? Lintelligence nest-elle pas à la fois innée et acquise ?

8 2. Lintelligence est-elle innée ou acquise ? 1.Innée ? Toutes les études à ce sujet sappuient sur le QI (sinon comment comparer les intelligences ?) Les QI des vrais jumeaux (homozygotes, même génotype) étant davantage similaires que ceux des jumeaux hétérozygotes (génotypes différents), attestent que lintelligence est au moins en partie dorigine génétique. Si lhérédité paraît définir les limites de lintelligence (le cadre), lenvironnement détermine largement si ces limites seront atteintes (loeuvre). Mais, en fin de compte, entre innée et acquise, saura-t-on dire un jour quelle est la composante de lintelligence la plus déterminante ? 2.Acquise ? Mais les études précédentes avaient été menées dans des familles de classe moyenne. En revanche, dans les familles plus pauvres, dautres études ont montré que les QI entre homozygotes varient autant que ceux entre hétérozygotes. Ce qui prouve limportance du milieu. Est-ce à dire que largent stimule lintelligence ? Non pas répondent les scientifiques; cest juste un facteur qui peut permettre aux parents de libérer du temps et des moyens pour stimuler lintelligence des enfants. Même si aucun gène de lintelligence, na jusquà présent été identifié, il apparaît ne pas faire de doute que lintelligence est, au moins en partie, innée (héréditaire). Le fait que dans un environnement difficile (moins stimulant), le potentiel génétique des enfants ait du mal à sexprimer pleinement, montre que lintelligence sacquiert. Référence Sciences et avenir novembre 2008

9 3.Lintelligence suffit-elle pour bien agir ? Comprendre et juger est-ce la même chose ? Comprendre suffit-il pour bien agir ? Juger bien, est-ce ça lintelligence du coeur ?

10 3. Lintelligence suffit-elle pour bien agir ? 1.Comprendre et juger est-ce la même chose ? « Juger, cest de toute évidence ne pas comprendre » disait Malraux puisque si lon comprenait, on ne pourrait plus juger. Distinction des ordres donc dirait ACS : la compréhension relève de la vérité (de la raison, de lintelligence) le jugement des valeurs (du « coeur » ?) Pour bien agir, est-ce, comme le voulait Spinoza « Ne pas railler, ne pas déplorer, ne pas détester, mais comprendre » ? Entre intelligence et coeur, vérité et valeur, léthique nest-elle pas là ? Comprendre nest pas juger. Comprendre est de lordre la vérité. Lintelligence en est loutil. Juger, cest vouloir ce qui est bien. Les valeurs en sont les références. Comprendre ne suffit pas pour bien agir. Il faut aussi juger pour savoir si laction est conforme aux valeurs auxquelles on croit. Est-ce ça lintelligence du coeur ? 2.Comprendre suffit-il pour agir ? Oui, répondent ceux pour qui la fin justifie les moyens et qui, faute de morale, se refusent à juger leurs actes. Non, répondent ceux pour qui la fin ne saurait justifier les moyens sans savoir auparavant si cette fin est conforme à ses valeurs.

11 « Toutes les façons de penser que nous remarquons en nous peuvent être rapportées à deux générales, dont l'une consiste à apercevoir par l'entendement et l'autre à se déterminer par la volonté. » dit Descartes. « Toutes les façons de penser que nous remarquons en nous peuvent être rapportées à deux générales, dont l'une consiste à apercevoir par l'entendement et l'autre à se déterminer par la volonté. » dit Descartes. « L'intelligence est caractérisée par une incompréhension naturelle de la vie. » dit Bergson Sils ont tous les deux raison, nest-ce pas Saint-Exupéry qui leur donne la solution : « L'intelligence ne vaut qu'au service de l'amour. » ?

12 Choix des sujets du 2iem trimestre 2009 Agressivité (15) Amour (21) Authenticité (26) Bonheur (12) Chaos (10) Civilisation(s) (32) Conscience (6) Courage (27) Création (7) Culpabilité (40) Destin (2) Dialogue (17) Egalité (36) Energie (3) Féminin-Masculin (14) Fête (22) Générosité (39) Hasard (28) Humour (13) Intelligence (41) Imagination (19) Jeu (24) Liberté 9 Lucidité 25 Matérialisme-Idéalisme (37) Moi (16) Morale (23) Mort (20) Objectivité (34) Pardon (11) Passion (8) Peur (18) Plaisir (35) Pouvoir (31) Révolte (42) Sagesse (1) Sentiment (38) Temps (4) Tolérance (30) Valeur(s) (33) Vérité (5) Vieillesse (29) Fidélité (20) : mai Justice (17) Interdépendance (11) Amitié (21) : juin Souffrance (19) Solidarité (22) : avril ( ) Nombre de voix après délibération après délibération Sujets traités Avec () son n° dordre

13 Maison des Savoirs (Agde) de 18h30 à 20h : Mardi 10 mars « Révolte » Mardi 10 mars « Révolte » Mardi 7 avril Mardi 7 avril ( Attention :1 er mardi du mois !) Mardi 12 mai Mardi 12 mai Mardi 9 juin Mardi 9 juin Médiathèque André Malraux (Béziers) mardi 28 avril de 18h15 20h : « Admettre la fin des certitudes, est-ce renoncer à la vérité ? » Toutes les informations et documents sont disponibles sur : Prochaines réunions


Télécharger ppt "1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts : Intelligence / instinct : les points de vue convergents de Pascal, Kant, Marx et Bergson. 3. Questions."

Présentations similaires


Annonces Google