La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège1 Cours dEnseignement Supérieur de Neurochirurgie Paris, Novembre 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège1 Cours dEnseignement Supérieur de Neurochirurgie Paris, Novembre 2007."— Transcription de la présentation:

1 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège1 Cours dEnseignement Supérieur de Neurochirurgie Paris, Novembre 2007

2 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 2 Quand et comment utiliser votre boîtier de vote Pour répondre, attendez que le compteur de vote indique « vote ouvert » à lécran. Appuyez sur votre boîtier sur la ou les touche(s) de votre choix. La ou les touche(s) choisie(s) sallume(nt) en rouge. Quand vous êtes sûr de votre choix, validez votre (vos) réponse(s) en appuyant sur la touche OK qui devient verte

3 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 3 Parmi ces fractures thoracolombaires, laquelle requiet rarement un traitement chirurgical ? 1. La fracture par compression 2. La fracture de type Burst 3. La fracture de type seat-belt 4. La fracture dislocation

4 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 4 Parmi ces fractures thoracolombaires, laquelle requiet rarement un traitement chirurgical ? 1. La fracture par compression 2. La fracture de type Burst 3. La fracture de type seat-belt 4. La fracture dislocation

5 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 5 Parmi ces fractures thoracolombaires, laquelle requiet rarement un traitement chirurgical ? Évaluation initialeÉvaluation finale

6 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 6 Le traitement chirurgical des fractures thoracolombaires est considéré dans toutes ces situations sauf : 1. Déficit neurologique 2. Fractures par compression 3. Diamètre résiduel du canal de 25% 4. Instabilité spinale

7 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 7 Le traitement chirurgical des fractures thoracolombaires est considéré dans toutes ces situations sauf : 1. Déficit neurologique 2. Fractures par compression 3. Diamètre résiduel du canal de 25% 4. Instabilité spinale

8 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 8 Le traitement chirurgical des fractures thoracolombaires est considéré dans toutes ces situations sauf : Évaluation initialeÉvaluation finale

9 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 9 Lapproche antérieure dans les fractures de lodontoïde est moins indiquée dans quelles situations ? 1. Dans le type II 2. Orientation transverse de la fracture 3. Orientation antérosupérieure postéroinférieure de la fracture 4. Orientation antéroinférieure postérosupérieure de la fracture 5. Rupture du ligament transverse

10 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 10 Lapproche antérieure dans les fractures de lodontoïde est moins indiquée dans quelles situations ? 1. Dans le type II 2. Orientation transverse de la fracture 3. Orientation antérosupérieure postéroinférieure de la fracture 4. Orientation antéroinférieure postérosupérieure de la fracture 5. Rupture du ligament transverse

11 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 11 Lapproche antérieure dans les fractures de lodontoïde est moins indiquée dans quelles situations ? Évaluation initialeÉvaluation finale

12 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 12 Le traitement chirurgical de la fracture Hangman est le plus souvent indiqué dans : 1. type I 2. type II 3. type IIa uniquement 4. type III uniquement 5. type IIa et type III

13 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 13 Le traitement chirurgical de la fracture Hangman est le plus souvent indiqué dans : 1. type I 2. type II 3. type IIa uniquement 4. type III uniquement 5. type IIa et type III

14 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 14 Le traitement chirurgical de la fracture Hangman est le plus souvent indiqué dans : Évaluation initialeÉvaluation finale

15 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 15 Dans les fractures de la colonne cervical, la traction peut être utilisée dans toutes ces situations sauf : 1. Fracture de Hangman type II 2. Fracture de Hangman type IIa 3. Dissociation atlanto-occipitale antérieure 4. Luxation facettaire unilatérale 5. Luxation facettaire bilatérale

16 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 16 Dans les fractures de la colonne cervical, la traction peut être utilisée dans toutes ces situations sauf : 1. Fracture de Hangman type II 2. Fracture de Hangman type IIa 3. Dissociation atlanto-occipitale antérieure 4. Luxation facettaire unilatérale 5. Luxation facettaire bilatérale

17 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 17 Dans les fractures de la colonne cervical, la traction peut être utilisée dans toutes ces situations sauf : Évaluation initialeÉvaluation finale

18 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 18 En comparant la vertébroplastie à la cyphoplastie, ce qui suit est vrai sauf : 1. la cyphoplastie est meilleure pour le rétablissement de la hauteur du corps vertébral 2. La cyphoplastie est meilleur pour le traitement de la douleur 3. La vertébroplastie est la technique la moins cher 4. On peut avoir une extravasation du ciment dans la cyphoplastie et dans la vertébroplastie 5. La fracture de type burst est une contreindication à ces 2 procédures

19 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 19 En comparant la vertébroplastie à la cyphoplastie, ce qui suit est vrai sauf : 1. la cyphoplastie est meilleure pour le rétablissement de la hauteur du corps vertébral 2. La cyphoplastie est meilleur pour le traitement de la douleur 3. La vertébroplastie est la technique la moins cher 4. On peut avoir une extravasation du ciment dans la cyphoplastie et dans la vertébroplastie 5. La fracture de type burst est une contreindication à ces 2 procédures

20 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 20 En comparant la vertébroplastie à la cyphoplastie, ce qui suit est vrai sauf : Évaluation initialeÉvaluation finale

21 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 21 Dans la fracture de type tear drop, tout ce qui suit est vrai sauf : 1. Causée par une flexion extrême et compression 2. Cest une fracture stable 3. Associée à une atteinte des éléments postérieurs 4. Associée à un recul de la partie postérieure du corps vertébral 5. Répond moins bien à une chirurgie postérieure

22 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 22 Dans la fracture de type tear drop, tout ce qui suit est vrai sauf : 1. Causée par une flexion extrême et compression 2. Cest une fracture stable 3. Associée à une atteinte des éléments postérieurs 4. Associée à un recul de la partie postérieure du corps vertébral 5. Répond moins bien à une chirurgie postérieure

23 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 23 Dans la fracture de type tear drop, tout ce qui suit est vrai sauf : Évaluation initialeÉvaluation finale

24 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 24 Fille de 17 ans, accident auto-auto, a été éjectée. Amenée à lurgence quadriplégique, bradycardie, insuffisance respiratoire, lesquelles sont exactes: 1. La fracture est stable 2. Il y a fracture de lodontoïde type I 3. Il y a une dissociation atlanto-occipitale 4. Un collier cervical rigide est suffisant pour le traitement 5. Une fusion C1C2 est indiquée. photo radio

25 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 25 Fille de 17 ans, accident auto-auto, a été éjectée. Amenée à lurgence quadriplégique, bradycardie, insuffisance respiratoire, lesquelles sont exactes: 1. La fracture est stable 2. Il y a fracture de lodontoïde type I 3. Il y a une dissociation atlanto- occipitale 4. Un collier cervical rigide est suffisant pour le traitement 5. Une fusion C1C2 est indiquée

26 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 26 Fille de 17 ans, accident auto-auto, a été éjectée. Amenée à lurgence quadriplégique, bradycardie, insuffisance respiratoire, lesquelles sont exactes: Évaluation initialeÉvaluation finale

27 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 27 A propos de la fracture du sacrum, tout ce qui suit vrai sauf : 1. Un traitement chirurgical est le plus souvent indiqué 2. La classification de Denis divise les fractures en 3 zones 3. Elle est le résultat dun traumatisme à haute vélocité 4. Une fracture dans la zone III peut causer un syndrome de la queue de cheval et une vessie neurogène

28 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 28 A propos de la fracture du sacrum, tout ce qui suit vrai sauf : 1. Un traitement chirurgical est le plus souvent indiqué 2. La classification de Denis divise les fractures en 3 zones 3. Elle est le résultat dun traumatisme à haute vélocité 4. Une fracture dans la zone III peut causer un syndrome de la queue de cheval et une vessie neurogène

29 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 29 A propos de la fracture du sacrum, tout ce qui suit vrai sauf : Évaluation initialeÉvaluation finale

30 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 30 A propos des fractures thoracolombaires, tous les énoncés sont vrais sauf : 1. Les fractures dislocations sont hautement instables et requièrent un traitement chirurgical 2. La jonction thoracolombaire est vulnérable aux fractures car elle représente une zone de transition 3. Les fractures de Chance sont associées à latteinte de la colonne postérieure 4. Lorientation des facettes articulaires change du plan coronal au plan sagittal à la jonction thoracolombaire 5. La fracture de burst stable a une colonne moyenne intacte

31 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 31 A propos des fractures thoracolombaires, tous les énoncés sont vrais sauf : 1. Les fractures dislocations sont hautement instables et requièrent un traitement chirurgical 2. La jonction thoracolombaire est vulnérable aux fractures car elle représente une zone de transition 3. Les fractures de Chance sont associées à latteinte de la colonne postérieure 4. Lorientation des facettes articulaires change du plan coronal au plan sagittal à la jonction thoracolombaire 5. La fracture de burst stable a une colonne moyenne intacte

32 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 32 A propos des fractures thoracolombaires, tous les énoncés sont vrais sauf : Évaluation initialeÉvaluation finale

33 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 33 Patient de 45 ans, nuqualgie après une chute banale. Tout ce qui suit est vrai sauf : 1. Le patient souffre de spondylarthrite ankylosante 2. Il y a atteinte de la colonne postérieure uniquement 3. La fracture est instable 4. Le patient peut avoir de lostéoporose associée à sa maladie de base 5. La majorité des fractures chez ces patients sont localisées au niveau de la colonne cervicale photo radio

34 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 34 Patient de 45 ans, nuqualgie après une chute banale. Tout ce qui suit est vrai sauf : 1. Le patient souffre de spondylarthrite ankylosante 2. Il y a atteinte de la colonne postérieure uniquement 3. La fracture est instable 4. Le patient peut avoir de lostéoporose associée à sa maladie de base 5. La majorité des fractures chez ces patients sont localisées au niveau de la colonne cervicale

35 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 35 Patient de 45 ans, nuqualgie après une chute banale. Tout ce qui suit est vrai sauf : Évaluation initialeÉvaluation finale

36 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 36 Femme de 35 ans, cervicalgie post accident dauto. Neuro intacte. Tout ce qui suit est faux sauf : 1. Cest une fracture de type tear drop 2. Cest une fracture par avulsion 3. Le mécanisme est flexion avec compression 4. Cest une fracture hautement instable 5. Une fusion C2C3 est recommandée photo radio

37 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 37 Femme de 35 ans, cervicalgie post accident dauto. Neuro intacte. Tout ce qui suit est faux sauf : 1. Cest une fracture de type tear drop 2. Cest une fracture par avulsion 3. Le mécanisme est flexion avec compression 4. Cest une fracture hautement instable 5. Une fusion C2C3 est recommandée

38 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 38 Femme de 35 ans, cervicalgie post accident dauto. Neuro intacte. Tout ce qui suit est faux sauf : Évaluation initialeÉvaluation finale

39 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 39 Dans les fractures de lodontoïde type II. Le moyen de fixation qui est associé avec le plus haut taux de non-union est : 1. Le cerclage C1C2 (Gallie) 2. Fusion transarticulaire C1C2 3. Une vis antérieure 4. Deux vis antérieure

40 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 40 Dans les fractures de lodontoïde type II. Le moyen de fixation qui est associé avec le plus haut taux de non-union est : 1. Le cerclage C1C2 (Gallie) 2. Fusion transarticulaire C1C2 3. Une vis antérieure 4. Deux vis antérieure

41 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 41 Évaluation initialeÉvaluation finale Dans les fractures de lodontoïde type II. Le moyen de fixation qui est associé avec le plus haut taux de non-union est :

42 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 42 Concernant cette fracture lequel est vrai ? 1. est stable 2. est du type Chance 3. est du type burst 4. pas de chirurgie vu le déficit du patient 5. ladministration des stéroïdes est controversé Patiente de 30 ans trauma auto-auto, complète aux MI, forces 0/5 depuis 3 heures photo radio

43 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 43 Concernant cette fracture lequel est vrai ? 1. est stable 2. est du type Chance 3. est du type burst 4. pas de chirurgie vu le déficit du patient 5. ladministration des stéroïdes est controversé

44 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 44 Concernant cette fracture lequel est vrai ? Évaluation initialeÉvaluation finale

45 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 45 Concernant les fractures SCIWORA chez la population pédiatrique, les options dans la prise en charge de ces patients incluent tout ce qui suit sauf : 1. Un collier cervical rigide jusquà lobtention de clichés dynamiques 2. Une RMN doit être considérée 3. Une myélographie est recommandée 4. Une immobilisation externe pour une durée de 3 mois peut-être considérée

46 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 46 Concernant les fractures SCIWORA chez la population pédiatrique, les options dans la prise en charge de ces patients incluent tout ce qui suit sauf : 1. Un collier cervical rigide jusquà lobtention de clichés dynamiques 2. Une RMN doit être considérée 3. Une myélographie est recommandée 4. Une immobilisation externe pour une durée de 3 mois peut-être considérée

47 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 47 Concernant les fractures SCIWORA chez la population pédiatrique, les options dans la prise en charge de ces patients incluent tout ce qui suit sauf : Évaluation initialeÉvaluation finale

48 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 48 Interpréter la radiographie : 1. RX normale 2. fracture de lodontoïde 3. luxation facettaire unilatérale 4. luxation facettaire bilatérale 5. fracture de Hangman photo radio

49 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 49 Interpréter la radiographie : 1. RX normale 2. fracture de lodontoïde 3. luxation facettaire unilatérale 4. luxation facettaire bilatérale 5. fracture de Hangman

50 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 50 Évaluation initialeÉvaluation finale Interpréter la radiographie :

51 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 51 Homme 20 ans. Cervicalgie post accident auto. Examen neurologique N. Les RX démontrent : 1. Examen normal 2. Luxation facettaire unilatérale 3. Entorse grave 4. Fracture de lodontoïde 5. Instabilité atlantoaxiale flexion photo radio

52 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 52 Homme 20 ans. Cervicalgie post accident auto. Examen neurologique N. Les RX démontrent : 1. Examen normal 2. Luxation facettaire unilatérale 3. Entorse grave 4. Fracture de lodontoïde 5. Instabilité atlantoaxiale

53 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 53 Homme 20 ans. Cervicalgie post accident auto. Examen neurologique N. Les RX démontrent : Évaluation initialeÉvaluation finale

54 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 54 Parmi ces propositions, lesquelles sont exactes ? 1. l'IRM apporte de précieux renseignements sur l'instabilité CO-C1 2. l'ostéosynthèse cervicale postérieure chez l'enfant entraine un risque de croissance en cyphose 3. les fractures compressions lombaires sont le plus souvent neurotoxiques 4. une dislocation post traumatique C1-C2 est traitable par vissage de l'odontoïde 5. La diplégie brachiale post traumatique est essentiellement une atteinte de la substance blanche

55 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 55 Parmi ces propositions, lesquelles sont exactes ? 1. l'IRM apporte de précieux renseignements sur l'instabilité CO-C1 2. l'ostéosynthèse cervicale postérieure chez l'enfant entraine un risque de croissance en cyphose 3. les fractures compressions lombaires sont le plus souvent neurotoxiques 4. une dislocation post traumatique C1-C2 est traitable par vissage de l'odontoïde 5. La diplégie brachiale post traumatique est essentiellement une atteinte de la substance blanche

56 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 56 Parmi ces propositions, lesquelles sont exactes ? Évaluation initialeÉvaluation finale

57 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 57 Parmi ces propositions, lesquelles sont exactes ? 1. L'ostéosynthèse postérieure est le meilleur traitement de l'entorse cervicale grave 2. Le ligament longitudinal dorsal est l'élément principal de stabilité du rachis cervical inférieur 3. Une luxation unilatérale des articulaires irréductible par méthodes orthopédiques requiert un abord chirurgical antérieur 4. Le ligament transverse est le faisceau horizontal du ligament cruciforme 5. Le meilleur repère de la visée pédiculaire lombaire est la jonction lame-articulaire

58 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 58 Parmi ces propositions, lesquelles sont exactes ? 1. L'ostéosynthèse postérieure est le meilleur traitement de l'entorse cervicale grave 2. Le ligament longitudinal dorsal est l'élément principal de stabilité du rachis cervical inférieur 3. Une luxation unilatérale des articulaires irréductible par méthodes orthopédiques requiert un abord chirurgical antérieur 4. Le ligament transverse est le faisceau horizontal du ligament cruciforme 5. Le meilleur repère de la visée pédiculaire lombaire est la jonction lame-articulaire

59 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 59 Parmi ces propositions, lesquelles sont exactes ? Évaluation initialeÉvaluation finale

60 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 60 Parmi ces propositions, lesquelles sont exactes ? 1. S1 offre la meilleure prise pour le vissage pédiculaire sacré 2. L'état du disque C3-C4 détermine la stabilité des fractures bipédiculaires de C2 3. Une fracture déplacée de l'odontoïde peut être stable 4. Les clichés dynamiques cervicaux doivent être réalisés sous scopie en urgence 5. Les fractures de la spondylarthrite ankylosante relèvent le plus souvent d'un traitement orthopédique

61 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 61 Parmi ces propositions, lesquelles sont exactes ? 1. S1 offre la meilleure prise pour le vissage pédiculaire sacré 2. L'état du disque C3-C4 détermine la stabilité des fractures bipédiculaires de C2 3. Une fracture déplacée de l'odontoïde peut être stable 4. Les clichés dynamiques cervicaux doivent être réalisés sous scopie en urgence 5. Les fractures de la spondylarthrite ankylosante relèvent le plus souvent d'un traitement orthopédique

62 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 62 Parmi ces propositions, lesquelles sont exactes ? Évaluation initialeÉvaluation finale

63 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 63 Palmarès final

64 Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège 64 Boîtiers gagnants xxx Vainqueur xxx Deuxième xxx Troisième


Télécharger ppt "Cours d'enseignement supérieur 2007 SNFC & SNCLF & Collège1 Cours dEnseignement Supérieur de Neurochirurgie Paris, Novembre 2007."

Présentations similaires


Annonces Google