La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Généralités: Genre majeur de lAsie (plutôt tropicale), de lInde à Taïwan et jusquau nord de lAustralie. La grande majorité des hybrides modernes comptent.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Généralités: Genre majeur de lAsie (plutôt tropicale), de lInde à Taïwan et jusquau nord de lAustralie. La grande majorité des hybrides modernes comptent."— Transcription de la présentation:

1

2 Généralités: Genre majeur de lAsie (plutôt tropicale), de lInde à Taïwan et jusquau nord de lAustralie. La grande majorité des hybrides modernes comptent Vanda sanderiana dans leurs ancêtres, une plante originaire de l'île de Mindanao aux Philippines. Elle pousse au sommet des arbres et est baignée par le soleil presque toute la matinée. Une pluie survient généralement en début d'après midi suivit d'un temps nuageux ou le soleil direct alterne avec les périodes d'ombre ce qui permet à la plante de ne pas griller au soleil. L'humidité ambiante est remarquablement constante autour de 80 %. Ces conditions de cultures traduisent bien ce qui plait aux vanda modernes: Soleil, chaleur, eau et hygrométrie élevée. Description de la plante type: Les hybrides qu'on trouve en jardinerie ont souvent des fleurs blanches plus ou moins maillées de mauve / bleu, mais il en existe de toutes les couleurs. Les feuilles sont réparties par paires tout le long de la plante sur une pousse unique qui s'allonge en hauteur au fil des années (plante monopodiale). Les racines sont épaisses et ont une forte tendance à s'échapper du contenant dans lequel on essaie de les confiner. Ce sont des épiphyte qui possèdent des racines aériennes très charnues sagrippant étroitement au support (naturel ou de culture). Les nouvelles feuilles apparaissent en haut de la pousse par paires pendant que les feuilles âgées disparaissent progressivement en bas, laissant une tige nue sur laquelle se développent des racines aériennes, épaisses, charnues, cassantes et parfois très longues.

3 Conditions de culture: Les hybrides qu'on trouve en jardinerie se satisferont presque toujours des conditions suivantes: Degré de difficulté Difficile en intérieur à moins d'avoir une baie vitrée plein sud, assez facile en serre chaude ou véranda bien chauffée et bien exposée. Ne pas acheter si vous ne pouvez pas fournir une lumière intense et de la chaleur à la plante. Les Vandacées demandent énormément de lumière : plus de lux (4000 fc). Les espèces à feuilles cylindriques (terete) sont encore plus exigeantes en lumière. D'Octobre à Mai : Les placer à moins de 50 cm d'une fenêtre recevant au moins 4 à 6 h de soleil direct, si possible plus. La culture en serre ou véranda chauffée est fortement recommandée, elles seront alors placées haut dans la serre ou elles recevront le maximum de soleil. En intérieur dans les régions nordiques prévoir éventuellement un supplément de lumière artificielle lhiver De juin à Septembre : Les sortir au jardin dès que les températures nocturnes dépassent 15°C, dans un endroit ou elles auront du soleil une bonne partie de la journée (mais protéger éventuellement des rayons les plus chauds de 11 h à 15 h pour éviter les brûlures). Espèces de climat chaud (celles le plus souvent rencontrées en jardinerie, à l'exception des hybrides bleus à grosses fleurs plates): plus de 25° le jour et au moins 18-20° la nuit. Généralement dans une pièce chauffée normalement le soleil suffit à réchauffer localement la plante pendant la journée. Espèces de climat plus frais comme V. cœrulae et ses hybrides (c'est à dire la majorité des hybrides bleus à grosses fleurs plates courants en jardinerie), V. lilacina, V. coerulescens et leurs hybrides (plus rares en jardinerie): un peu plus frais; autour de 12° la nuit (la température peut descendre jusqu'à 5 la nuit dans leur milieu naturel), 5-10° de plus le jour. En Asie la croissance est continue tout au long de l'année. Chez nous la plante pousse surtout de mai à septembre puis ralentit le reste de l'année en raison de l'intensité lumineuse réduite (à moins d'avoir une serre chaude ou véranda bien chauffée et très lumineuse en hiver). Pour les plantes cultivées racines nues (conseillé uniquement en ambiance humide = 70 à 80 % d'hygrométrie): pulvériser ABONDAMMENT les racines (jusqu'à ce qu'elles deviennent bien vertes) avec de l'eau non calcaire et légèrement tiède additionnée d'un peu d'engrais. Les pulvérisations doivent être au moins quotidiennes lorsque la plante est en croissance active, plus espacées le reste du temps. Une fois par semaine baigner les racines de la plante pendant 30min (même eau + engrais que précédemment). Dans tous les cas maintenir une hygrométrie (humidité de l'air) élevée. En intérieur, la culture en pot est recommandée pour palier au manque d'humidité dans l'air. Pendant la période de croissance active, les arrosages devront être abondants et réguliers : laisser tremper la totalité du pot dans une solution d'engrais dilué pendant minutes puis bien égoutter. Renouveler l'opération dès que le substrat est sec (ce qui peut vouloir dire une fois par jour si il fait très chaud). Lorsque la croissance ralentit de lautomne au début du printemps, laisser sécher le substrat un peu plus longtemps entre les arrosages mais sans laisser la plante se déshydrater exagérément.

4 Engrais Engrais dilué à chaque arrosage lorsque la plante est en croissance. Lorsque les conditions de température et de luminosité sont adéquates, les Vanda ont besoin d'une fertilisation continue pour bien pousser et fleurir. Attention l'engrais concentré peut brûler les racines, surtout bien diluer mais fertiliser souvent. Substrat et Rempotage Les Vandas peuvent être cultivées racines nues (par exemple en panier ajouré) mais il faut pour cela pouvoir maintenir une humidité ambiante élevée ( %), chose très difficile à obtenir en intérieur de façon régulière. Lorsqu'il est impossible de maintenir une hygrométrie aussi élevée (culture en intérieur) on peut les cultiver en pot dans un substrat très aéré composé d'écorces de pin de gros calibre et de quelques fibres longues de mousse de sphaigne (environ 20 %). Ce substrat est aéré et sèche rapidement ce qui convient bien aux Vandas. Arroser par trempage (15-30 minutes) dès que le substrat est complètement sec, dans une solution d'engrais dilué lorsque la plante pousse. On ne peut empêcher les Vandas de lancer des racines aériennes un peu partout hors du pot au fur et à mesure de leur développement. Il ne faut pas endommager ces racines qui sont essentielles au bon développement de la plante. Lorsque la plante dépasse vraiment trop de son pot on peut rempoter. Le rempotage est possible toute lannée puisque la croissance est continue, mais le faire de préférence quant la plante est en croissance forte (printemps / été). Avant l'opération, faire tremper la plante une bonne heure dans de l'eau tiède afin de ramollir les racines. Choisir un Pot juste assez grand pour contenir les racines et assurer une bonne stabilité à la plante mais qui permet aussi une bonne aération au niveau des racines (faire par ex des petits trous sur les parois avec un fusil à colle chaude, une perceuse ou un fer à souder). Dépoter la plante et enlever seulement le substrat qui est facile d'accès (ne pas endommager les racines sous prétexte de tout enlever, si la plante pousse dans un panier plastique on peut même le laisser en place) puis placer la plante dans son nouveau pot et boucher les interstices avec du substrat neuf en tassant bien.

5 Floraison Les hampes apparaissent d'elles même sur la tige, du côté opposé à la base de la feuille. En Asie, la floraison se produit toute lannée sans discontinuer avec une période de pointe en été-automne. En culture sous climat tempéré on peut espérer 2 floraisons par an si la plante est mature et bien cultivée. La floraison dure environ 2 mois. Pour fleurir la plante doit avoir formé un certain nombre de nouvelles feuilles (nombre variable selon les espèces et les conditions de culture). Tant que ce nombre n'est pas atteint la floraison n'a pas lieu. Il est donc important de maximiser la croissance de vos Vanda si vous voulez avoir des floraisons rapprochées. Pour cela gardez les au chaud (plus de 20 et si possible 25 ou plus), fournissez le plus de soleil possible, arrosez régulièrement et SURTOUT n'oubliez pas de donner de l'engrais dilué à chaque arrosage. Si l'intensité lumineuse est adéquate, plus la plante aura de l'engrais souvent plus elle poussera vite et donc plus elle fleurira souvent. Si la plante pousse bien mais ne fleurit pas après avoir formé plusieurs nouvelles paires de feuilles cela est le plus souvent du à un manque de lumière. Après la floraison, on peut couper la hampe florale à ras à l'endroit ou elle rejoint la plante (avec un outil stérilisé). Problèmes de culture Lorsque les boutons jaunissent et tombent avant de s'ouvrir cela peut être du a un ensoleillement insuffisant, une température trop basse, une plante trop jeune ou affaiblie, un système racinaire endommagé ou des arrosages insuffisants. Eviter également la présence de fruits (pommes, bananes, etc.) à proximité et les changements brusques de température pendant la formation des boutons. Une Vanda dont les nouvelles feuilles deviennent de plus en plus longues et fines (perte en largeur) avec des entre-nœuds (distance entre les paires de feuilles) de plus en plus longs manque de lumière. Une plante qui reçoit suffisamment de lumière a les feuilles vert clair (pas jaune ni vert foncé)et fermes. Les nouvelles feuilles doivent être de largeur et longueur au moins identiques aux précédentes et les entre-noeuds doivent être courts. Les Vandas ont besoin de lumière intense et de chaleur pour être en bonne santé. Si ces conditions ne sont pas réunies la plante stagne ou périclite lentement, les floraisons sont décevantes ou inexistantes, elle est plus sensible à la pourriture et perd ses feuilles. Donc ne pas acheter une Vanda si vous ne pouvez fournir chaleur (25 ou plus, jamais moins de 20) et lumière très abondante.

6 Trucs pour le choix d'une vanda: Chercher les vestiges des anciennes hampes florales. Si la plante a déjà fleuri plus d'une fois, compter le nombre de feuilles entre 2 hampes florales: si il y a plusieurs paires de feuilles cela indique que la plante fleurit peu souvent (elle doit faire plusieurs feuilles avant de lancer une hampe donc ça lui prend plus de temps). Si les vestiges des anciennes hampes florales sont rapprochés sur la tige, cela indique qu'il sera plus facile de faire refleurir la plante (elle fleurit souvent, c'est donc un bon achat). On peut aussi triturer (délicatement) les feuilles: plus elles sont dures et plus les plantes prennent du temps à pousser dès lors peu de fleurs (ceci est uniquement valable pour des plantes bonne santé et en croissance active) Les Vandas à feuilles teretes (feuilles épaisses et cylindriques) sont difficiles à faire pousser en intérieur en métropole, les éviter à moins d'avoir une serre. Les vanda ont des racines de gros diamètre. En conséquence la surface de contact entre l'eau d'arrosage et la racine est plus faible que chez les orchidées qui ont des racines fines. Lorsque les Vandas sont cultivées racines nues, les racines doivent donc rester humides assez longtemps (au moins 30 minutes à 1 heure) afin que la plante ai le temps d'absorber l'eau et l'engrais dont elle a besoin. Il faut que les racines deviennent vertes pour que la plante commence à boire ! Si elles restent blanches c'est que la brumisation a été insuffisamment longue. Pour cette raison les pulvérisations devront être abondantes pour bien saturer les racines d'eau et on devra utiliser de l'engrais à chaque arrosage. Si les racines sèchent trop vite ou restent blanches chez vous, vous pouvez soit passer à la culture en pot (voir plus haut), soit faire tremper la plante minute au lieu de la pulvériser, soit encore envelopper les racines dans un sac plastique pendant environ une heure après la pulvérisation (ne pas oublier de l'enlever après sinon risque de pourriture). Vous Pouvez aussi envelopper les racines en permanence d'un sac en plastique transparent micro-perforé ou utiliser la méthode du vase décrite plus bas. Les vandas hybrides peuvent très bien se satisfaire de conditions d'hygrométrie moyennes à conditions d'être cultivées en pot (et non pas racines nues) et d'être arrosées convenablement. La clef du succès est vraiment la luminosité et une fertilisation continue quant la plante pousse (c'est à dire normalement tout le temps si les conditions de luminosité et températures sont respectées). Une Vanda met de 4 à 8 ans pour atteindre la maturité et fleurir à son plein potentiel. Si vous ne voulez pas attendre aussi longtemps achetez plutôt des Ascocendas (hybrides entre Vanda et Ascocentrum) qui fleurissent plus tôt et demandent un peu moins de lumière.

7 Généralités: Les Phalaenopsis hybrides sont les orchidées d'appartement les plus répandues en Europe et en Amérique du nord. Leur popularité vient de leur grande adaptabilité qui leur permet de se contenter des conditions de culture de nos appartements tempérés. Depuis quelques années, ce type d'orchidée est produit en masse dans de véritables usines à orchidées. Les Phalaenopsis hybrides sont donc désormais disponibles à très faible prix dans les jardineries et grandes surfaces. De culture facile, belle et pas chère, l'orchidée phalaenopsis est considérée comme étant parfaite pour débuter. Mais elle garde toujours sa place dans la collection des orchidophiles les plus confirmés, qui apprécient sa floraison très longue et d'une grande beauté. Certains la préfèrent ainsi à toute autre ce qui les conduira à s'intéresser à la culture plus délicate des phalaenopsis botaniques... Dans cette fiche cependant, nous nous limiterons aux conditions de culture des Phalaenopsis hybrides disponibles en jardineries et grandes surfaces. Description de la plante type: La fleur a la forme générale d'un papillon aux ailes déployées (en anglais, le Phalaenopsis est appelé "moth orchid", ce qui signifie "orchidée papillon de nuit"). La couleur de la fleur se décline à l'infini, partant du blanc pur pour prendre toutes les couleurs de l'arc en ciel. Ces orchidées fleurissent généralement en hiver et la floraison peut durer plusieurs mois. Les phalaenopsis sont des orchidées monopodiales, c'est à dire que les nouvelles feuilles apparaissent au cœur des anciennes formant ainsi une sorte de touffe unique. Les feuilles sont généralement unies et épaisses. Les racines sont très épaisses et relativement rigides, ce qui les rend particulièrement cassantes, surtout quant elles sont sèches. Elles sortent souvent du pot ce qui est normal (il ne faut pas les couper). Si les conditions sont favorables ces orchidées poussent tout au long de l'année et doivent donc être arrosées et fertilisées en continu.

8 Conditions de culture: Besoin en lumière: On entend souvent dire que les phalaenopsis sont des plantes d'ombre. C'est vrai dans leur pays d'origine (par ex. les Philippines). Par contre sous nos latitudes où le soleil est plus doux, les phalaenopsis ont des besoins en lumière relativement élevés pour bien fleurir. octobre à avril: Placer la plante à moins de 50cm d'une fenêtre bien exposée avec 2 à 4 h de soleil direct chaque jour. Mai à septembre: Même emplacement mais éviter le soleil direct de 10h à 16h qui pourrait brûler les feuilles. Un voilage léger peut suffire à fournir l'ombrage nécessaire. Arrosages Pour les Phalaenopsis en pot on peut utiliser de l'eau du robinet moyennement calcaire à température de la pièce. Si l'eau du robinet est très calcaire on peut la filtrer dans un pichet Brita ou la mélanger moitié-moitié avec de l'eau en bouteille peu minéralisée (moins de 50 ppm ou mg/l de résidu sec) Le sur-arrosage est la plus sûre façon de provoquer la mort précoce d'un Phalaenopsis. On doit arroser abondamment en humidifiant bien la motte mais ensuite il faut bien égoutter le pot et le substrat doit sécher presque complètement avant l'arrosage suivant. Le substrat ne doit jamais être détrempé ce qui ferait pourrir les racines. Températures La majorité des Phalaenopsis sont des orchidées de serre chaude : Les températures idéales sont 25-30°C le jour et 18-25°C la nuit. Les hybrides peuvent éventuellement s'adapter à des températures plus fraîches pour une courte période (sans descendre plus bas que 16°C) à condition que le substrat soit maintenu sec. La plante entre alors en repos (elle cesse de pousser) et il faut alors bien laisser sécher le substrat en profondeur entre les arrosages et ne pas la fertiliser.

9 Engrais Les phalaenopsis sont relativement gourmands en engrais comparé aux autres orchidées. Cependant leurs besoins n'ont rien de commun avec ceux d'une plante verte classique : Une solution d'engrais trop concentrée peut gravement endommager les racines. Il faudra donc fertiliser peu mais souvent. Lorsque la plante est en croissance active (développement de feuilles, racines ou fleurs), fertiliser à chaque arrosage avec un engrais pour plante verte au 1/2 ou 1/4 de la dose recommandée. Ne pas fertiliser lorsque la plante ne pousse pas. Pour plus de détails sur la fertilisation des orchidées en général, vous pouvez consulter cet article Cycle de croissance type La plante pousse en continu toute l'année. Les hampes florales se forment généralement en automne ou au cours de l'hiver. La floraison a lieu en hiver pendant plusieurs mois et peut s'étendre tout au long de l'année dans certains cas. Rempotage On rempote quant le substrat devient trop décomposé (les écorces du milieu du pot sont alors friables et retiennent de plus en plus d'eau), de préférence au moment de l'apparition des nouvelles racines à la base de la plante. Attention, ne jamais rempoter dans de la terre pour plantes vertes: ce substrat n'est pas adapté aux orchidées. Le terreau spécial orchidée vendu en jardinerie est également déconseillé aux débutants car il est délicat à arroser convenablement. Les Phalaenopsis apprécient un substrat bien drainant par exemple des écorces de pin maritime de calibre cm. Si vous maîtrisez bien les arrosages vous pouvez ajouter 20 à 30 % de mousse de sphaigne hachée ou de tourbe blonde pour une meilleure croissance. Choisir un pot juste assez grand pour contenir les racines de la plante. Les Phalaenopsis hybrides apprécient également beaucoup l'hydroculture. Dans ce cas ils peuvent rester des années dans le même pot sans avoir besoin de rempotage. Il faut par contre attendre l'apparition de nouvelles racines a la base de la plante pour effectuer le passage en hydroculture.

10 Initiation de la floraison Ramification d'une hampe de phalaenopsis après la fin de la floraison Les plantes matures et en bonne santé fleurissent généralement d'elles mêmes à condition de recevoir suffisamment de lumière. En automne et hiver les Phalaenopsis apprécient quelques heures de soleil direct chaque jour ce qui stimule la floraison. Les nouvelles tiges florale apparaissent sur le tronc de la plante, entre les feuilles et sur le même plan vertical que la nervure de ces dernières. Elles se forment généralement à l'automne ou au cours de l'hiver. On lit parfois qu'il faut soumettre les Phalaenopsis à des températures nocturnes inférieures à 18°C pour initier la floraison. Cette pratique de "refroidissement" nocturne s'avère cependant complètement inutile voire dangereuse car elle affaiblit la plante. Dans les serres de production de masse de Phalaenopsis, la floraison est initiée à une température diurne de 23/25°C associée à un éclairage fort, avec une température nocturne de l'ordre de 18/20°C. Les hampes apparaissent d'elles même à condition que la plante soit suffisamment éclairée et que la température ne dépasse pas degrés. Si votre plante a 6 feuilles ou plus, qu'elle pousse bien mais ne fleurit pas, dans 9 cas sur 10 cela est du à un manque de lumière et lui faire subir un froid nocturne n'y changera absolument rien. Certains Phalaenopsis peuvent fleurir plusieurs fois sur la même tige florale. Si votre plante est forte (au moins 3 paires de feuilles adultes) et en bonne santé, vous pouvez laisser la hampe florale en place après la floraison (surtout sans la recouper d'aucune façon). Dans certains cas la hampe formera des ramifications qui pourront fleurir à leur tour. Cependant cela n'a rien de systématique : Dans certains cas la hampe séchera d'elle même et il n'y aura alors plus qu'à la couper à ras en bas. Si votre plante est jeune ou affaiblie (moins de 3 paires de feuilles adultes) il est plus sage de couper la hampe à la base dès la fin de la floraison : Cela permettra à la plante de former des feuilles et des racines et de préparer la prochaine floraison qui n'en sera alors que plus belle.

11 Points faibles à surveiller Le plus sûr moyen de tuer une orchidée est de l'arroser chaque jour un petit peu. Il faut au contraire arroser abondamment (en humidifiant bien le substrat a fond) mais espacer les arrosages de façon a ce que le substrat ai le temps de sécher. Cette remarque ne s'applique pas aux substrats dits 'terreux' à base de tourbe qui eux s'arrosent différemment. Éviter de brumiser vos orchidées : le substrat ne pourrait alors pas sécher ce qui risque de faire pourrir les racines. Contrairement à ce qui est indiqué dans beaucoup de livres, les Phalaenopsis apprécient énormément le soleil direct, du moins de la mi-automne à la mi-printemps. Il sont cependant sujets aux coups de soleil, il faut donc veiller à les exposer progressivement au soleil direct au début. En touchant les feuilles on peut savoir si la plante reçoit trop de soleil ou pas. Si les feuilles sont tièdes tout va bien, par contre si elles sont chaudes il y a risque de brûlure. Il faut alors reculer un peu la plante ou bien rajouter un voile fin à la fenêtre. A partir de la mi-printemps le soleil étant plus fort éviter le soleil direct pendant les heures chaudes ou voiler la fenêtre. Veiller à maintenir le substrat plus sec si les températures nocturnes sont systématiquement inférieures à 18°C. Éviter de laisser la température chuter au dessous de 15°C pendant une période prolongée, surtout si le substrat est humide. La plante va alors souffrir, ses racines vont pourrir, les feuilles vont se ramollir, se ternir et les boutons floraux vont tomber. Les courants dair froid lui sont aussi néfastes. Éviter que de l'eau stagne entre les 2 feuilles centrales, ce qui pourrait provoquer le pourrissement de la zone de croissance et la mort de la plante. Les brumisations sur les feuilles sont donc à éviter; de plus, elles laissent des taches de sels si votre eau est calcaire ce qui nest pas très décoratif et empêche la plante de capter les rayons du soleil. Si il reste un peu d'eau au cœur de la plante après un arrosage on peut la retirer à l'aide d'un mouchoir en papier enroulé pour former une mèche. Le jaunissement des feuilles du haut suivi de leur chute peut être le signe d'une pourriture du cœur de la plante. Il faut alors agir rapidement et retirer toute les parties pourries pour ne laisser que du tissus sain. Traiter avec un antifongique et espérer que la plante fera une pousse latérale qui lui permettra de repartir. Cesser toute brumisation. Un ramollissement général des feuilles peut être un signe d'une pourriture des racines. Si ce diagnostic est confirmé il faut alors agir rapidement et rempoter la plante d'urgence. Observez régulièrement vos phalaenopsis, car parmi les ennemis qui se glissent sournoisement à l'envers des feuilles, on trouve les cochenilles à carapace, ou plus souvent encore, les cochenilles farineuses. Un petit traitement rapide vous en débarrassera aisément si vous intervenez tôt.

12 Installée parmi beaucoup dautres plantes, les pots très près les uns des autres, votre orchidée profitera d'un micro-climat humide : vous la verrez bientôt tendre des racines « gourmandes » vers les pots voisins ou le lit de billes dargile bien mouillées. Cest son côté « jaime bien boire avec les copains ». On peut aussi la disposer sur un plateaux de billes d'argile humides. Votre Phalaenopsis doit faire chaque année au moins une nouvelle paire de feuilles. Celles-ci doivent être légèrement plus grosses que les précédentes. Si la plante ne forme pas de nouvelles feuilles ou qu'elles sont plus petites que les précédentes il faut revoir les conditions de culture : Vérifiez l'état des racines et rempotez si nécessaire. Placez la plante à 20°C ou plus, à moins de 50cm d'une fenêtre bien exposée. Fertilisez avec de l'engrais dilué à chaque arrosage. Si les nouvelles feuilles sont vert foncé, deviennent de plus en plus longues et minces par rapport aux anciennes feuilles et que la plante refuse de fleurir : La plante reçoit trop peu de lumière. La déplacer progressivement a moins de 50 cm d'une fenêtre avec quelques heures de soleil direct chaque jour en hiver... Si les nouvelles feuilles sont vert clair et deviennent de plus en plus petites (mais aussi larges) par rapport aux anciennes feuilles, la plante ne reçoit pas assez d'engrais ou trop de lumière. Le jaunissement et la chute des 2 feuilles du bas sont normaux mais peuvent aussi indiquer un manque d'engrais. l est déconseillé de sortir les Phalaenopsis au jardin en été. Nos jardins sont souvent bien trop « agressifs » pour cette orchidée aux feuilles fragiles : Le soleil provoque très facilement des brûlures et surtout des escargots et autres « dévoreurs » de feuillage s'en régalent et peuvent faire de très gros ravages en une nuit. Comme elle n'a pas beaucoup de feuilles, c'est très préjudiciable. Certains Phalaenopsis botaniques ont des besoins de culture très similaires à ceux des hybrides courants. Vous pouvez donc en tenter la culture chez vous si les hybrides s'y plaisent. Citons par exemple Phal. schilleriana, amabilis, aphrodite, equestris, luedemanniana, amboinensis, pallens et tetraspis... Des jeunes plantes appelées keikis peuvent apparaître sur les vieilles hampe florale si on ne les coupe pas. Ce sont des copies conformes de la plante mère. Lorsque le keiki aura développé 3 feuilles et 3 racines d'au moins 3 cm, il pourra être détaché de la plante mère et rempoté à part dans un tout petit pot.

13 Règne : Plantae Division : Magnoliophyta Classe : Liliopsida Ordre : Asparagales Famille : Orchidaceae Sous-famille : Epidendroideae Tribu : Epidendreae Sous-tribu : Laeliinae Alliance : Epidendrum Genre : Epidendrum

14 Le genre Epidendrum compte plus de 1100 espèces, et ces membres sont communément connues sous le nom dorchidées étoiles ou crucifix. Leur nom, en grec, signifie "qui pousse sur les arbres", et fait référence à leur mode de pousse épiphyte. Elles sont originaires des régions tropicales et subtropicales du continent américain, et on les trouve principalement dans les Andes entre 1000 et 3000 m. daltitude dans des habitats qui varient des jungles humides aux forêts tropicales sèches, et des pentes herbeuses ensoleillées aux humides et fraîches forêts montagneuses. Leurs fleurs sont de taille et dapparence variables et poussent en touffes, en racèmes, et parfois même en panicules. Les fleurs apicales, latérales et basales sont généralement de taille moyenne. Un grand nombre de ces espèces sont odorantes. Culture Bien que les fleurs de beaucoup despèces de Epidendrum sont plutôt petites et assez peu criardes, beaucoup sont néanmoins largement cultivées, comme E. secundum, E. cinnabarinum, E. nocturnum, E. ibaguense, E. radicans, et bien dautres hybrides de ces espèces. La plupart des espèces de Epidendrum demandent des conditions de températures de tempérées à chaudes pour la culture, bien que quelques unes des espèces les plus communément cultivées, comme E. radicans poussent avec des températures froides. Certaines, comme E. magnoliae peuvent même supporter des conditions de gel extrêmes. Dans des régions subtropicales comme la Nouvelle-Zélande, les plantes froides fleuriront toute lannée. Bien quelles poussent normalement en pot, il est possible également de les faire pousser dans un jardin en carré ou sur un arbre. Hybrides Seules quelques hybrides naturels ont été nommés, comme Epidendrum × gransabanense, Epidendrum × doroteae et Epidendrum × purpureum. Les Orchidées Epidendrum peuvent être hybridées avec le genre Cattleya et dautres genres apparentés.

15 Généralités: Le genre Oncidium comprend de 400 à 600 espèces d'orchidées, et l'alliance oncidium en compte encore beaucoup plus. Les genres miltonias, brassias, odontoglossums, odontonias, odontocidiums, colmanaras, burragearas, vuylstekearas, brassidiums, miltonidiums, wilsonaras et miltassias sont tous rattachés à l'alliance oncidium. Les espèces botaniques sont réparties sur le continent sud américain et ont colonisé un grand nombre d'habitats différents. Description de la plante type: Les hybrides qu'on trouve en jardinerie sont souvent du genre "pluie d'or". Ce sont des orchidées à pseudo-bulbes qui possède 2 à 3 feuilles par pseudo-bulbe. La hampe florale surgit à la base du nouveau pseudo-bulbe et peut mesurer jusqu'à 1m de long. Elle porte une multitude de petites fleurs jaune d'or. Conditions de culture: L'alliance oncidium est composée de plantes d'aspect très divers, et ce aussi bien au niveau de la plante (avec ou sans pseudo-bulbes) que de la fleur. Les conditions de culture sont également très diverses. Parmi les oncidium botaniques on distingue 4 différents groupes séparés selon les conditions de culture: groupe 1) Orchidées dont le substrat doit sécher complètement entre les arrosages; exemple : oncidium equitans (aussi appelé Tolumnia, ils ont des feuilles succulentes qui se déploient en éventail et pas de pseudobulbes), oncidium "oreille de mule" (sans pseudo-bulbes). groupe 2) Orchidées dont le substrat doit rester légèrement moite et qui aiment des températures fraîches; exemple: Onc. ornithorhynchum Groupe 3) Orchidées dont le substrat doit rester légèrement moite et qui aiment des températures intermédiaires; exemple: Psychopsis papillo (fleurs en forme de papillon) Groupe 4) Orchidées qui ont une période de repos au sec et au frais.

16 Besoin en lumière: Les Oncidium ont besoin d'une luminosité importante sinon ils poussent mais refusent de fleurir. Novembre à Mars: La plante doit être placée à moins de 50cm d'une fenêtre avec 4 à 6 h de soleil direct chaque jour. Avril à Octobre: Si possible, sortir la plante à l'extérieur à la mi-ombre dès que les températures nocturnes dépassent 15°C. Éviter le soleil direct de 11h à 15 h qui pourrait brûler les feuilles mais donner le maximum de soleil tamisé possible et du soleil direct en dehors de ces heures. Arrosages Arrosages abondants en été : Le substrat ne doit pas complètement sécher complètement entre les arrosages mais ne doit jamais être détrempé. Arrosages plus espacés l'hiver. Le substrat doit bien sécher en profondeur entre les arrosages. Le sur-arrosage est la plus sûre façon de provoquer la mort précoce d'une orchidée. Températures Les hybrides achetés en jardinerie sont généralement des orchidées tempérées-chaudes : les températures idéales sont 25-29°C le jour et 13-15°C la nuit... Engrais Les Oncidium sont moyennement gourmands en engrais et leurs racines peuvent être endommagées par des concentrations en engrais trop importantes. Lorsque la plante est en croissance active (développement de feuilles, racines ou fleurs), fertiliser à chaque arrosage avec un engrais pour plante verte au 1/4 de la dose recommandée. Ne pas fertiliser lorsque la plante ne pousse pas.

17 Cycle type de croissance Les Oncidium de type "pluie d'or" forment généralement des nouvelles pousses au printemps ou au cours de l'été. Au début de l'automne quant les feuilles de ces nouvelles pousses ont atteint leur taille définitive on espacera les arrosages et on stoppera la fertilisation tout en soumettant la plante à une lumière vive (plusieurs heures de soleil direct chaque jour). Les Pseudo bulbes vont alors se gonfler en se gorgeant de sucres ce qui induira la floraison. La hampe apparaît à la base du pseudo bulbe, à l'abris de la plus longue des 2 bractées qui l'enserre. On rapprochera alors progressivement les arrosages et on reprendra la fertilisation tout en maintenant la plante à moins de 50cm d'une fenêtre avec plusieurs heures de soleil direct chaque jour. La hampe se développera pendant plusieurs mois et la floraison aura généralement lieu au cours de l'hiver. Après la floraison la plante ne pousse plus : on espacera les arrosages et on stoppera à nouveau la fertilisation. Les arrosages plus rapprochés et la fertilisation seront repris au printemps à l'apparition des nouvelles pousses à la base de la plante. Rempotage On rempote quant le pot devient trop petit ou si le substrat est trop décomposé. Rempoter uniquement au moment de l'apparition des nouvelles racines à la base des nouvelles pousses, sauf en cas d'urgence vitale. Les Oncidium apprécient un substrat bien drainant par exemple des écorces de pin moyennes. Si vous maîtrisez bien les arrosages vous pouvez ajouter 20 à 30 % de mousse de sphaigne hachée pour une meilleure croissance. Ils se plaisent particulièrement bien en hydroculture. Choisir un pot juste assez grand pour contenir 2 autres série de pseudo-bulbes (2 à 4 cm de plus que l'ancien pot). Initiation de la floraison Lorsque les feuilles des nouvelles pousses ont atteint leur taille définitive, stopper la fertilisation et espacer les arrosages (laisser sécher complètement le substrat entre les arrosages). Mettre la plante progressivement au plein soleil et abaisser la température nocturne de quelques degrés pour initier la floraison. Si votre plante refuse de fleurir alors qu'elle semble se développer normalement, c'est probablement parce qu'elle ne reçoit pas suffisamment de lumière.

18 Généralités: Les dendrobium de type phalaenopsis doivent leur nom à la forme de leurs fleurs qui ressemble un peu à celle des phalaenopsis. Ce sont des plantes très répandues en jardinerie et relativement faciles à cultiver en appartement à condition de posséder une fenêtre bien exposée. Ces orchidées sont aussi largement utilisées pour produire des fleurs coupées. Il en existe une multitude d'hybrides. Description de la plante type: Les dendrobium phalaenanthe possèdent des longs pseudobulbes qu'on appelle des "cannes" et les feuilles coriaces sont disposées par paires tout le long. Les racines sont de taille moyenne et abondantes. La hampe florale apparaît au sommet de la canne et porte de 10 à 20 fleurs. La fleur ressemble parfois à celle du phalaenopsis, mais pas toujours (notamment, le dendrobium de type antilope à des sépales en spirales). Une même canne peut produite plusieurs hampes florales.

19 Conditions de culture: Besoin en lumière: Les Dendrobium phalaenopsis apprécient une lumière moyenne à vive. Novembre à Mars: 4 à 6 h de soleil direct sont les bienvenues. Avril à Octobre: Si possible, sortir la plante à l'extérieur dès que les températures nocturnes dépassent 15°C. Éviter le soleil direct de 11h à 15h qui pourrait brûler les feuilles. Arrosages Arrosages abondants en été, en profondeur le substrat ne doit pas sécher complètement entre les arrosages mais ne doit jamais être détrempé. Arrosages plus espacés l'hiver: bien laisser sécher le substrat entre 2 arrosages. Le sur-arrosage est la plus sûre façon de provoquer la mort précoce d'une orchidée. Températures Les hybrides achetés en jardinerie sont généralement des orchidées chaudes: les températures idéales sont 30-25°C le jour et °C la nuit.. Engrais Les Dendrobium phalaenopsis sont moyennement gourmands en engrais et leurs racines peuvent être endommagées par des concentrations en engrais trop importantes. Employer 1/2 à 1/4 de cuillère à café d'engrais tout usage en poudre pour 4 litres d'eau. Arroser avec cette solution à chaque arrosage en période de croissance active (développement de feuilles, racines ou fleurs). Ne pas fertiliser lorsque la plante ne pousse pas. Cycle de croissance type printemps = apparition des nouvelles cannes et des racines été = maturation des cannes. Automne = apparition de la hampe florale Hiver = Floraison. Un spécimen bien cultivé peut fleurir plusieurs fois par an.

20 Rempotage Quant le pot devient trop petit. Rempoter au moment de l'apparition des nouvelles racines. Les Dendrobium phalaenopsis apprécient un substrat bien drainant comme des écorces de pin moyennes. Choisir un pot juste assez grand pour contenir 2 autres cannes (1 à 2cm de plus que l'ancien pot). Initiation de la floraison Arrêter de fertiliser et espacer les arrosages lorsque les nouvelles cannes atteignent la même taille que celles de l'année précédentes (pour une plante ayant déjà fleurit). Il faut alors donner beaucoup de lumière et bien laisser sécher le substrat entre les arrosages. La (ou les) hampe florale apparaît sur un des noeuds supérieur de la canne lorsqu'elle a finit sa maturation et est bien gonflée de réserves. Reprendre progressivement les arrosages et la fertilisation à l'apparition de la hampe florale, continuer a donner beaucoup de lumière jusqu'a l'épanouissement des boutons. Les plantes qui ne reçoivent pas assez de lumière peuvent refuser de fleurir malgré un bon développement des feuilles et racines. Points faibles à surveiller Ne pas soumettre les Dendrobium phalaenopsis à une période de sécheresse stricte: la plante risque alors de perdre ses feuilles. Si cela arrive, ce n'est cependant pas dramatique: veiller à ce que les cannes ne se dessèchent pas trop jusqu'à ce qu'une nouvelle canne apparaisse à la base. La plante doit être maintenue dans une légère brise toute l'année Veiller à ne pas utiliser une solution d'engrais trop concentrée qui pourrait endommager les racines.

21 Quant vous achetez un dendrobium, assurez vous toujours de savoir à quel groupe il appartient (chaud ou froid). Pour savoir si la plante reçoit la bonne quantité de lumière, regardez la couleur des feuilles; si elles sont vert foncé, la plante ne reçoit pas assez de lumière. Une plante bien exposée a les feuilles vert assez clair. Avec leur longues cannes, les Dendrobium ont tendance à basculer facilement. Il est souvent pratique de placer le pot dans un cache pot ou un pot de terra cota lourd pour augmenter la stabilité. Il peut arriver que certains Dendro achetés en grande surface et jardinerie restent sans pousser voir semblent dépérir pendant les premiers mois chez vous. En fait beaucoup de ces dendros ont été importés directement des pays chauds sans être acclimatés. Ils passent directement d'un climat tropical avec beaucoup de lumière, de chaleur et d'hygrométrie à un intérieur sombre et parfois sous-chauffé. Il est donc tout à fait normal qu'ils fassent un peu la gueule les premiers temps et il leur faut parfois plus d'un 1 an avant de "retomber sur leurs racines". Mais attention en attendant la reprise il faut bien se rappeler qu'une plante qui ne pousse pas n'a pas besoin d'engrais et que les arrosages doivent être très espacés. Cependant ne pas suspendre totalement les arrosages car cela pourrait provoquer la chute des feuilles, ce qui n'est pas dramatique en soi mais est peu esthétique. Pendant cette période de reprise donner le plus de lumière et chaleur possible avec une bonne hygrométrie (si nécessaire mettre sous sac plastique)...

22 Généralités: Quant on parle d'orchidée, la fleur de cattleya est probablement la première image qui vient à l'esprit de la plupart des gens. Cette fleur chère a Marcel Proust est le symbole de la passion amoureuse et à été largement utilisée comme fleur décorative au début du 20éme siècle pour agrémenter les tenues des belles dames de la bourgeoisie. Le genre comprend une cinquantaine d'espèces originaires d'Amérique centrale ou d'Amérique du sud. Un grand nombre d'hybrides ont été crées au sein du genre et également avec d'autres genres alliés pour former une soixantaine de combinaisons inter-génériques différentes. Description de la plante type: Les cattleyas ont des pseudo bulbes en forme de fuseau surmontés au sommet d'une ou 2 feuilles épaisses. Les cattleyas à une feuille par pseudo bulbes sont dits "unifoliés" alors que ceux à 2 feuilles par pseudo bulbes sont des "bifoliés". Il existe des cattleyas de toutes les tailles, allant du cattleya compact de moins de 20 cm à la plante de plus d'un mètre de haut. Les fleurs possèdent un labelle en forme de trompette distinctif du genre. Le nombre de fleurs par hampe et la taille des fleurs est très variable selon les espèces. Les cattleyas à grandes fleurs (comme Cattleya labiata) ont souvent 1 ou 2 fleurs par hampe alors que Guaranthe (cattleya) aurantiaca porte plusieurs 10aines de petites fleurs par hampe.

23 Besoin en lumière: Les cattleyas apprécient une lumière vive. Novembre à Mars: 4 à 6 h de soleil direct Avril à Octobre: Si possible, sortir la plante à l'extérieur dès que les températures nocturnes dépassent 15°C. Éviter le soleil direct de 11h à 15 h qui pourrait brûler les feuilles mais donner le maximum de soleil tamisé possible. Toucher régulièrement les feuilles pour éviter toute brûlure: elles peuvent être tièdes mais jamais brûlantes. On peut placer un petit ventilateur à très basse vitesse dirigé sur la plante pour refroidir les feuilles. Arrosages Arrosages abondants quant la plante pousse : Le substrat ne doit pas sécher complètement entre les arrosages mais ne doit jamais être détrempé. Arrosages plus espacés quant la plante ne pousse pas : Le substrat doit bien sécher en profondeur entre les arrosages. Le sur-arrosage est la plus sûre façon de provoquer la mort précoce d'une orchidée. Températures Les hybrides achetés en jardinerie sont généralement des orchidées tempérées-chaudes: les températures idéales sont 25-29°C le jour et 13-15°C la nuit.. Engrais Les cattleya sont moyennement gourmands en engrais et leurs racines peuvent être endommagées par des concentrations en engrais trop importantes. Lorsque la plante est en croissance active (développement de feuilles, racines ou fleurs), fertiliser à chaque arrosage avec un engrais pour plante verte au 1/4 de la dose recommandée. Ne pas fertiliser lorsque la plante ne pousse pas.

24 Cycle de croissance type On peut séparer les cattleyas en 3 groupes selon leur rythme de croissance. Les cattleyas du groupe 1 (dits "non-photopériodiques") produisent des nouvelles pousses au printemps et au cours de l'été (et même parfois tout au long de l'année) et ces pousses fleurissent au fur et à mesure qu'elles atteignent la pleine maturité. La plante peut donc fleurir plusieurs fois par an et à n'importe quelle période. Les racines apparaissent à la base du pseudo bulbe à la fin de la floraison de celui-ci puis la plante entre en repos jusqu'au prochain cycle de pousse/floraison. Chez certains hybrides le repos est inexistant et 3 cycles de pousses peuvent se succéder dans l'année (ce qui fait que la plante fleurit 3 fois par an). Cattleya aclandiae, bowringiana, dowiana, harrisoniana, intermedia, leopoldii, luedemanniana, violacea, warneri et warscewiczii et de nombreux hybrides font partie de ce groupe. Les cattleyas du groupe 2 (dits "photopériodiques de jour courts") produisent des nouvelles pousses au printemps et au cours de l'été. Les spathes se forment juste après la maturation des feuilles mais restent vides. Les racines apparaissent une fois que la pousse atteint sa maturité puis la plante entre en repos (plus aucune croissance) pendant plusieurs semaines ou mois. Une fois que les nuits ont atteint une certaine durée, la floraison est initiée : Les boutons apparaissent dans les spathes en décembre / janvier en même temps sur toutes les pousses de l'année. La floraison a donc lieu une seule fois par an et a une période bien précise (généralement en fin d'hiver / début de printemps) et sur toutes les nouvelles pousses de l'année en même temps. Ainsi une pousse formée en juin pourra fleurir plus de 6 mois plus tard. Guaranthe aurantiaca, Cattleya amabilis, guttata, labiata, mendelii, mossiae, percivaliana, schroederae, skinneri et trianei font tous partie de ce groupe. Les cattleyas du groupe 3 (dits "photopériodiques de jour longs") produisent également des nouvelles pousses toute l'année dont une série au mois de février quant les jours commencent à rallonger. Elles arrivent à maturité vers la mi- mai et les spathes et les boutons se forment dans la foulée sans aucun temps d'arrêt. La floraison a lieu une seule fois dans l'année, généralement fin mai début juin. La plante fait souvent une autre série de pousses au courrant de l'été, qui ne fleuriront que si les jours sont encore suffisamment longs au moment de leur maturation. Cattleya forbesii et Sophronitis purpurata (que beaucoup considèrent en fait comme un Cattleya) font par exemple partie de ce groupe. Cette classification est uniquement indicative et possède des exceptions. Par exemple chez certaines espèces comme Guaranthe aurantiaca il semble exister des individus qui sont du groupe 1 et d'autres du groupe 2 selon les lieux de collectes.

25 Initiation de la floraison Une différence de température de 8 à 14 degrés entre le jour et la nuit est nécessaire pour initier la floraison. Souvent ce différentiel est atteint lorsque le soleil réchauffe localement la plante la journée. Par contre éviter les variations de températures lorsque les boutons floraux sont formés. Chez les cattleyas de type 2 (photopériodiques de jours courts) veillez à limiter l'éclairage artificiel nocturne et à bien respecter la période de repos qui précède la floraison. Il faut alors espacer les arrosages et suspendre la fertilisation. On laisse donc sécher le substrat à fond entre 2 arrosages et on arrose juste assez souvent pour éviter que les pseudo bulbes ne se rident trop. Ne reprendre les arrosages soutenus et la fertilisation que lorsque les boutons commencent à se former ou à défaut quant une nouvelle pousse apparaît au printemps. Les plantes qui ne reçoivent pas assez de lumière peuvent refuser de fleurir malgré un bon développement des feuilles et racines, veillez donc à ce que vos cattleyas reçoivent le plus de lumière possible. Points faibles à surveiller Les cattleyas ont des feuilles épaisses qui sont très sensibles aux brûlures causées par le soleil. Comme ils sont gourmands en lumière il faut les exposer à une luminosité importante tout en veillant à ce que les feuilles ne deviennent pas trop chaudes au toucher. Si les feuilles sont trop chaudes, placer un voile fin à la fenêtre ou diriger un petit ventilateur sur la plante pour la rafraîchir. Attention de ne pas rempoter ou diviser n'importe quand. Il faut impérativement attendre que des nouvelles racines commencent juste à apparaître pour éviter que la plante ne stagne pendant des mois avec un système racinaire endommagé. Attention de bien attendre que les racines pointent à la base des nouvelles pousses car parfois leur apparition se fait plusieurs mois après la maturation et la floraison de ces dernières. Certains Cattleyas sont des spécialistes de la chute prématurée des boutons floraux. Éviter les variations brusques de températures et d'hygrométrie lorsque les boutons floraux sont formés. Essayer de fournir une luminosité maximale pendant la formation des boutons, de bien gérer les arrosages et éviter la proximité des pommes et autres fruits... Veiller à ne pas utiliser une solution d'engrais trop concentrée qui pourrait endommager les racines. il vaut mieux fertiliser peu mais à chaque arrosage. Veillez à respecter le rythme biologique de votre Cattleya: Lorsque la croissance cesse, arrêtez la fertilisation et espacez les arrosages afin d'éviter le pourrissement des racines. Par contre si la plante pousse en continu toute l'année, fertilisez et arrosez en continu également.

26 Si on ne sait pas si notre Cattleya a besoin de nuits longues pour initier la floraison, on fait comme si ce n'était pas le cas. La plupart du temps ca marche très bien comme ca et la plante fleurit sans souci. Mais si la plante refuse obstinément de fleurir alors qu'elle pousse bien, forme des spathes et que d'autres Cattleyas fleurissent au même endroit, la on peut suspecter qu'elle est photopériodique de jour court. Il faudra donc veiller à lui fournir des nuits longues une partie de l'année si on veut initier la floraison. En intérieur on peut par ex coiffer la plante d'un carton à l'envers de 18h à 7h pendant 1 mois (par ex décembre) pour éviter que l'éclairage domestique ne nuise à l'initiation de la floraison... On peut faire fleurir les cattleyas du groupe 2 (photopériodiques de jours courts) hors saison en les mettant au noir et au frais (15°C) pendant au moins 12 heures par jour lorsque les pousses de l'année ont finit leur croissance. Pendant la journée, les maintenir au chaud (plus de 20°C) et au plein soleil (en contrôlant que les feuilles ne deviennent pas brûlantes au toucher), cesser la fertilisation et espacer les arrosages. Maintenir ces conditions jusqu'à l'apparition des boutons floraux dans les spathes. Pour contrôler l'apparition des boutons floraux dans les spathes on peut éclairer ces dernières d'un coté à l'aide d'une lampe de poche. En regardant de l'autre coté on peut constater la présence ou non des boutons floraux par transparence. Si vous cultivez en serre ou si votre hygrométrie dépasse régulièrement 80 % la nuit en conditions fraîches, il est conseillé de couper le 1/3 supérieur des spathes pour éviter que de la condensation ne s'accumule à l'intérieur et ne fasse pourrir les boutons. Par contre s'il fait chaud et sec chez vous, laissez les spathes s'ouvrir d'elles même car elles protègent les boutons de la déshydratation. Pour être sur de choisir un cattleya du groupe 1 (non photopériodique) achetez en un qui fleurit en été ou plusieurs fois par an. Pour prolonger la floraison, garder la plante à l'ombre et au frais (18°C) une fois que les boutons sont compléments ouverts. Pour savoir si la plante reçoit la bonne quantité de lumière, regardez la couleur des feuilles; si elles sont vert très foncé, la plante ne reçoit pas assez de lumière. Une plante bien exposée a les feuilles vert relativement clair. Voici un truc trouvé sur le site des Orchidées Vacherot pour diviser un gros Cattleya qui ne pousse que d'un coté : Quelques mois avant le rempotage on peut couper le rhizome (sans dépoter la plante) de façon à constituer des groupes de 3-4 pseudo bulbes rattachés entre eux. Utiliser un outil parfaitement stérile et glisser une étiquette entre les parties coupées pour ne pas que la coupe se referme. On provoque ainsi la levée de dormance des bourgeons situés à la base des vieux pseudo bulbes : Lors des mois suivants des nouvelles pousses apparaîtrons alors la ou il n'y en avait pas. Au moment du rempotage (qui ne doit bien sur se faire uniquement quand la plante est sur le point de faire des nouvelles racines à la base des pousses de l'année) on se retrouvera alors avec des sections de 4-5 pseudo bulbes ayant toutes une ou 2 zones de croissances et que l'on pourra rempoter séparément. Ce truc peut aussi être utilisé sans diviser ni rempoter la plante, uniquement pour faire ramifier le rhizome et ainsi obtenir des floraisons spectaculaire...

27 Règne : Plantae Division : Magnoliophyta Classe : Liliopsida Ordre : Asparagales Famille : Orchidaceae Sous-famille : Higher Epidendroideae Tribu : Maxillarieae Sous-tribu : Lycastinae Genre : Lycaste.

28 Le genre Lycaste tient son nom dune nymphe grecque et fut dédié à la beauté de la fille de Priam, dernier roi de Troie. Il produit de larges fleurs voyantes et triangulaires qui ont lapparence de la cire et durent longtemps. Leurs bulbes sont ronds et possèdent de larges feuilles plissées. Les lycastes appartiennent à deux groupes de cultures: le type evergreen skinneri qui fleurit à partir de pseudo-bulbes feuillus, et le type deciduous aromatica qui fleurit à partir de pseudo-bulbes sans feuilles. Elles poussent dans des régions qui sétendent du Mexique à la Bolivie à des altitudes qui vont de moyennes à élevées. Lumière Les besoins varient. Les espèces deciduous préfèrent des conditions de lumière comme les cattleyas, de 2000 à 4000 pied-bougies ou de 50 à 70% dombre. On fournit en général plus de lumière quand il y a de nouvelles pousses des pseudo bulbes. Les espèces evergreen préfèrent moins de lumière, de 1500 à 200 pied-bougies ou de 60 à 80% dombre. Lombre est absolument nécessaire durant le printemps, lété et lautomne car des brûlures des fines feuilles peuvent facilement se produire. Le maintient dun flux dair constant de hauts niveaux dhumidité préviendra les brûlures dans une serre faiblement ombragée. Les Lycaste poussent généralement avec un peu dombre la plupart de lannée, avec un besoin en ombre plus élevé pendant lété seulement, mais avec de bons mouvements dair et un contrôle de lhumidité. Une lumière plus forte assurera généralement des pousses plus fortes, et un maximum de floraison. Eau Les deciduous doivent être dans des conditions humides et chaudes quand elles poussent, mais durant leur repos hivernal, juste un peu deau ou deau vaporisée pour prévenir un dessèchement indue des pseudo-bulbes. Les espèces Macrophyllae et Fimbriatae doivent rester humides toute lannée. La fréquence de larrosage doit évidemment changer en fonction des changements de saison. Quelque soit le temps ou la saison, ne mettez pas trop deau. Les nouvelles pousses comprennent une structure en "tube" qui peut facilement retenir leau. Sil y a un trop-plein deau, et que les températures sont fraîches, souvent les racines peuvent pourrir. Il est important darroser le substrat afin quil filtre tous les sels minéraux qui pourraient sêtre accumulés dans leau. En effet, les Orchidées Lycaste sont généralement des plantes de haute altitude qui sont très sensibles aux sels contenus dans leau. Si vous avez le moindre doute sur votre source deau, utilisez de leau de pluie, bien quen général leau courante devrait être suffisante en France

29

30

31

32


Télécharger ppt "Généralités: Genre majeur de lAsie (plutôt tropicale), de lInde à Taïwan et jusquau nord de lAustralie. La grande majorité des hybrides modernes comptent."

Présentations similaires


Annonces Google