La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Souveraineté alimentaire: Définition, contexte démergence, cheminement et perspectives Regroupement inter- organismes pour une politique familiale au Québec.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Souveraineté alimentaire: Définition, contexte démergence, cheminement et perspectives Regroupement inter- organismes pour une politique familiale au Québec."— Transcription de la présentation:

1 Souveraineté alimentaire: Définition, contexte démergence, cheminement et perspectives Regroupement inter- organismes pour une politique familiale au Québec 15 octobre 2008 Par Frédéric Paré, agr. M.A. Regroupement inter- organismes pour une politique familiale au Québec 15 octobre 2008 Par Frédéric Paré, agr. M.A.

2 2 Au menu 1.Quest-ce que la souveraineté alimentaire ? 2.Contexte et réalités démergence 3.À linternational, deux visions 4.Cheminement de la souveraineté alimentaire a.Histoire moins récente b.Histoire plus récente c.Lexception culturelle 5. En perspective 1.Quest-ce que la souveraineté alimentaire ? 2.Contexte et réalités démergence 3.À linternational, deux visions 4.Cheminement de la souveraineté alimentaire a.Histoire moins récente b.Histoire plus récente c.Lexception culturelle 5. En perspective

3 3 1. Quest-ce que la s.a. ? Le droit des peuples (pays) à –Définir leur politique agricole et alimentaire –Protéger et réglementer la production et les échanges dans un objectif de développement durable tant aux échelles nationale quinternationale –Déterminer leur degré dautonomie alimentaire –Se protéger du dumping économique, sanitaire, social (salaire) et environnemental sur leur marché –Une production agricole et alimentaire locale, saine et écologique, réalisée dans des conditions de travail et de rémunération décentes –Définir leur politique agricole et alimentaire –Protéger et réglementer la production et les échanges dans un objectif de développement durable tant aux échelles nationale quinternationale –Déterminer leur degré dautonomie alimentaire –Se protéger du dumping économique, sanitaire, social (salaire) et environnemental sur leur marché –Une production agricole et alimentaire locale, saine et écologique, réalisée dans des conditions de travail et de rémunération décentes

4 4 2. Contexte démergence Contexte et réalités en agriculture Revenu agricole net décroissant ou instables Perte dexploitations agricoles (5,6 fermes/sem. au Qc.) 1 Concentration sans précédent: –66% des aliments transformés au Québec transitent par 4 entreprises 2 –Qc.: 82% :3 entreprises, Canada: 52%: 5 entreprises 3 –Philip Morris: 0,10$ par 1,00$ dachat aux USA; 4 –Par $ dachat daliment, un part – grande aux prod.; 5 Critiques sociales p/r aux pratiques agricoles compétitives Contexte et réalités en agriculture Revenu agricole net décroissant ou instables Perte dexploitations agricoles (5,6 fermes/sem. au Qc.) 1 Concentration sans précédent: –66% des aliments transformés au Québec transitent par 4 entreprises 2 –Qc.: 82% :3 entreprises, Canada: 52%: 5 entreprises 3 –Philip Morris: 0,10$ par 1,00$ dachat aux USA; 4 –Par $ dachat daliment, un part – grande aux prod.; 5 Critiques sociales p/r aux pratiques agricoles compétitives 1.Statistique Canada, recensement Union des producteurs agricoles. Établissement dune politique québécoise de la transformation alimentaire. Mémoire présenté au ministre du mAPAQ, septembre Page 5 3.Bio Clips +, Vol. 4 numéro 4, octobre Norberg-Hodge et al. dans Waridel, Laure Lenvers de lassiette et quelques idées pour la remettre à lendroit. Éditions Écosociété et Environnement Jeunesse. 173 p. 5.Union québécoise pour la conservation de la nature Op. Cit.

5 5 2. Contexte démergence - -

6 Traduit et tiré de : National farmers union, The farm crisis, bigger farms, and the myths of « competition » and « efficiency » Contexte démergence Shell: 14,2% Dupont: 29,9% Banque Royale: 17,6% New Holland: 25,2% Zeneca: 27,6% CP: 7% Fermiers: 0,7% General Mills: 151,8% Métro-Richelieu: 17,8% United grain Growers: 3,9%

7 7 2. Contexte démergence Du côté des citoyens consommateurs daliments 854 M de personnes souffrent de la faim (2006) Canadiens aux banques alimentaires 2 Répartition géographique de la distribution et revenus à Montréal: lien clair $ contre lobésité, dici 10 ans En C.-B., en 2017, 100% du budget à la Santé et à léducation et 0% pour tout le reste. 4 Du côté des citoyens consommateurs daliments 854 M de personnes souffrent de la faim (2006) Canadiens aux banques alimentaires 2 Répartition géographique de la distribution et revenus à Montréal: lien clair $ contre lobésité, dici 10 ans En C.-B., en 2017, 100% du budget à la Santé et à léducation et 0% pour tout le reste. 4 1.J. Hacquemand, Faim dans le monde et politiques agricoles et alimentaires: Bilan et perspectives. Conseil économique et social, République française, février Center for studies in food security. Canadian context. 3.Les disparités de laccès à des aliments santé à Montréal, Direction de la santé publique de Montréal, ASSSdeMtl, sept et Bertrand, Lise. Spatialisation de lapprovisionnement alimentaire sur lîle de Montréal. Conférence présentée le 7 juin Fruit and vegetable school snak program, ActNowBC, Gouvernement de la Colombie-Britannique, site web, 3 juin 2008

8 2. Contexte démergence Du côté des citoyens consommateurs daliments Augmentation de 700% de la vente des précuisinés en 15 ans 1 ; Perte de vitamine C,A,E et B, même ds dexcellentes conditions dentreposage 2 ; Détérioration des valeurs nutritives des fruits et légumes frais depuis 60 ans 3 Un sondage Équiterre-Léger Merketing 4 (2007) dit: –77% des canadiens prêts à des efforts –72% des canadiens prêts à payer + cher –84% dentre eux le feraient pour soutenir les producteurs Du côté des citoyens consommateurs daliments Augmentation de 700% de la vente des précuisinés en 15 ans 1 ; Perte de vitamine C,A,E et B, même ds dexcellentes conditions dentreposage 2 ; Détérioration des valeurs nutritives des fruits et légumes frais depuis 60 ans 3 Un sondage Équiterre-Léger Merketing 4 (2007) dit: –77% des canadiens prêts à des efforts –72% des canadiens prêts à payer + cher –84% dentre eux le feraient pour soutenir les producteurs 8 1.Hitayezu, Le consommateur québécois et ses dépenses alimentaires. Bio clips, vol. 6, no. 2. Ministère de lAgriculture, des Pêcherieset de lalimentation du Québec; 2.Bender and Bender Nutrition Reference Handbook. Oxford University Press. Dans Sustain, décembre Eating oil– Food in a Changing Climate; 3.Worthington, Virginia. Nutritional Quality of Organic Versus Conventional Fruits, Vegetables and Grains. The Journal of Alternative and Complementary Medecine. Volume 7, numéro Pages 161 à Équiterre, Étude sur les facteurs amenant les consommateurs à choisir des produits responsables dans le secteur de lalimentation, mars 2001

9 Autonomie alimentaire (sécurité alimentaire) du Québec de 1973 à 2001

10 Nombre déleveurs de porc au Canada Prix des côtelettes de porc à lépicerie 6,88 $/kg9,54 $/kg Prix payé à léleveur 1,44 $/kg1,46 $/kg Salaire de départ aux employés de lemballage 9,38 $/h9,65 $/h Tableau comparatif - industrie porcine au Canada Traduit et tiré de : National farmers union, The farm crisis, bigger farms, and the myths of « competition » and « efficiency ». 2. Contexte démergence

11 11 2. Contexte démergence Sur le plan de lenvironnement Transport accru des aliments (2600km); 1 Le tiers des camions contiennent des aliments; 2 Système alimentaire énergivore: 16% de lénergie; 3 75% des variétés agricoles cultivées ou élevées dans le monde ont disparu depuis 100 ans; 4 Des pratiques agricoles intensives… et compétitives… Des conditions climatiques extrêmes + fréquentes et des récoltes endommagées ou perdues 5 Sur le plan de lenvironnement Transport accru des aliments (2600km); 1 Le tiers des camions contiennent des aliments; 2 Système alimentaire énergivore: 16% de lénergie; 3 75% des variétés agricoles cultivées ou élevées dans le monde ont disparu depuis 100 ans; 4 Des pratiques agricoles intensives… et compétitives… Des conditions climatiques extrêmes + fréquentes et des récoltes endommagées ou perdues 5 1.Halweil, Brian. Dans Waridel, Lenvers de lassiette, Waridel, Laure Op. Cit.; 3.Pirog, R. et al Food, Fuel and Freeways : An Iowa perspective on how far food travels, fuel usage, and greenhouse gas emissions. Leopold Center for Sustainable Agriculture, Iowa State University. 4.Solange Lévesques, «Pour la sauvegarde du patrimoine végétal», Le Devoir, 21 mars 2003, p. B8, dans Waridel, Groupe international dexperts sur le Climat (GIEC), Rapport 2007

12 12 2. Contexte démergence Question : Comment concilier: le droit individuel au commerce et à lentrepreneurship ou celui dacheter ce quon veut comme consommateur; les droits humains comme ceux à lalimentation et à un travail décent, et donc la responsabilité des États de les garantir ? Question : Comment concilier: le droit individuel au commerce et à lentrepreneurship ou celui dacheter ce quon veut comme consommateur; les droits humains comme ceux à lalimentation et à un travail décent, et donc la responsabilité des États de les garantir ?

13 13 3. À linternational: 2 visions Dune part, lalimentation est reconnue comme un droit humain fondamental dans: Déclaration universelle des droits de lHomme (1948) Constitution de la FAO (1965) Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (1966) Convention des Nations Unies relative aux droits de lenfant (1989) Dune part, lalimentation est reconnue comme un droit humain fondamental dans: Déclaration universelle des droits de lHomme (1948) Constitution de la FAO (1965) Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels (1966) Convention des Nations Unies relative aux droits de lenfant (1989)

14 14 Dautre part, laliment est aussi traité comme une marchandise dans les accords commerciaux comme: OMC Alena Alors, laliment; un droit ou une marchandise ? Nous expérimentons la coexistence entre le droit dentreprendre et le droit de manger ? Dautre part, laliment est aussi traité comme une marchandise dans les accords commerciaux comme: OMC Alena Alors, laliment; un droit ou une marchandise ? Nous expérimentons la coexistence entre le droit dentreprendre et le droit de manger ? 3. À linternational: 2 visions

15 15 4. Cheminement de la souveraineté alimentaire Via Campesina, Sommet de la FAO, Rome,1996 Déclaration de la Havane, 2001 Peoples food security network, 2002 MOMAGRI, (marché vs droit à lalimentation), 2002 Déclaration de Katmandou (ONGs 13 pays), 2002 Déclaration de Beijing, (ONGs 15 pays), 2004 Déclaration de Hong Kong (56 pays), 2005 Déclaration de Bamako, (ONGs dAfrique), 2006 Inter Pares (ONG internationale), 2006 Déclaration de Nyéléni, (100 pays, 500 délégués), 2007 Via Campesina, Sommet de la FAO, Rome,1996 Déclaration de la Havane, 2001 Peoples food security network, 2002 MOMAGRI, (marché vs droit à lalimentation), 2002 Déclaration de Katmandou (ONGs 13 pays), 2002 Déclaration de Beijing, (ONGs 15 pays), 2004 Déclaration de Hong Kong (56 pays), 2005 Déclaration de Bamako, (ONGs dAfrique), 2006 Inter Pares (ONG internationale), 2006 Déclaration de Nyéléni, (100 pays, 500 délégués), 2007

16 16 4. Cheminement de la souveraineté alimentaire Déclaration de Montréal, (45 organisations), sept –Agropur –Coopérative fédérée –Chickens farmers of Ontario –Producteurs de poulet du Canada –Producteurs de lait du Canada –Office canadien de commercialisation des œufs dincubation et de poulet à chair –Les principaux syndicats du Qc. (CSN, FTQ, CSQ) –Greenpeace, Équiterre, Enjeu –Union des consommateurs, Regroupement des cuisines collectives du Qc. –Association québécoise des banques alimentaires –Associations des médecins vétérinaires praticiens du Qc. –Faculté de médecine vétérinaire de lU de M. –Chantier de léconomie sociale –Conseil québécois de la coopération et de la mutualité –Fédération des municipalités du Qc. –UPA, Coalition GO5 Déclaration de Montréal, (45 organisations), sept –Agropur –Coopérative fédérée –Chickens farmers of Ontario –Producteurs de poulet du Canada –Producteurs de lait du Canada –Office canadien de commercialisation des œufs dincubation et de poulet à chair –Les principaux syndicats du Qc. (CSN, FTQ, CSQ) –Greenpeace, Équiterre, Enjeu –Union des consommateurs, Regroupement des cuisines collectives du Qc. –Association québécoise des banques alimentaires –Associations des médecins vétérinaires praticiens du Qc. –Faculté de médecine vétérinaire de lU de M. –Chantier de léconomie sociale –Conseil québécois de la coopération et de la mutualité –Fédération des municipalités du Qc. –UPA, Coalition GO5

17 17 4. Cheminement de la souveraineté alimentaire UPA (résolution dorientation), (décembre 2007) Création dun comité de travail de la FCA (fév. 2008) CAAAQ (Rapport final), fév Keystones producers of Manitoba, janv Michel Barnier (agriculture dans lOMC ?), avril 2008 Bernard Kouchner (interdire la spéculation), avril 2008 Dcltn. 12 pays latino-américains (droit à souv./sécurité), 7 mai 08 Parlement européen (droit à souv./sécurité.), résltn. 22 mai 08 De Schutter et Ziegler (libéralisme = + de faim), 5 juin 08 UPA (résolution dorientation), (décembre 2007) Création dun comité de travail de la FCA (fév. 2008) CAAAQ (Rapport final), fév Keystones producers of Manitoba, janv Michel Barnier (agriculture dans lOMC ?), avril 2008 Bernard Kouchner (interdire la spéculation), avril 2008 Dcltn. 12 pays latino-américains (droit à souv./sécurité), 7 mai 08 Parlement européen (droit à souv./sécurité.), résltn. 22 mai 08 De Schutter et Ziegler (libéralisme = + de faim), 5 juin 08

18 18 5. En perspective: un chantier national Valorisation des aliments canadiens, pour les Canadiens, par ce qui nous reste de souveraineté: –Campagnes dinformation sur les avantages de lachat local; –Nouveaux programmes favorables à lachat local; –Réglementations nouvelles (étiquetage obligatoire, seuil dapprovisionnement dans les supermarchés, etc.) –Valorisation de la mise en marché collective et de la gestion de loffre –Approvisionnements canadiens pour les établissements publics –Représentations pour la révision des mentions ambigues (Produit du Canada, Canada no.1, de fantaisie, Biologique ) Valorisation des aliments canadiens, pour les Canadiens, par ce qui nous reste de souveraineté: –Campagnes dinformation sur les avantages de lachat local; –Nouveaux programmes favorables à lachat local; –Réglementations nouvelles (étiquetage obligatoire, seuil dapprovisionnement dans les supermarchés, etc.) –Valorisation de la mise en marché collective et de la gestion de loffre –Approvisionnements canadiens pour les établissements publics –Représentations pour la révision des mentions ambigues (Produit du Canada, Canada no.1, de fantaisie, Biologique )

19 19 5. En perspective: un chantier international Valorisation des aliments canadiens, pour les Canadiens, par ce qui nous manque de souveraineté: –Des ententes internationales de réciprocité p/r aux normes de qualité, de salubrité ou environnementales –Des ententes internationales reconnaissant lexception agricole et le caractère fondamental de la sécurité alimentaire –Des ententes internationales ORGANISANT le marché pour la partie des aliments qui est internationalement commercée (10%) –Ne va pas à lencontre du commerce mais cherche une manière durable et équitable de commercer, qui ne minera pas les capacités nationales de production/alimentation Valorisation des aliments canadiens, pour les Canadiens, par ce qui nous manque de souveraineté: –Des ententes internationales de réciprocité p/r aux normes de qualité, de salubrité ou environnementales –Des ententes internationales reconnaissant lexception agricole et le caractère fondamental de la sécurité alimentaire –Des ententes internationales ORGANISANT le marché pour la partie des aliments qui est internationalement commercée (10%) –Ne va pas à lencontre du commerce mais cherche une manière durable et équitable de commercer, qui ne minera pas les capacités nationales de production/alimentation

20 20 Le précédent : lexemption culturelle 1998 : Coalition québécoise 1999 : Coalition canadienne (Appui des deux gouvernements) 2005 : Adoption à lUNESCO de la Convention sur la diversité culturelle (148 pour et 2 contre) 1998 : Coalition québécoise 1999 : Coalition canadienne (Appui des deux gouvernements) 2005 : Adoption à lUNESCO de la Convention sur la diversité culturelle (148 pour et 2 contre)

21 21 En somme : Un nouveau contrat social responsable à la hauteur du rôle de lagriculture et de lalimentation. Un commerce moins libre, plus contraint mais plus sécure, stable et durable Un nouveau contrat social responsable à la hauteur du rôle de lagriculture et de lalimentation. Un commerce moins libre, plus contraint mais plus sécure, stable et durable


Télécharger ppt "Souveraineté alimentaire: Définition, contexte démergence, cheminement et perspectives Regroupement inter- organismes pour une politique familiale au Québec."

Présentations similaires


Annonces Google