La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Les loisirs Institut des Etudes Etrangères, Université de Nanjing.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Les loisirs Institut des Etudes Etrangères, Université de Nanjing."— Transcription de la présentation:

1 1 Les loisirs Institut des Etudes Etrangères, Université de Nanjing

2 Les loisirs 1. Loisirs 2. Le temps et largent 3. La civilisation des loisirs 4. Loisirs chez soi et pratiques de sociabilité

3 Loisirs -Définition: loisir = temps libre On appelle loisir le temps dont on peut disposer en dehors de ses occupations habituelles (emploi, gestion de la maison, éducation des enfants...) et des contraintes quelles imposent (transports par exemple). On qualifie également ce temps de libre. -Temps de travail et temps libre: Le développement de la mécanisation et de linformatisation libère progressivement lhomme de nombreux travaux physiques pénibles, mais en même temps, ce développement fatigue lesprit : transports domicile-travail, complexité administrative, difficultés liées à une mauvaise ergonomie en informatique, travaux pénibles, etc. Pourtant, le temps de travail comptabilisé diminue globalement, et la réduction du temps de travail permet à chacun de se dégager plus de temps libre.

4 1. Les loisirs Ce temps libre permet de participer à plusieurs activités autres que de survie ou de reproduction : - sinvestir dans des associations : culture, éducation, sports, etc. - développer ses compétences ou exercer une activité différente : peinture, jardinage, sport. - activité intellectuelle: Lecture, jeux, universités du 3e âge, - activisme des loisirs : ce qui nous amène à neutraliser nous-mêmes en activités diverses.associationspeinturejardinagesportactivité intellectuelle

5 Deux visions du loisir Dans la conception du loisir, deux visions très différentes de la vie sy opposent. - La première est optimiste et athée, lobjectif est de maîtriser la vie et de la conduire le plus librement possible ; - la seconde vision est à la fois pessimiste et mystique : la tendance actuelle privilégie lindividu et le court terme par rapport à la collectivité et à léternité. En se refusant leffort, la solidarité, et le sacrifice, les hommes se condamnent à une fin prochaine. - Pourtant, nous constatons que le problème du manque de temps semble en augmentation et non en diminution, au moins dans les grandes villes : qui trouve encore le temps aujourdhui, à Paris, dune partie de belote hebdomadaire au café avec des amis ?

6 2. Le temps et largent - Les Français consacrent de plus en plus de temps à leur activités de loisirs. - Le temps libre dune vie est trois fois plus long que le temps de travail. Le temps libre dune vie moyenne (72 ans pour un homme) représente environ 25 ans depuis la naissance, - le temps de travail et de scolarité en représente moins de Le temps libre ne cesse dailleurs de saccroître : entre 1975 et 1985, il est passé de 3 h 28 à 4 h 04 par jour. Cette augmentation de 35 minutes a surtout profité à la télévision. - Le reste se répartit entre la pratique sportive (8 mn/jour contre 3 en 1975), les sorties et spectacles (8 mn contre 5), les jeux (11mn contre 5). - La part du loisir dans lemploi du temps de la vie amène des conséquences considérables sur le fonctionnement de la société.

7 Dépenses aux loisirs Les dépenses de loisirs représentent au total plus de 15% du budget disponible des ménages. Les Français consacrent en moyenne un peu plus de 7% de leur budget disponible aux dépenses de loisirs, spectacles, enseignement, culture. La croissance réelle des dépenses de loisirs est plus élevée quil ny paraît pour deux raisons principales.

8 -La première raison est que les dépenses de loisirs concernent aussi dautres postes. Ainsi, le poste transports comprend une partie des dépenses telles que les vacances ou les sorties ; Il a augmenté de façon importante, bien quune large part soit due à laccroissement du prix de lénergie. De la même façon, certaines dépenses dalimentation peuvent être considérées comme partie intégrante des loisirs : repas de fête, réceptions entre amis La seconde raison est que la part consacrée aux équipements (téléviseurs, magnétoscopes, etc.) et aux biens consommables (disques, cassettes, etc.) a été réduite par la baisse régulière des prix relatifs depuis une vingtaine dannées. Cela signifie que les Français peuvent acquérir des équipements de plus en plus performants, tout en dépensant moins.

9 3. La civilisation des loisirs Laccroissement du temps libre et celui du pouvoir dachat ont largement favorisé le développement du loisir. Mais sa reconnaissance en tant quactivité sociale majeure supposait en outre un état desprit différent. Cest le sens de lévolution de ces dernières années, de sorte que la civilisation des loisirs nest plus aujourdhui un mythe, ni une perspective à moyen terme.

10 - Le ressort de la société actuelle nest plus le travail, mais le loisir. Au cours des années 70 et 80, les Français ont subi plusieurs chocs : culturel en Mai 68, économique en 1973, politique en 1981, idéologique en 1982, financier en Chacun deux a eu des effets sur les mentalités et sur la diffusion de nouveaux modes de vie qui mélangent le travail et les loisirs, tant dans lemploi du temps que dans les mentalités. - Il ne sagit plus seulement, pour un nombre croissant de Français, déquilibrer les « figures imposés » (le travail, les activités contraintes) de la vie par des « figures libres » (les activités de loisirs). Il sagit au contraire idéalement, dune vie plus riche, plus équilibrée et, finalement, plus agréable.

11 Le loisir nest plus une récompense, mais une activité. Le temps libre se vivait autrefois comme une récompense. Il fallait avoir « gagné sa vie à la sueur de son front » pour avoir droit au repos, forme primaire de loisirs. Lindividu devait travailler, après quoi il pouvait penser à lui-même.

12 Les plus âgés des Français sont encore très sensibles à cette notion de métier, indissociable pour eux de celle de loisir. Mais pour les plus jeunes (la frontière se situe vers 40 ans), le loisir est un droit fondamental. Plus encore, peut-être, que le droit au travail, puisquil concerne des aspirations plus profondes et plus personnelles. Il ny a donc aucune raison de se cacher ni dattendre pour faire ce que lon a envie de faire, bref pour « profiter de la vie ».

13 4. Loisirs chez soi et pratiques de sociabilité - La lecture de quotidiens, concurrencés par linformation télévisuelle plus facilement accessible, recule. Elle se maintient dans sa clientèle rurale qui ne trouve pas sur les écrans la même information que dans ses journaux locaux. - Les spectacles, autres victimes de la concurrence des émissions télévisuelles, mais aussi dévolutions défavorables de prix relatifs, perdent une partie de leur public. La baisse ne touche pas toujours la proportion de pratiquants occasionnels dans la population : 18% des personnes allaient au cinéma au moins une fois par mois en 1987, comme en Mais cette apparente stabilité cache une forte baisse des spectateurs les plus assidus. Et le théâtre, de la même manière, a perdu une proportion importante de ses spectateurs réguliers.

14 -Tout cela sinscrit naturellement dans une tendance aux loisirs chez soi. Les hypothèses de repliement sur le foyer nexpliquent pas tout. Les Français sortent le soir, mais ils privilégient restaurant ou visites à des proches. Ce sont des activités qui favorisent la sociabilité, la dimension familiale. - Cette évolution est aussi sensible dans le succès des jeux de société, loisirs qui demandent peu dapprentissage. - Les mêmes mécanismes semblent à loeuvre pour les activités sportives, dont le temps dapprentissage est court, qui privilégient famille, individu, ou que lon peut pratiquer plus longtemps dans sa vie, comme cyclisme, gymnastique, randonnée, pédestre, natation, ceux-ci ont gagné le plus dadeptes.

15 En revanche, les sports collectifs régressent. Si la France, sur la longue période, semble être devenue plus sportive, elle le doit surtout aux femmes qui, en 1987, étaient 42% à pratiquer un sport au moins une fois dans lannée, au lieu de 29% seulement vingt ans auparavant. Institut des Etudes Etrangères, Université de Nanjing


Télécharger ppt "1 Les loisirs Institut des Etudes Etrangères, Université de Nanjing."

Présentations similaires


Annonces Google