La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 UNE LIAISON HOUSE-BOAT ENTRE NIORT ET MARANS : QUELLES POSSIBILITES ? Crédits photographiques : Pascal Baudry, Philippe Garguil, Daniel Mar, Parc interrégional.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 UNE LIAISON HOUSE-BOAT ENTRE NIORT ET MARANS : QUELLES POSSIBILITES ? Crédits photographiques : Pascal Baudry, Philippe Garguil, Daniel Mar, Parc interrégional."— Transcription de la présentation:

1 1 UNE LIAISON HOUSE-BOAT ENTRE NIORT ET MARANS : QUELLES POSSIBILITES ? Crédits photographiques : Pascal Baudry, Philippe Garguil, Daniel Mar, Parc interrégional du Marais poitevin

2 2 UN PROJET INITIE PAR LE CDT DES DEUX - SÈVRES Le CDT des Deux-Sèvres a souhaité quune étude soit menée afin de déterminer les potentialités de développement dune liaison House-boat entre Niort et Marans. Les conclusions de cette étude ont été présentées en août dernier au PIMP. Étaient présents : –Les 3 directeurs des CDT 17, 79 et 85. –Le directeur et la responsable du service Aménagement du PIMP. –La directrice de lInstitution (IIBSN) –Ladjoint au chef de lunité SM de la Direction Départementale des Territoires 79. Ce projet vise à : –Valoriser les richesses naturelles et patrimoniales du bassin de la Sèvre, –Inciter lémergence de nouvelles activités touristiques complémentaires à la « mono activité » barque, –Générer des séjours au sein dun territoire essentiellement de passage, –Recréer la cohérence de litinéraire Niort / Océan, –Renforcer la notoriété du territoire.

3 3 I.LACTIVITE HOUSE-BOAT : CHIFFRES CLES ET PRINCIPALES CARACTERISTIQUES

4 4 1. QUELQUES DÉFINITIONS Activité house-boat : location par un loueur professionnel de bateaux habitables pour une durée allant du WE à une ou plusieurs semaines. House-boats ou Coches de plaisance : Capacités : 2 à 12 personnes, Habitables et dotés déquipements sophistiqués (salle de bain, cuisine,…). Base de location : ports gérés par les loueurs pour le stationnement de leur flotte. Halte fluviale : port équipé pour lescale (services et capacité limités). Relais fluvial : Lieu où les bateaux trouvent accueil, information et services. Les pénichettesLes rivers boat

5 5 2. LACTIVITE HOUSE BOAT EN QUELQUES CHIFFRES * * : Sources : cahiers ODIT 2003 / 2007, Voies Navigables de France, étude Atout France Le réseau national : km de voies navigables La clientèle nationale : contrats réalisés par an, soit passagers transportés 2/3 étrangers Loffre : 129 bases de location, coches de plaisance Les retombées économiques : directes : 230 M d de CA généré, indirectes : équivalentes aux directes 420 emplois permanents et 350 saisonniers 3 grandes destinations françaises : 63 % de lactivité house-boat 1ère destination nationale : Le Languedoc Roussillon ( contrats de location, 26 bases et 545 bateaux en 2007) Le canal du Midi 2 ème destination nationale : La Bourgogne (7 030 contrats de location, 27 bases et 396 bateaux en 2007) Le canal de Bourgogne 3 ème destination nationale : LAlsace Lorraine (3 790 contrats de location, 10 bases et 182 bateaux en 2007) La Moselle

6 6 3. LES LOUEURS : PROFILS ET BESOINS Les loueurs : Profils, produits et services 5 loueurs nationaux et 66 régionaux (1838 coches). 3 types de formules : week-end / semaine / semaine et plus. 3 types de circuits : Aller retour, Boucle ou Aller simple (en fonction du réseau). Tarifs pratiqués : en moyenne 300 à 400 / pers / sem. Des services + : Location de vélos, forfait nettoyage, location avec pilote… Les loueurs : Quels besoins ? La garantie dune navigabilité optimale. La garantie dinfrastructures et de services adaptés le long de la voie deau. La garantie de rentabiliser leur implantation * : –Seuil de rentabilité MINIMUM pour 15 bateaux : 19 sem louées / an. –Pour dégager 1 salaire : 7- 8 bateaux loués 18 sem / an. La garantie dun territoire attractif pour la clientèle : une offre touristique riche et lieux pittoresques.

7 7 Profils : Actifs, CSP supérieures, Groupes : de 4 à 6 personnes en famille / entre amis 70 % étrangers (All, GB et Suisse) et 30 % de Français (de proximité). Expérimentés : 58 % ont déjà navigué et partent + de 3 fois / an en vacances. Attentes et pratiques : Dépaysement / tranquillité / découverte ( vélo indispensable). 71 % ne programment pas leurs escales à lavance. Naviguent 3 à 4 h / jour. Activités : restaurant, bars, cafés, glaciers, sites, balades. Services utilisés : Achat de nourriture et de boissons : 88 % des navigants. Services portuaires (eau, électricité,…) : 65 %. Location de vélo : 50 %. 4. LES PLAISANCIERS : PROFILS ET PRATIQUES * : Sources : Enquête de Satisfaction des Navigants Plaisanciers sur le Canal des Deux Mers, 2008 VNF et Réseau National dObservation du Tourisme Fluvial.

8 8 II. LA SÈVRE NIORTAISE ET SES ENVIRONS : ETAT DES LIEUX DES OFFRES ADAPTEES A LACTIVITE HOUSE-BOAT

9 9 Un patrimoine exceptionnel (faune, flore, histoire, culture, gastronomie, …). Géré et valorisé par le Parc interrégional du Marais Poitevin. Labellisé « Grand Site de France » (mai 2010). Reconnu « Destination Touristique Européenne dExcellence » (juin 2010). Un territoire connu sous le nom de « Venise Verte » dont lattrait touristique et la notoriété sont indéniables visiteurs/an, en majorité de passage, concentrés sur quelques sites du marais mouillé. Lactivité phare : la balade en barque (50 % des visiteurs), complétée depuis peu par lactivité vélo grâce au développement du réseau cyclable. Une vingtaine de petits villages de caractère traversés par la Sèvre et ses affluents (sites culturels et historiques, activités de loisirs, commerces, fêtes locales,…). 1. LA SÈVRE NIORTAISE, LEPINE DORSALE DUN TERRITOIRE RICHE ET ATTRACTIF : LE MARAIS POITEVIN

10 10 Depuis un arrêté impérial de 1808, la Sèvre est maintenue navigable de Niort à Marans, mais cette navigabilité est peu voire pas exploitée pour la plaisance. Caractéristiques de la voie navigable: –52 km entre Niort et Marans, –Plusieurs affluents et canaux (Jeune et Vieille Autize, Mignon,…). –Tirant deau minimum : 1 m / Hauteur libre minimum : 2,50 m. –Gabarit maximum : 28 m / 4.8 m –Capacité daccueil maximale (accostages, aires de retournement,…) : 15 bateaux –5 personnes assurent le fonctionnement des ouvrages et la sécurité des usagers 24h / 24h. 2. LA SEVRE NIORTAISE : UNE VOIE NAVIGABLE DEPUIS 1808

11 11 3. LES PREMICES DE LACTIVITÉ HOUSE BOAT SUR LA SÈVRE NIORTAISE Au début des années 1980 lactivité house-boat existait à la Ronde dans le Marais Poitevin.: Des séjours de 3 jours à 3 semaines sur la Sèvre et ses affluents, vendus par des tours opérateurs. Lactivité était rentable. Mais dans les années 1990 : forte sécheresse / niveaux deau trop bas. Les tours opérateurs perdent confiance et ne programment plus la Sèvre. La clientèle diminue et lactivité de moins en moins rentable, cesse en Depuis aucune autre implantation de base de location. Aujourdhui, seuls quelques house-boats privés naviguent : 1 bateau par semaine (jusquen 2000, le trafic était 3 fois plus important). La raison principale de cet échec : une gestion délicate des niveaux deau sur les voies navigables de la Sèvre et de ses affluents.

12 12 4. QUELLES AVANCEES DEPUIS 2000 ? Depuis 2000, grâce au efforts conjugués de lIIBSN et de la SSM, une meilleure gestion des niveaux deau a pu être mise en place : Gestion concertée et équilibrée de la ressource en eau grâce à la mise en place du SAGE « Sèvre Niortaise et Marais Poitevin » Rénovation et automatisation de plusieurs ouvrages, Actions régulières de désenvasement et curage des voies deau. Ces actions permettent désormais de garantir un tirant deau minimum de 1 m sur plusieurs voies deau du bassin versant : De Niort – Marans : 52 km De Maillé à Maillezais : 10 km AR De Bazoin à Courdault : 22 km AR De Bazoin à la Grève : 16 km AR Un itinéraire potentiellement exploitable de 100 km aller. Un parcours fluvial riche, varié et pouvant être pratiqué à la semaine.

13 13 5. QUEL PRODUIT HOUSE BOAT POUR LA SEVRE NIORTAISE ? Afin de limiter les aménagements à réaliser, les ports localisés sur les voies navigables ont été observés, puis classés en relais ou haltes potentiels en fonction de leurs attraits et des services dont ils disposent déjà : Plusieurs formules possibles du week-end à la semaine. Base de départ potentielle : Niort. Haltes fluviales (escales) : La Roussille, La Sotterie, Saint Sigismond, Bazoin et la Croix des Mary. Relais fluviaux (24h et plus) : Magné, Coulon, Arçais, Damvix, Courdault, la Grève, les Combrands, Maillé et Maillezais. Base dattente et dhivernage : Noron. Base darrivée potentielle : Marans.

14 14 BILAN DES OFFRES ADAPTEES A LACTIVITE HOUSE-BOAT

15 15 1. FORCES ET FAIBLESSES Un cadre exceptionnel : le Marais Poitevin, Lauthenticité, le calme et la nature, Les petits ports et villages de charmes, De nombreux commerces, sites culturels et animations (à proximité immédiate des voies deau), Des itinéraires vélos et barques permettant aux plaisanciers de plonger au cœur du marais, Des services aux plaisanciers déjà existants dans certains ports (bornes eau edf, quais, …), Des bords de Sèvres valorisés et des voies deau entretenues, 100 km de voies deau qui sont ou seront navigables et donc exploitables pour lactivité. La récente publication dun guide fluvial dédié à la Sèvre. La faiblesse de loffre de services aux plaisanciers : aires daccueil aménagées, bornes eau, edf, points avitaillement, pontons, anneaux… Une signalétique fluviale très limitée, Une signalétique touristique à enrichir sur les territoires traversés, Certaines voies deau ne sont plus réellement navigables, mais doivent prochainement le redevenir (accès à Maillé, Maillé > Maillezais, Bazoin > La Grève ou Courdault…). Une motorisation thermique presque incontournable. FORCES FAIBLESSES

16 16 2. OPPORTUNITES Un projet touristique légitime (Histoire de la Sèvre, cadre exceptionnel, voie navigable, tourisme de passage, mono produit touristique barque…). Des reconnaissances nationales et européennes dans lesquelles le projet doit sinscrire. Des retombées économiques à optimiser en liant lactivité aux offres marchandes (artisanat local, activités de loisirs, sites, restaurants, cafés,….). Des offres à valoriser dès laccostage (signalétique dans les ports) et à lier grâce aux modes de déplacements doux (vélo, barque, canoë,…). Une navigation rythmée : 11 relais, 5 haltes, plusieurs ouvrages à franchir. Différents circuits et durées de séjours possibles. Un développement des offres courts séjours. Une volonté de recréer un lien Niort – Marans et de valoriser le bassin de la Sèvre. Une opportunité de requalifier danciens quartiers portuaires et de faire revivre le patrimoine hydraulique de la Sèvre. Une destination fluviale pratiquement inconnue jusqualors.

17 17 3. MENACES Un faible tirant deau et des niveaux deau à maîtriser sur les voies potentiellement exploitables. Une activité dont les impacts sur lécosystème environnant devront être réduits. Une pratique touristique pouvant générer des conflits dusages entre plaisanciers et populations locales (pêcheurs, embarcadères). Des actions à mettre en œuvre et des investissements à réaliser : Afin de convaincre un loueur dimplanter une base de location sur la Sèvre, Afin dadapter le fleuve et ses affluents aux attentes et aux besoins des plaisanciers.

18 18 III. LES PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DE LACTIVITE HOUSE BOAT SUR LA SEVRE NIORTAISE QUELLES ACTIONS MENER ?

19 19 1. GARANTIR LA NAVIGABILITE DES VOIES DEAU EXPLOITABLES Garantir un tirant deau minimum de 1 m sur les voies deau exploitables. Garantir aux plaisanciers des passages aux biefs équipés (accostages notamment) et sans risques déchouages. Curer la Cale au Port à Niort pour accueillir une base de location. Curer les aires de retournement dArçais, Courdault, la Grève et Maillezais. Mettre en place une signalétique de navigation adaptée aux normes fluviales et à la circulation de 15 coches nolisées.

20 20 2. INVESTIR AFIN DAMÉNAGER LA SÈVRE ET SES AFFLUENTS Doter les haltes et relais fluviaux potentiels des aménagements, équipements et services nécessaires à laccueil des coches et de leurs plaisanciers : Une première évaluation estime les investissements nécessaires à près de 2.4 millions deuros. Elle ne tient pas compte des spécificités de chaque site dimplantation (éloignement des réseaux, sols,…). Elle devra être confirmée par un cabinet spécialisé sur lactivité fluviale lors détudes de faisabilité ultérieures techniques, économiques et financières. luminaires, bornes eau et edf, blocs sanitaires (wc, douche, laverie), panneaux dinformation touristique (cartes des offres environnantes). pontons daccostage flottants, cale de mise à leau, points davitaillement (carburant), points évacuation des eaux usées (cuve mobile ou raccord tout à légout).

21 21 3. QUELLE FRÉQUENTATION POTENTIELLE ? Il faudra donc : Se situer au dessus de la moyenne régionale qui est de 17.2 semaines louées par an. Viser légèrement au dessus du seuil de rentabilité, soit 19.5 semaines louées par an, Signer 285 contrats à lannée et donc accueillir navigants. Cette fréquentation est estimée sur la base de locations à la semaine. Une coche est louée en moyenne par 4,5 navigants. Le seuil de rentabilité MINIMUM pour un loueur est de 19 semaines pour 15 bateaux.

22 22 4. QUELLES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES POTENTIELLES ? Ces retombées économiques locales peuvent être de deux types : –Les dépenses locales effectuées par lexploitant (salaires, entretien du navire,...). –Les dépenses effectuées par les touristes sur place (restauration, loisirs,...). Elles sont estimées entre 51 et 145 par jour et par personne (forte variations par nationalités et périodes dactivités). Ainsi, en étant prudent et en se basant sur : une dépense de 51, une moyenne de 19.5 semaines louées, Si le projet est mis en œuvre les retombées sur léconomie locale pourraient donc atteindre près de par an.

23 23 4. LES ÉTAPES À FRANCHIR AVANT LA PREMIÈRE NAVIGATION DUN HOUSE-BOAT SUR LA SÈVRE 1. Définir un coordinateur qui portera le projet. 2. Faire partager et convaincre –Faire évaluer la faisabilité du projet par un cabinet spécialisé. –Rencontrer les loueurs afin déchanger sur le projet et sa mise en œuvre. –Partager ce projet avec lensemble des acteurs concernés. 3. Obtenir des garanties –La garantie de conditions optimales de navigation. –La garantie que les aménagements nécessaires seront réalisés. –La garantie quun loueur simplantera si les aménagements sont réalisés,. 4. Accompagner la mise en œuvre –Accompagner les collectivités dans la recherche de soutiens financiers et techniques. –Rechercher un loueur, négocier des garanties. –Coordonner la mise en œuvre des aménagements et faciliter limplantation du loueur.

24 24 CONCLUSION Depuis 10 ans de grands progrès ont été réalisés et permettent désormais la faisabilité technique dune liaison house-boat, entre Niort et Marans : –Le marché sy prête : lactivité sest stabilisée et les locations midweek se développent ; –Le réseau « exploitable » sest développé et les niveaux deau sont gérés ; –Loffre touristique complémentaire sest densifiée et enrichie. Cependant, afin dinciter un loueur à simplanter à Niort, des investissements devront être réalisés (aménagements et services) ; ceux-ci sont à mettre en perspective avec les retombées économiques conséquentes pouvant être générées par lactivité. Ainsi, ce projet, qui a pleine légitimité au sein de notre territoire, est désormais faisable. Dautant quà terme la liaison Niort - Marans pourrait être enrichie par lexploitation du Canal de Marans, permettant de relier Niort à La Rochelle. Cependant, entre lélaboration de cette étude et la première navigation dune coche nolisée sur la Sèvre Niortaise, des étapes sont à franchir et des choix doivent être faits.

25 25 Merci de votre attention


Télécharger ppt "1 UNE LIAISON HOUSE-BOAT ENTRE NIORT ET MARANS : QUELLES POSSIBILITES ? Crédits photographiques : Pascal Baudry, Philippe Garguil, Daniel Mar, Parc interrégional."

Présentations similaires


Annonces Google