La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

11 Evolution de la productivité en Tunisie 1987-2007 Présentée par M me Saloua BEN ZAGHOU Directrice G é n é ral de l ITCEQ Mars 2009.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "11 Evolution de la productivité en Tunisie 1987-2007 Présentée par M me Saloua BEN ZAGHOU Directrice G é n é ral de l ITCEQ Mars 2009."— Transcription de la présentation:

1 11 Evolution de la productivité en Tunisie Présentée par M me Saloua BEN ZAGHOU Directrice G é n é ral de l ITCEQ Mars 2009

2 22 Contexte: Lenvironnement international sest caractérisé par des changements structurels et des transformations économiques, sociales, politiques, technologiques et environnementales trés rapides.

3 3 Conséquences de ces transformations Accentuation de la concurrence entre les entreprises et les nations sur tous les marchés. Redéfinition du nouveau rôle de lEtat et des politiques économiques nationales pour favoriser lintégration des pays dans léconomie mondiale Importance accrue du rôle du secteur privé. redéfinition de la performance et de la productivité

4 4 Dans ce contexte, la Tunisie, dont lobjectif est de sintégrer pleinement à léconomie mondiale, accorde à lamélioration de la productivité une priorité absolue afin de relever les défis de lemploi et de la croissance. Lamélioration de la productivité apparaît donc comme un critère de référence pour la compétitivité de lentreprise et constitue une stratégie de long terme pour les décideurs économiques.

5 5 Etat des lieux La productivité mesure lefficacité avec laquelle une économie transforme les inputs : « capital et travail » en produit final. Les mesures partielles de la productivité tiennent compte dun seul input comme le travail ou le capital. La productivité du travail correspond au produit intérieur brut (PIB) par emploi ou heure travaillée. La productivité du capital correspond au PIB par unité de capital.

6 66 La mesure de la productivité Totale ou globale (PTF) correspond au PIB par unité dun ensemble combiné de travail et de capital. Les mesures de la PTF permettent une analyse des changements étroitement liée à la croissance, la croissance de la production est le résultat de la croissance des inputs et/ou de la croissance de la productivité résultant de lutilisation des meilleures techniques de production (technologiques, organisationnelles) et des qualifications des ressources humaines

7 7 Si les concepts et les définitions ne posent pas de problème, il nen est pas de même au niveau de la mesure des différentes variables utilisés. LOCDE a publié un manuel sur la mesure de la productivité qui sert de référence.

8 8 Le facteur travail est mesuré soit par le nombre demployés soit par jours travaillés soit par heures travaillées selon les statistiques disponibles. Pour le facteur Capital, la qualité de la mesure dépend des données disponibles et des hypothèses retenues pour le calcul du stock du capital..

9 9 Dans ce qui suit, nous présentons quelques résultats sur lévolution des productivités du travail, du capital, et de la productivité Totale, au cours de la période 1987 à 2007 et ce aussi bien au niveau global que sectoriel selon une méthodologie qui se base sur les données disponibles: valeur ajoutée, effectif employé, stock de capital.

10 10 Au niveau global La productivité du travail Sur les vingt dernières années, la productivité du travail a connu une évolution différenciée selon les périodes, la période , période dajustement structurel, a connu une évolution modérée de la productivité du travail avec un taux de croissance annuel moyen de 1.2% due en partie à une hausse annuelle moyenne de lemploi de 2.7% pour une croissance du Pib de lordre de 4%.

11 11 Les périodes suivantes et ont connu une amélioration de la productivité avec respectivement, des taux de croissance annuel moyen de 2.9% et 2.4% traduisant ainsi leffort consenti en matière de progrès technologiques et damélioration de qualification de la main dœuvre.

12 12

13 13 La productivité du Capital Quant à la productivité partielle du capital ; elle a enregistrée, malgré des fluctuations annuelles importantes, dabord une hausse : de 1.7% de croissance annuelle moyenne sur la période , la productivité du capital est passée à 2.5% entre pour revenir à une croissance de 1.7% entre 2002 et 2007.

14 14 La productivité Totale PTF La productivité Totale des facteurs, qui reflète à la fois leffort damélioration des techniques de production et des ressources humaines, les effets conjoncturels (climat, environnement international) et lamélioration de lenvironnement de lentreprise a connu au cours des dernières années une croissance tendancielle denviron 2% sur la période

15 15 Les fluctuations annuelles autour de cette tendance sont fortement tributaires des fluctuations dues aux effets conjoncturels liés à la croissance. Toutefois sur les périodes étudiées, le taux de croissance annuel a enregistré une tendance à la hausse de 1.5% entre à 2.7% entre et un accroissement de 2.1% pour la période

16 16

17 17 Contribution de la PTF à la croissance Sur les périodes étudiées, cette contribution na cessé daugmenter, atteignant pour certaines années des taux voisins de 44%, reflétant ainsi la capacité de léconomie à utiliser de manière plus efficiente ses capacités de production en sappropriant les nouvelles technologies et en amélioration, grâce aux différentes réformes, ses ressources humaines et ses modes dorganisation.

18 18 Au niveau sectoriel La productivité partielle du travail Les services productifs ont enregistré, depuis le milieu des années 90, une nette amélioration de la productivité partielle du travail. En effet, de -1% sur la période , le taux de croissance annuel moyen de la productivité est passée à 3%. au cours de la période , puis à 3.5% pour les années Cest essentiellement le secteur des transports et télécommunications qui a vu sa productivité du travail passer de 3% en à 5.6% en et à plus de 9% en moyenne par an sur la période

19 19 Les industries manufacturières ont enregistré une quasi- stagnation de la productivité partielle du travail, oscillant aux alentours de 2.2% sur la période La conjoncture internationale qui a touché le secteur des THC et celui de la chimie a affecté leur productivité (-0.7 pour le THC en et -2.0% pour la chimie).

20 20 La productivité partielle du capital La relance de leffort dinvestissement au cours des dernières années, sest traduite par un rythme dévolution du stock de capital au niveau de la majorité des secteurs productifs de léconomie engendrant, suite à une politique de ciblage des secteurs à haute valeur ajoutée, une hausse annuelle moyenne de 2.7% de la productivité partielle du capital sur la période

21 21 Ce sont les services productifs, entraînés par le transport et les télécommunications (7.2% en TCAM entre 2002 et 2007), qui ont connu lévolution la plus remarquable. En effet de 0.9% de croissance annuelle moyenne sur la période , la productivité est passée à 2.1% pour la période et à 3.5% pour les années

22 22 Au niveau des industries manufacturières, les évolutions sont différenciées : Les IME connaissent une croissance substantielle de la productivité du capital, suite à lattractivité et la performance de ce secteur (8.9% en TCAM entre 2002 et 2007) alors que le secteur THC a connu sur la même période une régression de sa productivité de 1.6%. Cette baisse est liée aux difficultés rencontrées par ce secteur au niveau du marché européen.

23 23 La productivité Totale des facteurs La productivité Totale des facteurs au niveau des secteurs est assez hétérogène, son évolution est déterminée par des facteurs aussi bien structurels que conjoncturels (conjoncture internationale, ouverture sur lextérieur, investissements technologiques etc ). La PTF du secteur chimie a progressé à un rythme élevé sur la période pour retomber à 4.8% en et 1.6% en

24 24 Le secteur des transports et télécommunications a, quant à lui, enregistré en terme de PTF une amélioration constante : 5% en croissance annuelle moyenne au cours de toute la période , 8.2% pour Cest aussi le cas des IME, qui après des croissances de la PTF de 2% et 5.7% respectivement pour les périodes et , ont enregistré pour une croissance de 7.3% de la PTF. Le THC, après un rythme de croissance de 4% et 3.2% constaté sur les périodes et ; a vu sa productivité régressé au cours de la période de 1.1%.

25 25

26 26

27

28 28 Conclusion Au niveau global, la productivité sest améliorée au cours des périodes observées aussi bien au niveau des productivités partielles que globale. Ce résultat découle des réformes mises en place et de leffort damélioration des techniques de production et des ressources humaines. On peut citer parmi les facteurs susceptibles de contribuer à cette amélioration : louverture sur lextérieur, la concurrence, les TIC, la mise à niveau, la qualité des ressources humaines, linnovation, lorganisation etc..

29 29 Faut-il actuellement, déterminer de manière précise limpact de chacun des facteurs sur lamélioration de la productivité et de dégager les actions à entreprendre au niveau de ces facteurs pour quils contribuent de manière plus efficace à une amélioration durable de la productivité.

30 30 au niveau sectoriel, les secteurs dont la croissance de la productivité est supérieure à la moyenne de léconomie sont ceux qui ont bénéficié dun ou de plusieurs de ces facteurs. De plus amples investigations sont à effectuer pour affiner lanalyse.

31 Lautre volet concerne lanalyse de la productivité et de ses déterminants au niveau de lentreprise. La mesure de la productivité au niveau de lentreprise. apporte une dimension supplémentaire qui est, occultée par les approches sectorielles ou macro-économiques

32 32 Des gains de productivité observés au niveau macroéconomique, attribués a priori à lefficacité dans lutilisation des ressources, peuvent être en réalité attribuables aux dimensions structurelles (entrée-sorties de firmes), organisationnelles (forme de propriété, structure du capital), stratégies dinvestissement dans les actifs (haute technologie, actifs incorporels) et modes de gestion de la main dœuvre.

33 Les axes à prospecter Lamélioration de la mesure de la productivité (méthodologie et statistiques) La productivité de certains secteurs: ladministration, les services, lagriculture etc. Les déterminants de la productivité et leurs impacts ( TIC, innovation, organisation,..) Lévaluation des mesures prises en relation avec lamélioration de la productivité la productivité au niveau micro


Télécharger ppt "11 Evolution de la productivité en Tunisie 1987-2007 Présentée par M me Saloua BEN ZAGHOU Directrice G é n é ral de l ITCEQ Mars 2009."

Présentations similaires


Annonces Google