La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Voiture électrique: enjeux et perspectives. Présentation dans le cadre du projet « Transition(s) vers une économie écologique? » Axel Villareal, GERPISA,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Voiture électrique: enjeux et perspectives. Présentation dans le cadre du projet « Transition(s) vers une économie écologique? » Axel Villareal, GERPISA,"— Transcription de la présentation:

1 Voiture électrique: enjeux et perspectives. Présentation dans le cadre du projet « Transition(s) vers une économie écologique? » Axel Villareal, GERPISA, Centre Emile Durkheim Julia Hildermeier, GERPISA, ENS Cachan, Université Humboltd

2 Le projet TEE et les scénarii de transition Une « seconde révolution automobile »? (Freyssenet, 2009) 3 scénarii de transition de lindustrie automobile: 1) Continuité 2) Hétérogénéité 3) Rupture

3 La transition vers une voiture électrique de masse: hypothèse plausible? 2 questions majeures: 1) La forme et l ampleur du changement - Standard universel de demain ou niche dans un mix global? - Marché de masse ou de niche? 10% des ventes ou moins? 2) Lhorizon temporel du changement - Le marché de masse dans combien de temps? 30 ans ? 40 ans? - Doit-on passer par le développement dune niche et pendant combien de temps?

4 1. La voiture électrique face au marché français 2. Lhorizon de la transition: nouvelle structure du pouvoir au sein du champ 3. Les perspectives ouvertes par le développement du VE

5 Emergence de la voiture électrique ( ) Argumentaire conventionnel: 1) Pression politiques et normatives sur les émissions de CO2 et les pollutions atmosphériques 2) Les hausses constantes des prix du pétrole et les problèmes géopolitiques qui sy rapportent (peak oil) 3) Urbanisation du monde 4) Evolution technologique sur les batteries 5) « Conscience écologique de la demande »

6 Le scénario de la rupture: la voiture électrique dans le marché de masse Contre-arguments conventionnels: 1) Lautonomie des véhicules 2) Le temps de rechargement 3) Le déficit infrastructurel 4) Le prix des véhicules (batterie comprise ou non) 5) Des usages limités

7 Difficulté croissante des constructeurs français à capter des parts de marché

8 Croissance prévisible de la demande dans les BRIC

9 Evolutions des prix du pétrole à euros constants

10 En parité de pouvoir dachat Source: CPP/FNAUT

11 Une vision industrielle de la question - Une difficulté croissante des constructeurs à gagner de nouvelles parts de marché - Volonté de certains constructeurs de se démarquer de la concurrence - Une rentabilité des constructeurs qui tend à décliner - La croissance de lautomobile se concentre sur les BRICs où le seul MCI ne peut satisfaire tous les besoins - Eviter le leapfrogging technologique sur une technologie non maitrisée (VE).

12 Exigences politiques et géopolitiques Aller dans le sens des régulations européennes des émissions de CO2 et de pollution atmosphérique: « décarboniser » Conserver la valeur ajoutée en Europe face à la croissance des BRICs Soutenir lemploi automobile Limiter la dépendance au pétrole Anticiper les changements technologiques et investir dans le stockage dénergie

13 Convergence entre objectifs politiques et industriels Pour lindustrie - Subventions à lachat et en R&D - Création dune nouvelle filière - Forte politisation des problèmes automobiles et production dinstruments spécifiques de soutien à la demande (Bonus/Malus, Plan Borloo) Pour le politique - Rénégocier la place des pouvoirs publics dans le système (orientation de lindustrie) - Favoriser des « champions nationaux » - Relocaliser une partie de la production automobile dans les pays industrialisés

14 Les plans nationaux sur les BEV et HEV et leurs objectifs Source: IEA

15 Quel(s) marché(s) pour le BEV? Marché des particuliers: Principalement un marché de seconde ou de troisième voiture. Les ménages essentiellement périurbains ou urbains avec place de parking Les ménages faisant majoritairement des déplacements domicile- travail Marché des flottes dentreprises/collectivités: Pas de restriction a priori sur ce marché.

16 Le VE face aux déplacements quotidiens Source: ENTD 2008/CGDD 2011

17 Le VE face à léquipement des ménages BEV HEV Cœur de cible 37% Cœur de cible 81%

18 Le marché: premiers résultats en 2011 Source: Autoactu.com

19 Les ventes de VUL électriques en 2011

20 Répartition par marque des ventes de VP électriques en 2011 PSA a largement profité de son avance grâce à son partenariat avec Mitsubishi Les ventes sont tirées par Bolloré et les commandes de BlueCars Les parts de Renault restent encore limitées et les ventes sont surtout liées aux commandes publiques

21 Quel bilan en ce début dannée 2012? Des parts de marché extrêmement réduites (4294 immatriculations VP +VUL en 2011) Une croissance portée par les commandes publiques et les projets dexpérimentations. Une technologie qui peine encore à convaincre et dont loffre et la demande ne sont pas encore structurées Lélectrique est encore largement en dessous des pronostics initiaux de développement. Est-ce que pour autant, une transition vers une scénario de rupture est plausible?

22 1. La voiture électrique face au marché français 2. Lhorizon de la transition: nouvelle structure du pouvoir au sein de lindustrie 3. Les perspectives ouvertes par le développement du VE

23 Horizon de la transition: vers une nouvelle structure de lindustrie? Impact de la crise sur lindustrie automobile: nécessité de hâter les changements de lindustrie (renouvellement) Affaiblissement des constructeurs historiques et opportunités pour de nouveaux entrants de simposer sur le marché automobile (chaine de valeur) Historiquement, on sait que la transition peut être accélérée si lon consent aux investissements dans la R&D (FAR to SAR)

24 La chaine de valeur Renault

25 La chaine de valeur BYD

26 La place des constructeurs dans les chaînes de valeur de lautomobile Possible redéfinition des règles entre les acteurs du secteur en raison des transferts de valeur ajoutée. Rôle central des fabricants de batteries, pourvoyeurs dinfrastructures et énergéticiens. Une nouvelle frontière pour la modularité et un affaiblissement des barrières à lentrée de lautomobile Etablissement dun nouveau rapport au client et construction de nouveaux business models. De grands enjeux, mais quelles perspectives?

27 1. La voiture électrique face au marché français 2. Lhorizon de la transition: nouvelle structure du pouvoir au sein du champ 3. Les perspectives ouvertes par le développement du VE

28 Un choix pertinent pour la France? Le problème : la désindustrialisation des territoires français de lautomobile - Symptômes et conséquences Le diagnostic : une perte de compétitivité de la filière automobile française (notamment par rapport à celle allemande) - Pertinence et limites du débat actuel La question : est-ce que la voiture électrique peut renverser cette tendance ? - Si oui, pourquoi? Comment? Et sous quelles conditions?

29 Le problème: la désindustrialisation (Millions)Production domestique (VP+VU)Variation % France3,672,571,94-47,1% Allemagne5,576,055,95,9% (Miliards )Solde du commerce extérieur Variation % France12,7-3,2-2,1-116,5% Allemagne78,210129,2% (Milliers)Effectifs Variation % France ,6% Allemagne ,1% Sources: CCFA, VDA

30 Le diagnostic: déficit de compétitivité

31 Un déficit « produit »

32 Délocalisations sous la pression des coûts

33 Est ce que la voiture électrique peut résoudre certains de ces problèmes? Permet de rester dans la compétition internationale, notamment en Chine Anticipe les problèmes de règlementations du CO2 au niveau européen (le mix français permet des baisses substantielles) Conserve une partie de la conception et une partie de la production en France. (acceptation plus forte des surcoûts + engagements politiques) Pas de concurrence directe sur ce segment, ce qui permet aux constructeurs de profiter dune rente dinnovation Les économies dinnovation sont toujours porteuses dexternalités (pôles de compétitivités, grappes dinnovations, intégrations de nouvelles technologies,…)

34 Mais… Nécessite une concentration importante des investissements et une acceptation plus forte des pertes à court terme. Les investissements déjà consentis sur dautres technologies nont pas été rentabilisés Les principaux producteurs de batteries sont extra-européens Lévolution des marchés et lexistence dune demande sont extrêmement incertaines.

35 Conclusion La voiture électrique est pour le moment une niche et les développements espérés ne sont pas encore au RDV Les ventes de la future ZOE seront décisives pour confirmer ou infirmer lexistence dune demande potentielle Un pari risqué mais qui peut rapporter. Nécessité daller dans le sens dun compromis politique et industriel fort, et une convergence des objectifs entre les acteurs.

36 Merci pour votre attention


Télécharger ppt "Voiture électrique: enjeux et perspectives. Présentation dans le cadre du projet « Transition(s) vers une économie écologique? » Axel Villareal, GERPISA,"

Présentations similaires


Annonces Google