La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La chapelle Notre Dame de la Confiance de BAERENTHAL La saga dun lieu de culte plus que centenaire (1) Période 1885 à 2000.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La chapelle Notre Dame de la Confiance de BAERENTHAL La saga dun lieu de culte plus que centenaire (1) Période 1885 à 2000."— Transcription de la présentation:

1

2 La chapelle Notre Dame de la Confiance de BAERENTHAL La saga dun lieu de culte plus que centenaire (1) Période 1885 à 2000

3 La chapelle ND de la Confiance de BAERENTHAL Le 15 septembre 1885 est posée la première pierre de cette chapelle voulue et financée sur ses fonds propres par lévêque de Metz, Mgr Dupont des Loges. Elle sera dédiée à lImmaculée Conception dont le dogme venait dêtre proclamé en 1854 par le pape Pie IX.Le 15 septembre 1885 est posée la première pierre de cette chapelle voulue et financée sur ses fonds propres par lévêque de Metz, Mgr Dupont des Loges. Elle sera dédiée à lImmaculée Conception dont le dogme venait dêtre proclamé en 1854 par le pape Pie IX. Coïncidence: 18 août 1886, au moment même où elle est inaugurée par le vicaire général KARST, un télégramme officiel annonce la mort de Mgr Dupont des Loges.Coïncidence: 18 août 1886, au moment même où elle est inaugurée par le vicaire général KARST, un télégramme officiel annonce la mort de Mgr Dupont des Loges.

4 La chapelle en 1945, à la fin de la dernière guerre Épargnée par la guerre de , la chapelle, tout comme une grande partie du village de BAERENTHAL, a été sévère- ment touchée par les bombardements américains de Épargnée par la guerre de , la chapelle, tout comme une grande partie du village de BAERENTHAL, a été sévère- ment touchée par les bombardements américains de Pour cette chapelle « de se- cours », non prioritaire, la reconstruction sur dommages de guerre est longue et labo- rieuse, jusquà larrivée dEtienne OLLAND, en Pour cette chapelle « de se- cours », non prioritaire, la reconstruction sur dommages de guerre est longue et labo- rieuse, jusquà larrivée dEtienne OLLAND, en 1958.

5 Etienne OLLAND, le promoteur du pèlerinage ND de la confiance Etienne OLLAND, un strasbourgeois, relevait dune grave maladie et cela dune façon totalement inexpliquée par le corps médical. Il avait mis sa confiance dans la Vierge et promis quen cas de guérison, il ferait réaliser une statue en son honneur. Etienne OLLAND, un strasbourgeois, relevait dune grave maladie et cela dune façon totalement inexpliquée par le corps médical. Il avait mis sa confiance dans la Vierge et promis quen cas de guérison, il ferait réaliser une statue en son honneur. Cest le sculpteur KELLER de Molsheim qui est chargé de cette tâche et qui réalise une statue dune Vierge moderne, en grès des Vosges, qui est dénommée Notre Dame de la Confiance. Cest le sculpteur KELLER de Molsheim qui est chargé de cette tâche et qui réalise une statue dune Vierge moderne, en grès des Vosges, qui est dénommée Notre Dame de la Confiance. Après de vaines recherches en Alsace pour lui trouver un lieu daccueil, en 1958, Etienne OLLAND découvre par hasard la chapelle de BAERENTHAL, en cours de reconstruction. Il obtient du curé HABER de MOUTERHOUSE lautorisation dy installer sa statue. Après de vaines recherches en Alsace pour lui trouver un lieu daccueil, en 1958, Etienne OLLAND découvre par hasard la chapelle de BAERENTHAL, en cours de reconstruction. Il obtient du curé HABER de MOUTERHOUSE lautorisation dy installer sa statue.

6 Etienne OLLAND, un homme pressé. Pressé dinstaller sa statue, Etienne OLLAND actionne tous les leviers pour accélérer la reconstruction. Pressé dinstaller sa statue, Etienne OLLAND actionne tous les leviers pour accélérer la reconstruction. Le chœur de la chapelle est légèrement modifié : une niche qui vient remplacer le vitrail central est construite pour accueillir la statue. Le chœur de la chapelle est légèrement modifié : une niche qui vient remplacer le vitrail central est construite pour accueillir la statue. Vers la fin de lannée 1959, lédifice est pratiquement utilisable et louverture du pèlerinage est fixée au printemps En effet, la chapelle ne comportant pas de système de chauffage, elle nest pas utilisée en hiver. Le temps restant est mis à profit pour faire connaître ce nouveau lieu de pèlerinage, essentiellement en Alsace. Vers la fin de lannée 1959, lédifice est pratiquement utilisable et louverture du pèlerinage est fixée au printemps En effet, la chapelle ne comportant pas de système de chauffage, elle nest pas utilisée en hiver. Le temps restant est mis à profit pour faire connaître ce nouveau lieu de pèlerinage, essentiellement en Alsace. Etienne OLLAND et le curé HABER

7 1er mai 1960: inauguration du pèlerinage Le 1er mai 1960, le grand jour est enfin arrivé. Autour du site de la chapelle sommairement restaurée, plusieurs centaines de personnes assistent à la première messe de pèlerinage. Les musiciens du Bengele club de Mommenheim assurent la partie musicale (photos ci- contre). Le 1er mai 1960, le grand jour est enfin arrivé. Autour du site de la chapelle sommairement restaurée, plusieurs centaines de personnes assistent à la première messe de pèlerinage. Les musiciens du Bengele club de Mommenheim assurent la partie musicale (photos ci- contre). Désormais, à chaque saison de pèlerinage, qui va de mai à octobre, les pèlerins seront de plus en plus nombreux à assister aux offices qui sont souvent célébrés par des pères. Désormais, à chaque saison de pèlerinage, qui va de mai à octobre, les pèlerins seront de plus en plus nombreux à assister aux offices qui sont souvent célébrés par des pères.

8 Le pèlerinage se développe Mme Cécile OLLAND en 1961 St Christophe 1963 Visite de Mgr BOEHM 1963 Messe de pèlerinage en 1963

9 1960 – 1970 : les travaux se poursuivent Etienne OLLAND, tout en faisant la promotion de ce nouveau lieu de pèlerinage, continue la restauration de la chapelle.: chaire, banc de communion, confessionnal, che- min de croix, sonorisation, harmonium, etc.. sont installés. A partir de 1967, sous la direction de larchitecte WERLER de Strasbourg, la toiture et le clocher sont refaits pour donner plus dharmonie à lensemble et pour accueillir de nouvelles cloches. Etienne OLLAND, tout en faisant la promotion de ce nouveau lieu de pèlerinage, continue la restauration de la chapelle.: chaire, banc de communion, confessionnal, che- min de croix, sonorisation, harmonium, etc.. sont installés. A partir de 1967, sous la direction de larchitecte WERLER de Strasbourg, la toiture et le clocher sont refaits pour donner plus dharmonie à lensemble et pour accueillir de nouvelles cloches. La bénédiction de ces trois cloches aura lieu le 28 juillet La bénédiction de ces trois cloches aura lieu le 28 juillet Lintérieur de la chapelle

10 Mars 1971: décès brutal dEtienne OLLAND A quelques semaines de louverture de la saison de pèlerinage 1971, le 13 mars 1971, lannonce du décès brutal de linfatigable promoteur du pèlerinage ND de la confiance fait leffet dune bombe parmi les nombreux pèlerins. A quelques semaines de louverture de la saison de pèlerinage 1971, le 13 mars 1971, lannonce du décès brutal de linfatigable promoteur du pèlerinage ND de la confiance fait leffet dune bombe parmi les nombreux pèlerins. Ensuite, beaucoup se posent la question de la pérennité du pèlerinage lui-même. Ensuite, beaucoup se posent la question de la pérennité du pèlerinage lui-même. Mais Mme Cécile OLLAND, aidée par des bénévoles prend la relève de son mari et la continuité est plus ou moins assurée. Mais Mme Cécile OLLAND, aidée par des bénévoles prend la relève de son mari et la continuité est plus ou moins assurée.

11 Cécile OLLAND: la continuité A la mort de son mari, et malgré son âge –elle est née en Cécile OLLAND prend tout naturellement la relève aussi longtemps que sa santé le lui permet, ensuite ce sont des bénévoles qui prennent la suite. A la mort de son mari, et malgré son âge –elle est née en Cécile OLLAND prend tout naturellement la relève aussi longtemps que sa santé le lui permet, ensuite ce sont des bénévoles qui prennent la suite. Malgré tout, labsence du promoteur infatigable qua été Etienne OLLAND se fait sentir. Par ailleurs, les premiers pèlerins ne sont plus là ou ont pris, eux aussi, de lâge et ne peuvent plus venir. Enfin, le curé HABER, recteur du pèlerinage depuis son ouverture a pris également sa retraite. Malgré tout, labsence du promoteur infatigable qua été Etienne OLLAND se fait sentir. Par ailleurs, les premiers pèlerins ne sont plus là ou ont pris, eux aussi, de lâge et ne peuvent plus venir. Enfin, le curé HABER, recteur du pèlerinage depuis son ouverture a pris également sa retraite. Tous ces faits combinés font que les pèlerins sont beaucoup moins nombreux quà lorigine. Tous ces faits combinés font que les pèlerins sont beaucoup moins nombreux quà lorigine. 1980: Cécile OLLAND entourée du père LUTZ et de Raymond FUCHS, deux pèlerins de la première heure.


Télécharger ppt "La chapelle Notre Dame de la Confiance de BAERENTHAL La saga dun lieu de culte plus que centenaire (1) Période 1885 à 2000."

Présentations similaires


Annonces Google