La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Vivre à la campagne selon les gens de la ville. Réflexions autour dune enquête de Solidarité rurale du Québec Patrice LeBlanc Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Vivre à la campagne selon les gens de la ville. Réflexions autour dune enquête de Solidarité rurale du Québec Patrice LeBlanc Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue."— Transcription de la présentation:

1 Vivre à la campagne selon les gens de la ville. Réflexions autour dune enquête de Solidarité rurale du Québec Patrice LeBlanc Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue Conférence nationale – SRQ – Montmagny, 26 mars 2009

2 Objectifs de mon intervention Faire ressortir certaines idées-forces de lenquête Voir en quoi et comment elles peuvent se comparer à dautres résultats de recherche Dégager quelques pistes pour laction

3 IDÉES-FORCES: CE QUON APPREND, CE QUON SAVAIT

4 1) 20 % des gens de Montréal et Québec envisagent de vivre dans une municipalité rurale Bonne nouvelle pour les milieux ruraux. –Bassin de population intéressant. –Les gens ne migrent pas seuls, cest souvent un choix impliquant la famille, ou à tout le moins le conjoint ou la conjointe. La grande ville et sa banlieue retiennent et attirent –70 % des gens ne pensent pas aller vivre dans une municipalité rurale –On ne sait pas combien de ruraux veulent aller vivre en ville –La ville attire les jeunes, bien quils ne veulent pas y faire leur vie. Pour cela, ils préfèrent la banlieue et la campagne (GRMJ)

5 2) La campagne attire plus que la ville ne fait fuir Parmi les gens qui pensent déménager à la campagne, ce sont davantage les facteurs attractifs (tranquillité, grands espaces, qualité de vie) qui jouent que les facteurs répulsifs (stress, pollution). Le rural est un choix, moins une solution de rechange

6 3) La campagne doit être proche de la ville, et nest pas dans le village On cherche de grands espaces, sans trop de voisins, mais on veut en même temps être proches des services –Le centre du village est donc peu attractif –Laccessibilité à la grande ville est importante Tous les milieux ruraux ne sont pas égaux –Ce sont les MRC dans les régions adjacentes à Montréal qui ont connu des gains de population en , tandis que celles qui ont connu des pertes se trouvent à Montréal et dans les régions éloignées. Cest La Côte-de-Beaupré qui, cette année, enregistre les gains les plus importants dans ses échanges avec les autres MRC du Québec (selon lISQ).

7 4) La ruralité, cest le calme, la nature et la liberté, mais aussi la peur de lisolement et linsécurité La ruralité renvoie: –À de grands espaces naturels et à de grands terrains pour sa résidence –À des lacs et des rivières –Un milieu sans trop de bruit et de voisins –Un milieu de vie sans contrainte Des craintes –Se retrouver seul –Lhiver Tensions entre une vision « idyllique » et « catastrophique »

8 5)La ville, cest le stress, la pollution, mais aussi les services, le travail, les amis et la famille La ville renvoie: –Milieu stressant, bruyant où la qualité de lair nest pas très bonne. –Une vie plus animée –Le lieu du travail, des amis et de la famille Pour les jeunes (GRMJ), la ville attire pour ces services et activités, mais cest aussi le lieu de tous les dangers

9 6) Laccessibilité aux services, une préoccupation importante La disponibilité des services est un facteur déterminant du choix dune municipalité pour 35 % des répondants –Sécurité : Santé et services durgence –Consommation: Épicerie et centre dachat –Enfants: École et infrastructure de loisir Internet est important pour 46 % des gens qui envisagent de vivre en milieu rural Les services les plus importants sont ceux reliés à la santé –Résultats similaires dans une étude en Abitibi-Témiscamingue –On ny pense pas beaucoup. Ce nest pas un service dont a besoin tout le temps.

10 CONCLUSION: QUELQUES PISTES POUR LACTION

11 Migrer vers le milieu rural Un choix plus quune nécessité –Souvent relié à la retraite –Faire des milieux ruraux des lieux accueillants aussi pour les familles (notamment avec des adolescents) Accompagnement à linstallation en milieu rural nécessaire –Pour lintégration –Pour lemploi Agir pour des services de santé Coop de santé, une solution? Faire valoir les atouts des milieux ruraux plus éloignés –La ville est là aussi à proximité

12 Merci.


Télécharger ppt "Vivre à la campagne selon les gens de la ville. Réflexions autour dune enquête de Solidarité rurale du Québec Patrice LeBlanc Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue."

Présentations similaires


Annonces Google