La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Conférence – Bilan Ecole Centrale Paris 20/11/2008 Conférence – Bilan Ecole Centrale Paris 20/11/2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Conférence – Bilan Ecole Centrale Paris 20/11/2008 Conférence – Bilan Ecole Centrale Paris 20/11/2008."— Transcription de la présentation:

1 Conférence – Bilan Ecole Centrale Paris 20/11/2008 Conférence – Bilan Ecole Centrale Paris 20/11/2008

2 Une association fondée par des centraliens en 2004 Structure légale pour des projets : Dans les Pays en Voie de Développement (PVD) Liés à des problématiques de développement durable Les années précédentes: 2004: Commerce équitable (Am. Centrale, Am. Sud) 2005: Tourisme responsable (Am. Centrale, Am. Sud) 2006: Commerce équitable et micro-finance (Afrique, Am. Sud) 2007: Compensation volontaire (Afrique, Am. Sud, Asie) 2008: Développement urbain (Afrique) 2009: La crise alimentaire ?

3 Oct. 06: Choix du thème Réchauffement climatique et développement des pays du Sud Nov. 06/Jan. 07: Rencontre des acteurs ActionCarbone / AFVP Fev. 07/ Juin 07: Recherche de financements Budget: Eté 07: Préparation au départ Formation, Santé Sept. 06 / Sept. 07

4 Sept. 07: Le grand départ!

5 Réconcilier léconomie et les régulations Convaincre les gouvernements que la capture et le stockage de carbone mériteraient dêtre subventionnés par quelques centaines de milliards de dollars Comprendre lintérêt pour les entreprises Les entreprises du gaz et du pétrole: nouvelles opportunités dans le domaine du stockage Lingénierie: un chiffre daffaire de 500 milliards de dollars par an envisageable (construction et exploitation de nouvelles installations). Capture Transport Stockage Construire un modèle économique pour la capture et le stockage de carbone Capture et stockage du carboneRôle du BCG

6

7 Sa mission: développer les technologies et matériaux du futur dans les domaines de lénergie, du transport et de lenvironnement. La réduction des émissions de CO 2 au cœur des programmes de recherche: - Amélioration de la combustion dans les moteurs - Développement de carburants alternatifs - Captage, transport et stockage de CO 2 Organisme public de recherche et de formation

8 Leader mondial de la production de tubes sans soudure en acier Leader mondial de la production de tubes sans soudure en acier Réalisation dun bilan carbone complet (émissions directes et indirectes) Engagement dans des projets de réduction carbone Vallourec & Mannesman Tubes do Brasil

9 Les Atelier Nantais de Maroquinerie

10 - Acteur majeur de la compensation volontaire en France Substitution dune réduction à la source de ses propres émissions de GES par lachat dune quantité équivalente de « crédit carbone ». Substitution dune réduction à la source de ses propres émissions de GES par lachat dune quantité équivalente de « crédit carbone ». Une tonne de CO 2 e réduite par un projet

11 Paris Pékin 1,8 tCO 2 e x 20 = 36 Prix dune tCO 2 e (fixé par ActionCarbone)

12 Sadresse aux particuliers, aux entreprises, aux collectivités locales Finance des projets: Energies renouvelables, efficacité énergétique Pays en voie de développement Développé par des ONGs Appui les projets pour: Estimation des réductions démissions Mise en place dun suivi des réductions Appui aux projets = notre travail en césure Sept. 07 / Sept. 08

13 Association Française des Volontaires du Progrès Identifie des missions dans les PVD Recrute, forme et encadre des Volontaires de Solidarité Internationale Partenariat tripartite : Actioncarbone, AFVP, O.D.D. Nouveau type de partenariat pour lAFVP Avantages du statut de Volontaire (matériel, sécurité...) Réseau de volontaires

14 Sept. 07 / Sept. 08 Sept. 07: Le grand départ!

15 Cuiseurs Solaires Pays Andins Charbon Vert Sénégal Biogaz Chine Fours améliorés Cambodge, Philippines Biogaz Inde

16 Cest un projet mené par lassociation SKG Sangha Le but est déquiper 500 familles en réservoirs de biogaz Le réservoir est complété par une unité de vermicompost qui permet de transformer les effluents liquides en compost

17 LEtat du Karnataka compte: 52 millions dhabitants 29 millions de têtes de bétail LEtat du Karnataka compte: 52 millions dhabitants 29 millions de têtes de bétail

18 CO2 CH4 Situation en labsence de réservoir à biogaz Excréments

19 CO2 Réservoir étanche ExcrémentsBiogaz CH4 La consommation de bois diminue Situation avec un réservoir à biogaz Le CH4 des excréments est capté Vermicompost

20 Entrée du réservoir Réservoir en construction

21

22

23 Premiers calculs de réductions démissions Rédaction du Project Design Document (PDD) Validation du PDD par une agence de certification Vérification périodique du projet par une agence de certification Rédaction du Project Design Document (PDD) Le projet német des crédits carbone quaprès la vérification de la poursuite de son activité

24 Cest le document le plus important du processus Il démontre que le projet peut sinsérer dans le cadre de la compensation volontaire Son format général a été élaboré par lUNFCCC (agence de lONU en charge des changements climatiques) Il doit être validé par une agence de certification accréditée par lUNFCCC

25 Un PDD comporte: La démonstration que le projet naurait pas eu lieu sans les financements de la compensation volontaire Une estimation des réductions démissions engendrées par le projet Une description du plan de suivi des réductions démissions Une description des impacts du projet en termes de développement durable Les avis des parties prenantes du projet

26 Réductions démissions Scénario de référence Scénario du projet Temps Emissions en CO2e Le but est destimer les émissions dans les 2 scénarios

27 Il est indispensable de suivre des méthodologies reconnues Soit par lUNFCCC Soit par différents labels Elles sont spécifiques dun type de projet Elles sont parfois peu adaptées à la réalité du terrain

28 Nous avons réalisé une enquête afin de connaître: Le profil énergétique des familles ne possédant pas de réservoirs Quantité de bois utilisée Différents usages Le mode de gestion des excréments

29 Léchantillon est constitué de 102 foyers Il a été sélectionné parmi les personnes susceptibles de posséder un réservoir à biogaz Le bois est utilisé pour: cuire les aliments chauffer de leau pour des besoins sanitaires Les familles consomment 17 kg de bois par jour 12 kg pour la cuisine 5 kg pour chauffer leau

30

31 Croissance des forêts Consommation de bois Bois « renouvelable » Bois « non renouvelable » Taux de non renouvelabilité Seule la part non renouvelable S de la consommation contribue à laugmentation de CO2 dans latmosphère Pour le projet indien S=54%

32 Les familles non équipées de biogaz récupèrent déjà une partie des excréments Les excréments sont mélangés à des déchets agricoles et entassés Une fois par an, le tas est utilisé pour fertiliser les champs

33 Les émissions moyennes de CO2e dun famille sont: 3,96 tonnes de CO2e par an pour la combustion de bois 2,84 tonnes de CO2e par an pour les émissions dues aux excréments animaux Soit 1,36 tonnes de CO2e par personne par an (un français en émet 8,5)

34 Réductions démissions Scénario de référence Scénario du projet Temps Emissions en CO2e

35 Le scénario du projet est fondé sur lobservation de quelques familles possédant déjà un réservoir Les familles nutilisent plus de bois pour la cuisine 12 kg de bois par jour sont ainsi économisés Les excréments émettent 25 fois moins de méthane que dans le scénario de référence

36 Chaque réservoir permet de réduire les émissions de 5,4 tonnes de CO2e Les crédits carbone générés par le projet sont déduits des résultats du plan de suivi

37 Ce type denquête sera réalisée périodiquement pour vérifier la réalité des réductions démissions Les rapports du plan de suivi seront vérifiés de la même manière que le PDD

38 On retrouve également dans le PDD la description des autres impacts du projet – Impacts environnementaux – Impacts économiques – Impacts humains Action Carbone insiste particulièrement sur ces aspects pour les projets quil finance

39 Impacts environnementaux Réduction des émissions des fumées et particules responsables de maladies pulmonaires Réduction de la déforestation Impacts économiques Création dun revenu supplémentaire grâce à la vente du vermicompost Amélioration des rendements agricoles (le vermicompost est 30% plus efficace que les engrais chimiques) Impacts humains Gain de temps, particulièrement pour les femmes Sur la collecte du bois Sur le temps passé à faire la cuisine

40 Pour associer la pérennité du projet, il est indispensable dassocier la société civile et les autorités locales Si des inquiétudes majeures existent, le projet doit être modifié Pour cela, nous avons organisé des réunions afin de recueillir lavis des différentes parties concernées par le projet Maires des villages Associations locales Habitants Bénéficiaires danciens projets de biogaz

41

42 Fin 2009: 1700 bénéficiaires

43 Travail réalisé: Enquêtes de consommation énergétique (avant, après) Etudes dimpacts de la conso de bois sur la forêt Consultation des parties prenantes Mise en place dune base de donnée Réductions: 4,5 tCO2eq/réservoir/an Réductions: 4,5 tCO2eq/réservoir/an

44 Lequel de ces 2 fours est un four amélioré?

45 Un four amélioré permet déconomiser 30% de bois ou de charbon de bois Sa durée de vie est de 3 ans (contre un pour le four traditionnel) Entre 2003 et 2007, le projet a permis de réduire tonnes de CO2

46 A lavenir, la production et la vente des fours pourront continuer sans lappui de lassociation La stratégie du GERES est de créer un marché des fours améliorés – En formant les producteurs – En assurant la publicité des fours

47 Suivant le modèle du GERES Cambodia, lONG philippine Approtech Asia développe un projet de fours améliorés dans le pays Notre mission était détudier la faisabilité du financement du projet par les crédits carbone

48 Lassociation Bolivia Inti Sud Soleil développe un programme de cuiseurs solaires depuis 1999 Des équipes locales de lassociation travaillent En Bolivie Au Pérou Au Chili En Argentine Les équipes du Pérou et de Bolivie équipent 1200 bénéficiaires par an

49 Le cuiseur solaire est fait de Bois Aluminium Laine La température à lintérieur atteint les 170 °C Il peut sutiliser comme: Cuiseur Caisse thermique

50 Le cuiseur diminue la consommation de Gaz Bois « Bosta » Chaque cuiseur permet de réduire les émissions de 800 kg de CO2e par an Le gain de temps est souvent cité comme lun des bénéfices majeurs du cuiseur solaire

51 Bolivia Inti organise des ateliers où les bénéficiaires construisent leur cuiseur solaire Ils apprennent également à se servir du cuiseur

52 Enquêtes sur les profils énergétiques Etudes de consommation de combustible avec et sans cuiseur solaire

53 Réunions des parties prenantes Etudes de non renouvelabilité Photo de Max et son Trooper

54 Photos de la machine, de son fonctionnement, Charrette pour le bois. Balles de riz. Typha. Commentaires: - Taux de remplacement du charbon de bois - Non-renouvelabilité - Travail sur le plan de suivi -Une unité de production à Ross Béthio -Objectif Afrique.

55 Photos de la production des fours améliorés Photos du charbon aux Philippines (vendeurs, producteurs) Commentaires: -Nos études sur la forêt -Nos enquêtes -Un Kitchen test

56 Expérience de folie Domaine très technique On a appris plein de trucs Allez voir lexpo Nhésitez pas à prendre contact avec nous, AC, AFVP Conférence des entreprises en Janvier

57 La préparation et la réalisation de ce projet nous ont énormément enrichi

58


Télécharger ppt "Conférence – Bilan Ecole Centrale Paris 20/11/2008 Conférence – Bilan Ecole Centrale Paris 20/11/2008."

Présentations similaires


Annonces Google