La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le secteur du =C=i=n=é=m=a= Cours EDM 3210 - hiver 2011 - © Éric George.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le secteur du =C=i=n=é=m=a= Cours EDM 3210 - hiver 2011 - © Éric George."— Transcription de la présentation:

1 Le secteur du =C=i=n=é=m=a= Cours EDM hiver © Éric George

2 1. Origine et développement du cinéma Avant le cinéma, la photographie La place centrale de la commercialisation… Le rôle de George Eastmann Le cinéma ou la concurrence entre les frères Lumière (cinématographe) Thomas Edison (vitascope) Une première projection publique… payante ! Une nouvelle version de la logique éditoriale

3 La filière cinématographique. Cest quoi ? La notion de filière : ensemble dactivités ayant pour but de produire un bien ou un service spécifique La création Étape qui commence avec lécriture dun scénario. Période souvent longue Travail de commande ou projet spontan é

4 La production Industrie de prototype. Un film = un pari Le producteur : Un rôle central dans la production : -- contact avec le, la sc é nariste -- choix pour la mise en sc è ne, acteurs, etc. -- d é cision pour les d é cors … Le rôle central dans le financement -- un investisseur sans marché sûr -- détenteur des droits dauteur Ne délivre que des droits dexploitation

5 La distribution Grossiste entre producteurs et exploitants Intermédiaire pour les recettes Banquier Responsable de la mise en marché Contact avec les autres diffuseurs -- Peut garantir des recettes au producteur -- Peut avoir une influence sur la production 20 distributeurs / 100 producteurs (Québec) Rôle typique dans le capitalisme

6 Lexploitation / la diffusion Les salles : le contact avec le public Traditionnellement le moins concentré Mais un secteur en grand bouleversement : La création de grands complexes La recherche dune rentabilisation du matériel La multiplication des moyens de diffusion Un ordre logique économiquement parlant (1) Salles ; (2) TV carte-payante ; (3) DVD ; (4) TV généraliste ; (5) TV spécialisée

7 Une forme dexpression très industrialisée… de la production à la distribution La création/spécialisation des studios La mise au point des formats (« la série B ») La mobilisation de nombreux métiers La domination du producteur (montage… financier) Une production très co û teuse ==> rentabiliser les films par une large distribution La tentative de concentrer la fili è re

8 Une n é cessaire marchandisation -- un spectacle « populaire » -- La cr é ation du vedettariat Une industrie très internationalisée La France, pionnière mais… … les États-Unis vite premiers Limportance des infrastructures Le poids considérable de lindustrie pour des raisons de co û t

9 2. Les grandes tendances du cinéma Une industrie ? Un art ? Les deux ? Un enjeu : économique symbolique international La Motion Pictures Association of America (MPAA) : minist è re de la Culture aux É U ?

10 Le cinéma au coeur des accords du Plan Marshall, outil de domination Une concurrence plus ou moins forte celles de la « nouvelle vague » (française)… … et du « néo-réalisme » (italien) puis de films moins chers (western spaghetti et cinéma chinois de Hong Kong) et de la télévision !

11 De nouvelles stratégies à Hollywood (1) films à gros budget et effets spéciaux (2) films plus spécialisés (3) diversification des revenus Augmentation des budgets : effets spéciaux cachets des stars mise en marché

12 Dépenses de mise en marché en augmentation Jusquà 50% des dépenses aux ÉU ! Mais lincertitude demeure ! La mise en marché repose sur laval de la filière 5% des films = 80% des profits de lindustrie

13 Une augmentation des recettes liées à lexportation Des sorties de films organisées à vaste échelle Cinéma / culture, au 1er rang des exportations Une concentration croissante de la production Une économie très, trop risquée ?

14 Des changements techniques susceptibles de modifier la structuration de la filière : Du cinéma parlant… … à la numérisation du cinéma La résistance de composantes de la filière ! Et la situation du cinéma dHollywood par rapport au reste du monde

15 3. Le cinéma au Canada et au Québec Une production québécoise et canadienne précoce (Ouimet à Montréal) Une domination de la distribution par les entreprises étatsuniennes (Famous Players) Une distribution de films québécois et surtout canadiens anglais toujours minoritaire 1951 : la nation en danger (rapport Massey)

16 Limpossible concurrence avec les États-Unis de la part… … dun pays et de deux marchés : 3 millions de $ contre plus de 20 millions Une intervention politique nécessaire Mais qui aider ? ==> La question des politiques publiques

17 Une premi è re loi … qu é b é coise en 1911 ==> Juridiction provinciale ou fédérale ? Le rôle-clé de quelques institutions : lOffice national du film (ONF) - au service de lunité au pays, -anglophone avant dêtre aussi francophone - un succès… de prestige La Société de développement de lindustrie cinématographique canadienne : + de 500 films produits ou coproduits en 30 ans

18 « Ne pas tourner les films quon veut, cest dur, mais pire encore cest de voir passer sous silence les films quon fait » (Claude Jutra) Un problème récurrent de distribution ÉU : 95% des recettes en salles au Canada anglais et 85% au Québec … mais aussi pour la vidéo et la télévision

19 Au Québec… Une industrie culturelle importante… … liée à dautres industries Des lois : pour contrôler le contenu… puis aussi pour soutenir lindustrie Le rôle de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC)

20 Des budgets de mise en marché : traditionnellement faibles mais toutefois en augmentation (rôle des distributeurs et des organismes de soutien) Une idée pour augmenter les recettes : la taxe sur le prix du billet (10,88 % --> 20 m $ ?) La concurrence pour le tournage de films étrangers Et la lutte contre le piratage

21 Le cinéma au Québec - Quelques chiffres Aide de la SODEC : 24 M$ sur des… … dépenses totales de 77,3 M$, dont : 34,7 M$ en salaires 11,5 M$ pour la mise en marché et 23 M$ en équipements et location -- Pour la réalisation denviron 25 films -- la création de emplois directs et plus de emplois indirects

22 Synthèse de la séance Un secteur économique co û teux et tr è s risqu é Une large domination é tatsunienne … … mais des r é sistances locales notables Un contenu qui a diversifi é ses d é bouch é s … … mais qui se retrouve devant plusieurs d é fis


Télécharger ppt "Le secteur du =C=i=n=é=m=a= Cours EDM 3210 - hiver 2011 - © Éric George."

Présentations similaires


Annonces Google