La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Projet dappui à la maîtrise des risques sanitaires et phytosanitaires au niveau de la filière mangue dexportation du Mali Recensement, Codification Et.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Projet dappui à la maîtrise des risques sanitaires et phytosanitaires au niveau de la filière mangue dexportation du Mali Recensement, Codification Et."— Transcription de la présentation:

1 projet dappui à la maîtrise des risques sanitaires et phytosanitaires au niveau de la filière mangue dexportation du Mali Recensement, Codification Et Elaboration Dune Carte Par Commune Et Par Cercle Des Cercles De Bougouni Et De Sikasso

2 PLAN Résumé Introduction Méthodologie de la Mise en Route des Activités Identification et Caractéristiques Socio Démographique des Producteurs Caractérisation des vergers étudiés Conclusion Annexe: cartes(cercles et communes) et le registre des producteurs

3 Résumé Dans le cadre de la politique de lutte contre la pauvreté et de développement agricole durable du Mali et dans le souci daccroître la production agricole et la productivité de petits producteurs, le projet dappui à la maitrise des risques sanitaires et phytosanitaires au niveau de la filière mangue dexportation du Mali (PAMRSPS-2M) a prévu de poursuivre le recensement exhaustif des producteurs de mangue initié par le PCDA dans la zone de Yanfolila. Suite à cette identification : Allouer un numéro didentification à chaque producteur Elaborer une carte par producteur, commune et cercle des bassins de production de mangues

4 Résumé Ainsi, dans la poursuite de latteinte des objectifs, un enrôlement exhaustif de tous les producteurs et vergers des communes concernées a permis daboutir au résultat ci-après :

5 Résumé: récapitulatif des données VillagesProducteurs TOTALNombre de vergers touch é s Commun es touch é es HommesFemmes Zone de Bougouni Zone de Sikasso TOTAL

6 Résumé: récapitulatif des données(estimation production) Pour lensemble des 30 communes enquêtées. Kent : ,0224 tonnes Keitt : , 0318 tonnes Amélie : ,3386 tonnes Beverly : 2 782,7298 tonnes Brooks : 4 967,24564 tonnes Autre : ,55116 tonnes NB: Les variétés rustiques comme le Noukourouni et le Noudjanni constituent lessentiel des « autres »

7 INTRODUCTION Le Mali est connue pour être un pays exportateur de mangues depuis quelques années: La mangue représente environ 60% de la production fruitière

8 INTRODUCTION Malgré cet atout rarement plus de 10 % de cette production fait lobjet dexportation Causes potentielles faible capacité opérationnelle des acteurs problèmes phytosanitaires entre outres

9 INTRODUCTION Cest dans cette perspective que le projet « Appui à la maîtrise des risques sanitaires et phytosanitaires au niveau de la filière mangues dexportation du Mali », financé par le Fonds dApplication des Normes pour le Développement du Commerce (FANDC), a envisagé de:

10 INTRODUCTION Recenser tous les producteurs Identifier les vergers (codification) Faire linventaire du nombre de pieds par variétés (Kent, Keitt, Amélie, sil existe Valencia, Beverly, Brooks et autres variétés (pour le marché local) Décrire létude de la parcelle (état phytosanitaire, écartement entre pieds et entretien des arbres) Déterminer lâge du verger Destimer la production de chaque verger « observation visuelle, avec des pisteurs très qualifiés » Faire le relever GPS pour la cartographie des vergers A travers cette présente étude

11 Méthodologie de la Mise en Route des Activités Critères de choix des communes trois (3) critères essentiels ont prévalu pour le choix des communes : Faire partie des cercles de Sikasso et Bougouni Disponibilité de producteurs de mangues et Présence de vergers Disponibilité en mangues de qualité export pouvant rentrant dans la démarche qualité pour booster lexportation du mali

12 Méthodologie de la Mise en Route des Activités Organisation Cette étude comporte de deux types dactivité: Terrain recensement relevé GPS)

13 Méthodologie de la Mise en Route des Activités Bureau Elaboration de la base de donnée Saisie des informations Analyse des données à partir des tableaux croisés dynamiques Elaboration des cartes Fixation des cartes sur le fond de la carte nationale Rapportage).

14 Méthodologie de la Mise en Route des Activités Méthode a.méthode: Le recensement de toute nature en milieu paysan crée des craintes et souvent les vraies informations sont tues. Pour ce faire une méthode participative a été adoptée.

15 Méthodologie de la Mise en Route des Activités les chefs des équipes annoncent la mission dans le ou les villages programmés et de concert avec les notables et les responsables des coopératives sils existent désignent des éclaireurs pour compléter léquipe à trois (3).

16 Méthodologie de la Mise en Route des Activités Après la programmation et la mise en relation : chaque 2 ou 3 jours, ils procèdent au ramassage et vérification des fiches Mettent les fiches en disposition du coordinateur En de problème aussi, les équipes font appelle au chef déquipe pour leur aider à surmonter une mal incompréhension ou autre difficulté tout en donnant plus dexplication sur les objectifs de la mission et sa pertinence dans lamélioration de la productivité et de la commercialisation

17 Méthodologie de la Mise en Route des Activités La capitalisation des donnés recueillies aux prêts des producteurs se fait au fur et à mesure par le coordinateur

18 Méthodologie de la Mise en Route des Activités b. Rôle de chaque agent Les équipes sont constituées chacune : Dun pisteur pour le diagnostic de la parcelle, la détermination du potentiel de pieds et de production Dun agent de collecte dinformation et de relevé GPS qui joue aussi le rôle de chef déquipe Dun éclaireur local pour lidentification des vergers et des producteurs. il aide aussi le pisteur à compter les pieds de manguiers

19 Méthodologie de la Mise en Route des Activités Supports pédagogiques et matérielles Pour mener à bien ce travail, le bureau détude a mobilisé : Sept (7) GPS 16 motos Une fiche denquête par producteur

20 Méthodologie de la Mise en Route des Activités Les ressources humaines Pour mener à bien cette activité BECODI SARL a fait appel aux services de: Huit agents techniques, Deux ingénieurs (topographe et cartographe), Un informaticien Sept pisteurs, Des éclaireurs Son personnel permanent

21 Identification et Caractéristiques Socio Démographique des Producteurs Identification des Producteurs : Tableau 1: PRESENTATION DU CIBLE ENQUETE (communes, producteurs, superficies exploitées)

22 CommuneProducteursSuperficies ha FemmesHommesTotal Bladi è Ti è mala 30 85,64 Bougouni 22 57,29 Danou 73 91,38 Garalo ,9 Faradiel é 15 45,02 Kokel é 9919,88 Farangouaran ,24 Sibirila 41 79,96 Syen Toula 40 42,69 Kouroulamini ,19 Total ,19

23 CommuneProducteursSuperficie s ha FemmesHommesTotal Finkolo ,67 Farakala ,76 Kaboila ,67 Kafoziela 27 58,92 Kapala ,87 Kapolondougou 27 50,67 Finkola ganadougou 26 80,07 Kolokoba 43 88,37 Lobougoula ,44 Miniko 884,74

24 Missikoro ,29 Natieno 44 65,82 N'Tjikouma 10 6,9 Pimperna ,66 Diomat è n è ,72 Sikasso ,74 Sokorani Missikoro 65 73,23 Zanferebougou 18 31,72 Zaniena 14 8,07 Zankaradougou ,22 Total ,06

25 Caractéristiques socio démographiques des exploitants Tableau 2 Répartition des producteurs en classe dâge, sexe et niveau détude NiveauSexe 20 à 40 ans41 à 60 ansdécédédécédé plus 60 ansTotal 0F M Total F 1 12 M Total F 1 1 M Total

26 Caractéristiques socio démographiques des exploitants 3M Total M Total Total

27 Caractéristiques socio démographiques des exploitants Selon lanalyse de ces résultats: les adultes hommes sont les plus nombreux avec un taux de 46,90% car il sagit de laccès à la terre. Autre constant, très forte représentativité des hommes avec un taux 99,27% car les vergers sont de type familial et inscrits au nom de laîné.

28 CARACTERISATION DES VERGERS ETUDIES Identification des vergers En dépit des difficultés dues aux : Manque du flux dinformation sur les préparatifs et le lancement de lactivité de recensement et de codification entre les responsables de linterprofession avant le premier atelier de restitution Hésitations voir refus des producteurs de certaines localités des communes de Kaboïla et de Kapala par insuffisance ou manque dinformation sur les objectifs et pertinence de lactivité

29 CARACTERISATION DES VERGERS ETUDIES Le nombre très élevé de hameaux non répertoriés donc non prise en contact dans lélaboration des devis estimatifs et de la détermination de la durée des activités terrain Non adaptation de la période à un recensement de type exhaustif (travaux champêtres) Mauvais entretien de la plupart des vergers (hautes herbes, reptiles etc.….) rendant difficile le dénombrement des pieds et le relevé GPS

30 CARACTERISATION DES VERGERS ETUDIES Tableau 3 : récapitulatif des nombres de pieds par variétés et par commune avec nombre de vergers SiteCommuneKentKeittAmelieBeverlyBrooksValenciaAutres BgniFarangouaran Kouroulamini Danou Garalo Bougouni Sibirila Kokel é Faradiel é Bladi è Ti è mala Syen Toula Total Bougouni

31 CARACTERISATION DES VERGERS ETUDIES Tableau 3 : récapitulatif des nombres de pieds par variétés et par commune avec nombre de vergers SiteCommuneKentKeitt Am é lie BeverlyBrooksValAutres SkoKaboila Pimperna Finkolo Diomat è n è Farakala Finkolo gana Kafoziela Kapala Kapolondougou Kolokoba Lobougoula

32 CARACTERISATION DES VERGERS ETUDIES Tableau 3 : récapitulatif des nombres de pieds par variétés et par commune avec nombre de vergers Miniko Missikoro Natien N'Tjikouma Sikasso Sokorani Missikoro Zanferebougou Zaniena Zankaradougou Total Sikasso

33 CARACTERISATION DES VERGERS ETUDIES Tableau 3 : récapitulatif des nombres de pieds par variétés et par commune avec nombre de vergers CercleKentKeittAmelieBeverlyBrooksValenciaAutres Bougouni Sikasso Total

34 CARACTERISATION DES VERGERS ETUDIES: Potentialité comparative des variétés dans les deux cercles Diagramme 1 : répartition des variétés par zone de production Lanalyse de ce diagramme montre que : la zone de Sikasso domine en toutes variétés confondues, celle de Bougouni. La variété, la plus répandue à Bougouni est la Keitt et à Sikasso, la Kent. NB: Dans les deux zones, les variétés considérées comme autres sont constituées essentiellement de deux variétés rustiques (Noudjani et Noukourouni).

35 CARACTERISATION DES VERGERS ETUDIES: Dispersion des variétés dans les communes du cercle de Bougouni Diagramme 2 : répartition des variétés par commune Ce diagramme montre que: le chemin de la Keitt dans le cercle de Bougouni se confond avec laxe routier Bougouni – Yanfolila (commune de Kouroulamine et Faragouaran) par contre celui de la Kent est sur laxe Garalo – Manankoro. En somme le cercle de Bougouni est domine par la Keitt et ensuite arrive la Kent

36 CARACTERISATION DES VERGERS ETUDIES: Dispersion des variétés dans les communes du cercle de Sikasso Diagramme 3 : répartition des variétés et commune Dans le cercle de Sikasso, les tendances sont pour: les variétés Kent et Keitt qui sont présent un peu partout dans le cercle. Mais la commune la plus importante en termes de présence est celle de Kaboila avec plus de 71%.

37 CARACTERISATION DES VERGERS ETUDIES: Présentation des parcelles Commune Nbre de vergers Mala die Four mis Mou che Feux brouss e Cour s d'eauLitige Entr etienClôture Bladi è Ti è mala Bougouni Danou Faradiel é Farangouaran Kokel é Kouroulamini Sibirila Garalo Syen Toula Total Pourcentage 7%95%94%0,70%29%0,40%92%61%

38 CARACTERISATION DES VERGERS ETUDIES: Présentation des parcelles Commune Nbre de vergers Mala die Four mis Mouc he Feu x brou sse Cours d'eau Liti ge Entr etie n Clôtur e Diomat è n è Finkolo Finkolo Ganadougou Kaboila Kafoziela Kapala Kapolondougou Kolokoba

39 CARACTERISATION DES VERGERS ETUDIES: Présentation des parcelles Lobougoula Miniko Missikoro Natien N'Tjikouma Pimperna Sikasso Sokorani missikoro

40 CARACTERISATION DES VERGERS ETUDIES: Présentation des parcelles Zanferebougou Zaniena Farakala Zankaradougou Total Pourcentage 17%96% 0%32%0%78%45%

41 CARACTERISATION DES VERGERS ETUDIES: Certification CommuneNbre de vergerscert biocert équicert global Total Bougouni23000 Total Danou Total Faradielé17000 Total Farangouaran Total Garalo Total Kokelé11000 Total Kouroulamini Total Sibirila42000 Total Syen Toula44770 Total Bladiè Tièmala33001 Total

42 CARACTERISATION DES VERGERS ETUDIES: Certification Commune Nbre de vergers cert bio cert équi cert global Total Kaboila Total Pimperna94000 Total Finkolo Total Kafoziela34000 Total Missikoro92000 Total Sikasso Total Kolokoba44000 Total Zaniena15000 Total Finkola ganadougou301100

43 CARACTERISATION DES VERGERS ETUDIES: Certification Total Lobougoula Total Farakala23000 Total Zanferebougou21000 Total Zankaradougou42000 Total Kapala Total Kapolondougou27000 Total Diomatènè68000 Total Miniko9000 Total Sokorani Missikoro72000 Total N'Tjikouma10000 Total Natieno44000 Total

44 CARACTERISATION DES VERGERS ETUDIES: ESTIMATION DU POTENTIEL DE PRODUCTION EN TONNE (BOUGOUNI) CommuneKeittKentAmélieBeverlyBrooksAutres Total Bladiè Tièmala54,471112,97518,76280,554,597,1 Total Bougouni49,08641,41624,69735,291,0232,34 Total Danou118,76863,59928,85834,44620,264231,886 Total Faradielé80,35232,6430,4522,210,84,6 Total Farangouaran397,15290,28828, ,48,8 Total Garalo316,188337,52718,27589,613172,8 Total Kokelé17,49612,36610,70,827,819,2 Total Kouroulamini420,228244,05310,275285,690,8116,4 Total Syen Toula52,484418,01449,55812,340812,88889,6544 Total Sibirila73,87226, ,6175,2204,4 Total1580, , ,81111, ,672877,1804

45 CARACTERISATION DES VERGERS ETUDIES: ESTIMATION DU POTENTIEL DE PRODUCTION EN TONNE (SIKASSO) CommuneKeittKentAmélieBeverlyBrooksAutres Total Diomatènè31,266366,87664, Total Farakala30,88828,69238, Total Finkola ganadougou12,4245,522152,460059,998 Total Finkolo234,421017,85324,23412, , ,3304 Total Kaboila6354, , , , , ,51576 Total Kafoziela18,95492,6465,094003,8 Total Kapala725, , ,0040,535152,6441,51 Total Kapolondougou8,6471,40614,8326,737,3564 Total Kolokoba33,75143,208172,548010,446462,52 Total Lobougoula201,33640,532519,665410,534,38237,19

46 CARACTERISATION DES VERGERS ETUDIES: ESTIMATION DU POTENTIEL DE PRODUCTION EN TONNE (SIKASSO) Total Miniko0,360,910,530016,2 Total Missikoro629,172385,11194, , ,17 Total N'Tjikouma3,9244,33814,672,9052,876 Total Pimperna24,75265,64488, Total Sikasso325,808947,708356,32416,732,91859,495 TotalSokorani Missikoro77,22174,78190, ,444357,792 Total Zanferebougou46,83660,217,5601,3229,06 Total Zaniena7,77610,96212, ,352 Total Zankaradougou99,972128,8839,474457,223,8 Total Natieno36,72120,02468,2741,344,124,82 Total8703, ,883866, , , ,2392

47 CARACTERISATION DES VERGERS ETUDIES: Diagramme 4 : potentiel de production par commune cercle de Bougouni A la lecture de ce diagramme on remarque. lexiste de trois (3) grandes zones de production dans le cercle de Bougouni; respectivement : Kouroulamine Garalo Faragouaran

48 CARACTERISATION DES VERGERS ETUDIES: Diagramme 5 potentiel de production par variétés Cercle de Bougouni Les variétés dominantes à Bougouni sont: la Keitt, la Beverly la Kent

49 CARACTERISATION DES VERGERS ETUDIES: Diagramme 6 : potentiel de production par commune cercle de Sikasso Dans le cercle de Sikasso: la commune de Kaboila représente les 69% de la production des mangues suivi de Kapala, Missikoro, Sikasso et de Finkolo

50 CARACTERISATION DES VERGERS ETUDIES: Diagramme 7 : production par Variétés cercle de Sikasso A Sikasso, contrairement à Bougouni la variété Kent est la plus dominante

51 CARACTERISATION DES VERGERS ETUDIES: Estimation des périodes de récolte La récolte des mangues commence par les variétés rustiques dès le mois de février pour se terminer avec les variétés exports respectivement : Amélie en Mars Kent en Avril Keitt en Mai NB : les périodes de récolte des différentes variétés sont en pleine mutation, donc mieux vaut de sen tenir à la réalité de la campagne

52 carte des zones de production

53

54

55

56

57

58

59

60

61

62

63

64

65

66

67

68

69

70

71

72

73

74

75

76

77

78

79

80 Conclusion La région de Sikasso produit chaque année dénorme quantité de mangues, issue dune multitude de petite exploitation non professionnelle. Cette dispersion de verger rend fastidieux lapprovisionnant des unités de conditionnement : en absence aussi de piste très praticable dans la majeure partie des zones de production Malgré ces contraintes, les acteurs parviennent à commercialiser une quantité à la dimension de leur entreprise et générant ainsi beaucoup de ressources financières, permettent aux producteurs de préparer la campagne lhivernale avec lachat dintrant agricole Malgré ces avantages comparatifs, la filière souffre dune insuffisance dorganisation au niveau des producteurs et exportateurs. Doù la nécessité de renforcer les capacités des différents acteurs de la filière à la démarche qualité et les bonnes pratiques agricoles pour un une amélioration qualitative de la production et de promouvoir une exportation en toute sécurité.

81 MERCI DE VOTRE AIMABLE ATTENTION


Télécharger ppt "Projet dappui à la maîtrise des risques sanitaires et phytosanitaires au niveau de la filière mangue dexportation du Mali Recensement, Codification Et."

Présentations similaires


Annonces Google