La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

S. FEKIH AHMED, M. MAATOUK, M.A. JELLALI, W. MNARI, A. ZRIG, W. HARZALLAH, R. SALEM, M. GOLLI Service dimagerie médicale CHU Fattouma Bourguiba Monastir.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "S. FEKIH AHMED, M. MAATOUK, M.A. JELLALI, W. MNARI, A. ZRIG, W. HARZALLAH, R. SALEM, M. GOLLI Service dimagerie médicale CHU Fattouma Bourguiba Monastir."— Transcription de la présentation:

1 S. FEKIH AHMED, M. MAATOUK, M.A. JELLALI, W. MNARI, A. ZRIG, W. HARZALLAH, R. SALEM, M. GOLLI Service dimagerie médicale CHU Fattouma Bourguiba Monastir –TUNISIA CARDIAC IMAGING : CA 6

2 Introduction LIRM est devenue incontournable dans lexploration de la pathologie cardiaque. Sa bonne pratique nécessite une préparation physique et psychologique des patients Une technique rigoureuse ainsi quune maîtrise des séquences sont nécessaires afin dobtenir un examen de bonne qualité.

3 Preparation du patient Vérifier les contres indications dun examen IRM Expliquer le déroulement de lexamen (apnée répétées de 10 à 20 secondes) Un ECG avant le début lexamen est obligatoire si une épreuve de stress va être réalisée. Vérifier si le rythme est régulier (car toute arythmie contre indique une IRM cardiaque)

4 Installation du patient Installation confortable du patient en décubitus dorsal Installation des électrodes selon les consignes du constructeurs (aire précordial) Un rasage est parfois nécessaire pour bien fixer les électrodes

5 Installation du patient Un tracé ECG de bonne qualité est obligatoire: Rythme sinusal Choisir la dérivation où londe R est ample et bien détaché du reste du tracé Un changement de position des électrodes est parfois nécessaire pour avoir un meilleur tracé

6 ECG Dès lintroduction du patient dans le champ magnétique, on observe fréquemment une distorsion du tracé ECG Si le tracé est très distordu avec une onde R peu ample, on peut employer un capteur de pouls placé au doigt

7 Antenne Antenne en réseau phasé « Phased array » Lutilisation des techniques dimagerie parallèle est préconisée si le rythme cardiaque rapide Le nombre déléments est variable selon le type de lantenne un nombre délément élevé augmente le rapport signal sur bruit (SNR) mais offre une image moins homogène.

8 Synchronisation ECG La synchronisation est faite avec les ondes R Deux types de synchronisation sont disponibles : Prospective : acquisition déclenchée par chaque onde R (une partie du cycle R-R peut être acquise) Rétrospective : acquisition continue suivie par une reconstruction des phases à la fin de lacquisition. Prospective Rétrospective

9 Temps de déclenchement Le temps de déclenchement ou « trigger delay » : délai entre londe R et le temps dacquisition en mode prospectif Ce temps varie avec la fréquence cardiaque et doit être optimisé par le radiologue avant de débuter la séquence afin de diminuer les artéfacts de mouvement (acquisition en méso-diastole) Exemple : FC = 60bpm RR = 1s méso-diastole vers 750 ms Pour une séquence avec un TR = 500 ms le trigger delay (TD) = = 250ms

10 Plans de référence Deux cavités ou long axe du ventricule gauche (VG) : sur une coupe axiale (séquence de repérage) passant par le VG, on place un plan de coupe passant par le milieu de la valve mitrale et par lapex du VG.

11 Plans de référence Petit axe du VG : Positionner un plan de coupe perpendiculaire à laxe longitudinal du VG sur chacune des deux coupes précédentes (coupe axiale et deux cavités).

12 Plans de référence Quatre cavités : on réalise un plan de coupe perpendiculaire au petit axe passant par le milieu du VG et langle inférolatéral du VD.

13 Séquences de base Spin Echo (morphologiques): Pondération T1 et T2 Caractérisation tissulaire (graisse, œdème…) Utilise une impulsion sang noir (black-blood) : double inversion récupération Avec ou sans saturation de la graisse T1 T2 STIR

14 Séquences de base Echo de Gradient (SSFP): Étude morphologique et cinétique (contractilité) Contraste T2/T1 liquide et graisse en hypersignal Acquisition rétrospective ++ Étude de la fonction VG (segmentaire et globale)

15 Séquences de base Séquence de perfusion : Echo de Gradient (FLASH) ou Echo Planar (IR-EPI) Étude du premier passage du Gadolinium dans le myocarde ++ en respiration libre privilégier la résolution temporelle

16 Séquences de base Séquence de rehaussement tardif : IR-FLASH 3D ou PSIR (phase sensitive inversion recovery) Réalisées en moyenne 10 min après linjection Utilise une inversion-récupération pour annuler le signal du myocarde normal excellent contraste myocarde pathologique (blanc) et myocarde normal (noir) Acquisition prospective En apnée IR-FLASH PSIR


Télécharger ppt "S. FEKIH AHMED, M. MAATOUK, M.A. JELLALI, W. MNARI, A. ZRIG, W. HARZALLAH, R. SALEM, M. GOLLI Service dimagerie médicale CHU Fattouma Bourguiba Monastir."

Présentations similaires


Annonces Google