La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mai 2006JF Lefort Le tissu nodal (1) La contraction du cœur est déclenchée par un courant électrique qui parcourt régulièrement le cœur des oreillettes.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mai 2006JF Lefort Le tissu nodal (1) La contraction du cœur est déclenchée par un courant électrique qui parcourt régulièrement le cœur des oreillettes."— Transcription de la présentation:

1 Mai 2006JF Lefort Le tissu nodal (1) La contraction du cœur est déclenchée par un courant électrique qui parcourt régulièrement le cœur des oreillettes vers les ventricules Le tissu nodal génère et conduit ce courant électrique, assurant la synchronisation de l activité cardiaquenodal –L influx électrique naît du toit de l oreillette droite,près de la veine cave supérieure,au niveau du nœud sinusal –Traverse les oreillettes en 1/10 ème de seconde –Est freiné entre les oreillettes et les ventricules par la traversée du nœud auriculo-ventriculaire (ce qui assure le décalage nécessaire entre la contraction des oreillettes et celle des ventricules) –Traverse les 2 ventricules de façon synchrone grâce à un « câblage » électrique, le faisceau de His et ses branches

2 Mai 2006JF Lefort Le tissu nodal (2) Toute cellule vivante est polarisée, c est à dire qu elle maintient une différence de charge électrique entre son intérieur et le milieu extérieur. La polarisation s explique par une différence de concentration ionique, en particulier ions sodium, potassium et calcium.polarisée Une décharge électrique d intensité suffisante peut inverser cette polarité, en faisant pénétrer des ions sodium et calcium dans la cellule. La pénétration dions calcium déclenche la contraction des fibres musculaires cardiaques

3 Mai 2006JF Lefort Le tissu nodal (3) Lune des particularités du tissu nodal est lautomatisme, qui est la capacité dautodéclencher cette activité Ce mécanisme revient pour le cœur à s envoyer à lui même une décharge électrique à fréquence régulière expliquant l automatisme et lautonomie cardiaque Autre capacité du tissus nodal, celle de conduire lélectricité cardiaque à grande vitesse, synchronisant la contraction cardiaque (chef dorchestre). Seul le nœud auriculo-ventriculaire conduit lentement, assurant le décalage nécessaire entre la contraction des oreillettes et celle des ventricules, rôle freinateur.

4 Mai 2006JF Lefort Électrocardiogramme ECG (1) La contraction du muscle cardiaque est la somme de la contraction de chacune des cellules cardiaques. Cette contraction est déclenchée par un courant électrique. Sa synchronisation est assurée par le tissu nodal L électrocardiogramme enregistre cette activité à l aide d électrodes, qui permettent comme des fenêtres de « voir » le cœur sous différents angles.

5 Mai 2006JF Lefort Électrocardiogramme ECG (2) Le circuit électrique normal est fixe : –« naissance » dans l oreillette droite près de la veine cave supérieure –traversée des oreillettes de haut en bas et de droite à gauche –passage dans le « frein nodal » situé entre les oreillettes et les ventricules, qui assure le délai entre la contraction des oreillettes et des ventricules pour un remplissage optimal de ceux ci –traversée des ventricules tout dabord septum interventriculaire, puis de façon synchrone les 2 ventricules droit et gauche.ventricules

6 Mai 2006JF Lefort Électrocardiogramme ECG (4) L ECG habituel nécessite 10 électrodes et permet l enregistrement de 12 dérivations. –Une électrode sur chacun des membres –6 électrodes sur le thoraxélectrodes 12 dérivations –6 « standards » ou périphériques 3 bipolaires : D1 = bd=>bg, D2 = bd=> jg, D3 = bg=>jg 3 monopolaires : Vr = bd, Vl = bg, Vf = jg –6 « précordiales » de V1 à V6précordiales

7 Mai 2006JF Lefort Électrocardiogramme ECG (5) Enregistrement sur du papier millimétré, avec un défilement du papier à une vitesse de 25 mm/s –==> 1 petit carreau = un millimètre = 1/25 ième de seconde = 4/100 –==> 1 grand carreau = 5 millimètres = 5/25 ième de seconde = 20/100 Amplitude d étalonnage 1 cm = 1 millivoltétalonnage

8 Mai 2006JF Lefort Électrocardiogramme ECG (6) L ECG visualise des « ondes » correspondant soit à la dépolarisation, soit à la repolarisation du muscle cardiaque On distingue donc 3 ondes, par ordre chronologiqueondes –Onde P = dépolarisation des oreillettes –Onde QRS = dépolarisation des ventricules –Onde T= repolarisation des ventricules Ces ondes sont séparées par des périodes de repos avec retour à la ligne »isoélectrique » ( = ligne du 0 mv)

9 Mai 2006JF Lefort Électrocardiogramme ECG (7) L ECG permet d analyser: –l existence, la morphologie, et la durée de chaque onde –La durée les séparant –la fréquence cardiaque Anomalies possibles –anomalies de morphologie P, QRS, T –troubles du rythme –troubles de la conduction

10 Mai 2006JF Lefort Électrocardiogramme ECG (8) Proposition de schéma d analyse –repérer un QRS –vérifier qu ils sont identiques les uns aux autres –mesurer la fréquence cardiaque (300,150,100,75,60,50) –rechercher une onde P devant chaque QRS –mesurer l espace PR –analyser la morphologie de QRS –repérer et analyser l onde T et l espace QTanalyser

11 Mai 2006JF Lefort

12 Mai 2006JF Lefort 28

13 Mai 2006JF Lefort

14 Mai 2006JF Lefort

15 Mai 2006JF Lefort F I N

16 Mai 2006JF Lefort

17 Mai 2006JF Lefort

18 Mai 2006JF Lefort

19 Mai 2006JF Lefort

20 Mai 2006JF Lefort

21 Mai 2006JF Lefort

22 Mai 2006JF Lefort

23 Mai 2006JF Lefort

24 Mai 2006JF Lefort


Télécharger ppt "Mai 2006JF Lefort Le tissu nodal (1) La contraction du cœur est déclenchée par un courant électrique qui parcourt régulièrement le cœur des oreillettes."

Présentations similaires


Annonces Google