La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Aspects sociologiques au travers du Cannabis et du Jeu pathologique René PATESSON Professeur à lULB Directeur du Centre de Psychosociologie de lOpinion.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Aspects sociologiques au travers du Cannabis et du Jeu pathologique René PATESSON Professeur à lULB Directeur du Centre de Psychosociologie de lOpinion."— Transcription de la présentation:

1 Aspects sociologiques au travers du Cannabis et du Jeu pathologique René PATESSON Professeur à lULB Directeur du Centre de Psychosociologie de lOpinion Tél: Courriel : Séminaire « La problématique des nouvelles drogues » Ho Chi Minh - CIUF - CUF - 29 octobre / 2 novembre 2007 CPSO CPSO - Centre de Psychosociologie de lOpinion

2 Aspects sociologiques - René PATESSON - séminaire CIUF - CUF - la problématique des nouvelles drogues « HCMC octobre / novembre 2007 p.2 Les « nouvelles » addictions Le concept d'addiction, selon Patrick Pharo, directeur de recherche au CNRS, désigne une situation dont la principale caractéristique est le désir incoercible (craving) qui a pour effet de donner à la recherche du produit ou de l'objet, quel qu'il soit, un rôle central et envahissant dans la vie de l'individu, au détriment de tout autre intérêt. Champs paraissent larges Addictions Substances Toxicomanies sans drogues (O.Fenichel)

3 Aspects sociologiques - René PATESSON - séminaire CIUF - CUF - la problématique des nouvelles drogues « HCMC octobre / novembre 2007 p.3 « Nouveaux » comportements addictifs sociaux ou « sans substances » Au travail : surtravail Aux achats : oniomanie Aux collections : collectionnite Aux livres : bibliomanie Internet Cyberdépendance Téléphones portables Sms, messagerie Pornographie Sexe Thérapies Voiture (tuning) Jeux de hasard Jeux de rôle : aventure, mondes virtuels,…. Information (radio, etc.) Au partenaire (dépendance affective) Ordalisme ou comportements à risque Alimentaires (obésité, anorexie) ….

4 Aspects sociologiques - René PATESSON - séminaire CIUF - CUF - la problématique des nouvelles drogues « HCMC octobre / novembre 2007 p.4 Aspects sociologiques à partir de résultats denquêtes Différence entre approche psychiatrique et sociologique Cas cliniques, individus à prendre en charge, considérations sociales et sociologiques, bilan individuel, comment agir sur lindividu…. Ampleur des phénomènes, facteurs explicatifs généraux sur lesquels on tente dagir, comment agir sur des phénomènes, cibles et politiques daction, politiques de prévention, bilan social,…. Approche épistémologique et critique en 2006 Renvoi vers slides séminaire 2006 (problèmes liés au tabagisme) Diversité - voire disparité - des résultats (méthodologies) Problèmes dinterprétation Comparabilité dans le temps, entre pays, …

5 Aspects sociologiques - René PATESSON - séminaire CIUF - CUF - la problématique des nouvelles drogues « HCMC octobre / novembre 2007 p.5 Aspects sociologiques des dépendances : domaines, utilité des enquêtes Champs couverts Différences comportements, attitudes selon des groupes sociaux (niveau descriptif) - Âge - Sexe - Groupes de vie - Styles de vie - Niveau socio-économique - Niveau socio-démographique (zone dhabitat,…) - …. Utilité - Bilan, état des lieux - Compréhension de phénomènes et interprétation des différences observées entre groupes menant à des actions éventuelles ciblées sur chacun deux Faut-il agir sur les jeunes, à partir de quel âge ? Les femmes enceintes sont-elles un groupe qui demande des actions ciblées,… ? - Mesure dévolution des dépendances dans des groupes déterminés - Évaluation et validation de mesures adoptées, de politiques menées (dinterdiction, de prévention,…) - Prise de décision politique, économique, scientifique, ….. Explicatif : explication des mécanismes par des concepts, processus, théories sociales ou psychosociales.

6 Aspects sociologiques - René PATESSON - séminaire CIUF - CUF - la problématique des nouvelles drogues « HCMC octobre / novembre 2007 p.6 Aspects sociologiques : méthodes des enquêtes Méthode principale : enquêtes, le plus souvent quantitatives mais aussi qualitatives Principe : Interview dun échantillon « représentatif » dans une population cible Produit des chiffres, des statistiques (nombreuses, parfois rébarbatives, pas toujours faciles à interpréter et / ou à comparer) Moyen principal : enquêtes par questionnaires Principaux types et limites - Face-à-face moyens mobilisés importants, coût élevé, bonne fiabilité par échantillonnage représentatif, possibilité dobservation du contexte - Téléphonique moyens mobilisés moins importants, coût moyen, fiabilité moyenne - pas possibilité de sassurer par observation du contexte de la validité des réponses, détenteurs répertoriés de téléphones (GSM !) - Auto-administré enquêtes le plus souvent collectives dans des écoles, institutions, entreprises, …. Moyens mobilisés peu importants, fiabilité moyenne à faible (effets collectifs), problèmes de représentativité (ex : non scolarisés, absents, sans emploi, non socialisés (prisons, …) Problème : comparabilité des résultats détudes différentes (pays, moments, …) compte tenu de la diversité des techniques utilisées - Ex : normalisation type OMS mais discutables (auto-administré avec ou sans présence dun enquêteur).

7 Aspects sociologiques - René PATESSON - séminaire CIUF - CUF - la problématique des nouvelles drogues « HCMC octobre / novembre 2007 p.7 Le cannabis

8 Aspects sociologiques - René PATESSON - séminaire CIUF - CUF - la problématique des nouvelles drogues « HCMC octobre / novembre 2007 p.8 Problématique des enquêtes et fiabilité des données : diversité, disparité des résultats : exemple du cannabis Difficultés détablir prévalence (Usages ? Fréquence ? Période ? Contacts ?) Dans un même pays pour une même période - DROGUE 2000 (18/55ans) : Essai Cannabis chez 18/55 ans : 38,2% - chez les 18/20 ans : 48,7% consommateurs réguliers : 8% - OEDT (Observatoire européen) : prévalence chez les jeunes (néerlandophones) scolarisés (!) : 6% Entre pays - Observatoire européen (cahier des charges - homogénéité) - France : périodes comparables ( ) - * Le sondage de la SOFRES - * Les sondages du comité Français d'Education pour la Santé CFES : 24,3% - 18/44 ans - * Drogue info-service 31% - 18/44 - * Baromètre Santé - * L'enquête 'Adolescents' de Marie Choquet & Sylvie Ledoux - * L'enquête de l'Institut National de Recherche Pédagogique (INRP) - * Les tests d'urine faits par le Ministère de la Défense 40% - 18/23 ans

9 Aspects sociologiques - René PATESSON - séminaire CIUF - CUF - la problématique des nouvelles drogues « HCMC octobre / novembre 2007 p.9 Prévalence et usages (Agir sur quelles substances ?) : Impacts sur système dalerte. DROGUE 2000 TOTAL (18-55 ans) ouinonrefusnspAge Moyen usage Usage 12 mois oui alcool96,73,10,00,215,353,9 tabac81,517,70,10,715,631,8 héroïne3,795,20,50,720,71,0 cocaïne8,290,90,40,521,32,7 opium3,196,10,20,723,10,7 haschich, marijuana, cannabis38,261,10,30,418,98,0 ecstasy7,791,50,30,521,02,7 amphétamines7,292,10,20,520,41,6 LSD6,492,80,30,520,21,4 tranquillisants20,977,90,50,725,45,8 éther2,196,50,41,016,60,0

10 Aspects sociologiques - René PATESSON - séminaire CIUF - CUF - la problématique des nouvelles drogues « HCMC octobre / novembre 2007 p.10 Mesure dune évolution : Expérimentation chez les ans en France (1992/2005) Sources : sondage 1992, SOFRES ; Baromètre 1992, 1995, 1996, 2000, CFES ; sondage 1997, IFOP ; sondage 1997, Publimétrie Grande Écoute ; EROPP 1999, 2002, OFDT ; Baromètre santé 2005, INPES. Constats : Usages plus fréquents et plus précoces ces dernières années Mais au « détriment » de lalcool et du tabac

11 Aspects sociologiques - René PATESSON - séminaire CIUF - CUF - la problématique des nouvelles drogues « HCMC octobre / novembre 2007 p.11 Distinctions socio-démographiques (Baromètre Santé France 2005) Principalement Âge et sexe : En 2005 : 3 adultes sur 10 (18/75 ans) déclarent avoir expérimenté le cannabis Consommation + élevée chez les hommes que chez les femmes Accroissement de lexpérimentation dans des classes dâge comparables au cours du temps

12 Aspects sociologiques - René PATESSON - séminaire CIUF - CUF - la problématique des nouvelles drogues « HCMC octobre / novembre 2007 p.12 Données belges récentes Sources : enquête BIEN-ÊTRE 2003 (BE2003); enquêtes CRIOC 2006 (CR2006) Enquête Bien-être Population jeunes de 10 à 18 ans - Échantillonnage : 100 communes parmi 547 / familles contactées / 2000 sélectionnées - enquêtes en face à face au domicile - N = 2009 jeunes dont 48,5% garçons et 51,5% filles Enquête CRIOC interviews (45 à 50 écoles - jeunes de 10 à 17 ans)

13 Aspects sociologiques - René PATESSON - séminaire CIUF - CUF - la problématique des nouvelles drogues « HCMC octobre / novembre 2007 p.13 Consommation de cannabis chez les jeunes (10-18 ans) BE2003CR2006 Consommation actuelle4,2%8,0% Consommation régulière2,8% (2X/semaine)3% (2X/semaine)

14 Aspects sociologiques - René PATESSON - séminaire CIUF - CUF - la problématique des nouvelles drogues « HCMC octobre / novembre 2007 p.14 Première consommation (BE2003) (agir à certains moments dans lévolution de lindividu)

15 Aspects sociologiques - René PATESSON - séminaire CIUF - CUF - la problématique des nouvelles drogues « HCMC octobre / novembre 2007 p.15 Formes, caractéristiques de la consommation Consommation moyenne 5 fois par semaine chez les consommateurs réguliers Âge de début 13/14 ans (// tabac) chez les consommateurs réguliers Tabac comme vecteur cannabis mais aussi porte daccès : 80% tabac avant cannabis mais 9% cannabis avant tabac Âge pivot de consommation régulière : 16 ans Âge du premier essai : >1/3 à 14ans et moins; >2/3 à 15 ans et moins. Formes de consommation en rapport avec les activités « sociales » : 1) Joint (tabac + cannabis) - consommation « solitaire » chez les consommateurs réguliers - jours de semaine : pics sociaux : mercredi, vendredi soir, samedi 2) Narguilé, pipe à eau (consommation collective : festive, sociale, moins régulière) - jours de semaine : pics sociaux : mercredi, vendredi soir, samedi 3) Avec aliments - Jours de semaine : lundi (préparations du WE)

16 Aspects sociologiques - René PATESSON - séminaire CIUF - CUF - la problématique des nouvelles drogues « HCMC octobre / novembre 2007 p.16 Rôle du tabac dans la consommation de cannabis (agir sur les autres substances acceptées) Tabac comme vecteur cannabis mais aussi porte daccès : 80% tabac avant cannabis mais 9% cannabis avant tabac (prévalence croisée) plus dun fumeur sur quatre (27,4%) de tabac consomme aussi du cannabis et 2/3 (67,1%) des consommateurs de cannabis fument du tabac Quelques consommateurs de cannabis ne fument pas de tabac, mais cette tendance diminue avec lâge. Conclusion : lutter contre le tabac, cest aussi lutter contre le cannabis

17 Aspects sociologiques - René PATESSON - séminaire CIUF - CUF - la problématique des nouvelles drogues « HCMC octobre / novembre 2007 p.17 Effet des parents fumeurs (agir sur les comportements des autres, les responsabiliser) - Il y a un effet parent « fumeurs » sur la prévalence « cannabis » chez le jeune: o Plus de jeunes consommateurs ont des parents (lun ou lautre ) fumeurs o Si les deux parents fument, leffet est encore plus important (doublement (3,4 > 7,0) de la prévalence du cannabis chez les jeunes dont les 2 parents fument ) - Lessai de cannabis est également plus important si les parents fument, surtout si les deux fument. TOTALLes parents ne fument pas Les deux parents fument Un des parents deux fume Le père fume Le père ne fume pas La mère fume La mère ne fume pas Le jeune consomme actuellement du cannabis 3,47,05,06,23,55,63,8 Le jeune a déjà essayé du cannabis 12,220,914,517,312,217,712,5

18 Aspects sociologiques - René PATESSON - séminaire CIUF - CUF - la problématique des nouvelles drogues « HCMC octobre / novembre 2007 p.18 Effets de la structure familiale (agir sur la cellule familiale / contrôle social) - La prévalence est près de deux fois plus importante (6,4% vs 3,4%) chez les jeunes qui vivent en famille monoparentale que chez ceux qui vivent avec leurs deux parents. Idem pour lessai. - La prévalence est également près de trois fois plus importante chez les jeunes qui ne vivent pas dans une structure familiale habituelle (chez leurs deux parents ou chez lun deux) notamment lorsque le jeune vit en garde alternée. Consommateur actuelEssai Vit avec ses deux parents3,412,3 Monoparentale (père et/ou mère)6,419,9 Monoparentale mère6,219,9 Monoparentale père8,020,0 Garde alternée9,719,1 Autre cas9,622,1

19 Aspects sociologiques - René PATESSON - séminaire CIUF - CUF - la problématique des nouvelles drogues « HCMC octobre / novembre 2007 p.19 Effets dentrainement (agir sur les médiateurs, les initiateurs / Effets du groupe social) BE2003 Réponse unique première fois CR2006 Réponses multiples proposé Mes parents (ou lun deux)0,014% Un frère, une sœur, un autre jeune de ma famille3,611% Un autre adulte1,415% Un copain, Un ami proche 83,167,0 51,0 Personne7,2- Je ne me le rappelle plus1,8- Autre : ……1,834% - Dans 83% des cas, le jeune est entraîné par un ami. - On propose plus souvent aux filles quaux garçons. - Effet milieu « artistique » (ami, mère, etc.)

20 Aspects sociologiques - René PATESSON - séminaire CIUF - CUF - la problématique des nouvelles drogues « HCMC octobre / novembre 2007 p.20 Raison pour avoir essayé le cannabis (agir sur les motivations, le contexte,…) - Dans 9/10 cas cest par curiosité - Puis pour faire comme les autres dans 6,5 cas sur 100. Total % Par curiosité : pour gouter et voir leffet que ça faisait90,2 Pour faire comme les autres, pour mamuser avec eux6,5 Dautres my ont poussé, je me sentais coincé0,4 Pour provoquer certaines personnes (mes parents, des professeurs) 0,4 Je ne me le rappelle plus2,9 Autre : ……1,1

21 Aspects sociologiques - René PATESSON - séminaire CIUF - CUF - la problématique des nouvelles drogues « HCMC octobre / novembre 2007 p.21 Image sociale du consommateur de cannabis : consommateur occasionnel - habituel - est-il un drogué ? (Agir sur les représentations sociales) - Pour 1/4 des jeunes le consommateur occasionnel de cannabis serait un drogué. Pour 1/2 non et 1/4 sont dubitatifs. Cette opinion est partagée au nord et au sud du pays. - Par contre si lon est consommateur de cannabis ou si lon a déjà essayé, être consommateur occasionnel nest pas être drogué. - Un consommateur régulier de cannabis serait pour près de 3/4 des jeunes un drogué. Une majorité de consommateurs actuels (52,9%) ou de ceux qui ont essayé (64,3%) le pensent également. - La comparaison avec létude « Drogue 2000 » montre que dans tous les cas les jeunes sont plus sévères que les adultes TOTALTotalConsommateur actuel de cannabis Déjà essayé Jamais essayé Total Drogue 2000 (adultes) Non52,9 9,7 100,0 36,5 90,3 27,1 53,6 7,9 80,2 27,1 Oui25,6 72,5 0,0 52,9 7,2 64,3 31,7 83,4 15,1 65,3 Ne sait pas21,5 17,7 0,0 10,6 2,5 8,7 14,6 8,7 4,7 7,6

22 Aspects sociologiques - René PATESSON - séminaire CIUF - CUF - la problématique des nouvelles drogues « HCMC octobre / novembre 2007 p.22 Perception de la dangerosité (Agir sur les représentations des substances) Classement « danger »Perception du danger santé Perception de la dépendance cocaïne9,069,08 ecstasy8,488,02 amphétamines7,537,40 tabac7,478,10 morphine7,307,85 alcool6,667,22 haschich, cannabis, marijuana 6,576,82 tranquillisants6,407,12 somnifères6,177,22 café3,674,68


Télécharger ppt "Aspects sociologiques au travers du Cannabis et du Jeu pathologique René PATESSON Professeur à lULB Directeur du Centre de Psychosociologie de lOpinion."

Présentations similaires


Annonces Google