La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les lieux et enjeux de la participation associative dans le logement Habitat et Participation 15 Février 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les lieux et enjeux de la participation associative dans le logement Habitat et Participation 15 Février 2008."— Transcription de la présentation:

1 Les lieux et enjeux de la participation associative dans le logement Habitat et Participation 15 Février 2008

2 Le café du matin … « La participation… Un mot unique, cest comme un seul café sur une place, on ne peut se fâcher avec le patron ». En conséquence de quoi, « il ne faut pas moraliser les mots du mouvement participatif, il faut les multiplier, en inventer de nouveaux, enrichir peu à peu la culture de la participation. » (Pierre Mahey, architecte urbaniste français)

3 Echelle de la participation citoyenne (Sherry Arnstein – 1969) Manipulation Thérapie Information Consultation Implication Partenariat Délégation de pouvoir Contrôle direct Absence de Participation = on sintéresse aux préoccupations des gens Participation symbolique = un rituel pour canaliser les mécontents Participation effective = un certain pouvoir est donné au citoyen

4 La participation : objectif ou méthodologie ? PARTICIPATION COMME ENJEU DE DEMOCRATIE PARTICIPATION COMME ENJEU DE BONNE GESTION ASSOCIATIONASSOCIATION POLITIQUEPOLITIQUE

5 Un concept en évolution … Conflit – renvendication Participation – concertation – consensus Mise en capacité des acteurs

6 La participation : question de gradient (Platform Participation) Information Coproduction Cogestion Pour un petit groupe A léchelle dun quartier, une ville Problème spécifique Approche globale, intégrée Public cibleMulti-acteurs Démocratie représentative Démocratie directe Projet ponctuel Processus permanent NIVEAU … DECISION TAILLE THEMATIQUE PUBLIC FORME DUREE

7 Participation et logement Situation en Wallonie Comité consultatif des locataires et des propriétaires – SISP (25 février 1999) Conseil Supérieur du Logement (15 mai 2003) Organismes à finalité sociale (OFS 1 er avril 2004) + Lien avec Aménagement du territoire et Environnement - CCAT (2001) – Enquêtes Publiques - - Réunion de concertation – Agendas 21 locaux - Quelques espaces institutionnalisés :

8 Comité consultatif des locataires et des propriétaires (25 février 1999) « Le comité consultatif est avant tout un lieu de dialogue avec la société de logement de service public, un lieu de prévention des conflits sociaux, une forme très précise de citoyenneté » Entre autres… Relation entre la société, les propriétaires et les locataires (droits et devoirs). Lanimation et les activités sociales et culturelles dans les immeubles

9 Conseil Supérieur du Logement (15 mai 2003) « Le Conseil est appelé à être une instance de réflexion où peuvent être mises en débat les diverses dimensions de la question du logement en Région wallonne. » = Espace multi-acteurs dont lassociatif Entre autres… Evaluer létat du marché du logement (qualité / quantité) Formuler à son initiative des avis à lintention du Gouvernement Rendre, à la demande du Gouvernement, un avis sur des projets de décrets

10 Organismes à Finalité Sociale (1 er avril 2004 – Fonds du Logement Familles Nombreuses) Agences Immobilières Sociales (Public/Privé) « Pédagogie de lhabiter » (énergies) Régies de Quartier (Public/Privé) - asbl « Amélioration du cadre de vie, animation, convivialité, préformation, outils de citoyenneté » Associations de Promotion du Logement – asbl « Accompagnement social » (intégration sociale) « information/formation » (assistance administrative, technique ou juridique) (projets expérimentaux)

11 CONSTATS Participation = surtout Consultation dans un souci de bonne gestion et dintégration sociale (Participation symbolique ?) Secteur associatif a une place dans les dispositifs

12 Initiatives en lien avec le Développement Local Opérations de Développement Rural (1991) Portées par FRW selon 3 axes : Participation citoyenne (CLDR) + programme global + réflexion stratégique à LT (10 ans) Opérations Quartier de Vie (1997) Portées par FRB avec à la base un partenariat fort (habitants - associations / secteur public / secteur privé) Agences de Développement Local (2004) Initier et animer partenariat local (élus, citoyens, secteur privé, secteur associatif,…)

13 CONSTATS Participation = de linformation à la coproduction de projets / processus participatifs – structures dappui aux moyens importants – méthodologie participative rôdée. Secteur associatif bien présent dans une volonté de partenariat multi acteurs

14 Exemples à méditer … « Je ne connais à peu près que deux gestes humains qui créent de lurbanisme : un piéton marche et trace un sentier. Il a fait une rue virtuelle : il suffit de la laisser shabiller de maisons pour la voir apparaître. Un autre piéton marche à sa rencontre : ils sarrêtent et se parlent. Ils ont créé une place : il suffit de la laisser séquiper dinstitutions politiques, religieuses ou marchandes pour la révéler. » (Lucien Kroll) La Mémé à Bruxelles par Lucien Kroll Un habitat biologique

15 Autoconstruction SEAGLE à Londres Des intérêts différents qui mènent à un projet commun entre habitants – association et société de logement social

16 Un processus de légalisation du squat à Rome Habitants participants ou otages de lassociatif, mais pour une réelle avancée du droit au logement

17 Premiers Etats Généraux européens du logement (5-6 nov 2007) Quand les associations se mettent en réseau : une force de discussion face aux autorités publiques

18 Enjeux dune participation associative dans le logement Le logement a une valeur macroéconomique PIB = C + I + G + XN Lassociatif travaille généralement à la marge du marché privé et public du logement. Quasiment impossible délaborer des propositions pour changer les règles de ce marché.

19 Enjeux dune participation associative dans le logement Le logement a une valeur macrosociale Les politiques renvoient vers lassociatif les personnes dont ils ne savent plus quoi faire (mission logement des CPAS). Danger pour lassociatif dêtre cantonné à un rôle de maintien de la paix sociale face à la montée des problèmes de logement.

20 Enjeux dune participation associative dans le logement Plus une question (en matière de logement) est difficile pour le politique, plus la tentation est forte de créer un débat participatif pour crédibiliser la décision politique. Rôle dappui méthodologique des associations peut les amener à soutenir une participation alibi ou une participation symbolique. Rôle des associations tentées de créer une élite participative pour entrer en dialogue avec le politique.

21 Enjeux dune participation associative dans le logement Plus une association est capable de mobiliser les citoyens, plus elle crédibilise sa propre action et acquiert du pouvoir. Nest-ce pas un piège potentiel de la démarche participative menée par les associations que de manipuler à son tour les citoyens pour asseoir son pouvoir (cfr Squat en Italie) ?

22 Enjeux dune participation associative dans le logement Les pouvoirs publics ont lobligation daccueillir tout le monde et ce de la même manière (ce que les consultations publiques permettent encore) Mais une vraie démarche participative menée par les associations requiert des approches spécifiques, selon les publics cibles. Les associations peuvent se permettre de prendre en compte les dimensions émotionnelles, subjectives, culturelles.

23 Enjeux dune participation associative dans le logement Et si les associations visaient à améliorer la participation en matière de logement comme un enjeu de démocratie ? Le logement, lhabitat, ne serait plus seulement une propriété privée, mais un bien commun à léguer aux générations futures (mettre en capacité les citoyens à dépasser le NIMBY). Rôle des associations pour amener les citoyens à proposer dautres réponses pour un mieux vivre ensemble – une autre manière de prendre des décisions multi acteurs.

24 Enjeux dune participation associative dans le logement Et si les associations visaient à améliorer la participation en matière de logement comme un enjeu de stratégie efficace ? Les associations sont souvent soit dans la confrontation militante soit dans la concertation pour faire évoluer le cadre du logement. Grande force des associations capables de mener les deux stratégies afin de découvrir les failles du système pour redéfinir les rôles de chacun et créer des espaces inconnus daction.

25 Nos coordonnées Habitat et Participation Place des Peintres 1 bte Louvain-la-Neuve Tél : 010/ Fax : 010/ Mail : Site : Reconnu comme organisme déducation permanente par la Communauté française de Belgique


Télécharger ppt "Les lieux et enjeux de la participation associative dans le logement Habitat et Participation 15 Février 2008."

Présentations similaires


Annonces Google