La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DES INDICATEURS SOCIO-ÉCONOMIQUES PRÉOCCUPANTS Par Jacques Bernard Congrès de la CSN Estrie 30 avril 2007.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DES INDICATEURS SOCIO-ÉCONOMIQUES PRÉOCCUPANTS Par Jacques Bernard Congrès de la CSN Estrie 30 avril 2007."— Transcription de la présentation:

1 DES INDICATEURS SOCIO-ÉCONOMIQUES PRÉOCCUPANTS Par Jacques Bernard Congrès de la CSN Estrie 30 avril 2007

2 DES INDICATEURS SOCIO-ÉCONOMIQUES PRÉOCCUPANTS COMPRENDRE LE CONTEXTE GÉNÉRAL Le phénomène du Baby boom, de labondance à la rareté LA SITUATION DÉMOGRAPHIQUE ESTRIENNE LA SITUATION MIGRATOIRE LA SITUATION SCOLAIRE EN GUISE DE CONCLUSION

3 Lévolution démographique canadienne au cours du 20e siècle BABY BOOM Indice de fécondité par femme en âge de procréer 2,1 = Seuil de renouvellement Chute de la natalité

4 LABONDANCE : Arrivée massive des baby boomers sur le marché du travail

5 LABONDANCE : Arrivée massive des femmes sur le marché du travail

6 La décroissance de la natalité ?? Indice de fécondité par femme au Canada Source : Statistique Canada

7 Ralentissement de la croissance démographique de la population québécoise variation annuelle moyenne en pourcentage

8 Âge moyen au Québec à 2001 Accélération du vieillissement de la population En 2001, lâge moyen est de 39,1 ans chez les personnes en emploi

9 Diminution, en %, de la population des ans, entre 2001 et 2041 Ensemble du Québec -14 %, soit environ pers.

10

11 Au Québec, en 2001, la moitié des gens prennent leur retraite avant 60 ans 36 % avant 65 ans 78 % avant 65 ans

12 QUELQUES IMPACTS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL

13 COMPRENDRE LE CONTEXTE GÉNÉRAL Le phénomène du Baby boom, de labondance à la rareté LA SITUATION DÉMOGRAPHIQUE ESTRIENNE Croissance et vieillissement de la population, un aperçu général des naissances et des migrations LA SITUATION MIGRATOIRE LA SITUATION SCOLAIRE EN GUISE DE CONCLUSION DES INDICATEURS SOCIO-ÉCONOMIQUES PRÉOCCUPANTS

14 CROISSANCE ET VIEILLISSEMENT Une population qui continue de croître : Croissance réelle de 6,3 % entre 1996 et 2005 Croissance prévue de 12 % entre 2001 et 2026 mais, seulement de 2 % si la migration est à zéro Et de vieillir : Lâge moyen passe de 38,4 ans en 2001 à 44,1 ans en 2021 et, il y aura plus de décès que de naissances dès 2018 Le déclin des ans commence en 2013 et, cest en 2007, que les ans dépassent les ans APERÇU GÉNÉRAL POUR LESTRIE

15 ACCROISSEMENT PROJETÉ DE LA POPULATION TOTALE, Source : ISQ, à partir des fichiers de la RAMQ présentée par C. Girard, au congrès 2005 de lACFAS

16 Part des 65 ans et plus dans la population, 2001 et 2026 Source : ISQ, à partir des fichiers de la RAMQ présentée par C. Girard, au congrès 2005 de lACFAS

17 Données: Compilation spéciale ISQ, 2004 CROISSANCE DE LA POPULATION NAISSANCES ET MIGRATIONS Lindice de fécondité est passé de 1,67 en 1993 à 1,58 en 2003 Le taux daccroissement naturel (naissances – décès) passe de 5 en 1986 à 2,5 en 2001 et devient négatif à compté de 2018 La prévision de croissance de 12 % entre , représente environ personnes pour lEstrie Soit naissances (1,7 %) et migrants (10,3 %), cest 6 migrants pour une naissance

18 « En 2006, les premiers boomers ont 60 ans. Ils seront donc de plus en plus nombreux à prendre leur retraite au cours des prochaines années »

19 certaines conséquences : «lindice de remplacement en Estrie» Lindice de remplacement (20-29 ans / ans X 100) est passé de 159 en 1993 à 122 en 2001 puis 115 en 2003 Dès 2007, on comptera plus de gens entre 55 et 64 ans, que de jeunes de 20 à 29 ans On prévoit que lindice de remplacement ne sera plus que de 73 en 2026 Entre 2005 et 2009, léconomie estrienne aura quelques postes à combler dont environ (soit 7/10) pour remplacer les retraits du marché du travail

20 COMPRENDRE LE CONTEXTE GÉNÉRAL Le phénomène du Baby boom, de labondance à la rareté LA SITUATION DÉMOGRAPHIQUE ESTRIENNE Croissance et vieillissement de la population, un aperçu général des naissances et des migrations LA SITUATION MIGRATOIRE On bouge avec le monde et les voisins mais à quel âge… LA SITUATION SCOLAIRE EN GUISE DE CONCLUSION DES INDICATEURS SOCIO-ÉCONOMIQUES PRÉOCCUPANTS

21 Données: Compilation spéciale ISQ, 2004 LES SOLDES MIGRATOIRES de 1991 à 2004 INTERNATIONAL Un bilan positif, continu et croissant , pers , pers , pers , pers. (Plus de 10 % de tous les mouvements migratoires) INTERPROVINCIAL Un bilan négatif, continu mais... décroissant , pers , pers , pers , - 24 pers. (Moins de 10 % des mouvements) INTERRÉGIONAL Un bilan positif, continu et croissant , pers , pers , pers , pers. (Environ 80 % de tous les mouvements)

22 LA MIGRATION (RÉSUMÉ) LINTERRÉGIONAL (Au recensement de 2001) Un solde migratoire positif avec 13 des 16 autres régions du Québec Un bilan négatif avec les 3 plus grands centres urbains, soit la région Montréalaise, 79 %, lOutaouais 13 % et la Capitale-Nationale 8 % 62 % des mouvements avec Montréal, la Montérégie et le Centre-du-Québec Données: Statistique Canada, Recensement 2001 et compilation spéciale ISQ, 2004 BILAN MIGRATOIRE GLOBAL De 1991 à 2004, un bilan positif continu et croissant , pers , pers , pers , pers.

23 Données: Statistique Canada et compilation spéciale ISQ, 2004 MIGRATIONS SELON LES ÂGES «Exode de jeunes et migration grise» BILAN INTERRÉGIONAL DES ENTRÉES ET DES SORTIES, PAR GROUPE DÂGE : Groupe dâge ans ans ans ans ans et plus En seulement : Perte nette de 62 individus chez les ans et gain de 384 individus chez les ans, (ce qui représente 58 % de tous les gains)

24 Données: Étude publiée dans le Bulletin du CÉTECH, Vol. 7, no. 1, printemps 2005 «exode de jeunes scolarisés» BILAN ESTRIEN DE LA MIGRATION INTERRÉGIONALE DES TRAVAILLEURS HAUTEMENT QUALIFIÉS (THQ) Entre 1996 et 2001 : des entrants, étaient des THQ, soit 33 % de toutes les entrées des sortants, étaient des THQ, cest 45 % de toutes les sorties LEstrie obtient le premier rang de la proportion des THQ sortants et enregistre la plus forte perte nette À linverse, Montréal et lOutaouais obtiennent le premier rang des entrants

25 Source : ISQ, compilation spéciale présentée par Chantal Girard, au congrès 2005 de lACFAS Gains «...et migration grise»

26 «Causes» La région attire de nombreux pré retraités et retraités, mais notre économie régionale ne produit pas assez demplois attrayants pour retenir nos jeunes diplômés. Deux éléments expliquent, en partie, cette situation : 57 % des emplois créés en Estrie, de 1995 à 2004, étaient de niveau élémentaire et intermédiaire* Le salaire moyen en Estrie et, particulièrement dans la RMR de Sherbrooke, continue de se classer parmi les plus bas au Québec. [La part du manufacturier plus importante dans notre économie, beaucoup de sous-traitance et une plus faible rémunération des hauts salariés (directeurs, gérants, ingénieurs, informaticiens, etc)]. Ces facteurs tirent le salaire moyen vers le bas * Bilan annuel du marché du travail 2005, Gilles Lecours, Emploi-Québec Estrie

27 COMPRENDRE LE CONTEXTE GÉNÉRAL Le phénomène du Baby boom, de labondance à la rareté LA SITUATION DÉMOGRAPHIQUE ESTRIENNE Croissance et vieillissement de la population, un aperçu général des naissances et des migrations LA SITUATION MIGRATOIRE On bouge avec le monde et les voisins mais à quel âge… LA SITUATION SCOLAIRE Situation périlleuse et mobilisation nécessaire EN GUISE DE CONCLUSION DES INDICATEURS SOCIO-ÉCONOMIQUES PRÉOCCUPANTS

28 LE DÉCROCHAGE en Source: Fichier prépuplication du Portrait statistique de léducation 2005, DRSI

29 LE DÉCROCHAGE (résumé) EstrieQuébec Saguenay-Lac- Saint-Jean CS (réseau public) ,1 %28,1 %15,8 % Privé ,0 %7,9 %2,1 % Privé et public ,9 %24,9 %

30 LE DÉCROCHAGE (selon le sexe) Source: Fichier prépuplication du Portrait statistique de léducation 2005, DRSI

31 LE DÉCROCHAGE en

32 LOBTENTION DU DIPLÔME 5 ans7 ansGain Estrie 51,9 %66,0 %14,1 % Québec 59,7 %70,8 %11,1 % Saguenay- Lac-Saint-Jean 57,8 %71,9 %14,1 % Persévérer peut être payant

33 LA POURSUITE AU COLLÉGIAL EN 2004

34 LE PROBLÈME SE POSE SIMPLEMENT… Si lon ne réussit pas, tous ensemble à garder les jeunes à lécole… On réduit considérablement le bassin de main-dœuvre régionale qualifiée… On réduit dautant le volume délèves complétant des formations qualifiantes ou poursuivant des études supérieures… On hypothèque le développement futur de la région, tant au plan économique que social et culturel… On diminue considérablement le potentiel attractif de la région… On augmente les risques de chômage, de pauvreté, de désordre social, etc.

35 Mais nous sommes sur la bonne voie avec la mobilisation des partenaires… Si cest «notre problème», ce sera «notre réussite» ! «Nous navons pas le droit de savoir sans agir»

36 COMPRENDRE LE CONTEXTE GÉNÉRAL Le phénomène du Baby boom, de labondance à la rareté LA SITUATION DÉMOGRAPHIQUE ESTRIENNE Croissance et vieillissement de la population, un aperçu général des naissances et des migrations LA SITUATION MIGRATOIRE On bouge avec le monde et les voisins mais à quel âge… LA SITUATION SCOLAIRE Situation périlleuse et mobilisation nécessaire EN GUISE DE CONCLUSION Des pistes de solution et des avantages concurrentiels DES INDICATEURS SOCIO-ÉCONOMIQUES PRÉOCCUPANTS

37 « Lavenir de lEstrie est intimement lié à la capacité de son économie, de générer des emplois susceptibles de stimuler ses jeunes à poursuivre leurs études, de retenir ses jeunes diplômés ainsi quà sa capacité dintégrer le plus harmonieusement possible, lapport des migrants quel que soit leur provenance ou leur âge »

38 En guise de conclusion... des pistes de solution... AUGMENTER LA MAIN-DŒUVRE DISPONIBLE Accueillir davantage dimmigrants et de migrants des autres régions Soutenir la réussite scolaire et la reconnaissance des acquis Investir dans le développement continu des compétences Faciliter lallongement de la durée demploi des travailleurs âgés Souvrir aux personnes exclues en période dabondance ET DU COTÉ DES ENTREPRISES... Accentuer lautomatisation pour être moins dépendant dune main-dœuvre nombreuse Assurer des conditions de travail et des salaires compétitifs et faciliter la conciliation famille/travail Développer une gestion prévisionnelle de la main-doeuvre Privilégier le développement dentreprises à valeur ajoutée Éviter le développement dentreprises requérant une forte main-d'œuvre peu qualifiée

39 En guise de conclusion... des avantages concurrentiels... Nombreuses ressources pour soutenir les entreprises et les individus, en développement technologique et formation Région reconnue pour laccueil et la rétention de ses immigrants (bilan migratoire positif à linternational) Région attrayante pour beaucoup de québécois provenant des autres régions (solde migratoire positif) Une économie diversifiée qui va profiter dune population totale qui, bien que vieillissante, demeure croissante Un pôle technologique régional et une économie du savoir en développement Une population et de plus en plus dintervenants socio- économiques conscients et mobilisés

40 LE MOT DE LA FIN Tout le Québec vieillit, la main-dœuvre se fera plus rare et la compétition plus vive. En Estrie notre population augmente grâce aux migrations et nous accueillons beaucoup daînés. Toutefois, nous manquons demplois adéquats pour retenir nos jeunes scolarisés o Et nous devons nous mobiliser pour mieux soutenir la qualification et la réussite de nos jeunes Des solutions existent et nous avons de nombreux avantages concurrentiels. NOUS DEVONS, ENSEMBLE, RELEVER CE DÉFI !!!


Télécharger ppt "DES INDICATEURS SOCIO-ÉCONOMIQUES PRÉOCCUPANTS Par Jacques Bernard Congrès de la CSN Estrie 30 avril 2007."

Présentations similaires


Annonces Google