La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

©IDC, 2006 Guillaume Ravery 1 Architecture Orientée Services: Mythes et réalités.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "©IDC, 2006 Guillaume Ravery 1 Architecture Orientée Services: Mythes et réalités."— Transcription de la présentation:

1 ©IDC, 2006 Guillaume Ravery 1 Architecture Orientée Services: Mythes et réalités

2 ©IDC, 2006 Agenda SOA, un contexte, des enjeux, des promesses… Définition Réalité Maturité du concept : compréhension et taux dadoption Le marché Challenges et opportunités Un changement de perspectives Conclusion ©IDC, 2006

3 Evaluation des risques Contrôle des coûts Opportunités Consolidation & concurrence Attentes consommateurs Globalisation ConformitéRH Un contexte difficile à appréhender Des environnements changeant et de plus en plus distribu é s Source: IDC Services and Software Leading Indicators

4 ©IDC, 2006 Faciliter lintégration de données Créer la flexibilité permettant de réagir rapidement aux changements du marché Réduction des coûts et du time to market en permettant de réutiliser les composants Accéder à linformation en temps réel Renouveler les business model, faciliter le revenu… Créer une infrastructure IT répondant aux besoins de la gouvernance dentreprise Des promesses…

5 ©IDC, 2006 Trop beau pour être vrai? La réticence traditionnelle de linformatique.. On a déjà entendu ça avant…

6 ©IDC, 2006 Dict. = Ensemble d'opérations, de travaux, etc., pour lesquels sont nécessaires différentes personnes et différentes choses » Services? Mais encore… Une offre spécifique... ex, Professional Consulting et IT Services Un modèle daccès … ex, ISP … AOL … Google Un développement technologique, une architecture... ex., Code … XML … Web Services … Architecture … SOA UDDI Reg/Rep WSDL Web Service Consumer SOAP/HTTP Web Service Provider Un business model … ex Software-as-a-Service … On Demand

7 ©IDC, 2006 CoreContext 1.Centraliser. Centre de décision unique permettant à la fois de réduire les coûts mais aussi de gérer les risques de façon optimale 2.Standardiser. Reduire le nombre de processus et les variables affectant chacun deux. Fournir un tronc commun permettant, là aussi, de réduire les coûts et de diminuer les risques. 3.Modulariser. Démonter lexistant en sous-systèmes afin de standardiser les interfaces. 4.Optimiser. Supprimer les étapes redondantes, réutiliser et automatiser, mesurer lensemble des processus pour ajuster et optimiser. 5.Externaliser. Piloter lensemble en dehors de lentreprise permet de variabiliser les coût. Incorporer les mesures de performance des processus dans les termes de contrat négociés. Source:Five levers model, Geoffrey A. Moore, 2005, from the book DEALING WITH DARWIN Services SOA? Mais encore… … Des concepts évoluant en convergeant

8 ©IDC, 2006 Définir la SOA La SOAService Oriented Architecture est une solution darchitecture basée sur la désagrégation et composée de «services» (composants logiciels applicatifs) combinés les uns aux autres, indépendamment de toute implémentation. Idéalement, une architecture orientée services doit être modulaire, avec des couches séparées contenant chacune le code fonctionnel, les données, le workflow et les interfaces de présentation –Ex: Dans une SOA, appels de procédures postes client vers serveur (RPC) et vocabulaire de description de données doivent être communs. –Lutilisation de Web services nest pas un pré-requis, mais plutôt un best practice La SOA nest pas une technologie, mais une façon de concevoir et de déployer ses applications

9 ©IDC, 2006 SOA Dépasser les anciennes limites Physique Code Libéral Propriétaire Linéaire Projet fini Logique virtuel, fédéré Configuration Applications composées Modélisé Méta-données, sémantique Ouvert standard et partage dapplications Concurrent Processus Perpétuel Gestion du cycle de vie Avant… SOA…

10 ©IDC, 2006 La question … Quelle réalité derrière tout ça? 8.5+M= nombre de transactions par jour pilotées par des services développée en environnement SOA chez Verizon 30+%= Nombre dentreprises ayant fait état de mise en route de projets SOA en 2005 en Europe 32%= Economies réalisées par Guardian Life à laide de 12 applications développées en environnement SOA 5,000+= Membres du consortium OASIS Organization for the Advancement of Structured Information Standards : consortium orientant le développement, la convergence et ladoption de standards e-business et services web. Promotion XML.

11 ©IDC, 2006 Une réalité tangible, mais un degré de maturité variable Q.Comment qualifieriez-vous votre compréhension du domaine de la SOA? Source: IDCs IT and LOB Study, 2005 n=224

12 ©IDC, 2006 Une importance perçue Q.Quel degré dimportance attachez-vous au fait que votre système dinformations et ceux de vos fournisseurs supportent une architecture SOA? Source: IDCs IT and LOB Study, 2005 n=224

13 ©IDC, 2006 Des enjeux identifiés n=224 Vision encore très centrée IT/technique Les plus avancés comprennent lavantage en terme dagilité Les innovateurs ont déjà adopté des architectures à base d infrastructures de services partagés et de composants à des fins defficacité Q.Dans votre contexte, quelle serait la raison principale motivant la mise en place dune architecture SOA? Source: IDCs IT and LOB Study, 2005 Améliorer la qualité du SI Réduire les coûts Ne savent pas Favoriser lintégr. des process avec clients & fournisseurs Vitesse de développement et déploiement Autres

14 ©IDC, 2006 Des projets dentreprise n=268 Tous les secteurs sont concernés Mais le degré dadoption varie Projets dintensités variables et sétalant sur plusieurs années De plus en plus de projets SOA densemble (enterprise level) Les coûts restent le sujet important… Q.Quel type dinitiative votre entreprise a-t-elle dores et déjà initié ou planifié?: Source: IDCs Software Development Study, 2005 (IDC #34660)

15 ©IDC, 2006 La SOA fait partie des attentes Les autres architectures perdureront et seront incorporées Q.Dans le contexte de votre activité, avez-vous déjà été appelé à développer des applications faisant appel aux structures ou frameworks suivants : n=2,389; monde; IT tous types Source:IDCs Developer Collaborative, 2005 (IDC #34639) Q.A quelle fréquence avez-vous déjà utilisé des applications faisant appel aux structures suivantes : (% de répondants indiquant toujours ou très souvent)

16 ©IDC, 2006 Limportance des standards Facteur important de résolution des problèmes dinteropérabilité Diminution des risques liés à la migration Compatibilité, échange, réutilisation WS*

17 ©IDC, 2006 La SOA et la croissance de la dépense logicielle Source: IDC, 2005 (IDC #34660, #33418, #34649) 2005 = <0.6% Du total logiciels 2009 = <3.4% Du total logiciels ~23% du marché des Web Services ~60% du marché des Web Services Adoption Consolidation Chgt. biz. modèle

18 ©IDC, 2006 Un changement de mode opératoire : de la technologie à la vision globale SOA Par la base Modèles & méthodes Techniques & savoir-faire Proof of concepts Web services Outils & technologies Opportunités Par le haut Gouvernance Métiers, Gestion du SI – monitoring Architecture Principes, pratiques Gestion du changement processus Stratégie Infrastructure

19 ©IDC, 2006 Rupture La constante, cest le changement Organisations Processus Incremental # achat programmé + upgrade Extensions et transformations Changements dattitudes et de savoir-faire Editeurs Licences et politiques tarifaires Solutions OEM/embarquées Alliances et partenariats Réseau à valeur ajoutée Différenciation Marché Convergence des technologies Open source Consolidation … et croissance La SOA nest pas une fin en soi..

20 ©IDC, 2006 Il ne faut pas confondre SOA avec simplification Une nouvelle complexité émerge face aux : combinaisons de services possibles messages applications composées processus services dauthentification (sécurité) Service level agreements Une complexité renforcée par les évolutions fréquentes des composants sur lesquels les SOA sont basées Nouvelles règles métiers pour sadapter aux changements Nouvelles versions des applications du SI Nouvelles exigences de sécurité IT avec louverture croissante du SI Changement des réglementations locales qui impactent les audits

21 ©IDC, 2006 La proposition de valeur dune architecture orientée services est attractive : ROI élevé, pérennité des applications et des technologies utilisées, alignement de lIT sur le Business (et non linverse) … Les SOA intègrent cependant un nouveau niveau de complexité lié à la multitude de composants destinés à sarticuler entre eux et à leur fréquence de changement Cette complexité est un challenge de taille pour les entreprises : la gestion du cycle de vie des services basés sur SOA & le pilotage du changement Alors que les solutions informatiques destinées à développer les SOA représenteront une opportunité de marché à court terme pour les acteurs IT, les technologies capables de gérer cette complexité représenteront la plus grande part du marché à moyen terme (2 à 3 ans). Conclusions

22 ©IDC, 2006 Merci 124 bureaux de la Colline Saint-Cloud France idc.com Guillaume Ravery Direct : Logiciels, Services et Infrastructure IDC France


Télécharger ppt "©IDC, 2006 Guillaume Ravery 1 Architecture Orientée Services: Mythes et réalités."

Présentations similaires


Annonces Google