La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ROME ET LA CAMPANIE FÉVRIER 2011 Nom et prénom : _______________________________ Hubert Robert, Ruines romaines avec le Colisée, 1798, Louvre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ROME ET LA CAMPANIE FÉVRIER 2011 Nom et prénom : _______________________________ Hubert Robert, Ruines romaines avec le Colisée, 1798, Louvre."— Transcription de la présentation:

1 ROME ET LA CAMPANIE FÉVRIER 2011 Nom et prénom : _______________________________ Hubert Robert, Ruines romaines avec le Colisée, 1798, Louvre

2 Quand un Romain sapprête à partir en voyage, il multiplie les précautions vis-à-vis des divinités, et le moindre signe suspect lui fait annuler le départ. « Il avait également la superstition de certaines dates, raconte Suétone au sujet de lempereur Auguste : jamais il ne partait en voyage le lendemain des jours de marché et n'entreprenait aucune affaire sérieuse le jour des nones ; en ce qui concerne les nones, il voulait seulement, comme il l'écrit à Tibère, éviter « le mauvais présage »* de ce mot. » Suétone, Vies des douze Césars, Auguste, XCII * Le mot nundinæ (marché) signifie proprement le "neuvième jour" ; or c'était le neuvième jour après la mort qu'on célébrait le sacrifice funèbre. En fait, à moins quil ny soit contraint par ses obligations militaires ou professionnelles, le Romain, plutôt casanier, et assez peu aventureux, ne se déplace à l'étranger que dans des pays conquis militairement et romanisés, pour ne pas s'y sentir dépaysé. Le voyage individuel de découverte, d'aventure, de loisir est rarissime. Ce nest quà partir du IIème siècle que se développe le voyage détude, une sorte de pèlerinage aux sources, en Grèce ou en Asie. "Est-ce disposition naturelle", dit alors Pison, "ou bien je ne sais quelle illusion? Mais, quand nous voyons les lieux où nous savons que les hommes dignes de mémoire ont beaucoup vécu, nous sommes plus émus que quand nous entendons parler d'eux ou que nous lisons quelqu'un de leurs écrits. Ainsi moi, en ce moment, je suis ému. Platon se présente à mon esprit, Platon qui le premier, dit-on, fit de cet endroit le lieu habituel de ses entretiens; et les petits jardins, qui sont là près de nous, non seulement me rendent présente sa mémoire, mais me remettent pour ainsi dire son image devant les yeux." Cicéron, de Finibus, V,1-2. Chers discipuli, puisse votre périple sur les traces des Romains constituer un retour aux sources riche en surprises et en réflexion ! Nous vous souhaitons un bon voyage. Mmes Barafort, Blanc, Ludvig et McCooey

3 ITALIANO Avant darriver, apprenez quelques mots ditalien bien utiles. Au cours du voyage, pensez à saluer, remercier, commander en italien. Collège Georges Brassens – Italie et Campanie – Février 2011 – Prima dies Fresque de lauberge de Salvius Les civilités ________________________________________ Pouvez-vous maider ? Puo aiutarmi ? Parlez-vous anglais ? Parla inglese ? Oui, non. Si, no. Je ne comprends pas. No capisco. Excusez-moi. Mi scusi. (Mi scoutsi) Comment tappelles-tu ? Come ti chiami ? Je mappelle … Mi chiamo… Doù viens-tu ? Da dove vieni ? Je viens de… Vengo da… Quel âge as-tu ? Quanti anni hai ? Jai …. Ho ____ anni. Lurgence _________________________________________________ Au secours ! Aiuto ! (aiouto) Appelez un médecin ! Chiama un medico ! (kiama oun médico) Jai faim. Ho fame. Jai soif. Ho sete. Je suis perdu(e). Mi sono perso. Où est lhôtel ? Dovè lhotel ? Tournez à gauche, à droite. A sinistra, a destra. Tout droit. Sempre dritto. Retournez-vous. Torna indietro. Je dois aller à lhôtel. Devo andare a lhotel. Le shopping _______________________________________________ Bonjour. Buon giorno. (Bouone jorno) Au revoir. Arrivederci. (Arivédèrtchi) Sil vous plaît. Per favore. Merci. Grazie. (gratsié) Je voudrais … Vorrei… (Forreil…) Ceci, cela. Questo, quello. Combien ça coûte ? Quantè per favore ? 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10 : uno, due, tre, quattro, cinque, sei, sette, otto, nove, dieci. Leau : lacqua Comme le français, l'italien est une langue appartenant au groupe des langues romanes, cest-à-dire essentiellement issue du latin vulgaire. Cest pourquoi le français et litalien sont si proches. Bas-relief représentant un médecin. Fresque représentant une boulangerie.

4 LATINA LINGUA Et puis, parce que « quicquid latine dictum sit, altum videtur » (nimporte quelle phrase dite en latin semble profonde), voici quelques phrases utiles, en latin aussi. Reconstitution dune Caupona Les rencontres _____________________________________ Salut ! Salve, ave. Je mappelle Livia. Mihi nomen Livia est. Je suis scorpion, et toi ? Scorpio sum … quod signum tibi est ? Pouvez-vous maider ? Auxilium mihi, si placet ? Au revoir. Vale. Le tourisme ______________________________________________ Cest combien ? Quantum est ? Cest trop cher ! Hoc est nimis ! Rendez-moi mon argent. Pecuniam mihi redde ! Est-ce que cette tunique me grossit ? In hac tunica obesa videbor ? Ah ! Enfin les gladiateurs ! Tum demum veniunt gladiatores ! Il y a une taverne dans le coin ? Estne juxtim caupona ? Santé ! Ad multos annos ! Vous avez vu lheure ! Ecce hora ! Attention, chien méchant. Cave canem. Il y a une fuite au plafond. Tectum rimosum est. Ma chambre est en feu. Conclave meum est flagrans. (Des incendies fréquents ravageaient des quartiers entiers de la ville.) La patrie, cest là où on se sent bien. Ubi vales, ibi patria est. Expressions générales ______________________________________ Tu as une cervelle de moineau. Ursus perpauli cerebri es. Puisse ton char sécraser ! Utinam tuus currus deleatur ! O tempora, O mores ! O temps, ô mœurs ! Lerreur est humaine. Errare humanum est. Rapace ! Pistrix rapaca ! Ils sont fous ces Romains. Deliriant isit Romani ! Va en paix ! Vade in pace ! Du balai ! Vade retro ! Dans les rues animées de Rome, au début du IIème siècle après JC, ces expressions pouvaient servir si lon en croit Juvénal, III ( ). Voici ses propos : « Ce flot humain, qui roule et nous enferme tous, Mécrase en même temps la poitrine et les hanches. Lun me frappe du coude, un autre avec des planches; Je veux fuir une amphore, et heurte un soliveau; On me couvre de fange, et supplice nouveau Dun énorme soldat la boueuse chaussure De ses clous dans mon pied imprime la morsure. » Inventez quelques dialogues en latin, pour les jouer sur les sites que nous visiterons. Cette page a été construite à partir du Guide de la Rome Antique (Editions du Panama). Thermopolium Rue de Pompéi avec passage piéton

5 ITER FACERE Collège Georges Brassens – Italie et Campanie – Février 2011 – Prima dies A- Retrouvez les différents étapes de notre itinéraire en découvrant les mots manquants : 1- Quand les troupes de Jules César arrivent en 52 avant JC, je suis une cité modeste contrôlée par le peuple gaulois des Parisii. On me renomme alors Lutetia (Lutèce). Je suis _______________. 2- Dans lAntiquité, du fait de mon emplacement stratégique, je deviens la capitale des Gaules, Caput Galliarum. Deux empereurs, Claude (-10) et Caracalla (186), sont nés entre les murs de ma cité, Lugdunum. Je suis _____________. 3- Je suis un oppidum conquis par l'armée d'Hannibal en 218 av. J.-C., lors de sa traversée des Alpes vers l'Italie. Aujourdhui, je suis la préfecture de Savoie : ________________. 4- Je suis le long tunnel (presque 13 km) par lequel nous avons rejoint lItalie. Je suis _________________________________. 5- Je suis une ville italienne située immédiatement à louest des Alpes. Jai été fondée par lempereur Auguste sous le nom de Augusta Taurinorum. Je suis ____________. 6- Jai donné mon nom à la célèbre sauce bolognaise. Je suis la ville de _________________. 7- Mon destin est lobjet détude des latinistes du monde entier. Je suis lanagramme de amor. Je suis _______________________. B- Tracez notre trajet sur la carte. Attention à larrivée ! On ne débarque pas à Rome sans bagages. On les porte avec soi, dans son esprit et sa mémoire. On ny viendrait pas si l'on n'avait quelque idée de ce qu'elle est ou de ce qu'on la croit avoir été. Et le moment arrive de la rencontre. Qui donc s'étonnerait que l'image ne coïncide pas avec ce que l'on voit ? Le train, qui arrive au petit matin, décrit un large cercle autour de la Ville, et ce que l'on aperçoit d'abord, si l'on est suffisamment éveillé, c'est une vaste plaine, apparemment désolée, plantée chichement d'arbres clairsemés. Peut-être découvrira-t-on un petit morceau d'aqueduc, figurant obligé du paysage depuis le romantisme. Pierre Grimal, Voyage à Rome, éditions Laffont.

6 ROMA ANTIQUA Collège Georges Brassens – Italie et Campanie – Février 2011 – Secunda dies 1- Placez Rome sur le fond de carte. 2- Notez le nom des mers. 3- Situez le Tibre. 4- A quelle date Rome a-t-elle été fondée ? ______ 5- Sur quelle colline ? _______________________ 6- A votre avis, en quoi ces conditions géographiques exceptionnelles ont-elles aidé à son extraordinaire expansion ? _________________________________________ Tout ce que tu vois ici, étranger, cette Rome si grande, avant la venue du Phrygien Énée ce n'étaient que des collines et de l'herbe et sur le Palatin, à l'endroit où se dresse le sanctuaire en l'honneur de Phébus et de sa Victoire navale*, les génisses fugitives d'Évandre** se sont couchées. Les dieux étaient d'argile ; ils ont aujourd'hui des temples d'or, eux que ne déshonorait pas, jadis, une cabane sans art. Jupiter Tarpéien tonnait sur une roche nue et le Tibre où venaient nos bœufs était un fleuve étranger.[...] O Louve de Mars, pour notre empire la meilleure des nourrices, comme elle a grandi, cette ville à qui tu donnas ton lait ! Ville dont je voudrais chanter la grandeur en des vers pieux : hélas ! faible est ma bouche ; de mon étroite poitrine ne sort qu'un filet de voix, mais je veux qu'il soit tout entier au service de ma patrie. * Il s'agit du temple dédié par Auguste à Apollon, après la victoire d'Actium. ** Exilé d'Arcadie, Évandre s'était réfugié en Italie Properce, Élégies, IV, 1, 1-60 (en partie) Reconstitution de Rome à ses débuts. Reconstitution de Rome à lépoque impériale. Maquette de Paul Bigot.

7 PALATINI COLLES Collège Georges Brassens – Italie et Campanie – Février 2011 – Secunda dies A- Philip Matyszak, dans son faux guide de voyage, propose à son lecteur dincarner un touriste barbare du IIIème siècle après J.-C. en visite à Rome. Pour vous plonger dans latmosphère antique, lisez cet extrait : « Notre première balade vous amènera devant un complexe encore en construction, flanqué de quelques immeubles datant des origines légendaires de Rome. Le Palatin étant la résidence personnelle de lempereur, attendez-vous à vous faire arrêter par des gardes suspicieux et à devoir fournir une très bonne explication à votre présence. La colline abritant de nombreux temples, vous pourrez toujours invoquer le prétexte de la dévotion religieuse; en fait, à la naissance de Romulus et Remus, certains de ces sanctuaires étaient déjà des pièces dantiquités. Partez du versant nord, avec lArc de Titus dans votre dos, et remontez une voie très ancienne, le Clivus Palatinus. Elle sera encombrée de courtisans et de solliciteurs de la cour impériale, de marchands en quête de contrats et de commerçants déjà fournisseurs attitrés du palais. Vous ferez une première halte au cryptoportique de Néron. Il sagit dune galerie semi-souterraine offrant de la fraîcheur, même en plein été. Le cryptoportique du tyran était couvert de superbes décorations en stuc et lui permettait daccéder confortablement à sa somptueuse Maison dorée (à présent démolie, elle a fait place au Colisée). Puis tournez en direction du premier grand palais du complexe palatin, la Domus Tiberiana, qui sétend au flanc ouest de la colline. Gaius Caligula lagrandit tellement que certaines ailes finirent par rejoindre le Forum, à deux pas du Temple de Castor et Pollux. Derrière la Domus Tiberiana, cest le Temple de Magna Mater; la voie qui vous y mène passe devant le cœur historique de Rome : la cabane de Romulus lui-même. Cette hutte rudimentaire, avec son toit de chaume et ses murs en terre, peut sembler bien artificielle au milieu de tout ce faste impérial, mais des fouilles archéologiques à venir révèleront effectivement les vestiges dune habitation, à cet endroit, datant du VIIème siècle avant JC, quand Romulus aurait vécu sur le Palatin. Le Temple de Magna Mater est en contre-haut, sur un large podium aménagé dans une chênaie. La déesse, représentée par une grosse pierre noire (peut-être une météorite), fut rapportée dOrient en 204 avant JC, en pleine guerre contre Hannibal. Lors des Jeux Megalésiens commémorant cette date, des manifestations théâtrales et sportives sont organisées sur lesplanade juste en face. Les Romains sont à la fois fascinés et dégoûtés par les galli, les adeptes émasculés de la divinité, qui portent des robes de femme et des bijoux. Le culte de Magna Mater procure, dit-on, lextase et linsensibilité à la douleur (ce qui peut soulager, au moment de la castration). Au centre de la colline, vous trouverez la Domus Augustana, lancienne demeure de lempereur Auguste. Avant lui, le Palatin abrita maintes demeures de lélite romaine. Cicéron y vécut, ainsi que Marc Antoine, et lempereur Tibère y naquit en 42 avant JC. Mais la colline fut peu à peu investie par les palais et les temples dAuguste, tel celui dédié à Apollon, resplendissant de marbre blanc, avec ses portes en or et ne ivoire, sa cella remplie de trésors et de statues inestimables, comme la Diane de Timothée et le magnifique Apollon de Scopas. Ce sanctuaire fait partie intégrante du Palais dAuguste. A vrai dire, le bureau privé de lempereur, où il aimait se retirer, offre une très belle vue sur le temple et le Circus Maximus. La Domus Augustana fut considérablement transformée par Domitien, si impopulaire quil avait fait encastrer dans les colonnes des portiques des miroirs au verre impeccablement briqué pour repérer les éventuels assassins se glissant dans son dos. (Vaine précaution – il fut tué en 96 après JC). Juste derrière la maison dAuguste se trouve la maison particulière de limpératrice, Livie, ornée de superbes fresques. Les parties les plus modernes des quartiers impériaux sont situées à louest de la colline; des fontaines entourées de colonnades, des petits jardins entretenus par des esclaves méticuleux, des corridors en marbres ornés de statues inestimables, et de plus petites constructions en brique habillées de fresques représentant des scènes marines et mythologiques. Les empereurs du palais saffairent en tous sens, munis de tablettes en argile et de rouleaux de papyrus, tandis que les solliciteurs nerveux attendent dêtre reçus par lempereur, sous le regard dédaigneux de petits cercles daristocrates élégamment vêtus, qui commentent à voix basse. Les demandeurs se présentent devant leur empereur et leur dieu dans une basilique où salignent des statues colossales, dominées par le trône surélevé du divin souverain, à lextrémité de la salle. Les intimes, quant à eux, retrouvent limperator dans les chambres du conseil (sans quitter la basilique), ou dînent avec lui dans le triclinium dapparat, la coenatio jovis. Depuis le palais, votre promenade vous conduira ensuite à un large péristyle et à un petit temple dédié par Domitien à sa déesse protectrice, Minerve. Vous longerez un grand mur protégeant un jardin élégant et, chose rare, un lieu tout à fait protégé, où les Césars peuvent se détendre et jouir dune relative intimité. (Cest probablement là que, des années plus tard, le monarque syrien Héliogabale se livrera à des plaisirs assez insolites.) Pour linstant, un détour par laile est simpose afin déviter les travaux de limmense terrasse surplombant le Circus Maximus, qui doit permettre à lempereur de vivre la fièvre des courses de char sans sortir de chez lui. Dautres chantiers sont en cours sur la colline, avec lagrandissement des Thermes de Livie et la construction de bains supplémentaires. Notre flânerie se termine sous les arches de lAqua Claudia. Nous avons à présent le Colisée sur notre gauche, et le Circus Maximus derrière nous, sur la droite. Vous nêtes quà quelques minutes du Forum Boarium, doù part notre balade le long des berges du Tibre. » Le Guide de la Rome antique, Editions du Panama, extrait du chapitre « Balades romaines, Le Palatin » B- Sur le plan du Palatin, retracez le parcours de la balade proposée.

8 PALATINI COLLES Collège Georges Brassens – Italie et Campanie – Février 2011 – Secunda dies C- Dessinez et légendez quelque chose qui vous plaît lors de la visite (un monument, une sculpture, un paysage que vous voyez, ou une histoire que vous entendez…).

9 FORUM ROMANUM Le reflet de limmense grandeur de Rome. Sur le Forum Romanum, vous allez découvrir une foule de monuments, parfois leurs vestiges. Collège Georges Brassens – Italie et Campanie – Février 2011 – Secunda dies A- Au cours de la visite, prenez en photo les monuments qui sont mentionnés sur le plan afin que nous puissions construire une carte du Forum Romanum illustrée au retour. B- Sur le plan de la page suivante, retracez notre itinéraire. Sur lemplacement de lArc de Septime Sévère sélevait avant la Graecostasis, une plate-forme où lon faisait attendre les délégations étrangères avant de les convoquer. Pourquoi les Romains les faisaient-ils patienter à cet endroit à votre avis ? ________________________________________________________________________________________________ D- A laide du plan de la page suivante, numérotez correctement les monuments de la reconstitution virtuelle. C- Observez la reconstitution virtuelle du Forum Romanum (IVème siècle) et imaginez-vous les sentiments que pouvait inspirer cette place

10 1-Temple de Vespasien 2-Temple de la Concorde 3-Temple de Saturne 4- Rostres (élèves de troisième, noubliez pas de déclamer solennellement la première catilinaire de Cicéron) 5- Basilique Julia 16- Curie 6-Temple des Dioscures 7- Temple de César 17- Arc de Septime Sévère 15- Regia 14- Temple dAntonin et Faustine 8- Temple de Vesta 9- Maison des Vestales 13-Temple de Romulus 12- Basilique de Constantin 11- Temple de Venus et Rome 10- Arc de Titus FORUM ROMANUM Le reflet de limmense grandeur de Rome.

11 Rostres Temple de Jules César Arc de Septime Sévère Temple de la Concorde Regia Temple de Romulus Cest une tribune aux harangues commémorant la victoire des Romains sur la flotte dAntium en 338 avant JC. Lempereur Maxence le fait bâtir et lui donne un nom lié au fondateur de Rome. Cest le siège officiel du Pontifex Maximus; elle a été bâtie par Numa Pompilius. Il fut probablement élevé en 367 av. J.-C. à la suite de la promulgation des lois Liciniennes qui mettaient fin aux rivalités entre patriciens et plébéiens qui saffrontaient depuis le début du Ve siècle av. J.-C. Il célèbre les victoires de lempereur sur les Parthes en Asie Mineure. Il fut bâti par Auguste en lhonneur de son oncle et père adoptif qui avait été sauvagement assassiné. E- Rendez à chaque lieu lévénement historique qui lui est associé (les élèves de troisième aideront ceux de quatrième). Sur le Forum Romanum, à travers son architecture, Rome offre à son peuple le spectacle de sa grandeur triomphante. Elle célèbre et conforte, aux yeux des Romains et de leurs ennemis, sa suprématie sur le monde. Cela rappelle la cérémonie du triomphe. Imaginez la scène : Cest une cérémonie spectaculaire au cours de laquelle un général victorieux, revêtu du costume de Jupiter, debout sur un char tiré par quatre chevaux, suivi de ses soldats en arme, entre dans la ville de Rome et défile, exhibant son butin, acclamé par la foule, à lintérieur même du pomoerium sacré où, théoriquement, l'armée n'a pas le droit de pénétrer. Le cortège triomphal se forme au champ de Mars, en dehors de la ville, traverse le Circus Maximus, chemine le long de la Via sacra, parcourt le Forum et gravit le Capitole jusqu'au temple de Jupiter où le vainqueur offre un sacrifice pour remercier Jupiter Très bon et Très Grand de la protection accordée pendant la campagne. Sur le passage du cortège, toutes les portes des temples sont ouvertes pour que les divinités soient présentes. Sur ce bas-relief est représentée lentrée triomphale de lempereur Marc-Aurèle au Capitole pour ses succès contre les Germains. FORUM ROMANUM Un récit condensé de lhistoire romaine. F- Placez les 6 événements historiques en question sur cette frise chronologique : RoyautéRépubliqueEmpire

12 AMPHITHEATRUM FLAVIUM, sive recentius « Colosseum » Collège Georges Brassens – Italie et Campanie – Février 2011 – Secunda dies 1- Doù vient le nom de « Colisée » ? _________________________________________________________________ 2- Combien de spectateurs lamphithéâtre pouvait-il contenir ? _____________________________________________ (Le stade de France peut en contenir ) 3- Quels spectacles pouvaient y avoir lieu ? ____________________________________________________________ _______________________________________________________________________________________________ 4- Lisez et traduisez cette phrase de Bède le Vénérable (moine bénédictin du VIIème siècle) pour célébrer le Colysée : « Quamdiu stabit Colysseum, stabit et Roma; Quando cadet Colysseum, cadet Roma; Quando cadet Roma, cadet et mundus. » 5- Daprès son propos et ce que vous voyez sur place, quelle image de la ville de Rome le Colisée donne-t-il ? 6- Voici deux utilisations de limage du Colisée dans le monde : Le Colisée de Québec ou Colisée Pepsi est un complexe sportif de places. Cest le haut lieu du hockey sur glace dans la capitale. 7- Sur quelle pièce de monnaie le Colisée est-il représenté ? Dessinez-la. Le Collosseum à Las Vegas est un théâtre inauguré en 2003 à loccasion dun concert de Céline Dion. 8- Observez la façade et dessinez : -une colonne de lordre dorique. Cest la plus austère : les éléments nont pas de décor; le fût, trapu et conique, repose directement sur le sol; le chapiteau, simple forme carrée, est relié au fût par une sorte de coussin. - une colonne de lordre ionique : la colonne est plus légère et plus mince; le fût, plus haut, repose sur une base moulurée; le chapiteau fait des volutes qui font penser à des ressorts. - une colonne corinthienne. Cest son imposant chapiteau en forme de corbeille ornée de feuilles dacanthe qui la distingue. Le fût est élancé, un peu resserré vers le sommet.

13 SECUNDA DIES Collège Georges Brassens – Italie et Campanie – Février 2011 – Secunda dies A- Retrouvez quelques personnages et lieux évoqués dans la journée pour répondre à ces devinettes latines. 1- Romulo Remo lac dedi. Quae sum ? _______________________________________________ 2- Primus rex Romae sum. Quis sum ? _______________________________________________ 3- Primus princeps Romae sum. Quis sum ? ___________________________________________ 4- Flumen Romae est. Quid est ? ____________________________________________________ 5- Est via qui forum transit. Quae est ? _______________________________________________ 6- Est mons ubi templum Jovis est. Quis est ? __________________________________________ 7- Sunt viri qui in amphitheatro pugnant. Qui sunt ? ______________________________________ B- Lisez ce poème de Joachim Du Bellay, illustre voyageur qui visita Rome au XVIème siècle. Toi qui de Rome émerveillé contemples L'antique orgueil, qui menaçait les cieux, Ces vieux palais, ces monts audacieux, Ces murs, ces arcs, ces thermes et ces temples, Juge, en voyant ces ruines si amples, Ce qu'a rongé le temps injurieux, Puisqu'aux ouvriers les plus industrieux Ces vieux fragments encor servent d'exemples. Regarde après, comme de jour en jour Rome, fouillant son antique séjour, Se rebâtit de tant d'œuvres divines : Tu jugeras que le démon romain S'efforce encor d'une fatale main Ressusciter ces poudreuses ruines. C- A votre tour, composez un sonnet ou une autre forme de poème pour exprimer les sentiments que la Rome antique vous ont inspirés. __________________________________

14 VESUVII MONS 1- Dans quelle région se situe le Vésuve ? _____________________________________________ 2- De quel type de volcan sagit-il ?___________________________________________________ 3- Dessinez le Vésuve tel que vous le voyez depuis le bus. Observez bien pour voir des trainées de lave. Pensez au passage de la lettre de Pline que vous avez appris par cœur. 4- Pourquoi développe-t-on lagriculture aux abords du volcan ? _______________________________________________________________________________ 5- Quels types de roches trouve-t-on sur le Vésuve ? Dessines-en au moins deux, légende-les et décris-les 6- Le Vésuve est-il toujours actif ? ___________________________________________________ 7- Quelle grande ville est menacée par le volcan ? ______________________________________ 8- Quelles sont les démarches à suivre en cas déruption ? _______________________________________________________________________________ 9- Comparez ces trois représentations du Vésuve. Quelle est lintention de lartiste pour chacune ? Collège Georges Brassens – Italie et Campanie – Février 2011 – Tertia dies Andy Warhol, Vesuvius, 1985, NaplesTurner, Léruption du Vésuve, 1817 Peinture d'une villa à Pompéii

15 POMPEII Au deuxième siècle après JC, la Pax Romana règne sur lempire. La securitas est rétablie dans les campagnes italiennes et sur les mers, avec lextinction des pirates. La Campanie devient alors un centre de thermalisme : les riches Romains fuient une ville surpeuplée pour se reposer à la campagne. « Beatus qui procul negotiis… » : dans le début de sa deuxième Ode, Horace chante les charmes de la campagne, quil oppose aux bruyantes occupations des villes. Collège Georges Brassens – Italie et Campanie – Février 2011 – Tertia dies A- Situez et numérotez sur la carte les 7 lieux de la ville que vous avez préférés, et faites une légende B- Quavez-vous appris du film Les derniers jours de Pompéi que vous avez vu dans le car ?

16 GRAFFITI Collège Georges Brassens – Italie et Campanie – Février 2011 – Tertia dies Prenez en photo quelques inscriptions au cours de votre visite de la ville afin de vous constituer un corpus au retour. C- En suivant cet exemple, copiez une inscription contenant des chiffres romains que vous aurez croisée dans la ville. Légendez-la, situez-la, puis traduisez-la. Retrouvée dans une taverne (region 5, insula 02), cette inscription pourrait rappeler le compte des points à différents jeux ou les "ardoises" de certains clients. FABRO N X CASTVS N VI LETVS N XV VEIA N X... Fabro, 10 sesterces ; Castus, 6 sesterces ; Laetus, 15 sesterces ; Veia, 10 sesterces … D- Transposez ces chiffres arabes en chiffres romains : 74 : ______________________ 123 : _____________________ 492 : _____________________ 348 : _____________________ 2011 : ____________________ 1944 : ____________________ E- Quels sont les polygones qui composent létoile de Pompéi. Donnez leur nom et leur nombre. Si vous voyez cette étoile au cours de votre visite de Pompéi, prenez-la en photo. Notez ici où elle se situe dans la ville : __________________________________________

17 HERCULANUM Herculanum a péri aussi après léruption de Vésuve. Voyons ce quen dit Martial : « Voici le mont Vesbius* hier encore verdoyant et ombragé de pampres : ici, un noble cru avait plus d'une fois fait déborder nos cuves de ses flots. Voici ces hauteurs que Bacchus aimait plus que les collines de Nysa** ; sur cette montagne le chœur des satyres déroulait naguère ses danses. C'était le séjour de Vénus, plus agréable à ses yeux que celui de Lacédémone ; ce lieu était fameux par le nom d'Hercule. Tout a sombré dans les flammes : une lugubre cendre couvre le sol, et les dieux eux-mêmes auraient voulu que cela ne fût pas permis. MARTIAL, Épigrammes, IV, 44 *Le Vésuve. ** Ville de l'Inde, d'où est originaire le culte de Bacchus. Collège Georges Brassens – Italie et Campanie – Février 2011 – Quarta dies Promenez-vous dans la ville. Choisissez un bâtiment de votre choix et présentez-le : 1- nom du lieu : __________________________________ 2- situation dans la ville : ___________________________ _______________________________________________ 3- fonction : _____________________________________ 4- description : ___________________________________ ________________________________________________ Essayez den dessiner un plan. Dessinez la façade du bâtiment, et une sculpture, une mosaïque ou une fresque qui sy trouve. La façade du bâtiment

18 MUSEE ARCHÉOLOGIQUE DE NAPLES Après la visite guidée, vous allez faire lanalyse dune œuvre par groupes de 4 élèves. 1- Quand lœuvre vous sera attribuée, retrouvez-la dans le Musée. 2- Avant de compléter la fiche, regardez lœuvre, tournez autour si cest possible. 3- Complétez la fiche danalyse de votre mieux. Si vous ne pouvez pas renseigner certaines questions, mettez un point dinterrogation. Collège Georges Brassens – Italie et Campanie – Février 2011 – Quarta dies Titre Nom habituellement donné à l'œuvre : Oeuvre Nom de l'auteur : Epoque, date : Copie ou original (si c'est une copie, préciser ce que l'on sait de l'original) Grecque ou romaine ? Lieu de découverte (préciser le lieu de production si on le connaît) Dimensions : Technique utilisée (donner quelques précisions s'il y a lieu) Fonction de cette œuvre (à quoi sert-elle ?) Le sujet de l'œuvre Rédiger une description d'ensemble permettant au lecteur de comprendre : qui est-ce ? à quoi le reconnaît-on ? que fait-il ? pourquoi ? y-a-il des éléments de décor ? quel lien ont-ils avec la scène ? Compléter si besoin en attirant l'attention sur certains détails importants Que nous apprend cette œuvre sur la vie des gens dans l'antiquité ?

19 MUSEE ARCHÉOLOGIQUE DE NAPLES Collège Georges Brassens – Italie et Campanie – Février 2011 – Quarta dies Parcours des œuvres à commenter (le numéro d'inventaire entre parenthèses figure sur le socle des objets) Au rez-de-chaussée, les sculptures A l'entrée du grand hall à droite, traverser la galerie des Tyrannicides pour atteindre la galerie des Grands Maîtres. 1- Statue d'Athéna (n°6024) 2- Relief d'Orphée, Eurydice et Hermès(n°6727)Statue d'Athéna Relief d'Orphée, Eurydice et Hermès Traverser la salle du Palestrite pour atteindre la salle D : 3- Hercule Farnèse (n°136683) 4- Taureau Farnèse (n°6002)Hercule FarnèseTaureau Farnèse Passer dans la salle E : 5- Aphrodite de Capoue (n°6017)Aphrodite de Capoue Traverser les trois salles des Bijoux Farnèse, prendre au fond du Grand Hall l'escalier d'honneur qui conduit à l'entresol. Dans lentresol, la mosaïque Salles de gauche, dans la salle LIX 6- Groupe de musiciens ambulants (n°9985) dans la salle LXI 7- La bataille d'Alexandre (n°10020)Groupe de musiciens ambulants La bataille d'Alexandre Au premier étage, les bronzes 8- Hermès au repos (n°5625)Hermès au repos Remarquez dans les salles XC-XCV les ustensiles de la vie quotidienne. Observez dans la salle XCVI la maquette de Pompéi. Observez, dans la salle des argents, le service de table de 115 pièces trouvé dans la maison de Ménandre. Au premier étage, les fresques Aller dans la salle LXXII. 8- Persée et Andromède (n°8998) Puis rendez-vous dans la salle LXXIII.Persée et Andromède 9- l'Enlèvement d'Europe (n°11475) Et dans la salle LXXVII. 10- Portrait de Sapho (n°9084)l'Enlèvement d'Europe Portrait de Sapho Au premier étage, la céramique 11- Coupe de Dionysos et Sémélé 12- Cratère de Pronomos Coupe de Dionysos et SéméléCratère de Pronomos

20 QUARTA DIES Collège Georges Brassens – Italie et Campanie – Février 2011 – Quarta dies Pompéi et Herculanum sont classées au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1997; pourtant, on laisse les deux sites se détériorer dannée en année : en novembre dernier, la caserne des gladiateurs de Pompéi, emblématique du site, sest ainsi effondrée. Dans larticle suivant, l'UNESCO réfléchit aux dangers de l'afflux touristique. A- Rédigez un paragraphe argumenté pour ou contre la fermeture du site de Pompéi aux touristes pour protéger le site.

21 QUARTA DIES Collège Georges Brassens – Italie et Campanie – Février 2011 – Quarta dies Photographie dAndres Serrano, the Morgue, 1991 Photographie de Guido Motafico, Omnia Vanitas, 2007 B- Vous avez pu voir, aujourdhui et hier, des moulages de Fiorelli. Observez ces deux œuvres contemporaines qui représentent la mort et répondez à la question : une œuvre qui représente la mort peut-elle être belle ? Argumentez votre point de vue.

22 CHRISTIANI Collège Georges Brassens – Italie et Campanie – Février 2011 – Quinta dies A- Lisez ces deux textes. 1- En 111, Pline le Jeune, gouverneur de la province du Pont Bythinie, embarrassé par le problème chrétien, et soucieux dhumanitas, consulte lempereur Trajan : « Je me suis fait un devoir, seigneur, de vous consulter sur tous mes doutes. Car qui peut mieux que vous me guider dans mes incertitudes ou éclairer mon ignorance? Je n'ai jamais assisté aux informations contre les chrétiens; aussi j'ignore à quoi et selon quelle mesure s'applique ou la peine ou l'information. Je n'ai pas su décider s'il faut tenir compte de l'âge, ou confondre dans le même châtiment l'enfant et l'homme fait ; s'il faut pardonner au repentir, ou si celui qui a été une fois chrétien ne doit pas trouver de sauvegarde à cesser de l'être ; si c'est le nom seul, fût-il pur de crime, ou les crimes attachés au nom, que l'on punit. » Pline le Jeune, Lettres, X, Un pape, Damase (IVème siècle), a rédigé des épitaphes pour certains martyrs. Lisez celle de Nereus et Achilleus que vous pourrez observer dans les Catacombes de Sainte Domitille : Quel problème les chrétiens posent-ils aux Romains ? B- Observez ce tableau de Gérôme que certains parmi vous ont vu le mois dernier au Musée dOrsay. Quelle image des Romains donne-t-il ? Quelle image des chrétiens propose-t-il ? Commentez.

23 CATACUMBAE Collège Georges Brassens – Italie et Campanie – Février 2011 – Quinta dies Après la date de 313, les chrétiens peuvent s'exprimer librement ; l'iconographie change alors et des scènes de l'Ancien et du Nouveau Testament sont représentées sur les parois. Les thèmes que l'on rencontre le plus souvent sont ceux des épisodes de la vie de Jonas notamment celui de Jonas dévoré par le monstre marin ou des passages de la vie du Christ (la Guérison du Paralytique, la Résurrection de Lazare...). D- Choisissez une scène de lAncien ou du Nouveau testament représentée dans les Catacombes de Sainte Domitille. Dessinez-la et racontez lépisode en question. Les catacombes étaient fréquemment décorées de peintures expressives et riches en couleurs. Les thèmes varient selon les périodes. Avant la date de 313 qui est celle de la proclamation de l'édit de Milan par Constantin accordant la liberté de culte, les chrétiens souffrent de persécutions et ne peuvent donc s'exprimer ouvertement. Les peintures des catacombes sont donc à cette époque symboliques. C- Expliquez la signification de ces deux symboles : Les catacombes de Rome furent les lieux de sépultures souterraines dans lesquelles les chrétiens de Rome, notamment, enterraient leurs morts lors des premiers siècles après Jésus-Christ. Les premières catacombes furent creusées dès le IIIe siècle av. J.-C. en dehors de l'ancienne enceinte des murs, pour respecter la loi romaine obligeant d'ensevelir ou d'incinérer les cadavres à l'extérieur du pomoerium. Ce lieu devint ensuite, au IVe siècle, un lieu de pèlerinage pour honorer les martyrs de Rome.

24 PIAZZA NAVONA Collège Georges Brassens – Italie et Campanie – Février 2011 – Quinta dies A- Observez la vue aérienne de la place, et demandez-vous de quel bâtiment antique vient sa forme. B- Complétez le plan de la place. C- Observez la Fontaine des fleuves. Quelle partie du monde symbolise chacun des quatre fleuves ? - Le Danube représente - Le Nil représente - Le Gange représente - Le Rio de la Plata représente Le Rio de la Plata, face à lEglise, a un geste étrange. De quel geste sagit-il ? _______________________________________________________________________________ Le Bernin aurait-il voulu se moquer de son rival, larchitecte Borromini, en laissant entendre que la statue se protégeait dun éventuel écroulement de léglise ? Quest-ce qui caractérise lart baroque ? Au cours de notre promenade, prenez en photo les fontaines que vous croiserez dans les rues ou sur les places.

25 PANTHEON Que signifie le mot « panthéon? ». Avec les hellénistes du groupe, retrouvez létymologie du mot pour lexpliquer. Quelle inscription latine trouve-t-on sur le fronton du monument ? Deux personnages italiens célèbres ont leur tombeau dans le panthéon. Qui sont ce peintre et ce roi ? Comment lintérieur de lédifice est-il éclairé ? Observez la coupole du panthéon. Intérieurement, la voûte sinscrit dans une sphère parfaite de 150 pieds romains, soit 43,30 m de diamètre, dune hauteur égale de 43,30 m. Cette sphère théorique est donc tangente à la surface du sol. Elle est nervurée par 140 caissons en stuc, disposés sur cinq rangées de taille décroissante qui laissent libre la calotte du sommet. Cette calotte est percée dun oculus central de 8,7 m de diamètre. Une observation attentive des caissons montre que les rectangles qui les modèlent sont légèrement décentrés vers le haut. En effet, ces moulures ne sont pas centrées sur le milieu de la sphère inscrite dans la coupole, mais sur la base de cette sphère, qui correspond au centre du sol de la rotonde. Cette subtile correction crée un effet de perspective rayonnante pour lobservateur qui se tient au centre du temple. Les trous présents dans les caissons et dans la calotte laissent supposer la fixation déléments décoratifs en bronze. Certains dessins modernes de reconstitution proposent des étoiles de bronze, en symbolisme de la voûte céleste. Loculus sommital, renforcé par un cerclage de bronze, est lunique source de lumière directe, car lentrée de la cella, tournée vers le nord, est protégée par le pronaos. Il projette un ovale de lumière qui défile lentement sur les caissons de la coupole, ajoutant à la magie du lieu. Extérieurement, la partie supérieure de la coupole était couverte de tuiles de bronze doré. Article Wikipédia Collège Georges Brassens – Italie et Campanie – Février 2011 – Quinta dies Complétez les équivalences suivantes : Pieds romains Mètres _____________________

26 ARA PACIS Collège Georges Brassens – Italie et Campanie – Février 2011 – Quinta dies 1- Quand se décide sa construction ? ________________________________________________ 2- Par qui ? _____________________________________________________________________ 3- Pourquoi ? ___________________________________________________________________ 4- Quest-ce quun autel ? __________________________________________________________ 5- Observez les bas-reliefs et complétez le plan de lara pacis. 6- Quelle est sa fonction ? _________________________________________________________ 7- En quoi peut-on dire quil sagit dune œuvre de propagande ? _______________________________________________________________________________

27 Employez cette page blanche à votre guise pour évoquer le meilleur moment de votre voyage. Collège Georges Brassens – Italie et Campanie – Février 2011 – Quinta dies La fiche sur le Musée archéologique de Naples vient du site Musagora éducation. Quelques activités du dossier proviennent du bilan pédagogique du Collège Louis Pasteur de Nesle.


Télécharger ppt "ROME ET LA CAMPANIE FÉVRIER 2011 Nom et prénom : _______________________________ Hubert Robert, Ruines romaines avec le Colisée, 1798, Louvre."

Présentations similaires


Annonces Google