La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

C……………………………….:. Quen pensez-vous? Comment cela peut-il être perçu par les habitants de la vallée?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "C……………………………….:. Quen pensez-vous? Comment cela peut-il être perçu par les habitants de la vallée?"— Transcription de la présentation:

1 C……………………………….:

2 Quen pensez-vous?

3 Comment cela peut-il être perçu par les habitants de la vallée?

4 Pour chaque document dites si le viaduc respecte ou pas lenvironnement et soulignez les arguments

5 Doc.1 Un chantier respectueux de lenvironnement Toutes les sources qui se trouvent à proximité du chantier ont été répertoriées. Pas question quà cause dune fuite dhuile, lune de ces sources soit polluée. Des précautions sont prises. Aucun liquide de surface émanant dune zone de travaux ne doit pouvoir pénétrer dans les nappes phréatiques. La pluie qui tombe, le bidon qui fuit... Rien ne doit passer. Le sol de toutes les plates-formes de travaux est étanche. Lair fait, lui aussi, lobjet dune surveillance particulière. Régulièrement, des prélèvements sont envoyés en laboratoire et analysés. Les pistes daccès sont arrosées et balayées pour que la poussière ne vole pas au passage des camions. Le chantier génère aussi naturellement un surcroît de bruit quil faut maîtriser. Léquipe de lenvironnement a la charge de mesurer le fond sonore naturel de la vallée et de le comparer à celui de lactivité du chantier. Autre point important: tous les déchets sont triés, traités et éliminés. Rien ne se perd. Y compris les déchets spéciaux venant de linfirmerie. Enfin, un règlement pour protéger la nature a été mis en place. Le chantier étant protégé, la faune et la flore ne doivent pas subir de préjudice. Il nest pas question de cueillir des fleurs, certaines espèces de végétaux étant rares. Le journal du Viaduc édité par la compagnie eiffage du viaduc de Millau n°2 (07/02)

6 Doc.1 Un chantier respectueux de lenvironnement Toutes les sources qui se trouvent à proximité du chantier ont été répertoriées. Pas question quà cause dune fuite dhuile, lune de ces sources soit polluée. Des précautions sont prises. Aucun liquide de surface émanant dune zone de travaux ne doit pouvoir pénétrer dans les nappes phréatiques. La pluie qui tombe, le bidon qui fuit... Rien ne doit passer. Le sol de toutes les plates-formes de travaux est étanche. Lair fait, lui aussi, lobjet dune surveillance particulière. Régulièrement, des prélèvements sont envoyés en laboratoire et analysés. Les pistes daccès sont arrosées et balayées pour que la poussière ne vole pas au passage des camions. Le chantier génère aussi naturellement un surcroît de bruit quil faut maîtriser. Léquipe de lenvironnement a la charge de mesurer le fond sonore naturel de la vallée et de le comparer à celui de lactivité du chantier. Autre point important: tous les déchets sont triés, traités et éliminés. Rien ne se perd. Y compris les déchets spéciaux venant de linfirmerie. Enfin, un règlement pour protéger la nature a été mis en place. Le chantier étant protégé, la faune et la flore ne doivent pas subir de préjudice. Il nest pas question de cueillir des fleurs, certaines espèces de végétaux étant rares. Le journal du Viaduc édité par la compagnie eiffage du viaduc de Millau n°2 (07/02)

7 Doc.1 Un chantier respectueux de lenvironnement Toutes les sources qui se trouvent à proximité du chantier ont été répertoriées. Pas question quà cause dune fuite dhuile, lune de ces sources soit polluée. Des précautions sont prises. Aucun liquide de surface émanant dune zone de travaux ne doit pouvoir pénétrer dans les nappes phréatiques. La pluie qui tombe, le bidon qui fuit... Rien ne doit passer. Le sol de toutes les plates-formes de travaux est étanche. Lair fait, lui aussi, lobjet dune surveillance particulière. Régulièrement, des prélèvements sont envoyés en laboratoire et analysés. Les pistes daccès sont arrosées et balayées pour que la poussière ne vole pas au passage des camions. Le chantier génère aussi naturellement un surcroît de bruit quil faut maîtriser. Léquipe de lenvironnement a la charge de mesurer le fond sonore naturel de la vallée et de le comparer à celui de lactivité du chantier. Autre point important: tous les déchets sont triés, traités et éliminés. Rien ne se perd. Y compris les déchets spéciaux venant de linfirmerie. Enfin, un règlement pour protéger la nature a été mis en place. Le chantier étant protégé, la faune et la flore ne doivent pas subir de préjudice. Il nest pas question de cueillir des fleurs, certaines espèces de végétaux étant rares. Le journal du Viaduc édité par la compagnie eiffage du viaduc de Millau n°2 (07/02)

8 Doc.1 Un chantier respectueux de lenvironnement Toutes les sources qui se trouvent à proximité du chantier ont été répertoriées. Pas question quà cause dune fuite dhuile, lune de ces sources soit polluée. Des précautions sont prises. Aucun liquide de surface émanant dune zone de travaux ne doit pouvoir pénétrer dans les nappes phréatiques. La pluie qui tombe, le bidon qui fuit... Rien ne doit passer. Le sol de toutes les plates-formes de travaux est étanche. Lair fait, lui aussi, lobjet dune surveillance particulière. Régulièrement, des prélèvements sont envoyés en laboratoire et analysés. Les pistes daccès sont arrosées et balayées pour que la poussière ne vole pas au passage des camions. Le chantier génère aussi naturellement un surcroît de bruit quil faut maîtriser. Léquipe de lenvironnement a la charge de mesurer le fond sonore naturel de la vallée et de le comparer à celui de lactivité du chantier. Autre point important: tous les déchets sont triés, traités et éliminés. Rien ne se perd. Y compris les déchets spéciaux venant de linfirmerie. Enfin, un règlement pour protéger la nature a été mis en place. Le chantier étant protégé, la faune et la flore ne doivent pas subir de préjudice. Il nest pas question de cueillir des fleurs, certaines espèces de végétaux étant rares. Le journal du Viaduc édité par la compagnie eiffage du viaduc de Millau n°2 (07/02)

9 Doc.1 Un chantier respectueux de lenvironnement Toutes les sources qui se trouvent à proximité du chantier ont été répertoriées. Pas question quà cause dune fuite dhuile, lune de ces sources soit polluée. Des précautions sont prises. Aucun liquide de surface émanant dune zone de travaux ne doit pouvoir pénétrer dans les nappes phréatiques. La pluie qui tombe, le bidon qui fuit... Rien ne doit passer. Le sol de toutes les plates-formes de travaux est étanche. Lair fait, lui aussi, lobjet dune surveillance particulière. Régulièrement, des prélèvements sont envoyés en laboratoire et analysés. Les pistes daccès sont arrosées et balayées pour que la poussière ne vole pas au passage des camions. Le chantier génère aussi naturellement un surcroît de bruit quil faut maîtriser. Léquipe de lenvironnement a la charge de mesurer le fond sonore naturel de la vallée et de le comparer à celui de lactivité du chantier. Autre point important: tous les déchets sont triés, traités et éliminés. Rien ne se perd. Y compris les déchets spéciaux venant de linfirmerie. Enfin, un règlement pour protéger la nature a été mis en place. Le chantier étant protégé, la faune et la flore ne doivent pas subir de préjudice. Il nest pas question de cueillir des fleurs, certaines espèces de végétaux étant rares. Le journal du Viaduc édité par la compagnie eiffage du viaduc de Millau n°2 (07/02)

10 Doc.1 Un chantier respectueux de lenvironnement Toutes les sources qui se trouvent à proximité du chantier ont été répertoriées. Pas question quà cause dune fuite dhuile, lune de ces sources soit polluée. Des précautions sont prises. Aucun liquide de surface émanant dune zone de travaux ne doit pouvoir pénétrer dans les nappes phréatiques. La pluie qui tombe, le bidon qui fuit... Rien ne doit passer. Le sol de toutes les plates-formes de travaux est étanche. Lair fait, lui aussi, lobjet dune surveillance particulière. Régulièrement, des prélèvements sont envoyés en laboratoire et analysés. Les pistes daccès sont arrosées et balayées pour que la poussière ne vole pas au passage des camions. Le chantier génère aussi naturellement un surcroît de bruit quil faut maîtriser. Léquipe de lenvironnement a la charge de mesurer le fond sonore naturel de la vallée et de le comparer à celui de lactivité du chantier. Autre point important: tous les déchets sont triés, traités et éliminés. Rien ne se perd. Y compris les déchets spéciaux venant de linfirmerie. Enfin, un règlement pour protéger la nature a été mis en place. Le chantier étant protégé, la faune et la flore ne doivent pas subir de préjudice. Il nest pas question de cueillir des fleurs, certaines espèces de végétaux étant rares. Le journal du Viaduc édité par la compagnie eiffage du viaduc de Millau n°2 (07/02)

11 Doc. 2 : Avec plus dun million de visiteurs en trois ans et plus de rien que pour lannée 2005, le pavillon « Viaduc Espace Info » qui explique la construction de louvrage est lune des plus belles preuves de lintérêt touristique international que génère le Viaduc. Daprès le dossier de presse «viaduc de Millau», bilan de la première année dexploitation.

12 Doc. 2 : Avec plus dun million de visiteurs en trois ans et plus de rien que pour lannée 2005, le pavillon « Viaduc Espace Info » qui explique la construction de louvrage est lune des plus belles preuves de lintérêt touristique international que génère le Viaduc. Daprès le dossier de presse «viaduc de Millau», bilan de la première année dexploitation.

13 Doc. 3 La construction du viaduc de Millau par Eiffage : une gigantesque entreprise de terrassement La construction du viaduc de Millau a été, à son début, une entreprise de terrassement démesurée. Les ouvriers ont ensuite commencé le forage des « puits marocains » : 4 trous par pile, profonds de 15 mètres et d'un diamètre de 5 mètres. Quand on sait que les piles sont au nombre de 7, on comprend mieux le défi lancé par cette entreprise de terrassement hors-norme. Mais la construction du viaduc de Millau a aussi nécessité la pose d'un socle de béton de 3 à 5 mètres d'épaisseur couvrant les puits marocains pour un volume de 2000 m3 de béton par chape ! Soucieux de l'intégration de l'ouvrage dans l'environnement, les ingénieurs ont ensuite fait recouvrir ces socles de terre, faisant montre de la prise en compte de l'environnement par Eiffage en construction. Daprès

14 Doc. 3 La construction du viaduc de Millau par Eiffage : une gigantesque entreprise de terrassement La construction du viaduc de Millau a été, à son début, une entreprise de terrassement démesurée. Les ouvriers ont ensuite commencé le forage des « puits marocains » : 4 trous par pile, profonds de 15 mètres et d'un diamètre de 5 mètres. Quand on sait que les piles sont au nombre de 7, on comprend mieux le défi lancé par cette entreprise de terrassement hors-norme. Mais la construction du viaduc de Millau a aussi nécessité la pose d'un socle de béton de 3 à 5 mètres d'épaisseur couvrant les puits marocains pour un volume de 2000 m3 de béton par chape ! Soucieux de l'intégration de l'ouvrage dans l'environnement, les ingénieurs ont ensuite fait recouvrir ces socles de terre, faisant montre de la prise en compte de l'environnement par Eiffage en construction. Daprès

15 Doc. 3 La construction du viaduc de Millau par Eiffage : une gigantesque entreprise de terrassement La construction du viaduc de Millau a été, à son début, une entreprise de terrassement démesurée. Les ouvriers ont ensuite commencé le forage des « puits marocains » : 4 trous par pile, profonds de 15 mètres et d'un diamètre de 5 mètres. Quand on sait que les piles sont au nombre de 7, on comprend mieux le défi lancé par cette entreprise de terrassement hors-norme. Mais la construction du viaduc de Millau a aussi nécessité la pose d'un socle de béton de 3 à 5 mètres d'épaisseur couvrant les puits marocains pour un volume de 2000 m3 de béton par chape ! Soucieux de l'intégration de l'ouvrage dans l'environnement, les ingénieurs ont ensuite fait recouvrir ces socles de terre, faisant montre de la prise en compte de l'environnement par Eiffage en construction. Daprès

16 Doc. 3 La construction du viaduc de Millau par Eiffage : une gigantesque entreprise de terrassement La construction du viaduc de Millau a été, à son début, une entreprise de terrassement démesurée. Les ouvriers ont ensuite commencé le forage des « puits marocains » : 4 trous par pile, profonds de 15 mètres et d'un diamètre de 5 mètres. Quand on sait que les piles sont au nombre de 7, on comprend mieux le défi lancé par cette entreprise de terrassement hors-norme. Mais la construction du viaduc de Millau a aussi nécessité la pose d'un socle de béton de 3 à 5 mètres d'épaisseur couvrant les puits marocains pour un volume de 2000 m3 de béton par chape ! Soucieux de l'intégration de l'ouvrage dans l'environnement, les ingénieurs ont ensuite fait recouvrir ces socles de terre, faisant montre de la prise en compte de l'environnement par Eiffage en construction. Daprès

17 Doc. 3 La construction du viaduc de Millau par Eiffage : une gigantesque entreprise de terrassement La construction du viaduc de Millau a été, à son début, une entreprise de terrassement démesurée. Les ouvriers ont ensuite commencé le forage des « puits marocains » : 4 trous par pile, profonds de 15 mètres et d'un diamètre de 5 mètres. Quand on sait que les piles sont au nombre de 7, on comprend mieux le défi lancé par cette entreprise de terrassement hors-norme. Mais la construction du viaduc de Millau a aussi nécessité la pose d'un socle de béton de 3 à 5 mètres d'épaisseur couvrant les puits marocains pour un volume de 2000 m3 de béton par chape ! Soucieux de l'intégration de l'ouvrage dans l'environnement, les ingénieurs ont ensuite fait recouvrir ces socles de terre, faisant montre de la prise en compte de l'environnement par Eiffage en construction. Daprès

18 Doc. 3 La construction du viaduc de Millau par Eiffage : une gigantesque entreprise de terrassement La construction du viaduc de Millau a été, à son début, une entreprise de terrassement démesurée. Les ouvriers ont ensuite commencé le forage des « puits marocains » : 4 trous par pile, profonds de 15 mètres et d'un diamètre de 5 mètres. Quand on sait que les piles sont au nombre de 7, on comprend mieux le défi lancé par cette entreprise de terrassement hors-norme. Mais la construction du viaduc de Millau a aussi nécessité la pose d'un socle de béton de 3 à 5 mètres d'épaisseur couvrant les puits marocains pour un volume de 2000 m3 de béton par chape ! Soucieux de l'intégration de l'ouvrage dans l'environnement, les ingénieurs ont ensuite fait recouvrir ces socles de terre, faisant montre de la prise en compte de l'environnement par Eiffage en construction. Daprès

19 Doc. 4 Un chantier respectueux de la nature Afin de préserver au mieux les paysages exceptionnels, le groupe Eiffage s'est appuyé sur des solutions techniques respectueuses de l'environnement. La première réside dans la nature même de l'ouvrage qui favorise une inscription harmonieuse du Viaduc en limitant à 7 le nombre d'emprises au sol et garantissant une structure à la fois fine et résistante. Daprès

20 Doc. 4 Un chantier respectueux de la nature Afin de préserver au mieux les paysages exceptionnels, le groupe Eiffage s'est appuyé sur des solutions techniques respectueuses de l'environnement. La première réside dans la nature même de l'ouvrage qui favorise une inscription harmonieuse du Viaduc en limitant à 7 le nombre d'emprises au sol et garantissant une structure à la fois fine et résistante. Daprès

21 Doc. 4 Un chantier respectueux de la nature Afin de préserver au mieux les paysages exceptionnels, le groupe Eiffage s'est appuyé sur des solutions techniques respectueuses de l'environnement. La première réside dans la nature même de l'ouvrage qui favorise une inscription harmonieuse du Viaduc en limitant à 7 le nombre d'emprises au sol et garantissant une structure à la fois fine et résistante. Daprès

22 Doc. 5 Les problèmes d'environnement L'autoroute modifiera profondément le paysage et le fonctionnement des écosystèmes. Les Causses sont un milieu d'une extrême fragilité écologique. Le tracé actuel met en danger des sites naturels et historiques protégés. Selon l'étude de 1996, le système de collecte des eaux de ruissellement menace les bassins d'alimentation en eau potable de habitants. Par ailleurs, le tracé retenu traverse la dernière zone de nidification de l'Outarde canepetière du Larzac Nord. Cette espèce typique est en voie de raréfaction sur l'ensemble du territoire. Daprès

23 Doc. 5 Les problèmes d'environnement L'autoroute modifiera profondément le paysage et le fonctionnement des écosystèmes. Les Causses sont un milieu d'une extrême fragilité écologique. Le tracé actuel met en danger des sites naturels et historiques protégés. Selon l'étude de 1996, le système de collecte des eaux de ruissellement menace les bassins d'alimentation en eau potable de habitants. Par ailleurs, le tracé retenu traverse la dernière zone de nidification de l'Outarde canepetière du Larzac Nord. Cette espèce typique est en voie de raréfaction sur l'ensemble du territoire. Daprès

24 Doc. 5 Les problèmes d'environnement L'autoroute modifiera profondément le paysage et le fonctionnement des écosystèmes. Les Causses sont un milieu d'une extrême fragilité écologique. Le tracé actuel met en danger des sites naturels et historiques protégés. Selon l'étude de 1996, le système de collecte des eaux de ruissellement menace les bassins d'alimentation en eau potable de habitants. Par ailleurs, le tracé retenu traverse la dernière zone de nidification de l'Outarde canepetière du Larzac Nord. Cette espèce typique est en voie de raréfaction sur l'ensemble du territoire. Daprès

25 Doc. 5 Les problèmes d'environnement L'autoroute modifiera profondément le paysage et le fonctionnement des écosystèmes. Les Causses sont un milieu d'une extrême fragilité écologique. Le tracé actuel met en danger des sites naturels et historiques protégés. Selon l'étude de 1996, le système de collecte des eaux de ruissellement menace les bassins d'alimentation en eau potable de habitants. Par ailleurs, le tracé retenu traverse la dernière zone de nidification de l'Outarde canepetière du Larzac Nord. Cette espèce typique est en voie de raréfaction sur l'ensemble du territoire. Daprès

26 Doc. 5 Les problèmes d'environnement L'autoroute modifiera profondément le paysage et le fonctionnement des écosystèmes. Les Causses sont un milieu d'une extrême fragilité écologique. Le tracé actuel met en danger des sites naturels et historiques protégés. Selon l'étude de 1996, le système de collecte des eaux de ruissellement menace les bassins d'alimentation en eau potable de habitants. Par ailleurs, le tracé retenu traverse la dernière zone de nidification de l'Outarde canepetière du Larzac Nord. Cette espèce typique est en voie de raréfaction sur l'ensemble du territoire. Daprès

27 LA75 et le viaduc de Millau ont des répercutions environnementales sur la région et le pays. Cest le plus haut viaduc du monde. Il a un fort attrait touristique. Mais certains considèrent quil dénature la vallée.

28 C: Les enjeux sociaux

29 Le viaduc de Millau et lA75 nous montrent bien ce quest le développement durable car ils ont à la fois des enjeux économiques, sociaux et environnementaux

30 Enjeux économiques DD Enjeux sociaux Enjeux environnementaux

31 Ce diaporama vous a été présenté par Blandine CACERES, Delphine BORDES et Sébastien ASSEMAT


Télécharger ppt "C……………………………….:. Quen pensez-vous? Comment cela peut-il être perçu par les habitants de la vallée?"

Présentations similaires


Annonces Google