La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La recherche et lindustrie. Recherche financée par lindustrie Tabac Amiante Médicaments Réchauffement climatique Soft drinks et obésité Rayonnement électromagnétique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La recherche et lindustrie. Recherche financée par lindustrie Tabac Amiante Médicaments Réchauffement climatique Soft drinks et obésité Rayonnement électromagnétique."— Transcription de la présentation:

1 La recherche et lindustrie

2 Recherche financée par lindustrie Tabac Amiante Médicaments Réchauffement climatique Soft drinks et obésité Rayonnement électromagnétique

3 Huss et al. (2006) Environmental Health Perspectives (NIH) 59 études «peer-review» 31 revues En labo sur cobayes humains Effets biologiques variés: EEG, hormones, cardio, perf. cognitive, bien-être

4 Les résultats des études varieraient-ils en fonction de la source de financement? Réponse...

5 Huss et al. (2006)

6 Lai (2006) 326 articles Tous types deffets biologiques (in vitro & in vivo) Étude non publiée

7 Lai (2006)

8 Scientifiques sous pression Témoignages directs Enquêtes anonymisées Sources :

9 Dr Jerry Philips Biochimiste californien 1995 Exposé au rayonnement d'un portable, l'ADN des cellules peut se briser Pressions de Motorola 1997 : Effets « probablement sans conséquences physiologiques »

10 Dr Om Gandhi Université d'Utah 1996 Le rayonnement des portables pénètre plus profondément dans le crâne des enfants que dans celui des adultes Privé de crédits, traîné dans la boue « J'ai été marginalisé pendant des années parce que je n'ai pas voulu revenir sur ce que j'avais publié. C'est ignoble »

11 Drs Roger Santini, Pierre Le Ruz, Claudio Gomez-Perretta 2002 Audition sénateurs Lorrain & Raoul Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques « campagnes de harcèlement moral et professionnel orchestrées par certains fournisseurs de téléphones portables, des organes de santé publique et des élus »

12 Drs Roger Santini, Pierre Le Ruz, Claudio Gomez-Perretta « mesures discriminatoires de la part de leurs établissements: licenciement, mutation professionnelle, changement d'objet de recherches, blocage de carrière, perte de collaborateurs, interdiction de parler »

13 Dr Denis Zmirou Directeur scientifique de l'AFSSET Démission en juin 2005 A accusé la directrice de l'AFSSET de « s'ingérer dans la production scientifique en suggérant telle interprétation ou présentation des faits »

14 Dr Lennart Hardell et coll. Avril 2006 Etude épidémiologique suédoise Tumeurs cérébrales plus fréquentes chez les utilisateurs de portable intensifs MMF: - « fortement engagés » (= malhonnêtes?) - « sous-estimé certaines difficultés méthodologiques » (= incompétents?) - résultats « en conflit » avec autres études (= marginaux?)

15 Enquête anonymisée 2002 NIH, recherche biomédicale 3600 (milieu de carrière) (début) Taux de réponse: 42 % exploitables «One in three scientists confesses to having sinned», Nature, 435, (9 June 2005)

16 Enquête anonymisée modifier la conception, la méthodologie ou les résultats dune étude sous la pression de la source de fiancement 15 % total > 20 % en milieu de carrière RESULTAT PRINCIPAL...

17 Le cas du Dr Mike Repacholi

18 Physicien et docteur en biologie Coordinateur du Projet CEM Coordonner programmes de recherche Emettre des recommandations

19 Pétition 2005 Pension juillet 2006 Lettre ouverte Next-Up au directeur général OMS Le cas du Dr Mike Repacholi

20 Évacué ou minimisé études « dérangeantes » Impliqué l'industrie dans processus décisionnel Écarté certains scientifiques de renom Trop timoré dans ses recommandations de santé publique Ce que de nombreux scientifiques et observateurs lui repprochent :

21 Le cas du Dr Mike Repacholi 1990 : expert pour l'industrie électrique australienne vs fermiers opposés ligne HT 1995 : expert pour un telco néozélandais vs riverains opposés antenne (école) : projet CEM: 50% financé par l'industrie 2006 : expert pour l'industrie électrique étasunienne vs Conseil des implantations du Connecticut 2006 : « testament scientifique » dans EHP

22 Le cas du Dr Mike Repacholi «lexposition du public aux niveaux de radiofréquence autorisés pour la téléphonie mobile et les antennes relais nest pas susceptible daffecter la santé humaine de façon négative» Peter A. Valberg, T. Emilie van Deventer & Michael H. Repacholi Workgroup Report: Base Stations and Wireless NetworksRadiofrequency (RF) Exposures and Health Consequences Environmental Health Perspectives, Vol. 115(3), mars 2007 Coauteur atypique: Peter A. Valberg, consultant pour l'industrie

23 Dr Emilie van Deventer Remplace M. Repacholi depuis son départ à la retraite...

24 Merci de votre attention


Télécharger ppt "La recherche et lindustrie. Recherche financée par lindustrie Tabac Amiante Médicaments Réchauffement climatique Soft drinks et obésité Rayonnement électromagnétique."

Présentations similaires


Annonces Google