La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Effets des changements institutionnels et politiques sur les OP dAfrique de lOuest et stratégies dadaptation Leçons des expériences de la Confédération.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Effets des changements institutionnels et politiques sur les OP dAfrique de lOuest et stratégies dadaptation Leçons des expériences de la Confédération."— Transcription de la présentation:

1 Effets des changements institutionnels et politiques sur les OP dAfrique de lOuest et stratégies dadaptation Leçons des expériences de la Confédération Paysanne du Faso et de la Fédération des Unions de Producteurs agricoles du Bénin Inter-réseaux - Projet de renforcement des capacités des réseaux dorganisations agricoles en matière de politiques agricoles, alimentaires et rurales

2 2 Contexte de la capitalisation Les OP sont de plus en plus incitées, par les Etats, les bailleurs ou le marché, à sorganiser par filière Les OP « généralistes » ou « transversales » sont de moins en moins soutenues, malgré leur rôle essentiel dans lappui aux exploitations familiales

3 3 Questions Comment la structuration de ces OP a-t-elle ainsi évolué dans ce contexte? Quelles stratégies ont-elles mises en place pour sadapter ? Quel impact sur leurs capacités à défendre les intérêts et à rendre des services aux agriculteurs familiaux ?

4 4 Méthode et déroulement Analyse rétrospective de lévolution institutionnelle des 2 faitières + 2 OP membres Analyse des effets de ces changements sur les capacités de lOP à remplir des fonctions diversifiées Deux étapes: 1. Atelier de travail en interne pour les OP 2. Mission externe dune semaine auprès de chaque réseau dOP

5 1. Analyse de lévolution des OP Grandes lignes dévolution institutionnelle et leurs effets sur les OP

6 6 1. Le réseau FUPRO au Bénin Acteur économique et politique incontournable (90s): – Poids du coton dans léconomie du pays – Forte implication des OP dans la gestion + financement par la filière Puis fragilisation (2000s): – Retrait de lEtat, multiplication des acteurs privés, réseaux parallèles, crise du coton – Risque déclatement, diminution des ressources, rôle politique diminué Dabord structuré autour de la filière coton

7 7 La dynamique de structuration des autres filières (2000s) La politique agricole promeut: – De nouvelles filières porteuses comme alternative au coton – La structuration des acteurs en groupes professionnels La FUPRO initie une telle dynamique pour: – Rééquilibrer la place des régions non cotonnières, renforcer la cohésion du réseau – Reconstruire une base financière et politique Les projets : – Encouragent lémergence et lautonomie des OP filière – Délaissent les OP généralistes

8 8 Les effets sur les OP et les producteurs Des services aux producteurs non cotonniers, mieux ciblés et plus efficaces Mais une structuration faite parfois trop tôt ou impulsée de manière artificielle qui contribue à division du mouvement Des OP dorigine qui se cherchent et une fragilisation de la coordination entre les OP du réseau

9 9 2. Les OP du Burkina Faso Un mouvement paysan construit au départ sur une base communautaire et multifonctionnelle (1970s- 1990s) - création de la FENOP en 1994 Création de faîtières plus spécialisées (FEPAB, FNJPAB, UNPCB…) mais avec un cadre national de concertation (CPF en 2002) Dabord structurées sur une base généraliste

10 10 La recomposition des OP par filière ( s) La loi coopérative : – Incite la conversion des OP en coopératives par filière à tous les niveaux La promotion dinterprofessions : – A une définition très restreinte de la filière (un produit) – Se focalise sur les filières export, en désaccord avec les OP Les projets : – Focalisent leurs appuis sur les activités strictement économiques

11 11 Les effets sur les OP A la base: – Une réorientation peu marquée des activités – Mais une fragilisation de la vie associative Au niveau national: – Les OP se restructurent (FEPAB en 2 faîtières) ou modifient leurs activités (Fédération des Jeunes) – Des OP « opportunistes » se créent et concurrencent les OP établies – Des OP phares perdent leur poids politique (FENOP)

12 12 Conclusion Une séparation structurelle des fonctions entre OP: – De service vs. syndicales – Transversales vs. spécialisées par produit Un facteur de division du mouvement paysan et de fragilisation des actions politiques

13 2. Les stratégies des OP pour lier leurs fonctions filières et transversales

14 14 1. Au Bénin Une nouvelle structuration pour solidariser OP territoriales et filières

15 15 Les défis actuels pour la FUPRO Renforcer la cohésion du réseau: reconstruire de la base une vision et un projet communs Revoir la complémentarité des services entre OP territoriales et filières Renouveler/former les nouveaux leaders

16 16 2. Au Burkina Faso Au niveau de la CPF: – Création de plates-formes régionales de concertation multi- acteurs Lexemple de la FEPPASI : – Intégration de fonctions diversifiées au sein dune OP: économique mais pluri-filière, sociale, syndicale… – Approche intégrée de lexploitation (service conseil de gestion) Des solutions diversifiées

17 17 Les défis actuels pour la CPF Renforcer les plates-formes régionales actuelles et en créer de nouvelles Construire des dispositifs pour rendre des services transversaux Renforcer ses capacités pour le plaidoyer

18 3. Enseignements de ces évolutions

19 19 Le terme « approche filière » recouvre des débats différents La promotion de lagro-business vs. une agriculture familiale La spécialisation vs. la diversification des exploitations Les modèles de filière (administrée, intégrée, libéralisée) Concentrer les actions des OP sur léconomique et limiter leur rôle politique? Besoin à chaque fois de bien clarifier les termes des débats entre les acteurs

20 20 La structuration par filière permet-elle de rendre les services quattendent les producteurs ? Les services économiques sont mieux ciblés, plus efficaces Mais les services transversaux, pourtant essentiels, sont délaissés Et lémiettement des ressources et la mise en concurrence des OP limite la portée de leurs actions Le choix des filières à appuyer est parfois discutable

21 21 Avec la structuration par filière, les OP peuvent-elles encore défendre lagriculture familiale ? La segmentation en filières contribue à la marginalisation politique des OP : – Dispersion des énergies, cloisonnement des débats – Juxtaposition dappuis filière : perte de cohérence des actions – Multiplication des besoins en ressources et formation des leaders – Risque de division/dilution politique – Seules certaines catégories de paysans sont appuyées

22 4. Pistes de réflexion pour les OP et leurs partenaires

23 23 (Re)développer des fonctions complémentaires au sein dun réseau Réaffirmer le besoin dassurer en même temps les dimensions : – Par produit/ transversales – Services économiques/sociaux/syndicalisme/dév. local Faciliter larticulation entre OP filières et transversales: – Identifier des projets mobilisateurs – Laisser la place à lexpérimentation et ladaptation locale des formes de structuration et de dispositifs de services spécialisés ou transversaux Différencier les stratégies de financement selon les fonctions à assumer

24 24 Ré-affirmer limportance des approches transversales Réaffirmer lintérêt pour les partenaires dappuyer les OP généralistes: rôle dans le développement de lagriculture familiale Besoin dun appui dans la durée pour renforcer les capacités des OP et de leurs ressources humaines Replacer les questions transversales au cœur du débat sur le rôle de lEtat dans le développement rural

25 Merci de votre attention


Télécharger ppt "Effets des changements institutionnels et politiques sur les OP dAfrique de lOuest et stratégies dadaptation Leçons des expériences de la Confédération."

Présentations similaires


Annonces Google