La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Présenté au Comité sénatorial permanent de lagriculture et des forêts, 24 février 2003, Regina (Sask.) CAPACITÉ DADAPTATION ET COHÉSION SOCIALE: LE BESOIN.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Présenté au Comité sénatorial permanent de lagriculture et des forêts, 24 février 2003, Regina (Sask.) CAPACITÉ DADAPTATION ET COHÉSION SOCIALE: LE BESOIN."— Transcription de la présentation:

1 1 Présenté au Comité sénatorial permanent de lagriculture et des forêts, 24 février 2003, Regina (Sask.) CAPACITÉ DADAPTATION ET COHÉSION SOCIALE: LE BESOIN DUNE APPROCHE DYNAMIQUE POUR FAIRE FACE AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES Michael D. Mehta, Ph.D. Professeur associé et Directeur Programme de sociologie de la biotechnologie Département de sociologie Université de la Saskatchewan Saskatoon (Sask.) Canada S7N 5A5 Tél. : (306) Téléc. : (306) Courriel : Site Web :

2 2 Introduction Malgré la réalité de ses conséquences, le changement climatique est essentiellement un phénomène social. À ce titre, le changement climatique engendrera des «gagnants» et des «perdants» en raison de ses conséquences directes et indirectes sur lagriculture, la foresterie et les autres secteurs de léconomie. En outre, ces impacts différeront vraisemblablement selon les régions, les horizons temporels et les individus en cause. Dans le contexte du Canada rural, le changement climatique est susceptible de créer des pressions nouvelles et plus intenses sur le «tissu social». Il est donc nécessaire dexaminer ses effets sur les collectivités rurales et dévaluer comment ce phénomène peut influer sur la capacité dadaptation de ces dernières en perturbant ou en modifiant leur cohésion sociale. « Qui sadapte, et à quoi? Quest-ce qui influence la capacité dadaptation des institutions? Y a-t-il des seuils critiques au-delà desquels ladaptation devient difficile? » Source : « A theory of adaptive capacity » Tyndall Centre, University of East Anglia, juillet 2002.

3 3 On entend par «capacité dadaptation» laptitude dun système ou dun individu à sajuster à la variabilité climatique en réduisant la vraisemblance et les conséquences daboutissements négatifs. À ce titre, la capacité dadaptation est reliée à la gestion du risque. Il y a identification dun danger, évaluation de ses éventuelles conséquences négatives, et prise de mesures visant à atténuer le risque. Ce modèle de capacité dadaptation sappuie sur une définition mathématique bien connue du risque. Pour réduire le risque, on peut adopter des mesures de protection visant à diminuer la probabilité de matérialisation dun événement négatif et/ou à atténuer les impacts associés à lexposition au risque. Ainsi, la capacité dadaptation est laptitude à trouver et à utiliser des mesures de protection contre le risque. Dans certaines conditions climatiques, lincapacité de sadapter augmente le risque en rendant plus vulnérables les individus et les collectivités. Déterminants sociaux de la capacité dadaptation

4 4 La capacité dadaptation dépend également de plusieurs variables sociales, comportementales et institutionnelles qui interagissent mutuellement. De toute évidence, la capacité dadaptation sinsère dans un continuum. En évaluant divers paramètres (degré de confiance, richesse, risque, caractéristiques sociales, horizon temporel), on peut avoir une idée de la capacité dadaptation dont disposent les acteurs concernés pour amortir les effets des changements climatiques et, dans une certaine mesure, pour prospérer dans un tel contexte. En général, la mobilisation de cette capacité suppose un certain degré de conscientisation. Les acteurs ayant une grande capacité dadaptation mais qui sont peu conscientisés risquent de gaspiller ou de mal employer cette capacité. Inversement, les acteurs fortement conscientisés mais ayant une faible capacité dadaptation subiront vraisemblablement de forts stress en raison de leur incapacité de procéder à des changements positifs.

5 5 En théorie, la comparaison entre les acteurs possédant une haute capacité dadaptation et ceux ayant une faible capacité dadaptation mène aux observations suivantes.

6 6 Même si la capacité dadaptation varie dun acteur à lautre, il est faux de postuler que certains acteurs ont une capacité suffisante pour absorber tous les impacts que les changements climatiques peuvent leur imposer. La capacité dadaptation est une propriété dynamique des acteurs; ainsi, les acteurs considérés bien adaptés dans certaines conditions peuvent devenir moins bien adaptés quand ces conditions changent. On peut définir la capacité dadaptation dynamique (CAD) comme la capacité des acteurs à reconnaître la variabilité climatique et à y réagir avec souplesse et de façon socialement responsable et écologiquement durable. La promotion de la CAD repose sur une optimalisation du bien public. Comme le changement climatique est un produit de laction collective, il est logique dintégrer la capacité dadaptation à un cadre social plus vaste. Les acteurs qui conçoivent et déploient des mesures visant à accroître leur propre capacité dabsorber la variabilité climatique doivent reconnaître que certaines de ces mesures peuvent miner la capacité dadaptation dautrui. Dans les faits, la CAD devient un exercice de planification collective où certains types de décisions peuvent soit raffermir, soit saper la cohésion sociale. Pour faire face aux changements climatiques, il faudra réorienter en profondeur les fondements de notre activité économique et modifier notre compréhension de concepts tels que le progrès, la croissance économique et la durabilité de lenvironnement.

7 7 Quest-ce que la cohésion sociale?

8 8 La définition de la cohésion sociale ne fait pas lunanimité. Il y a lieu de sen étonner, quand on considère à quel point ce concept est largement répandu et avec quelle rapidité certains observateurs en annoncent leffritement depuis quelques années. Selon Jane Jenson, le thème de la cohésion sociale doit sa popularité au fait quil éclaire linterdépendance entre «la restructuration économique, le changement social et laction politique». Elle ajoute quune société homogène est présumée être dans un état doptimalité sociale et économique selon diverses agences gouvernementales et organisations telles que lOrganisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE), et quune baisse de la cohésion représente une menace à lordre social. Quant à Judith Maxwell, qui sintéresse à la relation entre la cohésion sociale et les conditions sociales qui mettent en évidence le seuil de dysfonctionnement dune société, elle définit la cohésion sociale comme la mise en commun des valeurs qui réduisent «les disparités de richesse et de revenu» tout en instillant un sens de la communauté chez les gens. Jenson, J Mapping Social Cohesion: The State of Canadian Research. Ottawa: Canadian Policy Research Networks. Maxwell, J Social Dimensions of Economic Growth. Eric John Hanson Memorial Lecture Series, Volume VIII, University of Alberta.

9 9 Quelle est la relation entre la capacité dadaptation et la cohésion sociale dans les collectivités rurales? La capacité dadaptation est un construct social; elle nexiste que dans un sens relatif et peut saccroître ou diminuer selon la nature des relations déchange entre les acteurs sociaux. La capacité dadaptation est dynamique, en ce sens quaucun acteur individuel nest «parfaitement» adapté à tous les événements climatiques. La vulnérabilité nest jamais nulle. Les réactions individuelles aux changements climatiques peuvent affaiblir la capacité dautrui à sadapter et, par conséquent, miner la cohésion sociale. Pour réduire ce risque, mon concept de capacité dadaptation dynamique suppose que les mesures dadaptation doivent être souples, socialement responsables et écologiquement durables. Pour optimaliser les avantages de la capacité dadaptation dynamique pour le bien public, il faut quil existe une confiance et des mécanismes assurant léquité. Un fort degré de cohésion sociale est nécessaire. Comment les efforts déployés pour bâtir la cohésion sociale peuvent-ils améliorer la capacité des collectivités rurales à sadapter aux changements climatiques? La cohésion sociale dans les collectivités rurales vient contrer la migration vers les régions urbaines, ce qui encourage la mise en place de conditions propices au réinvestissement agricole (une condition nécessaire pour ladaptation aux changements climatiques). Léveil aux problèmes déquité engendre la cohésion sociale. Les retardataires ne devraient pas être récompensés démesurément pour quils sadaptent. Il ne faut pas récompenser différemment les adaptateurs précoces et les agriculteurs qui pratiquent des méthodes durables. Une telle façon de faire engendre une faible cohésion sociale et des conflits. Les collectivités homogènes peuvent planifier une adaptation collective et réduire le nombre de «perdants» tout en maximisant le nombre de «gagnants».

10 10 Conclusion Les notions classiques de capacité dadaptation sapparentent de plusieurs façons à la gestion du risque. Cependant, les mesures individuelles mises en place pour bâtir une capacité dadaptation peuvent créer des conflits, des injustices et une baisse générale de la capacité collective dadaptation. La capacité dadaptation est un processus social qui a des conséquences sociales. Pour réduire ces effets indésirables, jestime quil faut mieux comprendre les liens entre la capacité dadaptation et la cohésion sociale. Mon concept de capacité dadaptation dynamique permet aux décideurs et aux autres intervenants dévaluer différentes réactions dadaptation sous langle de léquité, de la durabilité environnementale et des effets possibles sur la cohésion sociale dans les collectivités rurales. «Le fait que de nombreux autres changements viendront simultanément exercer leur effet sur ces systèmes complexes vient compliquer encore plus une prédiction adéquate des répercussions climatiques.» Source : GEIC, Groupe de travail II, Deuxième rapport dévaluation, Résumé pour les décideurs : Impacts, adaptations et options datténuation, 1995.


Télécharger ppt "1 Présenté au Comité sénatorial permanent de lagriculture et des forêts, 24 février 2003, Regina (Sask.) CAPACITÉ DADAPTATION ET COHÉSION SOCIALE: LE BESOIN."

Présentations similaires


Annonces Google