La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CP VVV le 17 fevrier 2014 É léments de bilans VVV 2013 Loire-Atlantique Quelques éléments de bilan VVV 2013 à partir des formulaires retournés par les.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CP VVV le 17 fevrier 2014 É léments de bilans VVV 2013 Loire-Atlantique Quelques éléments de bilan VVV 2013 à partir des formulaires retournés par les."— Transcription de la présentation:

1 CP VVV le 17 fevrier 2014 É léments de bilans VVV 2013 Loire-Atlantique Quelques éléments de bilan VVV 2013 à partir des formulaires retournés par les opérateurs (77%)

2 CP VVV le 17 fevrier 2014 VVV 2013 quelques données de cadrage 72 (93) opérateurs 162 (173) actions soutenues pour 201 (211) actions présentées Territoires Actions Déposées Actions retenues PV Pub Spé dont PLJ 129 Autres dont rural 6254 Montants versés: Etat (Acsé): répartis sur 128 actions CAF: répartis sur 131 actions

3 CP VVV le 17 fevrier 2014 Les actions VVV Répartition territoriale des actions Nombre dactions déposées Répartition financière: Etat + CAF Subvention moyenne/action retenue ACSé + CAF Urbain / PV Autres Ter (rural…) Publics spécifiques

4 CP VVV le 17 fevrier 2014 Soutien ACSé en LA / National Aide moyenne ACSé /action financée % actions financées ACSé moins Loire Atl National

5 CP VVV le 17 fevrier 2014 Les opérateurs VVV Au plan national: 75 % des opérateurs sont des associations

6 CP VVV le 17 fevrier 2014 Les actions VVV Au plan national: 46 % des actions sont des séjours (au – 4 nuitées)

7 CP VVV le 17 fevrier 2014 Les actions VVV Période du temps fort de laction Au plan national: 55% en juillet et 36 % en août

8 CP VVV le 17 fevrier 2014 Les actions VVV Au plan national: 45 % des actions se déroulent dans le quartier

9 CP VVV le 17 fevrier 2014 Les actions VVV

10 CP VVV le 17 fevrier 2014 Les actions VVV 65 % des opérateurs signalent une implication particulière des parents : Participation aux réunions dorganisation, de préparation Prêt de matériel, doutils, réalisation de décors et de déguisements Aide dans le déroulement datelier

11 CP VVV le 17 fevrier 2014 Les difficultés rencontrées en 2013 A partir des propositions, voici en ordre décroissant les difficultés les plus rencontrées par les opérateurs : Les jeunes sont de + en + difficiles à toucher Les difficultés sociales rencontrées par les jeunes Les jeunes sont de + en + consommateurs et de – en – acteurs Le développement de la mixité de genre Le manque de moyens financiers Les transports

12 CP VVV le 17 fevrier 2014 Lencadrement des activités Les principales difficultés rencontrées sont : Le manque de formation des encadrants Le recrutement de façon générale Lencadrement adapté aux publics concernés Le recrutement dencadrant féminin

13 CP VVV le 17 fevrier 2014 Les caractéristiques des difficultés du public selon les opérateurs A partir des propositions du bilan, quatre caractéristiques des difficultés des publics sont mises en avant par les opérateurs : Difficultés financières Difficultés scolaires Difficultés relationnelles dans la famille Conduites à risques

14 CP VVV le 17 fevrier 2014 Les publics VVV à partir des bilans reçus (77 %) Rq: public non habituel difficilement quantifiable Au plan national en moyenne chaque action touche 93 jeunes avec une médiane à 20 jeunes 50 %

15 CP VVV le 17 fevrier 2014 Les publics VVV Au niveau national : 57 % des jeunes ont entre 11 et 18 ans

16 CP VVV le 17 fevrier 2014 Les publics VVV

17 CP VVV le 17 fevrier 2014 Les publics VVV 43 % des opérateurs déclarent une différence significative entre leffectif des jeunes impliqués prévu initialement et leffectif des jeunes touchés. La raison principale est le désistement et le désengagement des jeunes mais la modification de laction prévue initialement

18 CP VVV le 17 fevrier 2014 Les publics VVV

19 CP VVV le 17 fevrier 2014 Les publics VVV Au plan national: 38,9 % des bénéficiaires sont des filles - La mixité se dégrade avec laugmentation de lâge -Les actions récentes intègrent une part plus importante de filles

20 CP VVV le 17 fevrier 2014 Les publics VVV et politique tarifaire 53 % des opérateurs appliquent des tarifs en fonction du quotient familial Par ailleurs les opérateurs ont appliqué une politique tarifaire hors QF. Ex : gratuité, tarif très réduit…

21 CP VVV le 17 fevrier 2014 Les orientations prioritaires des opérateurs A partir des propositions du bilan, voici en ordre décroissant les orientations prioritaires des opérateurs dans le cadre de VVV pour 2013 : Informer et communiquer auprès des jeunes Développer les liens avec les parents Privilégier la tranche des 11/15 ans Développer les liens avec dautres acteurs éducatifs Rechercher des financements Développer lanimation de rue

22 CP VVV le 17 fevrier 2014 Quelques pistes qui se dégagent Mieux cerner les attendus et les enjeux autour des séjours Poursuivre le renfort de la mixité et la place des filles Encourager les coopérations entre opérateurs et entre territoires ( inter quartiers, inter communes, inter structures…) Permettre aux actions pertinentes de senraciner et accompagner les nouvelles initiatives, Analyser le positionnement de VVV et son articulation avec la nouvelle cartographie prioritaire et les nouveaux contrats de ville

23 CP VVV le 17 fevrier 2014 Merci de votre attention et retrouvez le bilan VVV 2013 sur le portail de lEtat en Loire-Atlantique:


Télécharger ppt "CP VVV le 17 fevrier 2014 É léments de bilans VVV 2013 Loire-Atlantique Quelques éléments de bilan VVV 2013 à partir des formulaires retournés par les."

Présentations similaires


Annonces Google