La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

OPERATION QUICK-START Résultats de la première année.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "OPERATION QUICK-START Résultats de la première année."— Transcription de la présentation:

1 OPERATION QUICK-START Résultats de la première année

2 Lopération « Quick-Start » ou « Distribution rapide dintrants » est planifiée pour assurer la fourniture dintrants (engrais, semences, cannes planteuses, pulvérisateurs et herbicides) sans contrepartie, ainsi que lappui à la maîtrise des itinéraires techniques y afférentes, afin de permettre aux couches de producteurs les plus vulnérables, davoir accès aux ressources productives et de pouvoir améliorer leur sécurité alimentaire. Pourquoi le « Quick Start » ?

3 Composition des KITS Le QS consiste à distribuer sans contrepartie: – (i) des kits maïs composés de 100 kg dengrais NPK , 50 kg durée, 10 kg de semences améliorées et une canne planteuse pour cultiver 0,5 hectares de maïs; et (ii) des kits riz contenant 50 kg dengrais NPK151515, – 25 kg durée, 20 kg de semences améliorées, un litre de désherbant et un pulvérisateur.

4 Exécution de lopération Quatre regroupements dONG et 1 ONG pour : Quatre regroupements dONG et 1 ONG pour : – La conduite du processus de ciblage des zones – La sélection des bénéficiaires de kits – La distribution des kits Avec le concours des organes de développement à la base et des services déconcentrés du MAEP, les DRAEP, lICAT. Avec le concours des organes de développement à la base et des services déconcentrés du MAEP, les DRAEP, lICAT. Validation des listes des bénéficiaires (local & régional) Validation des listes des bénéficiaires (local & régional) Accompagnement technique des producteurs assuré par ICAT. Accompagnement technique des producteurs assuré par ICAT.

5 Ciblage et sélection des bénéficiaires Le processus de sélection des bénéficiaires de kits a été fondé sur une méthodologie harmonisée assez rigoureuse dans lensemble des régions : – Respect des critères définis par le PADAT – Forte implication des populations, des autorités locales, les CRA, les OP

6 Résultats de la d Résultats de la distribution des KITS RégionMaïsRizGENREPrévuRéaliséPrévuRéalisé % Femmes Savanes ,53 Kara Centrale ,83 Plateaux Maritime Sous-total ,25 CIBLE (R)

7 Résultats (suite) Au total kits sont distribués dans les 5 régions soit une réalisation de 105% par rapport PTBA an 1. Le respect du critère majeur de vulnérabilité : la sélection a été transparente voire empreinte de règles démocratiques dans certaines situations darbitrage ; Le taux de réalisation est satisfaisant en termes de placement des kits jusquau niveau des villages (un taux global de 99%) ; A lactif du PADAT, on note en terme absolu, près de femmes bénéficiaires qui ont utilisé peut-être pour la première fois des intrants de qualité, et acquis directement des nouvelles connaissances techniques agricoles

8 Que retenir de lopération QS An 1 ? Compte tenu du contexte particulier de sa mise en œuvre, lopération quick-start a atteint au niveau des réalisations techniques, des résultats immédiats satisfaisants. Compte tenu du contexte particulier de sa mise en œuvre, lopération quick-start a atteint au niveau des réalisations techniques, des résultats immédiats satisfaisants. Cette phase du « Quick-Start » a permis certainement de tester la capacité technique et la réactivité des ONG, de lICAT, de la CAGIA dune part, et la capacité de coordination des DRAEP qui ont joué un rôle essentiel de suivi et dapprobation des prestations ; Cette phase du « Quick-Start » a permis certainement de tester la capacité technique et la réactivité des ONG, de lICAT, de la CAGIA dune part, et la capacité de coordination des DRAEP qui ont joué un rôle essentiel de suivi et dapprobation des prestations ; Lapproche « Faire-Faire » promue par le PADAT est bien de nature à pouvoir contribuer positivement au renforcement de la capacité des ONG et à lémergence de pôles sectoriels spécialisés dans les régions Lapproche « Faire-Faire » promue par le PADAT est bien de nature à pouvoir contribuer positivement au renforcement de la capacité des ONG et à lémergence de pôles sectoriels spécialisés dans les régions

9 Que retenir de lopération QS An 1 ? (suite) La collaboration entre les ONG et lICAT na pas été évidente par endroit faute de connaissance par les uns et les autres de leurs rôles respectifs – Une relecture approfondie du manuel dexécution permettrait de résoudre ce problème Limplication des DRAEP dans la coordination au niveau régional a permis daplanir lampleur de certaines difficultés opérationnelles Retard accusé pour démarrer lopération QS (juin 2011) : quelles incidences sur les effets attendus ? Les KITS sont incomplets (absence de cannes planteuses et de désherbants) que faire des bénéficiaires de 2011 ?

10 Points dattention / interrogation Quelles ressources financières additionnelles pour lICAT ? Quel sort pour les bénéficiaires nayant pas obtenu les résultats escomptés ? Comment éviter les retards dans lacquisition et la mise en place des kits ?

11 Merci à tous


Télécharger ppt "OPERATION QUICK-START Résultats de la première année."

Présentations similaires


Annonces Google