La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les religions abrahamiques Michel Ségard - Octobre 2004.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les religions abrahamiques Michel Ségard - Octobre 2004."— Transcription de la présentation:

1 Les religions abrahamiques Michel Ségard - Octobre 2004

2 Abraham, le père des croyants il est le premier croyant la circoncisionla circoncisionpuis il opte pour la circoncision un peuple éludès le début, message universel les juifs« toutes les nations » La Torahpromesse de Dieu et alliance révélation faite à Moïse puis confiée aux sages Jésus MatthieuMarc, Luc et Paul les judéo-chrétiensjuifs et païens peuvent être disciples maintiennent la circoncision message universel abolition de la circoncision JUDAISMEISLAMCHRISTIANISME

3 Abraham eut deux fils… Lun de sa servante Agar, ce fut Ismaël ; lautre de sa femme Sara, ce fut Isaac.

4 Ismaélites 12 fils IsmaëlIsaac Agar AbrahamSara Agar AbrahamSara Les origines bibliques de lIslam

5 Ismaël Pour marquer lalliance qui lunissait à Dieu, Abraham se soumit à la circoncision, ainsi que ses descendants… Abraham prit Ismaël, son fils, tous ceux qui étaient nés dans sa maison et tous ceux qu'il avait acquis à prix d'argent, tous les mâles parmi les gens de la maison d'Abraham ; et il les circoncit ce même jour, selon l'ordre que Dieu lui avait donné. Abraham était âgé de quatre-vingt-dix-neuf ans, lorsqu'il fut circoncis. Ismaël, son fils, était âgé de treize ans lorsqu'il fut circoncis. Ce même jour, Abraham fut circoncis, ainsi qu'Ismaël, son fils. Et tous les gens de sa maison, nés dans sa maison, ou acquis à prix d'argent des étrangers, furent circoncis avec lui. Genèse 17:23-27

6 Sara, devenue mère, est bientôt jalouse de sa servante, et la fait chasser dans le désert.

7 Dieu, qui a enjoint à Abraham de laisser faire, secourt Agar dans son désespoir

8 et assure à Ismaël une nombreuse descendance,

9 les tribus nomades dArabie : elles sont à lorigine des Ismaélites

10 Ces Ismaélites donneront naissance au peuple arabe dans lequel Mahomet vit le jour…

11 Du deuxième fils dAbraham, on ne connaît que peu de choses, sinon que son père était prêt à loffrir en sacrifice à son Dieu…

12

13 Isaac, de son épouse Rébecca eut deux fils : Esaü et Jacob, cest le second qui hérité, par bénédiction de son père de la promesse de Dieu pour donner naissance au peuple dIsraël, tandis quEsaü devenait le père des Edomites…

14 Edomites ou Amalécites RubenSiméonLéviJuda IssacharJosephDanGad ZabulonBenjaminNephtaliAsher (Dina) LéaRachelBilhaZilpa Amalek Amalek Esaü = EdomJacob = Israël Isaac Abraham et Sara Les ancêtres du peuple dIsraël

15 Les Sémites arrivent en Egypte… … et implorent Pharaon…

16 Les descendants de Lévi MyriamAaronMoïse Amramépouse GershomKohathMerariJochebed Lévi

17 Les descendants de Juda DavidJesséObedBoozSalmon ElishebaNaashon AminabadAramEsrom PharésZara Juda

18 Repères historiques A la suite de Joseph, la tribu de Jacob-Israël sest installée en Egypte, doù elle sortira plusieurs siècles plus tard, sous la conduite de Moïse, afin de dinstaller à nouveau dans la Terre Promise par Dieu à Abraham…

19 « … de la racine de Jessé, père de David, père de David, naîtra le Messie… »

20 Jésus, fils de David David SalomonNathan Lignée légale des rois de JudaLignée biologique JosephMarie Jésus

21 Le patriarche ABRAHAM serait ainsi le père des croyants : JUIFS Il incarne l'hospitalité et l'amour des autres CHRÉTIENS Il est le symbole de toute une descendance spirituelle MUSULMANS Il est le juste, le parfait

22 Christianisme Judaïsme JésusJudéens Pharisiens Saducéens Baptistes Esséniens Israélites Samaritains Hébreux 12 fils dont Juda Jacob = Israël

23 Pharisiens, saducéens et soldats romains, adversaires de Jésus

24 baptistes publicains site dun monastère essénien

25 La première Église chrétienne se trouve héritière du judaïsme.

26 Les premières hérésies de la réflexion théologique portent sur la personne du Christ. Des sectes se sont formées à partir de la reconnaissance de Jésus comme dun prophète… Il ne serait le Fils de Dieu que par adoption : en lui, il ny aurait quune nature humaine…

27 La gnose va être la première menace intérieure sérieuse pour le christianisme du deuxième siècle. Lhomme serait un être purement spirituel précipité dans un monde matériel dominé par le mal

28 L'initiateur de la gnose chrétienne Simon le magicien en même temps quil est aussi l'initiateur de la simonie (le fait de monnayer les biens spirituels).

29 Mani professait qu'il y avait deux principes égaux : un Dieu bon et un Dieu du mal au pouvoir duquel est le monde. puis se développe une doctrine selon laquelle, le Fils ne s'est pas incarné mais a seulement pris une apparence humaine, le docétisme…

30 A la question : comment Dieu peut-il être un et trois à la fois ? Arius, prêtre d'Alexandrie répond que le Verbe (le Christ) n'est qu'une créature, n'ayant reçu le privilège d'être Fils que par adoption.

31 La crise se propage dans tout l'Orient au point que l'empereur Constantin décidera d'intervenir en convoquant un concile

32 Ce sera le concile de Nicée, Réuni le 20 mai 325. Arius sera excommunié.

33 Ce concile définit la foi de lEglise : Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre de l'univers visible et invisible. Je crois en un seul Seigneur Jésus-Christ le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles. Il est Dieu né de Dieu, lumière née de la lumière, vrai Dieu né du vrai Dieu, engendré non pas créé de même nature que le Père et par lui tout a été fait. Pour nous, les hommes et pour notre salut, il descendit du ciel. Par l'Esprit-Saint, il a pris chair de la Vierge Marie et s'est fait homme. Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, il souffrit sa Passion et fut mis au tombeau, il ressuscita le troisième jour, conformément aux Ecritures, et il monta au ciel, il est assis à la droite du Père. Il reviendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts, et son règne n'aura pas de fin. Je crois en l'Esprit Saint... AMEN.

34 Pour ceux qui disent : « Il fut un temps où il nétait pas » et : « Avant de naître, il nétait pas » et : « Il a été créé du néant », ou ceux qui déclarent que le Fils de Dieu est dune autre substance ou dune autre essence, ou quil est soumis au changement ou à laltération, lEglise catholique et apostolique les anathématise.

35 Le Fils est consubstantiel au (de même nature que le) Père.

36 Malgré cela, la situation s'aggrave. Dans un contexte troublé, l'empereur Théodose convoque un concile afin d'obtenir le retour à la paix religieuse et à l'orthodoxie. En 381, le concile de Constantinople clarifiera certains points que le concile de Nicée n'avait pas assez développés : Je crois en l'Esprit Saint qui est Seigneur et qui donne la vie, il procède du Père. Avec le Père et le Fils, il reçoit même adoration et même gloire, il a parlé par les prophètes.

37 Le concile de Nicée avait déclaré solennellement que le Fils était de même nature (consubstantiel) que le Père et donc qu'il était Dieu. Cinquante ans plus tard, le concile de Constantinople déclare que le Saint-Esprit est de même nature que le Père.

38 Du quatrième au huitième siècle une tension dans l'église entre l'Est et l'Ouest se fait jour à propos du vrai sens de la primauté de Rome.

39 Deux empires sopposent dans une seule chrétienté… On se méfie lun de lautre, alors quil fallait sunir davantage face à la montée de lislam… La poussée musulmane s'exerce moins en direction de l'Europe occidentale que vers Constantinople, qui repousse la flotte arabe par trois fois en 674, en 678, et puis encore en 718. Plus que Charles Martel, cest léchec arabe devant Constantinople qui a stoppé la progression des Arabes en Europe.

40 Il commença à apporter le message qui lui avait été confié, à savoir qu'il n'existait qu'un seul Dieu, auquel l'humanité devait se soumettre. Mahomet (né vers 570) eut vers 610 une première série de révélations qui le persuadèrent qu'il avait été choisi comme messager de Dieu.

41 S'étant attiré l'animosité des Mekkois par ses attaques du polythéisme, Mahomet doit émigrer à Médine avec des disciples. Cet exil, appelé hégire, a lieu en 622 ; les musulmans fixent cette année- là comme point de départ à leur calendrier.

42 A Médine, Mahomet fut reconnu comme chef religieux et militaire. En quelques années, la région de Médine passa sous son contrôle, et, en 630, il conquit enfin La Mecque..

43 La Kaaba, sanctuaire qui avait abrité les idoles des païens de cette ville, fut alors consacrée au culte d'Allah et devint un lieu de pèlerinage pour tous les musulmans.

44 D'après le Coran, Mahomet est le Sceau des prophètes, le dernier d'une lignée de messagers de Dieu qui commence avec Adam et comprend Abraham, Noé, Moïse et Jésus. A sa mort, en 632, Mahomet avait rallié la plupart des tribus arabes à l'islam. Il avait jeté les bases d'une communauté (umma) régie par les lois de Dieu.

45

46 En Occident, le roi des Francs Charles, fils de Pépin le Bref, est couronné à Rome par le pape Léon III à Noël 800 en la basilique Saint-Pierre de Rome. Il reçoit du pape le titre inédit d « Empereur des Romains ».

47 Après de nombreuses querelles idéologiques, Henri II de Germanie, en 1014, obtient du pape, Benoît VIII, pour la messe de son couronnement à Rome, ladoption du « Filioque » pour toute la liturgie romaine. Pour les orientaux, il s'agit d'une hérésie et d'une trahison des décisions des conciles oecuméniques. En 806, Charlemagne fait chanter le Credo avec le « Filioque » et le fait adopter en 809 pour toute lEglise.

48 Le « Filioque » joua un rôle important au cours des événements de 1054, lorsque des représentants des Églises orientales et occidentales sexcommunièrent mutuellement.

49 Les croisades rendirent le schisme définitif en introduisant un esprit de haine et d'amertume, dans la conscience du peuple. Ainsi le sac de la ville, en 1204, ne fit qu'intensifier l'hostilité de l'Église orientale à l'égard de l'Église d'Occident.

50 Le second millénaire se déroule sous le signe de la division entre Occident et Orient. Ce n'est qu'à partir du concile Vatican II ( ) que s'esquisse une tendance au rapprochement…

51 … avec la rencontre historique de Paul VI et Athénagoras, en 1964.

52 En 1453, les Turcs s'emparent de Constantinople, l'Église byzantine est asservie par l'Empire ottoman. La basilique sainte Sophie devient une mosquée…

53 En Occident, les choses ne vont pas tarder à se gâter. D'abord pendant quarante ans ( ), le trône de Pierre sera l'objet d'une rivalité incessante entre plusieurs pontifes, appuyés par telle ou telle puissance d'Europe.

54 En 1505, le pape Jules II décide de construire une nouvelle basilique de Saint-Pierre à Rome. Selon la coutume, il entreprend de distribuer des indulgences à ceux qui, s'étant confessé et ayant reçu la communion, ajoutaient une offrande en argent pour permettre la réalisation de ce projet.

55 Cette campagne des indulgences se répand en Allemagne en 1517.

56 Depuis un an, Luther prêchait contre les indulgences. La veille de la Toussaint 1517, il rédige une série de quatre-vingt quinze propositions qui auraient été affichées aux portes de l'Eglise de Wittenberg. Ces propositions rappelaient l'enseignement de l'Eglise : comment peut-on acheter, à le salut que Dieu accorde gratuitement ?

57 Comme le pape n'était pas disposé à reconnaître qu'elle pouvait s'être trompé, une bulle d'excommunication contre Luther fut signée par le pape en Le mouvement déclenché par Luther échappait à la personne du réformateur pour accomplir son destin.

58 En 1535, Jean Calvin quitte la France pour la Suisse, qui avait accueilli favorablement les idées de la Réforme. A Genève, il commence à organiser l'Eglise évangélique, ce que les bourgeois de la ville eux-mêmes souhaitaient. LEglise qu'il fonde est une Eglise de saints, le rassemblement des élus.

59 Une nation va adopter les principes de la Réforme, même si elle ne se place pas dans l'idéologie des réformateurs. Ce fut lœuvre dHenry VIII dAngleterre, essentiellement pour des motifs matrimoniaux

60 La Réforme constituait une provocation sérieuse dans la vie de l'Eglise ; une réponse à cette scission devenait nécessaire. Elle se fit attendre, les responsables n'ont pas mesuré la gravité de la situation dans laquelle la chrétienté devait s'enliser. La papauté hésita longuement avant de convoquer un concile.

61 Paul III se décide, en mai 1542, à convoquer cette assemblée à Trente. Ouvert en 1545, le concile allait se prolonger jusqu'en 1563, avec de nombreuses interruptions.

62 Désormais, lunique Eglise de Jésus Christ était divisée en trois grandes églises : - catholicisme, avec Rome comme référence - orthodoxie, avec des patriarcats autocéphales - protestantisme (ou Réforme), subdivisé en luthéranisme, calvinisme, anglicanisme. Malgré les longs travaux du concile de Trente, la restauration de l'unité chrétienne ne se fit pas.

63 LuthéranismeCalvinismeAnglicanismeCatholicisme LutherCalvinHenry VIII ProtestantismeContre-réforme Réforme RomeConstantinople Antioche Jérusalem Alexandrie Moscou Catholicisme Michel Cérulaire Orthodoxie OccidentOrient Christianisme Jésus


Télécharger ppt "Les religions abrahamiques Michel Ségard - Octobre 2004."

Présentations similaires


Annonces Google