La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ana GUTU Docteur ès-lettres ULIM La Francopolyphonie: Linterculturalité à travers la linguistique, la littérature et la traduction Colloque international.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ana GUTU Docteur ès-lettres ULIM La Francopolyphonie: Linterculturalité à travers la linguistique, la littérature et la traduction Colloque international."— Transcription de la présentation:

1 Ana GUTU Docteur ès-lettres ULIM La Francopolyphonie: Linterculturalité à travers la linguistique, la littérature et la traduction Colloque international Le 29 mars 2012

2 Culture et valeur – valeur et culture : voilà une dyade que nous traiterons plutôt en palimpseste, en dehors du bien, du vrai et du beau il ny a pas de valeurs, et donc, il ny a pas de culture. Culture vrai bien beau

3 La circulation transfrontalière et transnationale des valeurs culturelles assure leur universalité et leur pérennité. Cette circulation se fait grâce à une reconnaissance unanime ou quasi-unanime au niveau national pour sengager ensuite sur la voie de léternité. Leur résistance à la fuite du temps sexplique par limmatérialité des valeurs authentiques, véritables, même si certaines dentre elles (telles les peintures, les sculptures, les monuments darchitecture, les créations musicales, etc.) semblent être attrapées dans un emballage matériel.

4 Les parties composantes de la culture universelle. culture universelle vrai/beau/ bien sciences beaux- arts belles lettres

5 Il faut reconnaître que la circulation des ces valeurs culturelles universelles ne peut pas avoir lieu en dehors de la langue, code de communication humaine par excellence.

6 Constitution de la culture dans la société tradition / société 1 tradition / société 2 tradition /société 3 Culture

7 Ladmiral, Jean-René. Le prisme interculturel de la traduction. In : Palimpsestes. Traduire la culture. Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, N° 11, juillet 2007, pp « En réalité, il sagit dun couple articulant dune part un état de la langue déterminé et dautre part des éléments quy a sédimentés la socioculture. […] nous entendons ici le terme de "socioculture" au sens de ce que peut véhiculer la langue et qui va du social au culturel, cest-à-dire autant les pratiques sociales plus ou moins passagères dune époque que la culture qui tend à faire tradition ».

8 Le concept de langue-culture en tant quentité indissoluble Langue Culture

9 Pyramide segmentée de la traduction des cultures société langue- culture source Traduc- teur langue- culture cible

10 Le traducteur - pilier de léveil des civilisations Mesrop Machtots ( ) vers 862 en 1840

11 Le traducteur - pilier de léveil des civilisations William Tyndale( )Jacques Amiot ( )Martin Luther ( ) Eliezer Ben-Yehuda ( ) Saint–Jérôme ( )Leonardo Bruni ( )

12 Le traducteur - pilier de léveil des civilisations Willam Caxton ( )Dona Marina la Princesa Azteca ( ) Vernon A. Walters ( )

13 La société – terra grata pour les activités traduisantes Nous allons appuyer nos affirmations par des exemples remontant à lhistoire des traductions. Lexemple le plus pertinent, classique surtout, cest le phénomène de la propagation des religions. Et du point de vue de la traduction, toutes les religions se divisent en deux catégories : les religions qui prônent la sacralité dune seule langue et les religions, plus « libérales », qui soutiennent que le message des textes sacrés peut être expliqué et rendu accessible dans toutes les langues.

14 La traduction de la Torah fut une nécessité des sociétés, car le Talmud lui-même mentionne le besoin de légitimer la traduction.

15 Plus que cela, le christianisme a fait de la traduction un moyen privilégié de la diffusion de ses textes sacrés, et donc de la religion chrétienne.

16 Lislam, à la différence du christianisme, na pas utilisé la traduction comme moyen privilégié de diffusion de la religion musulmane. Certains versets du Coran mentionnent de manière expresse que la langue arabe est la seule langue qui soit capable de transmettre la parole divine.

17 Autres besoins sociétaux de la traduction La traduction apparaît comme le moyen privilégié de circulation et de transmission des connaissances, des savoirs, des savoir-faire. Un autre besoin de la société contemporaine est la traduction et linterprétation de conférence dans les institutions internationales. Les interprètes sont aujourdhui de véritables témoins et même bâtisseurs de lhistoire moderne.

18 La proéminence de la langue/culture source – inspiration pour le progrès des pays Cicéron (106-43)

19 Maison de la Sagesse – Ecole de Bagdad - IX e et X e siècles

20 Ecole de Tolède - XII-XIII e appropriation du patrimoine culturel

21 LInde établit encore au VI e siècle des liens culturels avec le monde méditerranéen

22 La primordialité de la langue/culture cible – instrument puissant de renforcement des empires et des monarchies (470 – 399 a. C.) ( 428/427 – 347 a. C.)

23 LEmpire Soviétique – hégémone de la traduction vers le russe une fédération de 15 républiques au sein de laquelle le russe est devenu la langue officielle de l'Union, sans que ce principe n'ait jamais été reconnu dans la Constitution soviétique. Le russe est devenu la langue des communications de cet immense empire de 285 millions de personnes, comprenant quelque 130 langues nationales

24 Conclusion - Dialogue interculturel et traduction culture 1 culture 3 culture 2 culture 6 Culture 5 culture 4 culture 9 culture 7 culture 8

25 Sources bibliographiques : Brisset, Annie. Lidentité culturelle de la traduction. In : Palimpsestes. Traduire la culture. Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, N o 11, juillet Pp Dictionnaire de la philosophie. Larousse. Didier Julia, Paris, Larousse, p. Durot-Boucé, Elisabeth. Traducteurs et traductrices dAnn Radcliffe, où la fidélité est-elle une question de sexe ? In : Palimpsestes. Traduire le genre : femmes en traduction. Paris, Presses Sorbonne Nouvelles, N° 22, octobre Pp Eco, Umberto. Dire presque la même chose. Traduction en français par Myriem Bouzaher, Paris, Bernard Grasset, p. Etkind, Efim. Dissident malgré lui. Trad. Par M. Slodzian, Paris, Albin Michel, p. Gémar, Jean-Claude. Langue, traduction et culture paneuropéenne. In : La francopolyphonie : les valeurs de la francophonie, Colloque international, Chisinau, ULIM, mars pp

26 Sources bibliographiques : Gutu, Ana. Confusio identitarum. Chisinau, ULIM, p. Hatim, Basil & Mason, Ian. Teoria de la traducción. Barcelona, Editorial Ariel, 1995, 332 p. Ladmiral, Jean-René. Le prisme interculturel de la traduction. In : Palimpsestes. Traduire la culture. Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, N° 11, juillet 2007, pp Les traducteurs dans lhistoire. Sous la direction de Jean Delisle et Judith Woodsworth, Les Presses de lUniversité dOtawa, p. Morel, Pierre. Pour une francophonie réaliste. Chisinau, ULIM, p. Perrin, Isabelle. Diglossie et biculturalisme littéraires : le cas de A Free Life de Ha Jin.In : Palimpseses. Le réel en traduction : greffage, traces, mémoire. N024, Paris, Presses Sorbonne Nouvelle, septembre Pp Patapievici, Horia Roman. Discern ă mântul moderniz ă rii. Bucureşti, Humanitas, p.

27 MERCI DE VOTRE ATTENTION! Ana GUTU Université Libre Internationale de Moldova


Télécharger ppt "Ana GUTU Docteur ès-lettres ULIM La Francopolyphonie: Linterculturalité à travers la linguistique, la littérature et la traduction Colloque international."

Présentations similaires


Annonces Google