La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LIDENTITÉ DES POLYGLOTTES – ENTRE POLYGLOSSIE ET COSMOPOLITISME LIDENTITÉ DES POLYGLOTTES – ENTRE POLYGLOSSIE ET COSMOPOLITISME Ana GUŢU, docteur, professeur.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LIDENTITÉ DES POLYGLOTTES – ENTRE POLYGLOSSIE ET COSMOPOLITISME LIDENTITÉ DES POLYGLOTTES – ENTRE POLYGLOSSIE ET COSMOPOLITISME Ana GUŢU, docteur, professeur."— Transcription de la présentation:

1 LIDENTITÉ DES POLYGLOTTES – ENTRE POLYGLOSSIE ET COSMOPOLITISME LIDENTITÉ DES POLYGLOTTES – ENTRE POLYGLOSSIE ET COSMOPOLITISME Ana GUŢU, docteur, professeur universitaire, ULIM

2 « Nous sommes tous des polyglottes…ou presque, ou nous pouvons du moins le devenir » (Walter H. Laventure des mots français venus dailleurs. Paris, Laffont, 1997.p.9). (Walter H. Laventure des mots français venus dailleurs. Paris, Laffont, 1997.p.9).

3 « La confusio linguarum devient la condition historique de la stabilisation de certaines valeurs de lEtat. En paraphrasant Louis XIV, Pluche est en train daffirmer que LEtat cest la langue » (Eco U. La recherche de la langue parfaite dans la culture européenne. Traduit de litalien par J.-P.Manganaro. Paris, Editions du Seuil, 1997.p.383).

4 Face au cloisonnement médiéval, à lélitisme renaissantiste, à la rigueur classiciste, au cosmopolitisme conservateur, lexplosion révolutionnaire des mobilités humaines transocéaniques et transcontinentales fait naître sous nos yeux une nouvelle société : omnisciente, interculturelle, cosmopolite et polyglotte.

5 Nous proposons une définition fort générale de la langue, et notamment : la langue en tant quoutil de la communication cest ce quune société donnée à une époque donnée considère langue.

6 A part dêtre un instrument de communication, la langue est un pouvoir du point de vue politique et social. « …le rapport à la langue est politique. … Il manque une théorie politique du langage, une méthodologie qui permettrait de mettre à jour les processus de lappropriation de la langue…quelque chose comme le Capital de la science linguistique ; … cette théorie (politique) devra notamment décider où sarrête la langue et si elle sarrête quelque part » (Barthes R. Le bruissement de la langue. Essais critiques IV. Paris, Editions du Seuil, 2002, p.92).

7 Or, selon nous, le bon exercice de la langue, aussi bien dans la variante écrite que dans celle orale (et surtout orale) mène inévitablement à la coercition de la langue. Nous proposons ce terme juridique pour justifier toute une série de phénomènes sociaux, ayant des racines linguistiques. Lhistoire des sociétés modernes nous démontre largement les manifestations coercitives de la langue qui a été mise au service des pouvoirs politiques.

8 En vertu du fait que la langue est le moyen unique par excellence dexpression claire et nette de la pensée (abstraction faite des arts visuels dans la perspective sémiotique moderne), la coercition de la langue consiste dans limposition des attitudes et des comportements. Cest là que surgit immanquablement la question visant lidentité dans laventure babélienne.

9 Est-ce que lappartenance à telle ou telle civilisation, nation, culture influence la coercition de la langue au niveau macrosociétal? Notre réponse, suivant lexpérience de lespace culturel dans lequel nous vivons, est absolument affirmative. Mais, nous invoquerions une condition, valable dailleurs pour nimporte quelle société et nimporte quelle époque : si la personne connaît plus de langues, elle risque moins de subir les conséquences néfastes de la coercition de la langue, qui use de sa fonction manipulatrice.

10 « …Vivre dans un pays dont on ne connaît pas la langue, y vivre largement, en dehors des cantonnements touristiques, est la plus dangereuse aventure ;… cest plus périlleux que daffronter la jungle, car il faut excéder la langue, se tenir dans sa marge supplémentaire, cest-à-dire dans son infini sans profondeur. » (Barthes R. Le bruissement de la langue. Essais critiques IV. Paris, Editions du Seuil, 2002, p.93).

11 Pour développer lidée de diglossie, nous proposons de distinguer la diglossie intrinsèque et la diglossie extrinsèque. La diglossie communautaire est la diglossie extrinsèque, mais la diglossie qui sexplique par lutilisation de registres différents de la même langue serait une diglossie intrinsèque.

12 La polyglossie, selon nous, est lutilisation dans lusus langagier de plusieurs registres de la même langue, que cela soit un registre dialectal ou un registre social.

13 Cette polyglossie, en fait, barbare, est le résultat dun isolement multidécennal excessif qua connu le roumain de la République de Moldova face au roumain de la Roumanie, le pays-mère. Le roumain de la Roumanie a bénéficié entre-temps du patrimoine distribué (terme de Walter) par le français surtout, tandis que le roumain de la Moldova a subi la coercition oppressive du russe, qui avait imposé ses valeurs contre toute logique des usagers.

14 «ces maîtres admirables qui se meuvent avec une égale aisance dans plusieurs langues, pour lesquels une langue apprise parvient à devenir plus maternelle que la langue maternelle. » (Schleiermacher Fiedrich, Des différentes méthodes du traduire, Paris, 1999, p.63).

15 Ce phénomène de la réduction linguistique ne devrait pas se propager en Europe, qui se propose un apprentissage de deux langues étrangères à part la langue maternelle. Lidentité de homo europeus sera-t-elle dans lavenir le plus proche une identité réduite ou prolifique du point de vue linguistique-civilisateur ? La réponse viendra avec le temps.

16 Le mal a été fait, la greffe de la coercition linguistique a été implantée et cette greffe a donné des germes dobédience sociale : la diglossie intrinsèque qui tourmente lidentité des citoyens de la République de Moldova. La diglossie intrinsèque est un phénomène propre à nimporte quelle langue, mais dans les conditions de la République de Moldova cette diglossie intrinsèque a acquis une connotation socio-politique qui a séparé la société moldave en deux grands segments qui sopposent.

17 La jeune génération de la Moldova semble déjà avoir surmonté la carence de lisolement, elle se déplace peu à peu de la catégorie de la polyglossie vers la catégorie de la polyglottie.

18 Souhaiter lintégration européenne sans vouloir ou pouvoir communiquer dans les langues européennes les plus véhiculées, serait un désir tronqué. Lavenir linguistique de lEurope réside dans la prolifération de la communication interculturelle, qui, à son tour, est inconcevable en dehors dun apanage polyglotte. Les langues ouvrent les frontières et les horizons. « La langue est infinie (sans fin), et de cela il faut tirer les conséquences ; la langue commence avant la langue » (Barthes R. Le bruissement de la langue. Essais critiques IV. Paris, Editions du Seuil, 2002, p.93).

19 Références bibliographqiues : Ardeleanu S.-M. Imaginaire linguistique francophone. Iaşi, Demiurg, Barthes R. Le bruissement de la langue. Essais critiques IV. Paris, Editions du Seuil, Eco U. La recherche de la langue parfaite dans la culture européenne. Traduit de litalien par J.-P.Manganaro. Paris, Editions du Seuil, Hagège C. Lhomme de paroles. Contributions linguistiques aux sciences humaines. Paris, Fayard, Iordache E. Semiotica traducerii poetice. Iaşi, Junimea, Mounin G. Dictionnaire de la linguistique. Paris, Quadrige/Puf, Schleiermacher F. Des différentes méthodes du traduire. Paris, 1999 Steiner G. Après Babel. Paris, Albin Michel, Walter H. Laventure des mots français venus dailleurs. Paris, Laffont,

20 Merci de votre attention! Ana GUŢU Premier Vice-Recteur Docteur, professeur universitaire ULIM


Télécharger ppt "LIDENTITÉ DES POLYGLOTTES – ENTRE POLYGLOSSIE ET COSMOPOLITISME LIDENTITÉ DES POLYGLOTTES – ENTRE POLYGLOSSIE ET COSMOPOLITISME Ana GUŢU, docteur, professeur."

Présentations similaires


Annonces Google