La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

06/12/2002 1 Survey Nitrate Aperçu de l'application de la directive "Nitrates" 91/676/CEE (DN) en Région wallonne: n le programme de surveillance de la.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "06/12/2002 1 Survey Nitrate Aperçu de l'application de la directive "Nitrates" 91/676/CEE (DN) en Région wallonne: n le programme de surveillance de la."— Transcription de la présentation:

1 06/12/ Survey Nitrate Aperçu de l'application de la directive "Nitrates" 91/676/CEE (DN) en Région wallonne: n le programme de surveillance de la qualité des eaux souterraines F.Delloye

2 Survey Nitrate Eaux souterraines 2 Plan de l exposé: n dispositions réglementaires F legal rules in Wallonia n la surveillance générale F general NO3 monitoring n comparaison des aquifères et des zones vulnérables F comparison between aquifers, and NO3 vulnerable zones n évolution des concentrations NO3 F trends in nitrate content of groundwaters n conclusions

3 Survey Nitrate Eaux souterraines 3 Dispositions réglementaires: n En Région wallonne, le survey nitrate est imposé depuis l arrêté du Gouvernement wallon du 5 mai 1994 relatif à la protection des eaux contre la pollution par les nitrates à partir de sources agricoles. F Une circulaire ministérielle de 1995 en précise les modalités. n L arrêté du Gouvernement wallon du 10 octobre 2002 relatif à la gestion durable de l azote en agriculture (MB 29/11/02) abroge l AGW de 94 mais reprend intégralement les dispositions relatives au Survey Nitrate. +Des conditions particulières de surveillance peuvent être imposées pour les captages par arrêté ministériel.

4 Survey Nitrate Eaux souterraines 4 Dispositions réglementaires: n QUI fait les mesures ? F Réseau de base: les exploitants des prises d eau potabilisable, i.e. les producteurs d eau potable ou à usage alimentaire (SWDE, CIBE, SPADEL, Abbaye de CHIMAY, industrie agro- alimentaire, etc…). F Compléments par la DGRNE (avec l aide des laboratoires agréés). « De 1994 à 2001, 88 sociétés ont réalisé et transmis à la DGRNE analyses portant sur 1232 captages. La DGRNE a retenu en complément 80 piézomètres et sources (Pays de Herve, Karst de Dinant,…). La plus ancienne analyse disponible dans la base de données de la DGRNE date de décembre »

5 Survey Nitrate Eaux souterraines 5 Dispositions réglementaires: F QUE mesure-t-on ? NO3 + NO2 + NH4 (balances azotées) F Où ? Pratiquement toutes les eaux superficielles ou profondes sont exploitées. Prélèvement de l eau brute représentative de la nappe, avant traitement éventuel. On admet 1 seul contrôle par batterie de captages si la concentration en NO3 est < 25 mg/l. F QUAND ? Le contrôle comprend au minimum 3 analyses par an, mais, en fonction du volume produit, jusqu à 3 analyses par mois pour les galeries de Hesbaye (Liège).

6 Survey Nitrate Eaux souterraines 6 Surveillance générale des eaux souterraines: n En dehors des zones vulnérables: F Contrôle pendant 1 an, à répéter tous les 4 ans mais: les années de référence: 92/93, 96/97, 2000/ Art.6a DN, n ont pas toujours été respectées. en général le Ministre impose une surveillance annuelle dans les arrêtés d autorisations des prise d eau individuelles. F en outre, la reprise de la surveillance après 8 ans, si NO3 <25 mg/l - Art.6b DN, n est pratiquement jamais accordée. n En zone vulnérable: F Contrôle chaque année, permanent. F Pas de dérogation

7 Survey Nitrate Eaux souterraines 7 Surveillance générale des eaux souterraines: n Difficultés rencontrées: F ! confusion eau souterraine - eau distribuée F ! respect des formats de transmission électronique des données. F ! nombreux rappels nécessaires vis-à-vis des petits producteurs. F ! actuellement, absence de sélection de sites représentatifs des masses d eau menacées par la pression agricole. F ! perte d information suite à la mise en réserve ou à l abandon de certains captages.

8 Survey Nitrate Eaux souterraines 8 8

9 Survey Nitrate Eaux souterraines 9 2 Survey : dispersion des teneurs moyennes par site %20%40%60%80%100% Eaux Carbo-gazeuses Calcaires carbonifères du Tournaisis Craies captives du Brabant Socle schisto-gréseux de l'Ardenne Calcaires du bord Nord du bassin de Namur Formations jurassiques du Sud-Luxembourg Graviers de la Meuse Socle cambro-silurien du Brabant Calcaires carbonifères du bassin de Dinant (ZV) Calcaires dévoniens du bassin de Dinant (ZV) Craies du bassin de Mons Schisto-gréseux du bassin de Dinant (ZV) Aquifères du massif de la Vesdre Craies de Hesbaye (ZV) Crétacé du Pays de Herve (projet Z) Sables Bruxelliens (ZV) Principaux aquifères: Pourcentage et nombre de sites mesurés dans les tranches de concentration ci-dessous: NO3 <= 10 mg/l10 < NO3 <= 25 mg/l25 < NO3 <= 40 mg/l 40 < NO3 <= 50 mg/l NO3 > 50 mg/l (ZV) = comprenant une zone vulnérable

10 Survey Nitrate Eaux souterraines 10 Comparaison des aquifères (résumé): n Zone vulnérable des Sables Bruxelliens: F ! plus de 30% des captages dépassent la norme de potabilité (50mg/l); d avantage d impact agricole à l Ouest. n Zone vulnérable du Crétacé de Hesbaye: F Contamination plus uniforme, peu de dépassements des 50 mg/l, effet retardateur des limons. n Zone vulnérable du Sud-Namurois: F Globalement les calcaires et les grès subissent la même influence, mais les formations du Dévonien (grès et calcaire karstique) présentent plus de contaminations locales que le calcaire carbonifère. Absence d homogénéité.

11 Survey Nitrate Eaux souterraines 11 Comparaison des aquifères (résumé): n Calcaire carbonifère du synclinorium de Namur: F Excellente protection hydrogéologique (aquifère semi- captif) mais NO3 -> NH4 et SO4 en profondeur. n Massifs schisto-gréseux de l Ardenne et formations Jurassiques du Sud-Luxembourg: F OK, très peu d impacts agricoles (prairies et forêts). n Crétacé de Mons (nappe libre), Crétacé du Pays de Herve, et formations primaires du massif de la Vesdre: F Une vulnérabilité certaine à plusieurs endroits selon le caractère de l aquifère et l occupation du sol. Situations plus complexes à interpréter, étude en cours...

12 Survey Nitrate Eaux souterraines 12

13 Survey Nitrate Eaux souterraines

14 Survey Nitrate Eaux souterraines 14 2

15 Survey Nitrate Eaux souterraines 15 Evolution des teneurs en nitrate n Les teneurs en nitrate sont presque partout en augmentation, particulièrement entre 1997 et 2001 n Il y a lieu de tenir compte aussi de considérations climatiques et hydrogéologiques pour expliquer ces tendances négatives. F En particulier, l utilisation d indicateurs annuels pour les zones vulnérables, basés sur la moyenne observée sur une sélection de sites représentatifs (relativement peu profonds, correspondant à des débits importants et bien répartis sur le territoire) montre que dans certaines nappes, l évolution des teneurs en nitrate est liée aux niveaux piézométriques.

16 Survey Nitrate Eaux souterraines 16

17 Survey Nitrate Eaux souterraines 17 n Ecarts quadriennaux moyens (exprimés en mg/l NO3) entre 1993, 1997 et 2001 pour les principaux aquifères

18 Survey Nitrate Eaux souterraines 18 Indicateurs de tendance en zone vulnérable 30,0 32,0 34,0 36,0 38,0 40,0 42,0 44,0 46, années NO3 moyen (mg/l) Sables Bruxelliens ( 46 sites) Crétacé de Hesbaye ( 14 sites) Sud-Namurois ( 66 sites)

19 Survey Nitrate Eaux souterraines 19 Conclusions n Wallonia has to improve its Nitrate Survey by true fixed monitoring network, less drinking water focused with more shallow groundwater consideration (see guidance from the Water Framework Directive). n The rather complex situation of aquifers in Wallonia requires both Agronomic and Hydrogeologic assessment, to interpret the NO3 status and trends in the various groundwater bodies.

20 Survey Nitrate Eaux souterraines 20 Conclusions n La Région wallonne va devoir améliorer son Survey Nitrate par un véritable réseau fixe, moins d accent sur les eaux potabilisables et plus d accent sur les eaux souterraines superficielles (cfr Directive Cadre de l Eau). n La relative complexité des aquifères en Région wallonne exige une expertise tant hydrogéologique qu agronomique pour interpréter l état en nitrate des diverses masses d eau, et son évolution.


Télécharger ppt "06/12/2002 1 Survey Nitrate Aperçu de l'application de la directive "Nitrates" 91/676/CEE (DN) en Région wallonne: n le programme de surveillance de la."

Présentations similaires


Annonces Google