La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comité de suivi PDAHI DDCS 13 8 avril 2011 Les orientations du PDAHI des Bouches du Rhône Priorités retenues pour lannée 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comité de suivi PDAHI DDCS 13 8 avril 2011 Les orientations du PDAHI des Bouches du Rhône Priorités retenues pour lannée 2011."— Transcription de la présentation:

1 Comité de suivi PDAHI DDCS 13 8 avril 2011 Les orientations du PDAHI des Bouches du Rhône Priorités retenues pour lannée 2011

2 Observer la demande, renforcer et utiliser en continu les outils de connaissance des besoins La mise en œuvre de lobservation dans le cadre du SIAO Lobservation est lune des fonctions majeures que les SIAO devront assurer. Les possibilités offertes par ProGdis sont nombreuses ; le spectre des données et des exploitations possibles est très large. Il apparaît donc opportun de mieux cibler les attentes à légard de cette fonction dobservation. La DDCS sest engagée dans une réflexion visant à préciser : - le besoin dinformation à satisfaire pour éclairer le pilotage stratégique du PDAHI, et les évolutions dont lanimation du plan doit prendre acte pour déployer les actions programmées, et les actualiser ; - le format des productions de lobservatoire que lon peut attendre du SIAO ; - le rythme de la production de ces données ; - linstance de concertation au sein de laquelle ces données seront communiquées, débattues et relayées par des recommandations. Cette réflexion se mènera en concertation avec le SIAO.

3 Améliorer lorientation et assurer la continuité de la prise en charge La coordination des équipes mobiles : des avancées importantes, à consolider La diversité des équipes mobiles amenait au constat de la nécessité dun maillage territorial concerté et dune complémentarité des interventions. Elles sont aujourdhui engagées dans un partenariat, qui se traduit diversement : Des séminaires déchange sur des thématiques ciblées sont animés par la coordination du 115; des partenaires ressources sont sollicités… Un plan des tournées (lieux et horaires) est en cours délaboration. Il semble que les zones de chevauchement soient peu nombreuses. Les tournées sont coordonnées avec laide du 115, qui détient les numéros de portables et transmet les signalements, sachant où les équipes se trouvent. Une entente entre équipes bénévoles et équipes professionnelles : les situations les plus délicates sont systématiquement prises en charge par les professionnels. La collaboration avec le samu social sur le terrain fonctionne sur des accompagnements tels que UHU, Pass Ed. Toulouse, ADJ…

4 Améliorer lorientation et assurer la continuité de la prise en charge La coordination des équipes mobiles : des avancées importantes, à consolider - Hors Marseille, à Aix, les Restos du Cœur ont ajouté une maraude en périphérie de la ville, qui va de pair avec linstallation du pôle humanitaire au Jas de Bouffan. - Peu dappels ailleurs (la demande se manifeste là où loffre existe). Quelques situations critiques (ex. de La Fare Les Oliviers). Le besoin hors Marseille pour un service du type « samu » semble important (ex : Salon, nord du département). - 3 types principaux de maraudes : - les maraudes « café / contact » ; - les maraudes « lien », dont le but est le repérage de situations à approfondir, suivies dinterventions de lADJ et/ou de lAPHM ; - les maraudes « suivi » : il sagit dun accompagnement social sur le lieu de vie pour les personnes qui nentrent pas encore dans les structures (ADJ, APHM).

5 Professionnaliser les équipes face aux évolutions des problématiques sociales et des modes de prise en charge Pour la formation initiale des travailleurs sociaux : o Une approche transversale de la réglementation et des dispositifs. o Le temps consacré aux publics et aux pratiques est limité. o Un approfondissement possible via des modules optionnels ou des ateliers de recherche et danimation de terrain, au choix des étudiants. o Le travail en réseau fait lobjet dune approche plus approfondie. o Le choix des terrains de stage est fortement conditionné par les capacités dindemnisation des organisations : le secteur AHI est sous-représenté. o Un partenariat qui mériterait dêtre resserré, en particulier avec les associations AHI et leurs fédérations. o Des propositions à formuler au Comité Technique et Pédagogique de lIRTS pour améliorer la prise en compte du secteur : dans les contenus de formation et dans le partenariat avec les terrains de stage.

6 Professionnaliser les équipes face aux évolutions des problématiques sociales et des modes de prise en charge Pour la formation continue : o Une offre existante et évolutive sur les nouveaux publics, nouveaux besoins et nouveaux dispositifs via les fédérations (catalogue FNARS) : comment faire en sorte que les équipes et les structures sen saisissent plus largement ? Approche via la contractualisation. o Valorisation de fait des pratiques en réseau à travers la formation et les pratiques quotidiennes, étayées par les évolutions de dispositifs (SIAO, AVDL, accès à lemploi et au logement, etc.) o Des formations intersectorielles destinées aux bénévoles (URIOPSS) : axées sur la vie associative et les responsabilités des dirigeants. Une initiative à spécialiser ? Comment ? o Des démarches endo-formatives pour les bénévoles de terrain : exemple des réunions animées par le 115. A développer ?

7 Professionnaliser les équipes face aux évolutions des problématiques sociales et des modes de prise en charge Pour laccès à lemploi : o Le recentrage du PDAHI sur lhébergement et le logement ne doit pas occulter limportance de laccès à lemploi dans les démarches dautonomisation des usagers. o Plusieurs actions sont engagées par et avec les associations de lutte contre lexclusion pour favoriser laccès des usagers aux dispositifs de droit commun : Un groupement de 5 CHRS de Marseille (Abri Maternel, Amicale du Nid, HPF, Logisol et SPES) pour remobiliser les personnes très éloignées de lemploi quils accueillent et les préparer au retour vers une formation, un contrat de travail, ou vers les dispositifs daccompagnement et de suivi. Une expérience conduite par le Tipi (auto-support usagers de drogues) pour sensibiliser les acteurs économiques à laccueil dans lentreprise de personnes en grande précarité. Une étude commandée par la Maison de lEmploi : « Mobilisation des structures intervenant dans le champ de lemploi et de lurgence sociale pour organiser un colloque visant à rapprocher les professionnels de lurgence sociale et de linsertion professionnelle ». o

8 Coordonner les acteurs et les interventions en matière de « Logement dabord » AVDL : un nouveau métier à structurer : o Dans les Bouches du Rhône, les AVDL sont positionnés comme animateurs des antennes territoriales du SIAO. o Un comité de pilotage se réunit régulièrement pour orienter le dispositif, et un travail technique sur les outils et les pratiques rassemble les AVDL chaque mois. o Une convention est en cours de rédaction avec le SIAO, et avec les principaux partenaires des AVDL. o Aujourdhui, une circulaire définit le dispositif, et un référentiel est sur le point de paraître. Linstruction sur le référent personnel au sein du SIAO interroge le lien avec lAVDL : le dispositif doit sajuster au fil des précisions réglementaires. o Des résultats très fortement liés aux pratiques des territoires. o Un effet incontestable sur les parcours en matière dhébergement et de logement adapté. o Une faiblesse sur laccès au logement : un travail prioritaire à faire avec les bailleurs. o Un relais pris par la DDCS sur la question des financements.

9 Coordonner les acteurs et les interventions en matière de « Logement dabord » Lintermédiation locative : une réorientation forte du dispositif o Une insatisfaction partagée sur les résultats obtenus. o Une demande de la DDCS de réorienter le dispositif afin de faciliter les captations. o De nouvelles règles du jeu : o Suppression du caractère obligatoire du bail glissant en début de relation avec le propriétaire. o Possibilité de cibler des logements de toute taille, dans toutes les communes du département. o Ouverture du dispositif à tous publics en difficulté. o Proposition de candidats Dalo via les AVDL hors Marseille. o Un lien prévu avec le dispositif de prévention des expulsions. o Une incitation à lutter contre lindécence des logements en proposant les travaux nécessaires. o Un point prévu au comité de pilotage de juin 2011, sur la base dune grille dévaluation proposée par les consultants.

10 Coordonner les acteurs et les interventions en matière de « Logement dabord » Les maisons relais et résidences accueil : un développement malgré les obstacles Le développement o Au 1 er avril 2011: 231 places ouvertes. o 1 nouvelle structure, pour 20 places, devrait ouvrir en o 106 places sont en cours de montage, validées par le comité régional. o 162 sont à létude et devraient être présentées au comité régional de validation. Les obstacles o Un foncier rare et cher. o Un équilibre dopération très difficile à atteindre. o Un financement de fonctionnement qui sera dorénavant inscrit dans le BOP 177.

11 Coordonner les acteurs et les interventions en matière de « Logement dabord » La réforme des agréments : des situations contrastées Les agréments délivrés au niveau départemental (ingénierie sociale, financière et technique, et intermédiation locative et gestion locative sociale) : dépôt des demandes et traitement dans les délais. o Au 3 mars 2011 : 60 associations ont déposé un dossier, pour 204 activités (128 en ingénierie et 76 en gestion locative) o 48 agréments accordés sur lingénierie (pour 118 activités) o 43 agréments accordés sur lintermédiation (pour 55 activités) o Les demandes non retenues : activité non encore réalisée ou conditions de réalisation non réunies (31 activités) Les agréments délivrés au niveau national (maîtrise douvrage) : des délais extrêmement longs o 29 dossiers déposés pour la région PACA (20 pour les Bouches du Rhône) o 7 dossiers passés en CRH (dont 4 pour le 13) avec avis favorable o 3 dossiers agréés à ce jour : un retard pénalisant pour les associations


Télécharger ppt "Comité de suivi PDAHI DDCS 13 8 avril 2011 Les orientations du PDAHI des Bouches du Rhône Priorités retenues pour lannée 2011."

Présentations similaires


Annonces Google