La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DAVDSI : L'ENVERS DU DÉCOR. Ce fichier a pour intention de révéler des faits quasi inconnus de la plupart de nos concitoyens. Les faits relatés ici ne.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DAVDSI : L'ENVERS DU DÉCOR. Ce fichier a pour intention de révéler des faits quasi inconnus de la plupart de nos concitoyens. Les faits relatés ici ne."— Transcription de la présentation:

1 DAVDSI : L'ENVERS DU DÉCOR

2 Ce fichier a pour intention de révéler des faits quasi inconnus de la plupart de nos concitoyens. Les faits relatés ici ne sont en aucun cas de la diffamation, ni de la divulgation d'information. Toutes les sources citées sont consultables depuis n'importe quel ordinateur relié à Internet. En outre, ces informations sont facilement consultables en utilisant un moteur de recherche Internet, ou sur des sites spécialisés qui retransmettent l'information de façon objective. Tout le monde est concerné par cette loi, car cette dernière régira notre Internet, mais aussi nos futurs achats soumis à des droits d'auteur (CD/DVD/Jeu video,…), etc…

3 DAVDSI: c'est quoi? La loi DAVDSI est "censée" lutter contre le piratage informatique d'œuvres possédant des droits d'auteur. Cependant, ces mesures ont été voté dans l'urgence sous la pression des majors, sans avoir auparavant consulté les différents protagonistes impactés. C'est ainsi que fut nommé l'amendement "Vivendi universal"

4 Petit rappel des faits C'est dans l'urgence que les premiers amendements furent votés fin 2005, la majorité suivant le ministre de la culture dans sa démarche. A la surprise générale, l'opposition remporta une victoire en réussissant à faire voter un amendement sur la "licence globale".

5 La licence globale La licence globale serait une taxe ajoutée à l'abonnement Internet (de l'ordre de 4 à 5 /mois par exemple), qui permettrait à l'internaute de télécharger n'importe quelle œuvre à sa guise.

6 La licence globale Cet amendement a été par la suite supprimé par le ministre de la culture, dans le tollé le plus général, car incompatible avec le souhait des Majors et de certains artistes, voire utopique pour d'autres…

7 La licence globale Et pourtant, si on y regarde de plus près, la licence globale pourrait être la panacée tant attendue, qui devrait concilier chaque partie. Les internautes ont accès à la plus grande médiathèque mondiale, et comme chacun le sait, Internet est un formidable moyen pour découvrir des œuvres. Si d'un côté certains ont abusé de cette méthode, d'autres ont compris l'utilité de pouvoir juger un produit avant de l'acheter (car les formats comme le DivX ou le Mp3 sont des reproductions avec perte de qualité). Voici ce que pense un chercheur en informatique sur la licence globale:

8 Les DRM Dans l'article précédent, Roberto Di Cosmo cite les DRM. Ce type de protection devrait aussi être favorisé par la loi DAVDSI. Les DRM permettent de contrôler un fichier multimédia contre la copie, en apportant certaines contraintes, comme la possibilité de graver un certain nombre de fois ce media, d'être impérativement connecté à Internet pour pouvoir le lire, etc… Comme les CD audio protégés, ces mesures ont vite fait parler d'elles…

9 L'affaire des Rootkit Sony Les protections CD n'ont pas cesser d'augmenter la rage des consommateurs qui ne pouvaient pas lire leur dernière acquisition sur leur lecteur de salon, autoradio ou autre… Une étape vient d'être franchie grâce à Sony et ses Rootkit, qui permettent le piratage de l'ordinateur du consommateur. Encore une fois, l'honnêteté est pénalisée, alors que les versions illégales sont lisibles partout, et sans atteinte à la vie privée…Bref, un monde à l'envers.

10 Les autres types de protections Les CD audio ne sont pas les seuls touchés, les jeux vidéo sont aussi dans le collimateur, et la loi DAVDSI pénalisera lourdement toute personne qui tentera de supprimer les dites protections. Ainsi, acheter un jeu vidéo et utiliser une modification du programme de lancement, afin d'éviter de mettre à chaque début de partie le CD dans l'ordinateur, devient répréhensible. Pourtant, outre le confort et la possibilité de garder en sécurité le CD d'installation, un plus sérieux problème apparaît, celui de la protection "Starforce". Cette dernière installe des drivers sans en avertir l'utilisateur, qui causent l'instabilité du système, et ne sont pas supprimés avec le logiciel qui employait cette protection.

11 Les autres types de protections Pire encore, une affaire récente a montré qu'une société qui avait refusé d'adopter la protection "Starforce", a vu son jeu être mis en ligne, non pas par des pirates, mais par le personnel de Starforce, vexé. Où comment ceux qui luttent contre le piratage adoptent les mêmes techniques.

12 Les logiciels de P2P Mais la loi DAVDSI c'est avant tout une guerre contre les logiciels d'échange de données, aussi appelés "P2P". Sous cette appellation sont reconnus des logiciels comme Kazaa, Edonkey, Emule, ainsi que BitTorrent. Malheureusement, le gouvernement, pas assez renseigné sur le sujet, pénalise tous ces logiciels sans savoir qu'ils ne sont pas impérativement liés au piratage. Ils permettent entre autre la distribution d'œuvres sans droits d'auteurs, de médias gratuits, de démos de logiciels ou jeux…

13 Les logiciels de P2P Le pire dans cette chasse au P2P, c'est que les Majors utilisent désormais ce moyen. D'où l'art de se tirer une balle dans le pied… En effet, Vivendi Universal propose les mises à jour de son jeu World of Warcraft par lien BitTorrent. Si plus de P2P, plus de mises à jour!

14 Le droit à la copie privée La loi DAVDSI se chargera aussi de régir le droit à la copie privée, qui permet à tout utilisateur sétant acquitté du droit d'auteur d'une œuvre, d'en faire une copie personnelle, de sauvegarde. D'ailleurs, une taxe a vite été instaurée sur les medias vierges, reversée à la SACEM. D'où les écarts importants de prix entre le prix d'un CD/DVD vierge en France et à l'étranger. Le hic c'est que la loi DAVDSI protégera maintenant le DVD, en permettant les protections les plus restrictives, et empêchant ainsi la copie de sauvegarde (qui sera du coup illégale). La taxe devient alors caduque, mais existera toujours… Faut-il alors rappeler que de tous les médias sur support numérique, le DVD est sans doute le plus fragile? Une simple poussière suffit à rendre illisible une œuvre, alors que dire d'une rayure…

15 Le droit à la copie privée D'ailleurs, le DVD a aussi fait parler de lui avec le syndrome ROT, un "virus" qui attaquait certains DVD commerciaux, et les rendait illisible dans le temps: Il existe même des appareils pour corriger les rayures (en fonction de la gravité de l'altération), comme quoi le mythe du support inaltérable… Mais les connaisseurs savent qu'il est possible de restaurer un DVD devenu illisible en réalisant une copie, certains logiciels se chargeant de corriger les erreurs lors du transfert de données. Une possibilité supprimée, et l'obligation de repasser en caisse…

16 Lestelechargements.com Une "bonne" initiative du gouvernement sera de mettre en ligne un site basé sur le dialogue entre les artistes, les internautes, et les différents protagonistes qui gravitent autour de ce sujet. Hélas, certains points, comme la censure de certaines réactions, viennent entacher cette "tentative" de réconciliation. Mais ce n'est pas tout: Vous noterez aussi que l'adresse du site se termine en.com, qui rappelons-le détermine l'aspect "COM"mercial d"un site.

17 Donner l'exemple? Dans tout cela, certains protagonistes qui jugent les internautes français comme des délinquants, ne sont pas non plus très "clean": _coup_dur_pour_l_industrie_de_la _compilation.html

18 Conclusion Au lieu de proposer des solutions au piratage qui sont en symbiose avec la veille technologique, le gouvernement, sous la tutelle des Majors, a pris bon nombre de décisions sans en juger les conséquences. Si un tel texte de lois passait, notre pays, qui avait alors rattrapé son retard dans le domaine de l'Internet, reculerait une nouvelle fois. Car le piratage est une réalité qu'il ne faut certes pas nier, mais qu'il faut combattre de façon intelligente, sans foncer tête baissée et user de moyens répressifs à outrance. Car les véritables otages de cette guéguerre sont les consommateurs, qui doivent se plier à des contraintes technologiques de plus en plus conséquentes. Et certains en ont assez d'être des "moutons", et risquent fort de devenir eux aussi des "pirates"… Les pirates ont toujours eu une longueur d'avance, et préparent déjà des moyens d'échange totalement anonymes. De plus, si notre Internet devient un monde Orwellien de filature des individus, il restera encore les "bonnes vieilles méthodes", comme le vol à l'étalage, les copies entre connaissances, l'envoi par courrier. Un combat sans fin… Il devient alors impératif à l'industrie de s'adapter à la nouvelle donne numérique, en proposant des offres plus attractives, en proposant une meilleure rémunération aux artistes. L'État peut aussi donner un coup de pouce en modifiant la TVA de 19,6 à 5,5, ce qui devait être fait depuis fort longtemps. Mais tout le monde sait bien que tout ceci n'est que pure utopie…


Télécharger ppt "DAVDSI : L'ENVERS DU DÉCOR. Ce fichier a pour intention de révéler des faits quasi inconnus de la plupart de nos concitoyens. Les faits relatés ici ne."

Présentations similaires


Annonces Google