La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lavenir de lagriculteur : la gestion? Par Patrice Carle, agronome, Directeur général du CEGA Merci à mes collaborateurs! Claude, Robert, Line, Claudine.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lavenir de lagriculteur : la gestion? Par Patrice Carle, agronome, Directeur général du CEGA Merci à mes collaborateurs! Claude, Robert, Line, Claudine."— Transcription de la présentation:

1

2 Lavenir de lagriculteur : la gestion?

3 Par Patrice Carle, agronome, Directeur général du CEGA Merci à mes collaborateurs! Claude, Robert, Line, Claudine et Patrick

4 Plan de match : Une période de 30 minutes

5 Comment a évolué la gestion en 25 ans? Constats de veille au CEGA Ce que lon voitCe que lon voit Ce que lon en comprendCe que lon en comprend Le Québec agricole dans tout celaLe Québec agricole dans tout cela Comment doit-on réagir dans le futur?

6 Les années 70 : Axées sur la comptabilitéAxées sur la comptabilité Les années 80 : Axées sur la connaissance du coût de productionAxées sur la connaissance du coût de production Les années 90 : Axées sur lanalyse comparative des résultatsAxées sur lanalyse comparative des résultats Pendant ces années, le monde agricole a été dominé et valorisé par les gains techniques… Comment a évolué la gestion en 25 ans?

7 Veille : ce que lon voit

8 Plusieurs bulletins de veille se recroisent : Zone euro : La crise financière se propage : de la Grèce à lItalie à… Zone euro : La crise financière se propage : de la Grèce à lItalie à… 2011 : lannée de Iindignation globale 2011 : lannée de Iindignation globale

9 Refinancement de la dette en Europe… on na pas fini den parler…

10 Plusieurs bulletins de veille se recroisent (suite) : Reprise trop lente aux États-Unis Reprise trop lente aux États-Unis Les « astres économiques » salignent de plus en plus vers une nouvelle récession en 2012.

11

12 Même les leaders de la croissance (BRICS) dépendent de la santé de léconomie occidentale. « Le progrès économique illimité dans un monde aux ressources limitées est un non-sens. » « Le progrès économique illimité dans un monde aux ressources limitées est un non-sens. » (Jane Goodall, primatologue) (Jane Goodall, primatologue) Une économie mondiale aux pieds dargile!

13 Ce que lon comprend

14 Une ère de surconsommation depuis Une ère de spéculation depuis Un appât du gain rapide et sans effort encouragé par la cupidité des financiers.

15 Et lagriculture dans tout ça? Impact de linstabilité des marchés : Recherche de valeurs refuges Des nouveaux joueurs sintéressent « au plancher des vaches », ce qui crée une hausse de : –Aliments (grains)Causes dinstabilité –Énergie économique et politique –Terres agricoles

16 On exige une saine gestion de nos états… Quen est-il de nos entreprises? On suit les tendances dendettement mondiales et de spéculation... et même, quelques fois, on les précède! Et lagriculture dans tout ça?

17 Le Québec agricole

18

19

20

21 Nous vivons un « krach financier lié au surendettement » et ce nest pas fini.

22 Lécart entre les entreprises qui font de largent et celles qui en perdent saccroit : La « classe moyenne » se dirige vers des difficultés financières accrues;La « classe moyenne » se dirige vers des difficultés financières accrues; Un nombre important dentreprises sont à une ou deux décisions près de basculer vers ces difficultés;Un nombre important dentreprises sont à une ou deux décisions près de basculer vers ces difficultés; Beaucoup dentreprises nont que la sortie comme option.Beaucoup dentreprises nont que la sortie comme option.

23 Pause culturelle Le retour du David de Michel-Ange

24 Après une tournée de 2 ans aux États-Unis, le David retourne à Florence. Après une tournée de 2 ans aux États-Unis, le David retourne à Florence. Il remercie ses commanditaires…. >

25 Ce que lon retient de notre veille… Les modèles gagnants du passé ne sont pas nécessairement un gage de succès pour lavenir!

26 On a longtemps vanté les mérites dune capacité à sadapter. Aujourdhui, cest plus vrai que jamais! Votre niveau dendettement : le frein majeur à votre capacité dadaptation. Trop endetté? Ça vous prendra alors une forte capacité dabnégation.

27 PDGPDG FinancesFinances Ressources humaines Recherche et développement ProductionProduction FiscalitéFiscalité ComptabilitéComptabilité Relève et formation RentabilitéRentabilité EmployésEmployés RetraiteRetraite Nouvelles techniques Nouveaux produits IntrantsIntrants TâchesTâches Entretien et achats Les entreprises organisées mènent la marche Grande entreprise Marketing et distribution TransportTransport Position sur le marché Analyse du marché EnvironnementEnvironnement

28 Les entreprises moins organisées suivent en arrière Entreprise agricole Santé des animaux Alimentation du troupeau Comptabilité Travail quotidien Fiscalité Employés Transport des animaux Achat de machinerie Vision stratégique Position sur le marché Nouvelles techniques Croissance Analyse du marché Entretien bâtiments et machinerie Relève et retraite Planification financière Génétique Environnement Formation Le producteur ne peut pas être expert partout… Gestion $$$

29 Comment réagir dans le futur?

30 Prendre les moyens pour « rester » en affaires. Un seul principe de base sapplique : « Quon le veuille ou non, en affaires, cest toujours « la piasse » qui a le dernier mot. »

31 Comme producteur(trice) : « Mon » modèle daffaires fonctionne-t-il? « Mon » modèle daffaires fonctionne-t-il? Si ça « roule carré » aujourdhui; quelle stratégie devrez-vous adopter pour redresser la situation?Si ça « roule carré » aujourdhui; quelle stratégie devrez-vous adopter pour redresser la situation? Jessaie daller encore plus vite seul, ou je me questionne à nouveau avec dautres pour aller plus loin ?Jessaie daller encore plus vite seul, ou je me questionne à nouveau avec dautres pour aller plus loin ?

32 Comme producteur(trice) : « Mon » modèle daffaires fonctionne-t-il? « Mon » modèle daffaires fonctionne-t-il? Résultats comparés (différentes productions) Sources: CECPA – Groupes conseils MOYENNETÊTEFIN ÉCART TÊTE vs FIN Production laitière ($ par hl) (Marge brute) $ 9.73$ 16.11$ 2.55 $ Production bovine ($ par vache) (Marge brute) ($ 200) $ 104 $ 304 Production porcine (F) ($ par porc) (Écarts coût vs prix reçu) ($ 16.68) $ 3.39($ )$ Production ovine ($ par brebis) (Marge brute) $ 76.05$ $$ 30.51$ 89,29

33 Comme intervenants : Le conseil de gestion agricole doit aller plus loin : Le conseil de gestion agricole doit aller plus loin : Direction dentreprise (gouvernance)Direction dentreprise (gouvernance) Mise en marché (ex.: contrepartie)Mise en marché (ex.: contrepartie) Gestion des risquesGestion des risques Les conseils techniques, agro-env., ingénierie doivent considérer en tout temps laspect économique (notion de coût / bénéfice) Les conseils techniques, agro-env., ingénierie doivent considérer en tout temps laspect économique (notion de coût / bénéfice)

34 Comme intervenants : Il faut impliquer les conseillers en production, en ressources humaines et les technologistes pour : Dépister tôt les entreprises en difficultés et les référer Assurer un suivi régulier (essentiel!)

35 Conclusion La gestion, cest comme votre relève : sans elle, votre entreprise na pas davenir.

36 Plus on sème tôt « la graine de la gestion », plus vite on en récoltera les fruits ! Conclusion (suite)

37 MERCI de votre attention!


Télécharger ppt "Lavenir de lagriculteur : la gestion? Par Patrice Carle, agronome, Directeur général du CEGA Merci à mes collaborateurs! Claude, Robert, Line, Claudine."

Présentations similaires


Annonces Google