La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

D. Maerten. Le fond indien Le SAMSARA – Cycle infini des naissances et des morts. ( Réincarnation) – Le salut consiste à chercher à en être délivré Le.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "D. Maerten. Le fond indien Le SAMSARA – Cycle infini des naissances et des morts. ( Réincarnation) – Le salut consiste à chercher à en être délivré Le."— Transcription de la présentation:

1 D. Maerten

2 Le fond indien Le SAMSARA – Cycle infini des naissances et des morts. ( Réincarnation) – Le salut consiste à chercher à en être délivré Le KARMA e poids de nos actes qui nous enferme dans la prison du Samsara – Selon notre Karma, on se réincarne dans une vie inférieure ou supérieure.

3 Le bouddhisme en 4 chiffres

4 Les 3 joyaux Le Bouddha Le Dharma Doctrine Le Sangha Communauté monastique

5 LE BOUDDHA

6 Lexpérience du Bouddha Naissance, vers 560 avant JC, du prince Siddharta Gautama à Kapilavastu (Nord de lInde). Fils de Shuddhodana, du clan des Shakya, et de la reine Maya. Élevé à la cour à labri de tous les maux. Se marie – Un enfant (Rahoula). À 29 ans, il fait 4 rencontres : –Un vieillard –Un malade –Un mort –Puis un moine mendiant Il part à la recherche du remède à ces maux. Cherche dans lascèse radicale – sans succès. Après 6 ans de méditation et dexercices spirituels, il trouve léveil dans la « Voie moyenne » en découvrant les « 4 nobles vérités ». Il était devenu un Bouddha = éveillé. Il enseigne sa doctrine à ses 5 premiers disciples (Sermon de Bénarès) Il prêche, en itinérant, pendant 45 ans, en constituant la première communauté bouddhiste (Sangha). Il meurt (ou plutôt atteint le Nirvâna) à 80 ans, vers 480 av JC.

7 LE DHARMA

8 Les 4 nobles vérités 1. Toute vie est souffrance (Dukkha) 2. La cause de la souffrance est le désir 3. La suppression de la souffrance (Nirvâna) est possible par lextinction du désir 4. Un octuple sentier conduit au Nirvâna

9 LA DUKKHA La naissance est souffrance La maladie est souffrance La vieillesse est souffrance La peur de la mort est souffrance Lunion avec ce quon naime pas est souffrance La séparation de ce quon aime est souffrance La privation de ce quon désire est souffrance

10 LE DESIR Théorie des 12 causes Lignorance originelle cause les actes karmiques Les actes karmiques causent la conscience La conscience cause lorganisme psycho-physique Lorganisme psycho-physique cause les organes des sens Les organes des sens causent le contact avec les objets extérieurs Le contact cause les sensations Les sensations causent les désirs Les désirs causent lattachement Lattachement cause les actions égocentriques Les actions égocentriques causent lexistence Lexistence cause la vieillesse, la maladie, la souffrance et la mort La mort est le commencement dune autre vie

11 LE NIRVÂNA Non pas lextinction du moi (qui nexiste pas)… …Mais lextinction du désir qui crée lillusion que le moi existe. Constitue une délivrance du samsara et donc la fin des réincarnations. En toute rigueur cest lui quil convient dopposer à la résurrection chrétienne et non la réincarnation.

12 Loctuple sentier La conscience juste La volonté juste La parole juste Laction juste Les moyens dexistence justes Leffort juste Lattention juste La méditation juste La Sagesse Léthique La discipline mentale

13 Loctuple sentier La conscience juste Comprendre les « 4 nobles vérités »

14 Loctuple sentier La volonté juste Décider de diriger sa vie correctement

15 Loctuple sentier La parole juste Ne pas mentir Ne pas critiquer les autres injustement Ne pas avoir de langage dur Ne pas exagérer

16 Loctuple sentier Laction juste = les 5 préceptes : Ne pas tuer Ne pas voler Ne pas mentir Rester chaste Ne pas prendre de drogue ou de boissons alcoolisées

17 Loctuple sentier Les moyens dexistence justes Gagner sa vie dune manière qui ne nuise pas aux autres êtres

18 Loctuple sentier Leffort juste Eviter tout état desprit conduisant à des actes négatifs Sefforcer de maintenir de bonnes pensées

19 Loctuple sentier Lattention juste Devenir intensément conscient de tous ses états corporels, émotifs et mentaux

20 Loctuple sentier La méditation juste Une méditation profonde qui conduise au plus haut état de la conscience

21 LE SANGHA

22 À âge de 13 ans, je suis devenu novice par le rite du Pravajya. Jai dès lors été lié à un maître que jai suivi en tout. La vie monastique Pour être un vrai bouddhiste, il faut être moine Les laïcs peuvent orienter positivement leur karma en nous faisant des dons Cest pourquoi mes parents mont confié à un monastère dès lâge de 9 ans À 18 ans, je suis devenu Bhikshu (Bonze ou moine) par le rite de lUpasambada. Nous vivons des dons que nous collectons auprès des laïcs tous les matins Comme mes frères jai renoncé à toute propriété. Nous ne possédons que 3 vêtements, un bol à aumône, un rasoir et une aiguille. Laprès-midi est consacré à la méditation et à lenseignement. 2 fois par mois (pleine et nouvelle lune), nous pratiquons la cérémonie de la confession publique.

23 Un peu dhistoire env. ~ 560 / ~ 480 : Vie du Bouddha ~477 : 1 er concile bouddhiste. Constitution du canon des écritures (Tripitaka) ~ 377 : 2 ème concile. Naissance du bouddhisme des « sectes ». Opposition des libéraux et des conservateurs. ~ 273 / ~ 236 : règne du roi Açoka, apogée du bouddhisme en Inde. ~ 245 : 3 ème concile. Bouddhisme des « sectes » - Opposition entre les libéraux et les conservateurs. 1 er siècle : 4 ème concile. Naissance du Grand Véhicule. 65 : 1 ère Introduction du bouddhisme en Chine. Officiel au 5 e siècle. Vers 552 : Introduction du bouddhisme au Japon. 7 e siècle : Expansion du Véhicule Tantrique au Tibet. 12 e siècle : Fin du bouddhisme en Inde. (Contre-réforme hindouiste, conquête musulmane) 20 e siècle : introduction du bouddhisme en France.

24 Les Ecritures bouddhistes TRIPITAKA – Triple corbeille Canon originel (langue pâli) du Theravâda Vinaya Discipline (monastique) Patimokka Mahâvagga Chullavagga Suttavibhanga Sûtras Sermons (du Bouddha) Dîgnanikâya Majjhimanikâya Samyuttanikâya Anguttaranikâya Khuddakanikâya Abhidhamma Doctrine métaphysique = 7 traités + nombreux autres textes considérés comme la tradition orale issue du Bouddha, reconnus par le Mâhayâna (langue sanskrit)

25 Bouddhismes multiples Différentes écoles : les « véhicules » = moyens de progression vers la délivrance (Nirvâna) Des « greffes » sur les religions locales –C–Confucianisme et Taoïsme en Chine –S–Shintoïsme au Japon –H–Hindouisme et Tantrisme en Inde –R–Religion Bön au Tibet –A–Animisme en Thaïlande et au Laos –E–Etc.

26 Larbre bouddhique Un arbre qui plonge ses racines dans le sol indien Un arbre aux branches et ramifications nombreuses Un arbre qui, greffé sur dautres arbres (religions, cultures), donnera autant de produits différents Un arbre où coule une sève unique

27 LibérauxConservateurs Bouddhisme des « sectes » 1 ère communauté BOUDDHA Larbre bouddhique Samsara - Karma Sol indien : Mâhayâna Grand Véhicule Bouddhisme du Nord Chine, Corée, Japon, Vietnam… Vajrayâna Véhicule du diamant (tantrique) Tibet Mongolie Bouddhisme du Sud Sri Lanka, Birmanie, Laos, Cambodge, Thaïlande… Theravâda Voie des Ancêtres Hînayâna Petit Véhicule

28 Les 3 véhicules MAHÂYÂNA – Grand Véhicule HÎNAYÂNA – Petit Véhicule VAJRAYÂNA – Véhicule du Diamant (tantrique ou tibétain) Pas de dieux Bouddhas et Bodhisattvas divinisés Divinités nombreuses Voie de lArhat Voie du Bodhisattva Le Lama, guide spirituel et chef temporel Lascèse La compassion Les rites : Theravâda Voie des Ancêtres «Terre Pure» (Amidisme) Zen (Chan) Bonnets rouges Bonnets jaunes Bouddhisme du Sud Bouddhisme du Nord Mantras Mudras Mandalas Élitiste Populaire Sauver les autres Le salut par soi-même Fidélité aux origines Syncrétisme

29 Les fêtes bouddhistes Naissance du Bouddha –8–8ème jour du 4ème mois lunaire (8 avril) Eveil du Bouddha –F–Fin de la retraite annuelle dans les monastères Zen –8–8 décembre Entrée au Nirvâna du Bouddha –1–15ème jour du 2ème mois lunaire (15 mars) Fête du Higan –F–Fête du nirvâna –A–Aux équinoxes Fête dUllambana –D–Délivrance universelle (entre Toussaint et Halloween) –1–15ème jour du 7ème mois lunaire (13 au 16 juillet) Reprise syncrétiste de nombreuses fêtes traditionelles dans les différents pays bouddhistes. (vg. Nouvel An)

30 Le bouddhisme en Europe Une arrivée récente. 3 formes principales : –Attrait occidental pour le Zen (méditation) japonais, comme hygiène de vie. –Intérêt pour le bouddhisme tibétain suite au drame et à lémigration tibétaine et au courant de sympathie relayé par la figure médiatique du Dalaï-lama. –Les bouddhismes des populations immigrées du Sud- Est asiatique (Vietnam, Cambodge, Laos) En France Plus de 200 centres bouddhiques Plus de français convertis.

31 BOUDDHISME ET CHRISTIANISME 4 réactions possibles chez les chrétiens : –U–Un refuge pour les déçus du christianisme –U–Un intérêt pour des chrétiens en quête dun renouveau de leur vie spirituelle –U–Un rejet causé par la confusion avec les sectes –U–Un phénomène de mode passagère + 1 : –L–Le dialogue interreligieux

32 BOUDDHISME ET CHRISTIANISME Le salut est produit par une discipline mentale. Le Nirvâna : délivrance des liens du désir Le salut est donné par la relation personnelle à Jésus-Christ. La Résurrection : recréation de nos existence dans le regard damour dun Dieu créateur Nous disons tous les deux La condition humaine est imparfaite et limitée. Elle est en quête dun salut

33 BOUDDHISME ET CHRISTIANISME La cause du mal est lignorance, cause à son tour des désirs. La cause du mal est le péché originel, fruit de la liberté. Nous disons tous les deux Le mal existe qui nous empêche datteindre notre bonheur

34 BOUDDHISME ET CHRISTIANISME Il est un bodhisattva qui renonce à son Nirvâna pour le faire gagner aux autres. Il est le Fils de Dieu qui nous associe à sa résurrection. Nous disons tous les deux Jésus est un maître de sagesse

35 BOUDDHISME ET CHRISTIANISME Le Karma nous attache définitivement aux conséquences de nos actes. Le pardon est possible dans la relation damour avec Dieu qui nous aime au-delà de nos actes. Nous disons tous les deux Nos actes ont un poids de conséquences dont nous sommes responsables

36 BOUDDHISME ET CHRISTIANISME Il sagit là de moyens daccumuler des mérites à faire valoir dans notre karma Il sagit dune réponse gratuite au don gratuit de lamour de Dieu Nous disons tous les deux La sainteté passe par le renoncement à soi et lamour de lautre

37 BOUDDHISME ET CHRISTIANISME Cest le moyen le plus efficace datteindre le nirvâna Cest une façon de signifier le « déjà là » des noces du Christ et de lEglise Nous disons tous les deux La vie monastique est une forme privilégiée de la vie religieuse

38 Le point de vue de lEglise LEglise catholique ne rejette rien de ce qui est vrai et saint dans ces religions. Elle considère avec un respect sincère ces manières dagir et de vivre, ces règles et ces doctrines qui, quoiquelles différent en beaucoup de points de ce quelle-même tient et propose, cependant apportent souvent un rayon de la Vérité qui illumine tous les hommes. Toutefois, elle annonce, et elle est tenue dannoncer sans cesse, le Christ qui est « la voie, la vérité et la vie » (Jn 14,6), dans lequel les hommes doivent trouver la plénitude de la vie religieuse et dans lequel Dieu sest réconcilié toutes choses. Concile Vatican II - Nostra Aetate 2


Télécharger ppt "D. Maerten. Le fond indien Le SAMSARA – Cycle infini des naissances et des morts. ( Réincarnation) – Le salut consiste à chercher à en être délivré Le."

Présentations similaires


Annonces Google