La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le Bouddhisme. Origine Siddhārtha Gautama, dit Shakyamuni (« sage des Śākya »), et plus tard nommé au titre de Bouddha (du sanskrit buddha signifiant.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le Bouddhisme. Origine Siddhārtha Gautama, dit Shakyamuni (« sage des Śākya »), et plus tard nommé au titre de Bouddha (du sanskrit buddha signifiant."— Transcription de la présentation:

1 Le Bouddhisme

2 Origine Siddhārtha Gautama, dit Shakyamuni (« sage des Śākya »), et plus tard nommé au titre de Bouddha (du sanskrit buddha signifiant « éveillé ») après sa mort par ses disciples. Prince Indien, fils du roi Śuddhodana et de la reine Māyādevī; probablement né à Kapilavastu vers le VI e - V e siècle avant J.C. Il vécut à peu près 80 ans. Son père lui imposa une luxueuse vie de facilité afin quil ne puisse réfléchir aux difficultés et à la souffrance des hommes pour lempêcher de devenir un sage et le forcer à devenir un guerrier, conformément à la caste des guerriers- aristocrates (katriya) dont il était issu. Gautama aurait cependant découvert la souffrance à lâge de 29 ans en se promenant hors du palais où il résidait. Il fuit alors le palais et sa vie daristocrate et part en quête de la Vérité. Suite à quelques années denseignements de maîtres et de pratique, et nayant toujours pas estimé avoir trouvé la voie vers le nirvāna (cest-à-dire lÉveil, ou Bodhi), il décide de sasseoir et de méditer sous un pipal (figuier des pagodes) et fait vœu de ne pas sortir de sa méditation tant quil na pas atteint lÉveil. Une fois lÉveil atteint, il partit diffuser son enseignement à travers lInde, principalement dans les régions autour du Gange. Shakyamuni ne laissa aucun écrit, ce nest quaprès environ 500 ans que ses enseignements commenceront à être mis à lécrit sous forme de sūtra.

3 Concept Les bouddhistes prennent refuge dans les Trois Joyaux, il sagit à peu près de léquivalent du baptême chrétien. Les Trois Joyaux sont : Le Bouddha, fondateur du bouddhisme, qui représente le but que lon peut atteindre Le Dharma, lenseignement du Bouddha, symbolisé par une roue La Sangha, qui regroupe lensemble des bouddhistes

4 Le Dharma Le Dharma regroupe les enseignements du Bouddha et est composé de nombreux concepts tels que les quatre nobles vérités, les trois caractéristiques de lexistence, les trois racines du mal, le noble sentier octuple… En voici quelques exemples : Les Quatre Nobles Vérités sont : La Nature de la Souffrance : toute période de la vie implique la souffrance (naissance, vieillesse, maladie, mort…) LOrigine de la Souffrance : la soif, lenvie, le désir; que lon peut relier aux Trois Racines du Mal (ou Trois Poisons) : avidité, colère et ignorance/indifférence La Cessation de la Souffrance : elle correspond au nirvāna (lÉveil) Le Chemin Menant à la Cessation de la Souffrance : il sagit du Noble Sentier Octuple (ou Sentier du Milieu) qui mène au nirvāna Les Trois caractéristiques de lExistence sont : Le non-soi : aucune entité de lunivers na une existence indépendante et réelle par lui-même Limpermanence : tout est changeant, rien nest constant; elle est cause de la souffrance car ce qui est impermanent ne peut être satisfait Linsatisfaction : il sagit en fait de la Souffrance reprise dans les Quatre Nobles Vérités, quelle soit physique ou psychique

5 Le Dharma Autres concepts du Dharma : Les renaissances, qui sont issues mais distinctes des réincarnations existantes dans dautres religions tel que lhindouisme ; en effet, du fait de la caractéristique du non-soi, la renaissance nest pas la réincarnation dune âme immortelle, il ny a tout simplement pas de concept dâme dans le bouddhisme, doù la difficulté de compréhension du concept de renaissance. Le « monde » dans lequel une personne est amenée à renaître est défini par son karma (acte, action) : il sagit de lensemble des actes passés, présents et futurs de cette personne. Ces actes sont soit positifs, soit négatifs (tous les actes ne « produisent » donc pas forcément du karma), et influencent les prochaines vies de la personne. Ainsi, lors du nirvāna, le cycle karmique des renaissances est brisé, ce qui mène donc à la cessation de la souffrance éternelle causée par les renaissances étant donné que la vie est souffrance. Léthique bouddhiste se fonde sur la nature des actions du corps, de la parole et de lesprit qui sont soit des actions kusala (positives), soit des actions akusala (négatives), et qui ont des conséquences sur nous-même et ce qui nous entoure, que ce soit dautres êtres humains ou non. On ne parlera donc pas dactions bien ou mal, mais plutôt daction favorable ou défavorable.

6 Le Dharma De cette éthique sont issus des préceptes, qui ne sont pas des règles dinterdits tels que les Dix Commandements, mais plus à prendre comme des guides de comportement qui peuvent nous aider à progresser. Cela dit, ils constituent des règles très strictes pour les moines bouddhistes. Les cinq préceptes les plus fréquemment suivis sont les suivants : S'efforcer de ne pas nuire aux êtres vivants ni retirer la vie S'efforcer de ne pas prendre ce qui n'est pas donné S'efforcer de ne pas avoir une conduite sexuelle incorrecte plus généralement garder la maîtrise des sens (le mental faisant aussi partie des sens) S'efforcer de ne pas user de paroles fausses ou mensongères S'efforcer de ne pas ingérer tout produit intoxicant diminuant la maîtrise de soi et la prise de conscience (alcool, drogues, tabac) Ils peuvent être retranscrits sous une forme positive : Avec des actions bienveillantes, je purifie mon corps Avec une générosité sans réserve, je purifie mon corps Avec calme, simplicité et contentement, je purifie mon corps Avec une communication véritable, je purifie ma parole Avec une attention claire et radieuse, je purifie mon esprit

7 Aujourdhui Actuellement, les formes de bouddhisme les plus répandues sont les suivantes : Le bouddhisme theravāda (« doctrine des Anciens ») qui est supposé être lhéritage de la doctrine originelle du Bouddha ; il est dominant dans les pays dAsie du Sud et du Sud-Est (Sri Lanka, Thaïlande, Cambodge, Myanmar, Laos…) Le bouddhisme mahāyāna, apparu aux environs du I er siècle après J.C., qui se veut plus altruiste en opposition au bouddhisme theravāda qui est alors dit « égoïste » : en effet, lorsquils ont atteint lÉveil (état de bodhisattva ), les bouddhistes mahāyāna font vœu de continuer à renaître afin de transmettre leurs enseignements et aider les hommes jusquà ce que tous les êtres atteignent lÉveil. Il est surtout présent en Inde du Nord, en Chine, en Corée, au Japon… Le bouddhisme vajrayāna, qui commence à apparaître vers le IV e siècle après J.C., dérivé du mahāyāna ; présent dans les régions himalayennes (Tibet, Népal, Bhoutan…), en Mongolie, au Japon, ainsi que dans quelques régions de Russie. À noter que chacune de ces formes principales regroupe dautre courants variés : ainsi, par exemple, le Zen est une forme de bouddhisme mahāyāna.

8 LArt Bouddhique : les stûpas Le Wat Arun à Bangkok (Thailande) Les stûpas sont des structures architecturales abritant des reliques du Bouddha ou des objets lui ayant appartenu, exposant des doctrines bouddhiques ou commémorant le parinirvāa (la mort du Bouddha). Par extension, ils sont des lieux de culte bouddhiste.

9 LArt Bouddhique : les stûpas Le Thât Luang à Vientiane (Laos) Un stupa au Tibet

10 LArt Bouddhique : les pagodes Pagode en Chine Les pagodes sont la forme quont pris les stûpas en Chine. On en trouve cependant également dans dautres pays tels que le Japon ou la Malaisie.

11 LArt Bouddhique : les pagodes Pagode du Temple Horyuji à Nara (Japon) Pagodes du Lac Shanhu (Chine)

12 LArt Bouddhique : sculptures Temple de Lingyin : Temple bouddhiste situé au Sud-Est de la Chine, regroupant notamment 3 grandes statues de Bouddhas, dont une de Shakyamuni faisant plus de 20 mètres de hauteurs. Statue en bois de Shakyamuni Statues de boddhisattva

13 LArt Bouddhique : sculptures Statue dun autre Bouddha (surnommé Bouddha de la Médecine) Temple de Lingyin

14 LArt Bouddhique : sculptures Lart gréco-bouddhique : Art qui est apparu vers le Ier siècle avant J.C. lorsque des descendants dAlexandre le Grand sont entrés en contact avec des bouddhistes indiens. Les réalisations les plus emblématiques de cet art sont les Bouddhas de Bamiyan (Afghanistan), détruits en 2001 par les Talibans. Bouddha du Gandhara (Afghanistan) Boddhisattva du vajrayana sous la forme dHercules, aux côté de Bouddha (Afghanistan)

15 LArt Bouddhique : sculptures Lart gréco-bouddhique Bouddhas de Bamiyan (Afghanistan) Lun mesurait 53m et lautre 35m de hauteur.

16 LArt Bouddhique : peintures Mandalas : Les mandalas (littéralement « cercles ») sont des diagrammes symbolisant généralement des concepts et aspects du monde. Ils servent de support de méditation. Mandala Japonais Mandala dAvalokiteshvara (Tibet)

17 LArt Bouddhique : peintures Mandalas : Au Tibet, les mandalas peuvent être faits de sable (technique du sandpainting). Le processus de création peut durer plusieurs jours. Une fois fini, ils servent de support de méditation et sont rapidement détruits : cela symbolise le concept dimpermanence inhérent au bouddhisme.

18 LArt Bouddhique : peintures Peinture dun lama (moine du bouddhisme vajrayana) Tara Blanche, déité du bouddhisme tibétain


Télécharger ppt "Le Bouddhisme. Origine Siddhārtha Gautama, dit Shakyamuni (« sage des Śākya »), et plus tard nommé au titre de Bouddha (du sanskrit buddha signifiant."

Présentations similaires


Annonces Google