La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LIAISON CM2/6ème Année Scolaire 2005-2006 Collège E. Littré – Ecole J. Ferry Douchy les mines Collège E. Littré – Ecole J. Ferry Douchy les mines.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LIAISON CM2/6ème Année Scolaire 2005-2006 Collège E. Littré – Ecole J. Ferry Douchy les mines Collège E. Littré – Ecole J. Ferry Douchy les mines."— Transcription de la présentation:

1 LIAISON CM2/6ème Année Scolaire Collège E. Littré – Ecole J. Ferry Douchy les mines Collège E. Littré – Ecole J. Ferry Douchy les mines

2 Sommaire Mise en place du projet dans la classe Rencontre 1 Rencontre 2 Rencontre 3 Rencontre 4 Rencontre 5 Présentation du travail aux parents (diaporama créé par les élèves) Tableau synoptique en.docen.doc, en.sxwen.sxw Evolution du texte de Jean le chanceux en.docen.doc, en.sxwen.sxw Jean le chanceux, remanié par les élèves en.html Référence à la méthode des simulations globales en.docen.doc, en.sxwen.sxw Vidéo bilan des CM2 ( durée 10 min) Vidéo bilan des 6ème ( durée 6 min) Compétences B2i abordées : Anciens items Nouveaux items

3 Mise en place du projet dans la classe Objectifs Evaluer l'oral spontané des élèves Leur permettre de s'exprimer sur leurs représentations Définir le rôle de la liaison et leurs attentes Retour au sommaire

4 Point de départ Jean-le-Chanceux de Henri Gougaud, L'arbre à soleils – Légendes du monde entier Editions du Seuil Une Enquête au collège

5 Observation du parcours de trois binômes de trois niveaux différents au cours du projet Pauline et Gloria Neftissa et Besma Alison Ch et Pierre

6 Les premiers échanges Séquence sur la lettre et la communication différée ► Echange de textes de présentation codés par l'intermédiaire de la messagerie électronique.

7 Alison Chédeau : Premier envoi aux élèves de CM2 par messagerie Je m'appelle chouchou je suis grandes. Mais cheveux son chatain et mais yeux son marron. Mais parents me reprochent d' etre desormais trop bavarde. j'adore m'amusér et rire. Je fais du tennis je narrive pas vraiment à magné la ragete. Ce que j' aime pas c'est quon me tréte. Ce que j'aime c'est qon mofre des cadeau.

8 Je m'appelle « crinoline» et je suis grande. Mes cheveux sont châtains et mes yeux sont marron. Mes parents me reprochent d' être trop bavarde. J'adore m'amuser et rire. Je fais du tennis mais je n'arrive pas vraiment à magner la raquette. Ce que je n' aime pas, c'est qu'on me traite. Mais j'adore quand on m'offre des cadeaux ! A bientôt....

9 Projet cm2-6 ème Bonjour, je m’appelle RKGT. Je suis un grand garçon, j’ai la peau blanche, j’ai 10 ans et j’ai des cheveux bruns. J’ai des yeux verts, je m’habille à la mode. J’ai un caractère assez méchant, j’aime le football mais c’est en lecture que j’ai des défauts. Je ne fais pas de sport et pour les loisirs, ma passion c’est le foot. J’ai deux sœurs et un frère. Comment se sont passés vos débuts en sixième ?

10 Ecriture d'une lettre à M. Le Principal pour réserver la salle polyvalente du collège

11

12 1ère rencontre 3 octobre - Salle polyvalente du collège - 1 heure 30 «Qui est qui»? - Permettre aux deux classes de se rencontrer, de mieux se connaître. - Motiver, justifier l'envoi de courriers respectifs. - Jeu de questions appelant des réponses du type «oui, non» pour associer chaque visage à une description et donc à un nom de code. - Compléter un tableau ne comportant que le visage des élèves avec les noms de code puis les prénoms des élèves. Retour au sommaire

13

14

15

16 Delsert Pauline Collège Emile Littré Classe pupitre, le 13 Octobre 2005 Avenue Anatole France Douchy-les-Mines Cher correspondant, Je ne suis pas du tout déçue par notre première rencontre lundi dernier, car celle-ci était assez amusante avec ce petit jeu, qui consistait à deviner quel était le premier correspondant que nous avions choisi à partir de vos photos et du texte de présentation que vous nous avez envoyé par messagerie. Grâce à cette première rencontre, nous avons pu découvrir le visage et le prénom des CM2 de l'école Jules Ferry. C'était super ! Je vais maintenant te parler de mes débuts au collège. Personnellement, ça c'est bien passé car j'ai un grand frère et je venais au collège avec lui et ma mère, ce qui fait que j'ai certains repères et que je n'ai eu aucun mal à me retrouver à l'intérieur de l'établissement. En plus, si tu ne t'y retrouves plus du tout, tu peux demander ton chemin à un surveillant ou à un professeur. Au collège, le mieux, c'est le CDI. Tu peux y aller pendant tes heures de permanence ou les récréations. Il y a aussi une heure de CDI par semaine durant le mois de septembre et une heure toutes les deux semaines. Il y a aussi les récréations qui sont un moment de détente après des efforts bien mérités, comme les week-end mais en plus court. La salle pupitre est une salle de classe qui nous est réservée deux heures le lundi, uniquement pour les cours de français. Finalement, le collège est vraiment très bien et très moderne. PS : Vivement la prochaine rencontre!!! Pauline Delsert

17 Séance un peu longue due à un questionnement individuel. Il aurait été préférable de former des équipes de recherche pour rendre l'activité plus vivante. Chaque élève aurait plusieurs correspondants à rechercher. Le bilan des élèves a fait apparaître un grand enthousiasme, une volonté de travailler avec l'autre classe. Ils ont passé un bon moment et ont même émis le souhait de correspondre avec un élève précis. Cela les motive dans la construction de leur lettre.

18

19 A la demande des CM2, les élèves de sixième doivent écrire une lettre pour raconter leurs débuts au collège ( impressions sur la rencontre, difficultés rencontrées en sixième, solutions trouvées pour les résoudre) Envoi à la classe de CM2 d'un tableau comprenant le nom des élèves, le résultat des tests d'évaluation à l'entrée en sixième et le nom du correspondant avec lequel ils aimeraient travailler. ( Pour l'attribution du correspondant, on s'efforcera dans la mesure du possible de respecter leur choix)

20

21 Jeudi 13 octobre 2005 Préparation - Rencontre des trois intervenants pour une visite du collège et un repérage des indices. Pour anticiper tout problème, nous avons préféré prendre une première série de photos. - Concertation autour de la progression du projet. - Création des binômes. - Mise en place d'un climat mystérieux au sein de la classe - En salle pupitre, un petit logiciel a permis aux élèves de constater de visu des dysfonctionnements ponctuels, aléatoires mais récurrents ( arrivée brutale d'un écran noir, enneigé, difficultés à effectuer certaines opérations...) - Distribution de documents comportant des anomalies ( lignes présentées sous forme de vagues...). - « Inquiétude » des enseignants qui ne comprennent pas ce qui se passe et ne peuvent répondre aux questions.

22 Rencontre 2 – le 7 novembre 2005 Salle pupitre du collège et le collège lui-même 2 heures - (Re)découvrir le lieu « collège» pour les élèves et les enseignants. - Favoriser la communication entre les deux classes. - S'initier à l'argumentation ( négociation sur le choix des photos) Objectifs Les objets importants du collège Retour au sommaire

23 - Echange de courriers et d'impressions au sein des binômes. - Les classes sont réparties en trois groupes. Chacun part avec un enseignant découvrir un secteur prédéfini du collège avec pour objectif d'identifier et photographier les « objets » susceptibles d'être à l'origine des dysfonctionnements constatés en salle pupitre. (collecte d'indices) - De retour en salle pupitre, phase d'oralisation avant le tri des photos pour ne garder que les plus représentatives (mutualisation au niveau des repérages et négociation au niveau des choix). - Bilan final avant d'envisager le prolongement de la séance. Contenus

24 - Lettre de réponse apportée par les CM2 - Prévoir des « passes » pour ouvrir les salles et prévenir les collègues de notre venue. - Convenir d'un secteur à couvrir au niveau de l'établissement (- répartition géographique) - Support informatique - Appareils photographiques numériques Supports et matériel

25 Bilan - La séance de deux heures entrecoupée par une récréation au milieu a permis aux binômes de découvrir la cour et les autres élèves du collège (organisation géographique, autres classes, surveillants...). Chaque élève de sixième était chargé d'accompagner son correspondant. - Dans le cadre de l'activité proposée, les élèves de primaire ont découvert une partie du collège (un lieu qui, par sa taille, a souvent tendance à les effrayer) tout en pouvant bénéficier des remarques des élèves de sixième. - Grand enthousiasme des équipes à l'affût du moindre indice de dysfonctionnement, que ce soit des fils apparents, une fissure dans le mur ou un élément fonctionnant grâce à l'électricité. - Les élèves ont négocié pour savoir s'ils devaient prendre ou non les photos. Certains ont même utilisé l'appareil photographique numérique.

26

27 - Le tri des photos en classe s'est avéré un peu long et même fastidieux à la fin. Pour gagner du temps, les enseignants ont effectué la manipulation sur les conseils des élèves. Il aurait peut-être fallu davantage trier les photos sur le terrain mais notre volonté était de garder tous les indices pour permettre à la classe, lors de la mise en commun, d'exercer son esprit critique et d'effectuer certains recoupements. De plus, c'était un bon moyen de se situer dans l'espace.

28 - L e travail a été terminé en classe pupitre par la classe de sixième qui connaissait davantage l'établissement. - En groupe plus restreint, il s'est avéré possible de mettre un élève aux commandes du poste-maître pour qu'il effectue lui-même la manipulation ( déplacement de la photo dans un dossier «à garder» ou « à jeter») ou d'éventuelles suppressions. ( compétence B2i : organiser son espace de travail). - Ce fut également l'occasion d'effectuer des rotations d'images avec le logiciel « photofiltre ».Dans une phase d'oralisation finale, toutes les photos ont été revisionnées pour éliminer les derniers doublons et les clichés les moins intéressants. - Après avoir négocié le moyen le plus approprié pour faire parvenir ce travail à l'autre classe, les documents ont été déposés sur un CD Rom puis envoyés (acheminés) à l'école. Il reste un nombre important de photographies mais la progression de l'enquête permettra à la classe de CM2 d'en réduire le nombre ( après l'envoi des bilans d'interviews).

29 - Renforcer la communication entre les deux classes au moyen de la messagerie électronique. - Développer son esprit critique et déductif. - Découvrir d'autres aspects du collège ( Les personnes qui y travaillent). La mise en place du projet

30 La propagation du problème - De façon anodine, la documentaliste passera dans la classe pupitre et glissera quelques indices dans la conversation : il y a un problème informatique qui se déplace dans le collège ( au CdI, au secrétariat...Peut-on parler de Virus ?) - Ce fait nouveau va être à l'origine d'un message «urgent» envoyé par courrier électronique (La classe continue à travailler sur les moyens les plus appropriés de faire parvenir un message). - Ce sera l'occasion de faire le point sur le travail (les photos ont été triées et envoyées) et sur l'enquête (échanger les dernières découvertes, émettre des hypothèses : si le problème circule, c'est peut-être grâce à l'eau, le courant ou le gaz...). - Les élèves de CM2 demandent des compléments d'informations et obligent donc leurs correspondants à être clairs et précis.

31 La mise en place des interviews Pour faire progresser l'enquête, nous décidons d'un commun accord d'interroger les différentes personnes ressources du collège et nous tiendrons l'autre classe informée. ( mise en place d'un protocole) Les élèves de sixième préparent par groupes de trois l'interview de huit personnes du collège : Principal-adjoint, CPE, intendante, infirmière scolaire, secrétaire, documentaliste, cuisinier, ouvriers professionnels... Ils envoient une lettre à la personne concernée, préparent un questionnaire et «répètent» la situation ( travail sur la voix, maîtrise du trac...). - A partir des interviews enregistrées, un compte-rendu sera rédigé par le groupe puis envoyé à l'autre classe qui pourra en déduire, en particulier, que le problème se déplace effectivement dans le collège et donc éliminer des photographies. Il en restera 44 qui seront déposées sur un tableau plastifié. Travail de Neftissa

32 - Lors de l'entretien, les différentes personnes ressources du collège seront enregistrées et les élèves prendront quelques photos. - Ces rencontres permettront de réduire encore le nombre de photos à garder.

33 Rencontre avec le Principal-Adjoint

34 Rencontre avec la documentaliste

35 Découverte d'un parchemin

36 Découverte et analyse du parchemin - Identification du support et émission d'hypothèses. - Lecture et vérification du degré de compréhension des élèves - Reconstituer en s'aidant du contexte les mots incomplets (négociation entre « écrin » et « lutrin » ; « victimes » et « victuailles ») - Identifier les personnages. Pour cela, surligner d'une couleur différente tous les pronoms «il» puis remplacer le pronom pour éviter toute ambiguïté (travail sur les substituts.). -On en profitera pour lister les caractéristiques des personnages. Le sorcier Jean le Chanceux

37 Rencontre 3 – le 5 décembre 2 heures Classe pupitre du collège Travail en binôme Lexique autour de la légende Objectifs - Affiner la compréhension du texte - Savoir se repérer dans le dictionnaire - Prélever des informations pertinentes dans un article. - Trouver le sens d'un mot en fonction du contexte. - Evaluer la capacité des élèves à travailler ensemble afin d'écrire une définition qui convienne aux deux. (Négocier et justifier ses choix.) Retour au sommaire

38 Contenus Création d'un lexique illustré à partir des mots complexes du texte. - Relecture du texte en classe complète puis repérage des mots qui gênent la compréhension. - Analyse de la composition de l'article « écu » et sélection de la définition qui correspond au contexte; rappels sur le genre et le nombre des noms. - Travail par binômes sur un extrait du texte : compléter le tableau (définition, classes grammaticales et illustrations)

39 Supports et matériel - supports papier : dictionnaires Robert, Larousse. - article «écu» isolé. - dossier d'images sélectionnées ( internet ou scannées). - le texte de la légende annoté ( texte de travail des élèves) et le texte recopié, accessible sur écran, avec trois parties prédéfinies (longueur et difficulté variables). - un tableau à renseigner sur ordinateur.

40 Jean-le-chanceux est le fils d’un sabotier. Il habite avec ses parents une cabane lézardée, moussue, accroupie à la lisière d’une grande forêt. Il s’ennuie. Il passe ses journées à regarder l’horizon, la brume lointaine. Il ne voit jamais venir personne au bout du chemin. Il rêve de se frotter à des foules bariolées dans des villes étranges. Un matin, il dit à son père : - Je veux tenter fortune. Je sais lire, je sais écrire, j’ai seize ans. J’ai envie d’user mes sabots sur les chemins du monde. Il fait son bagage et s’en va. Pendant sept heures, il chemine sans rencontrer personne. Mais son esprit est tellement encombré de rêves qu’il ne souffre ni de solitude ni de fatigue. Il va, joyeux, jusqu’au crépuscule. Alors il voit venir vers lui un personnage maigre habillé de noir. Son regard est sournois mais terriblement brillant. On devine une grande cruauté derrière ses prunelles. Jean le salue et lui demande : Pourriez-vous me dire si je suis encore loin de la ville? Encore une nuit de marche, répond-il. Mais dis-moi, que vas-tu faire en ville? Je vais chercher du travail. Dans ce cas, dit l’autre, tu n’as pas besoin d’aller plus avant. Il me faut un domestique. Si tu veux, je t’engage. Je t’offre cent écus par an, à la condition que tu ne saches ni lire ni écrire. « A ce prix là, pense-t-il, je peux bien passer pour un illettré.» Je ne sais ni lire ni écrire, dit-il. Ils s’en vont ensemble à travers les broussailles. Au bout d’une heure de marche malaisée, ils arrivent devant un vieux château aux tours crénelées, bâti sur un massif de roc. Son ombre est immense et noire sous la lune. Il pousse le lourd portail de fer, ils entrent dans une salle voûtée. Des torches sont fichées dans les murailles.

41 Tu t’occuperas de mon cheval et de mes livres, dit-il. Et tu veilleras à ce que nul être humain n’entre ici pendant mes absences qui sont nombreuses. Salut. Sa voix résonne longuement sous les voûtes, avant qu’il ne s’évapore dans un nuage de fumée sulfureuse. Pendant ce temps, Jean visite le château immense et vide. Il trouve aux cuisines plus de victimes / victuailles qu’il ne pourra jamais en manger, à l'écurie, un vieux cheval et dans la bibliothèque, parmi d’innombrables grimoires poussiéreux, un grand livre, posé sur un lutrin/ écrin. Il l’ouvre, et lit, sur la première page : comment ouvrir les portes les mal / mieux fermées - comment se changer en toutes sortes d’animaux - comment voyager sans quitter er sa chambre. Il se met aussitôt à l’étude de ce livre activant / captivant / motivant. Après quelques instants, il récite quelques formules bizarres et incompréhensibles... Les jours passent, les semaines... Penché sur le grimoire, il oublie de soigner son cheval, et le cheval meurt. Or, ce soir-là, il revient. Il ne fait aucun reproche à son domestique. Il dit simplement : Cette vieille bête a fait son temps. A la prochaine foire, j’achèterai un jeune pur-sang. Il repart comme il est venu, par enchantement. Le voilà à nouveau seul dans le vaste château. Alors une idée lui vient. Dans le grand livre de magie, il a appris comment se changer en toutes sortes d’animaux : il se métamorphose donc en cheval. Il s’en va galopant à travers les buissons et les brumes. Il revient chez son père, le sabotier. Dès qu’il l’aperçoit devant sa porte, il lui dit : N’aie pas peur, je suis ton fils, je suis devenu magicien. Fais tout ce que je vais te dire et demain nous serons riches Le lendemain, il vient à la foire et aussitôt tombe en arrêt devant la bête magnifique que le vieux sabotier tient par la bride. Il ne marchande pas : il lui offre cent pistoles devant la foule éblouie.

42 L’affaire conclue, le voilà sur sa monture chevauchant par le village. Il s’éloigne. Alors le cheval s’emballe comme le vent d’hiver, tout blanc, tout beau. Il s’engouffre dans la forêt. Le sorcier comprend aussitôt, s’écorchant aux buissons, se déchirant aux branches, que ses secrets ont été surpris et que ce cheval n’est que l’apparence de Jean-le chanceux. Jeune fou, dit-il, je te briserai. Il se change en loup et court sus au cheval. A l’instant où il va lui sauter à la gorge, il se change en hirondelle qui perce le feuillage et s’envole en plein ciel. Aussitôt il se change en épervier. Ils volent, feintent et rusent au-dessus des arbres, de la plaine, des villages. L’épervier fond sur l’hirondelle. L’hirondelle se change en diamant qui tombe droit dans l'ouverture d'un terrier, au milieu d’un pré. Alors le l'épervier se métamorphose en grain de blé

43

44

45 Bilan

46

47 Rencontre 4 – le 23 janvier 2 heures Classe pupitre Ferry Travail en binômes Les absences du sorcier Objectifs - Evaluer la compréhension globale du texte. - Etre capable d'insérer une nouvelle péripétie en tenant compte des contraintes du texte source. - Evaluer et consolider les acquis en ce qui concerne la progression du récit. - Evaluer la capacité des élèves à travailler ensemble et à réaliser une production commune. - Evaluer la capacité des élèves à présenter oralement leur production. Retour au sommaire

48 Supports et matériel - La légende de Jean le chanceux annotée et transposée au Passé - Fiche de travail contenant les consignes, un zone d'écriture précédée et suivie d'un extrait du texte. - Tableau de synthèse ( personnages et lieux principaux) - Matériel audio-visuel.

49 Contenus Rédiger une partie à insérer dans la légende : ce que fait le sorcier pendant ses absences... - Analyse collective de la partie du texte concernée pour déterminer des critères d'écriture. - Ecriture puis correction en s'aidant d'une deuxième série de critères. - Lecture de quelques productions.

50 LIAISON CM2-6ème 23 janvier 2006 à l'école Ferry - Nom des élèves du groupe : Activité : imaginer ce que fait le sorcier pendant ses absences. Objectifs : écrire un récit qui progresse, utiliser correctement les temps du récit 1) Relisez attentivement l'extrait de Jean-le-Chanceux : Pendant sept heures, il chemina sans rencontrer personne. Mais son esprit était tellement encombré de rêves qu’il ne souffrait ni de solitude ni de fatigue. Il allait, joyeux, jusqu’au crépuscule. Alors il vit venir vers lui un personnage maigre habillé de noir. Son regard était sournois mais terriblement brillant. On devinait une grande cruauté derrière ses prunelles. Jean le salua et lui demanda : Pourriez-vous me dire si je suis encore loin de la ville? Encore une nuit de marche, répondit-il. Mais dis-moi, que vas-tu faire en ville? Je vais chercher du travail. Dans ce cas, dit l’autre, tu n’as pas besoin d’aller plus avant. Il me faut un domestique. Si tu veux, je t’engage. Je t’offre cent écus par an, à la condition que tu ne sachesni lire ni écrire. « A ce prix là, pensa-t-il, je peux bien passer pour un illettré.» Je ne sais ni lire ni écrire, dit-il. Ils s’en allèrent ensemble à travers les broussailles. Au bout d’une heure de marche malaisée, ils arrivèrent devant un vieux château aux tours crénelées, bâti sur un massif de roc. Son ombre était immense et noire sous la lune. Il poussa le lourd portail de fer, ils entrèrent dans une salle voûtée. Des torches étaient fichées dans les murailles. Tu t’occuperas de mon cheval et de mes livres, dit-il. Et tu veilleras à ce que nul être humain n’entre ici pendant mes absences qui sont nombreuses. Salut. Sa voix résonna longuement sous les voûtes, avant qu’il ne s’évapore dans un nuage de fumée sulfureuse. Zone d'écriture Pendant ce temps, Jean visita le château immense et vide.... 2) Imaginez ce que fait le sorcier pendant ses absences dans le rectangle bleu.

51 Video 1 Video 2

52 Il coupa les racines et en jeta quelques morceaux dans le chaudron. Il manquait quelques ingrédients. Il prit de la poudre de corne de licorne ( pour la beauté), une plume de phénix ( pour la bonté),de la bave de troll (pour le caractère) et une dent de greemlins (pour l'amour). Pendant qu'il faisait mijoter cette potion, il mit au point sa stratégie : à chaque humain pétrifié, il prendrait une partie de son corps pour construire une femme parfaite. Il alla au village de Minsse pour pétrifier les villageois et trouva une femme aux cheveux blonds. Il les lui coupa et plus loin, il vit un homme avec de très beaux yeux bleus... Extrait de production finalisée

53 Bilan - Les élèves n'avaient pas beaucoup d'idées. Nous avons eu recours à plusieurs phases d'oralisation pour les aider à se lancer dans l'écriture, pour les obliger à exprimer leurs idées. - Le travail par binôme est enrichissant dans la mesure où les élèves sont obligés d'argumenter pour justifier leurs choix, de négocier en permanence la moindre idée. - Les commentaires sont souvent assez élogieux même si certains n'hésitent pas à critiquer leur camarade.

54 Prolongement Objectifs - permettre aux élèves d'analyser les différentes productions et de choisir individuellement la péripétie qui sera insérée dans la légende. Activité Les élèves de part et d'autre vont relire et classer tous les textes en attribuant 7 points maximum (critères donnés au départ) pour simplifier le travail. Deux textes de chaque classe seront sélectionnés et serviront de point de départ à un l'écriture d'un texte collectif. Deux échanges ont été prévus par messagerie électronique : les sixièmes ont reconstruit un nouveau texte et donné des idées aux CM2 qui l'ont enrichi à leur tour.

55 Voici un des 4 textes choisis et son évolution (K) Il se rendit à une vente au enchère de grimoires qui appartenait au grand sorcier des ténèbres nommé Voldemort, car il voulait dominer le monde pour que toute les personne de la terre soit en sont pouvoir. Alors il les feuilleta un par un et en trouva un, c’était le grimoire des sorcier maléfique.Dans ce grimoire il y avais une formule pour voyager des terre inconnu, alors il récitât la formule et alla sur Vénus. Il rencontra un monstre immense, horrible et en dessous de sa bouche il y avait au moins 50 litre de bave gluante et pâteuse Il voulais le dévorait, alors le sorcier sorti sa baguette et essaya de lui faire un sort mais il ni arriva pas. Le monstre a son tour voula le manger mais en vint alors il s’impatisa et repartir ensemble. Ils arrivèrent au château, le sorcier cria après son domestique mais ne le trouva pas, mais il s’en contre fichée de toute façon il avait trouver un compagnon, mais il se disa que tout le monde aura peur du monstre, alors il le transforma en femme. Il partirent ensemble dans une chapelle et se marièrent pour le meilleurs et pour le pire. Il se rendit à une vente aux enchères de grimoires qui appartenaient au grand sorcier des ténèbres nommé Géduressort, car il voulait dominer le monde et que toutes les personnes de la terre soient en son pouvoir. Il voulait aussi acheter des mygales, une licorne, des greemlins et des jeunes trolls pour compléter sa collection. Alors, il les feuilleta un par un et trouva le grimoire du maître des ténèbres. Dans ce livre, il y avait une formule pour voyager de pays en pays vers des terres inconnues. Il récita l'incantation et se rendit sur Vénus car sur cette planète, on trouvait des racines de Mandragore pour terminer sa potion maléfique. Mais en route, il rencontra un monstre immense, horrible et baveux qui essaya de n'en faire qu'une bouchée. Il voulait le dévorer, alors le sorcier sortit sa baguette et essaya de lui faire un sort mais il n'y arriva pas. Le monstre a son tour voulut le manger mais en vain alors ils syimpathisèrent et repartirent ensemble. Ils arrivèrent au château, le sorcier cria après son domestique mais ne le trouva pas, mais il ne s'en préoccupa pas de toute façon il avait trouvé un compagnon, mais il se dit que tout le monde aurait peur du monstre, alors il le transforma en femme. Ils partirent ensemble dans une chapelle et se marièrent pour le meilleur et pour le pire.

56

57 Pour relancer l'intérêt ( Un élève de sixième a même dit que cela donnait du « poivre » au projet), les élèves recevront sur messagerie un message mystérieux du « Sorcier des ténèbres » qui lancera le premier défi : l'imaginer et renvoyer la réponse le plus vite possible pour le « solstice » de printemps. Ce message avait pour objet une formule latine « Errare humanum est » et comportait une erreur : « soltice » de printemps au lieu « d'équinoxe ». Ils devront renvoyer une illustration légendée. Video

58 Ces messages seront réguliers et auront toujours en « objet » une formule latine qui favorisera la découverte de cette langue (consultation des pages roses du dictionnaire) et permettra un travail sur l'étymologie. La prochaine rencontre sera l'occasion de confronter les productions les plus « intéressantes », de sélectionner les plus pertinentes et de les envoyer par messagerie. Les élèves se posent beaucoup de questions qu'ils partagent avec les CM2 ( toujours par messagerie ): « Qui est ce sorcier ? Les sorciers n'existent pas... C 'est une « blague » des CM2, une « farce de M. Thébault.. »

59 Rencontre 5 – le 20 mars 2 heures Classe pupitre du collège Les formules ( le texte injonctif) Objectifs - Permettre aux élèves de confronter leurs productions et de choisir la description qui leur semble la plus adaptée. - Évaluer la capacité des élèves à écrire un texte injonctif et à réinvestir le vocabulaire cherché en classe. Retour au sommaire

60 Supports et matériel - La description du sorcier ( ou / et illustration légendée effectuée dans chaque classe). - Pages de lexique accessibles dans le dossier « Public ». - Page préparée avec le sujet et une zone d'écriture. - Caméra pour filmer la séance.

61 Contenus - Dresser un bilan sur le message, la description du sorcier et sa représentation. - Lire les descriptions des élèves volontaires et élire les meilleures productions. La plus représentative sera envoyée au « Sorcier des Ténèbres » avec un message de réponse. - Imaginer comment le sorcier procède pour ouvrir les portes les mieux fermées ou pour voyager sans quitter sa chambre ou pour se changer en toutes sortes d'animaux.

62 Sujet : Imaginez comment le sorcier procède pour ouvrir les portes les mieux fermées ou pour voyager sans quitter sa chambre ou pour se changer en toutes sortes d'animaux. Sujet choisi par le groupe : a) Vous rédigerez (toi et ton binôme) une recette comportant : - des verbes d'action variés et caractéristiques de la cuisine. - des mots de vocabulaire étranges ou appartenant au lexique des plantes médicinales. - des ingrédients parfaitement inconnus. L'ensemble doit produire des associations surprenantes. b)Votre recette sera chronologique. c)* Vous pourriez aussi ajouter des incantations. ( formules destinées à produire des sortilèges) Votre production : Rencontre du 20 mars salle pupitre - collège Objectif : écrire à quatre mains un texte injonctif

63 Extraits de séquence filmés Les élèves volontaires ont lu leur production. Un premier vote pour déterminer 3 vainqueurs, une relecture puis un dernier vote-un peu long mais on peut constater que dans cette grande salle, les élèves manquent de voix.... à travailler en fin de projet Description de Justine Description de Claire Description de Victoria

64 Cher sorcier, Nous vous imaginons avec une longue robe noire, nous pensons que vous vivez dans une tour d'ivoire depuis plusieurs siècles. Vous devez être imortel. Comme tous les sorciers vous devez avoir un regard sournois, monstrueux et un rire démoniaque. Vous n'êtes pas forcément méchant et pas si fort que vous le prétendez, autrement vous ne nous demanderiez pas d'aide. Nous pensons que vous n'avait pas l'habitude de vous laver et des mouches doivent tourner au tour de vous. Notre classe aimerez qu'après qu'on vous soit venu en aide, vous nous montrerez le grimoire magique dont Jean c'est servit pour vous piéger. Maintenant que nous vous avons décris et dessiné, nous attendons de vous une réponse et une photo de vous. Dites-nous pourquoi vous êtes dans cette tour et pourquoi vous nous demandez de l'aide ? Ainsi notre enquête avancera plus vite et vous serez bientôt sauvez. Victoria et les classes de 609 et CM2

65 Prolongement sous la forme de deux échanges entre correspondants par l'intermédiaire de la messagerie électronique. (compétences B2i : envoyer un fichier de texte en pièce jointe) - Les textes sont progressivement corrigés et enrichis avec des indications de temps, des adverbes, des incantations, des mots appartenant au champ lexical des sensations.

66 Nouveau rebondissement dans l'enquête : «La réponse du sorcier des Ténèbres » Objectifs : Permettre une réflexion et une analyse de la langue - développer des compétences orthographiques (dans le cadre du B2I : utiliser le correcteur orthographique en sachant que certaines erreurs ne peuvent détectées.) - développer des compétences de lecture (recherche d'indices). - Concevoir une démarche à la manière du détective. - Justifier ses choix ( négociation-argumentation) Activités : a) matérialiser, justifier puis corriger 7 erreurs d'orthographe dans le message envoyé. b)réduire à partir du poste-maître et sur le panneau le nombre des photographies prises en début d'année grâce à l'indice : «J'ai pu constater de visu qu'il y avait des élèves très perspicaces dans votre classe ! » De 44, on est passé à 12 clichés. c) répondre au sorcier et communiquer les dernières découvertes à l'autre classe.

67 J'ai bien reçu votre courriel.... Un peu juste au niveau des délais... cela me donne un court répit. Malgré mes immenses pouvoirs, j'ai rencontré un problème de connexion qui explique mon léger retard dans la réponse. Tout d'abord, quand on s'adresse à moi, sachez qu'on me nomme « Maître des Ténèbres »... Vous avez découvert beaucoup de choses cette fois... J'ai pu constater de visu qu'il y avait des élèves très perspicaces dans votre classe ! Il est vrai que je suis immortel et que mon rire glace d'effroi quiconque cherche à m'approcher... Par contre, je ne me trouve pas si monstrueux que cela... Votre dessin est loin de la vérité sauf peut-être les yeux et le nez qui sont assez ressemblants à ce que j'étais il y a plus de 700 ans. Comme vous auriez dû l'imaginer, j'ai changé « légèrement » d'apparence ! Il m'est impossible de vous faire parvenir un portrait de ma personne et encore moins une photographie qui me semble si anachronique ! Une fois encore, vous auriez pu y penser ! Je vais répondre à votre question... Je suis enfermé ici depuis si longtemps à cause de ce maudit Jean qu'on appelle « le chanceux ». Il a suffi d'un instant d'inattention pour qu'il fasse de moi le prisonnier de la « Grande » Tour. Heureusement, j'ai réduit en poussière son maudit grimoire et toutes les formules qu'il contenait depuis cette époque. Si vous parvenez à élucider plusieurs secrets,vous réussirez peut-être à briser le sortilège qui me retient prisonnier. D'abord, à mon époque, l'orthographe n'était pas fixée : « le roy festoyait » alors que quelques siècles plus tard « le roi donnait des fêtes à la cour ». Tout ça pour vous dire que votre message comporte 7 erreurs... A vous de les retrouver pour la nouvelle lune. Petit conseil : Si vous voulez avancer dans votre enquête, relisez bien ce message et éliminez trente-deux photographies. Je crois beaucoup en vous et en votre perspicacité... Le Sorcier des Ténèbres

68 Un extrait du message envoyé par la classe de sixième. Bonjour maître des Ténèbres, Nous avons relu plusieurs fois votre message pour trouver les photos. D'abord on a pensé au reflet dans la télé et les écrans mais on n' avait assez de photos. (Nous avons même pensé à M Thébault qu'on voit dans la télé) Mélissa a dit de garder tout ce qui était froid et en dehors du collège car votre souffle est glacial. Mais Il n'y avait toujours pas assez de photos. Justine a trouvé le terme "de visu" dans le texte et on pense que vous étiez quelque part dans la salle pupitre lundi ou à l'extérieur quand les CM2 sont arrivés. On a gardé douze photos A-B-C- E-L-N-V-W-AE-AK-AL-AP.

69 Les nouveaux messages du sorcier permettront de réduire encore le nombre des photos... - décodage d'un message renvoyant à une anagramme qui donne accès à une page sur le site de la REP de Douchy. Le sorcier confirme qu'il est visible sur une des photos.

70 Bonjour, Très bien pour la marque de respect, j'apprécie beaucoup. Sachez jeunes gens qu'il est très important qu'en toutes occasions vous sachiez marquer la considération qui est due aux personnes à qui vous vous adressez. Vous avez respecté les délais imposés et je vous en sais gré. J'ai aimé votre esprit de déduction. Vous avez su lire attentivement chaque mot. Je vous en félicite. Que la lumière soit et la lumière fut, n'est-il pas ? J'aimerais donc qu'à l'avenir vous fassiez toujours très attention pour qu'il n'y ait plus d'oubli comme vous le fîtes ces derniers temps et que je puisse continuer d'espérer de vous le maximum que chacun est en droit d'espérer. J'eus pu demander cela plus tôt bien que je crusse cela tout à fait superfétatoire pensant m'adresser à des élèves dignes d'intérêt. Je ne pense pas m'être fourvoyé ! Rassurez-moi ! Cependant, j'eus aimé que vous me donnassiez les bons codes des photos, voudriez-vous que je vous aidasse afin que vous avançassiez dans vos recherches ? Pour cela, je vous propose une nouvelle énigme qu'il faudrait que vous résolussiez afin d'obtenir des indices remarquables. A B C D E F G H , I J K L M 0, N O P Q R S T U 41 4, , V W X Y Z ; ,55 ; 20,25 : 5 ; 2,56 : 8 ; ; ,4 ; 4,35 : 3 En décodant ce message, vous obtiendrez une anagramme du code d'accès à cette page internet Evitez de me donner des délais, cela pourrait déployer mon ire. Cette fois-ci, j'accède à vos desiderata, mais que cela ne se reproduise plus. JE SUIS LE SORCIER DES TENEBRES ! Bonne chance et bon courage ! Le sorcier des Ténèbreshttp://repdouchy.free.fr/sorcier/indice.htm

71 PROLONGEMENTS -Une étude des Métamorphoses d'Ovide conduira les élèves à imaginer la fin de la légende et à découvrir en quoi se sont transformés les deux personnages. ( écriture de la situation finale) -La réduction du nombre de photographies et l'étude d'une affiche « internet » (occasion d'étudier les stratégies publicitaires)amènera progressivement les élèves à découvrir le lien entre la légende et l'enquête. Les élèves vont découvrir le scénario mis en place : le sorcier a été transformé en une graine qui a donné naissance à une plante étrange qui se trouve dans la salle pupitre. Si on ne la remet pas en terre, elle risque de mourir à jamais. (Les problèmes informatiques étaient le moyen pour le sorcier de se manifester.)

72 - Pour valoriser le travail des deux classes, la légende enrichie par les diverses productions sera présentée sous la forme d'un diaporama illustré. - Les élèves travailleront l'oral pour pouvoir restituer et enregistrer une lecture expressive du texte. ( voix off ) -Les deux classes seront filmées en fin d'année pour évaluer leur expression spontanée, leur ressenti, la manière dont elles ont perçu et vécu le projet et enfin ce qu'il leur a apporté. - Pour la dernière séance, nous avons pensé projeter le travail mais aussi créer un atelier de calligraphie ( copie d'extraits de la légende) pour matérialiser l'évolution de l'écriture : de la plume à l'ordinateur.

73 Objectifs généraux du projet - Motiver et orienter l'écriture par le biais de l'enrichissement d'une légende. - Faciliter l'écriture grâce à l'outil informatique. - Développer les échanges oraux ou écrits (courriers, courriers électroniques) entre des élèves d'âges différents. - Favoriser le travail collaboratif entre les élèves.

74 La suite sonore de la légende de Jean le chanceux Le début de la légende Suite 1 Suite 2 Suite 3 Suite 4 Suite 5 Suite 6 Suite 7 Suite 8 Suite 9


Télécharger ppt "LIAISON CM2/6ème Année Scolaire 2005-2006 Collège E. Littré – Ecole J. Ferry Douchy les mines Collège E. Littré – Ecole J. Ferry Douchy les mines."

Présentations similaires


Annonces Google