La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Tiré principalement de Sylvie Gateuil, Amapi 7 Designer Manuel de référence. TGS Inc. Eovia Division, 2003, 512p.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Tiré principalement de Sylvie Gateuil, Amapi 7 Designer Manuel de référence. TGS Inc. Eovia Division, 2003, 512p."— Transcription de la présentation:

1 Tiré principalement de Sylvie Gateuil, Amapi 7 Designer Manuel de référence. TGS Inc. Eovia Division, 2003, 512p.

2 Organisation de lécran Généralités Calques Graphe de la scène et géométrie dynamique Clones Illustrations

3 Généralités Au lieu détaler la liste de ses fonctions qui encombrent lécran, Amapi privilégie un mode dimmersion réduisant les boutons et les icônes au strict minimum. Des palettes supplémentaires peuvent apparaître automatiquement en cas de besoin et disparaître une fois leur mission accomplie. Amapi Designer est un outil puissant pour la conception et la création de modèles et de scènes 3D. Il est avant tout un modeleur; ses concepteurs se sont concentrés sur cet aspect. Laffichage se fait en OpenGL. Laffichage multifenêtre est disponible de même que différents modes daffichage (filaire, filaire ombré, lissé, antialiasé ou non,...). AMAPI renferme : - les trousses de modélisation,- des primitives 3D, - des outils de dessin 2D,- des manipulateurs, - des outils de sélection dobjets, de facettes, darêtes ou de points, - des outils pour extruder des facettes et des arêtes, - des outils pour lisser des surfaces, - des touches de déplacement dans lespace 3D, - la touche Tab pour entrer des données numériques,

4 AMAPI renferme de plus : - un Catalogue pour charger ou sauvegarder des modèles, - les outils pour appliquer la géométrie dynamique, - des opérateurs booléens sur les objets, - les calques, - des outils de découpage de polygones, - le clonage dobjets, - des outils pour placer des photos ou dessins sur les plans des axes, - des outils pour tracer des formes à partir de photos ou dessins, - des outils de tessellation, - des outils pour modifier des points en les tirant, - des outils pour construire le symétrique dun objet, - des outils pour souder et raccorder différentes parties dun corps, - des outils pour importer des fichiers scannés de plus de polygones et les manipuler, - des outils pour façonner le relief, tordre, tirer avec aimantation, - une cage de déformation, - des outils pour exporter des fichiers, - etc.

5 Organisation de lécran Toutes les zones ne sont pas affichées dans tous les ateliers.

6 Kit doutils de latelier de modélisation à droite de lécran : Comporte un kit doutils fondamentaux. Vous les aurez toujours sous la main. Barre de menu à la partie supérieure gauche de lécran : Toutes les fonctions classiques communes à la plupart des logiciels et un accès aux principales fonctions propres à Amapi Designer.

7 Trousses doutils de latelier de modélisation à droite de lécran : Comporte 3 trousses à outils flottantes. On passe dune trousse à lautre en faisant simplement sortir le curseur de la fenêtre par la droite de lécran puis en le ramenant vers le centre de lécran. Trousse de construction : Contient les outils nécessaires à la construction des formes qui serviront de base à la modélisation. Elle comporte des outils de création de lignes et de surfaces de base ainsi que des outils de création de surfaces avancées. Trousse de modelage : Contient les outils avec lesquels vous façonnerez votre modèle. Trousse dassemblage : Contient essentiellement les outils de placement et dorientation des objets.

8 Trousse de construction

9 Cas particuliers : Surfaces tendues ou surfaces guidées : - créer 2 courbes ou plus, - sélectionnez loutil, - cliquez sur chaque courbe à tour de rôle. Surfaces de Coons : - créer un ensemble de courbes frontières connectées ( de limite quant au # de courbes), - sélectionnez loutil, - cliquez sur chaque courbe dans -nimporte quel ordre, - lopération se termine lorsque la suite de courbes connectées est fermée.

10 Surface de Gordon définie à laide dun réseau de courbes : - créer un réseau de courbes où les extrémités des courbes longitudinales coïncident avec un point des courbes de latitude et vice versa. Double-tubage : Une section de base et 2 profils.

11 Tuber : Une ou plusieurs section(s) de base (ligne, point, arête ou facette) et un profil. 2 options :

12 Profil prédéfini Profil à main levée Un profil est au préalable tracé. Sélectionnez la ou les section(s) de base. Entrez dans loutil. Désignez par un simple clic la courbe profil. Vous pouvez alors choisir plusieurs variantes des 2 options précédentes. Inutile de tracer un profil au préalable, chaque segment de tube extrudé ou profilé saffiche pour chaque segment de profil. Sélectionnez la ou les section(s) de base. Entrez dans loutil. Cliquez ensuite dans lespace graphique en dehors de tout objet pour démarrer lopération. Déplacez le curseur afin de dessiner le 1er segment du tube et cliquez. Procédez de même pour les segments suivants en déplaçant le curseur de façon appropriée et en cliquant. Double cliquez. Note : le profil ne peut être quune polyligne.

13 Trousse de modelage

14 Lisser Cette opération seffectue en augmentant le # de facettes décrivant une surface ou le # de segments composant une courbe. Plusieurs options sont disponibles. Chanfreiner Vous choisissez le type de chanfrein avant de sélectionner les éléments auxquels vous désirez lappliquer. Plusieurs options sont disponibles. Épaissir / Décaler Objet clone Donne une épaisseur

15 Découper Plusieurs méthodes : Booléens : Effectue des opérations booléennes entre volumes, entre surface et volume, ou entre surfaces. sélectionnez le premier opérande de lopération, entrez dans loutil, cliquez sur lobjet qui agira comme 2e opérande, le premier objet est affiché, appuyez sur les touches + ou – pour faire apparaître successivement toutes les combinaisons issues du calcul. Dès que le résultat attendu apparaît, sortir de loutil. Emporte-pièce : Coupe une courbe, une surface ou un volume suivant la projection dune courbe profil sur celui-ci. Extraire : Extrait une ou plusieurs facettes de lobjet en cours pour former un nouvel objet. Couper en tranches : Découpe un objet volumique en tranches régulières.

16 Supprimer Cela se fait avec ou sans reconstitution de facette.

17

18 Tesseler Tesselation standard : Plusieurs modes sont disponibles : Lutilisateur devra sélectionner chacune des facettes à subdiviser. Tesselation personnalisée :Permet à lutilisateur de dessiner lui-même le segment de chaque facette à subdiviser. volume ou surface polyédrique

19 Déformer

20 TordreTracez la ligne de profil, sélectionnez lélément à tordre, entrez dans loutil et cliquez sur la courbe de profil. Tirer avec aimantation 2 cas :i)La sélection en cours avant la prise de loutil est un objet. Lutilisateur désignera dans loutil un point de lobjet à déplacer, le seul à ne pas subir dinertie. ii)La sélection en cours avant la prise de loutil est une partie de lobjet. Lutilisateur désignera dans loutil un point de lobjet parmi ceux sélectionnés. Toute la sélection sera soumise au déplacement sans subir dinertie; elle ne sera donc pas déformée.

21 Des options permettent détendre ou de réduire la zone dinfluence (zone à lintérieur de laquelle tous les points subiront les effets du modelage). Des options permettent daugmenter ou de diminuer le coefficient dinertie associé aux points situés dans la zone dinfluence. Linertie sera proportionnelle à léloignement de la sélection choisie. Un coefficient important retiendra fortement le déplacement des points les plus éloignés et vice versa. La sélection choisie na pas dinertie.

22 Façonner le relief Permet de perturber la sélection en lui donnant une irrégularité aléatoire. Estomper ou au contraire accentuer ses irrégularités.

23 Trousse dassemblage des

24 Copier Copie simple : copie la sélection en un exemplaire. Copie multiple : reproduit la sélection en plusieurs exemplaires devant respecter entre eux un pas de décalage et/ou de rotation. Copie sur support : reproduit la sélection en cours le long dun chemin décrit par une courbe ou sur les facettes dune surface ou dun volume support. Symétriser Symétrie p/r à lune des faces de la boîte englobante. Symétrie p/r à un plan orthogonal passant par un point à désigner horizontal ou vertical.

25 Souder Mesurer Aire Permet de réduire le nombre de polygones décrivant lobjet tout en conservant son aspect original

26 Série doptions et daccessoires de loutil en cours dans la zone supérieure de lécran : Exemple :Option :une méthode de construction dune sphère (par la base ou par le centre) Accessoire :réaliser une opération particulière : changer le centre de rotation dun objet en cours de rotation. Lexécution dun outil se déroule en une ou plusieurs étapes où vous devez saisir un certain nombre de paramètres. Certains outils proposent plusieurs méthodes de travail au choix (options doutils). Les accessoires sont des compléments doutils permettant des opérations particulières mais non indispensables. On termine laction dun outil : en validant laction en appuyant sur la touche « Entrée », en posant loutil en faisant sortir le curseur de la fenêtre par la droite de lécran puis en le ramenant aussitôt vers la zone de travail, en sélectionnant un autre outil, en séchappant (appuyer sur la touche « Echap ») à nimporte quelle étape dun outil. Cela permet de quitter ou poser loutil et de retrouver la scène telle quelle était avant la prise de loutil.

27 Pupitre (dans la partie basse de lécran) : Panneau de contrôle qui contient les outils daide à la modélisation. Partie I Contrôle laffichage de la palette réservée aux accessoires de sélection. Contrôle laffichage de la palette des paramètres. Contrôle laffichage de la palette de gestion des niveaux de géométrie dynamique. Contrôle laffichage de la palette de navigation. Contrôle laffichage de la palette réservée à des contraintes avancées. Contrôle laffichage des calques. Contrôle laffichage de la palette daide et de la palette assistante.

28 Partie II Repère : Lusager travaille dans un repère orthonormé représenté par 3 axes gradués. On peut déplacer lorigine du repère grâce à licône du pupitre. Plan de travail : Plan défini avec les 2 axes les plus parallèles au plan de vue courant suivant lequel seffectuera la modélisation. Lutilisateur na quà changer de point de vue pour changer de plan de travail. On peut aussi modéliser dans un plan autre que les plans du repère de la scène grâce au 2 ième icône à partir de la gauche du pupitre. Enfin, on peut vouloir modéliser dans le plan de projection de la vue courante grâce au premier icône à gauche du pupitre. Note :On peut plaquer une image sur lun des plans orthogonaux en vue de : servir de guide au tracé des courbes de construction. En procédant ainsi sur chacun des 3 plans, les courbes ainsi obtenues serviront de base à la construction de lobjet 3D. constituer un décor qui mettra votre modèle en situation. Voir Éditeur de préférences Env. graphique Plans orthogonaux

29 Bascule sur un des 2 modes daffichage de la scène : perspective parallèle orthographique Affichage simplifié : Aimanter : Un curseur non aimanté se déplace librement dans la scène. Un curseur aimanté subit une attirance vers les points dintersection de la grille. Fenêtre en mode mono-vue ou multi-vue.

30 Modes daffichage : Permet de sélectionner des éléments qui seraient invisibles si laffichage était de type solide ou de visualiser le niveau de géométrie dynamique correspondant à lobjet fini. Avec ou sans la géométrie dynamique

31 Si loutil est activé, cela cache automatiquement tous les objets de la scène non sélectionnés. Loutil Masquer permet de rendre invisibles certains objets de la scène et loutil Démasquer pour les faire réapparaître. Loutil Grouper permet de solidariser plusieurs objets de manière à ce quils se comportent comme sils nétaient quun pour les outils Dilater, Tourner, Tirer et Déplacer. Loutil inverse annule lopération. En cliquant sur cet outil, cela donne accès aux informations liées à lobjet en cours. La palette dinformation saffichera également en double-cliquant sur lobjet de votre choix.

32 Série de fenêtres optionnelles à gauche de lécran : Comprend :. fenêtre de navigation, permet dobserver la scène depuis nimporte quel point de vue (ce qui se présente au regard de lobservateur). Le point de vue est déterminé par la position et lorientation de lœil de lobservateur dans lespace. Le plan de vue est à laxe œil – point visé. Positionner précisément lœil et le point visé : Enregistrer, accéder ou supprimer la définition dun point de vue. Recadrer le point de vue de manière à visualiser lintégralité de la scène :

33 Observer de plus près un détail de la scène : Effectuer un zoom sur la scène : Cliquez sur licône et pressez le bouton gauche de la souris en le relâchant seulement quand la vue vous satisfait. Avoir une vue panoramique de la scène (se déplacer latéralement p/r à elle) : Même procédé :

34 Tourner autour de la scène : Même procédé que dans les 2 cas précédents :

35 . fenêtre de gestion réservée aux accessoires de sélection. permet de sélectionner très précisément les entités (points, arêtes, faces ou objets) sur lesquelles on souhaite agir. des outils facilitent les opérations de sélection : - sélectionnez les entités une à une, - utilisez un lasso ou un rectangle de sélection, - sélectionnez par angle et étendre aux entités voisines, Mémoriser la sélection courante pour la réutiliser plus tard. Éditer les valeurs numériques grâce à la touche tabulation.. fenêtre daide,. fenêtre de gestion de la géométrie dynamique,. fenêtre de gestion des paramètres,

36 Ajouter un nouvel élément à la sélection en cours ou en ôter un déjà sélectionné (clic sur lélément). Ajouter un élément à la sélection en cours en appuyant sur la touche Shift. Ôter un élément à la sélection en cours en appuyant sur la touche Alt avant de cliquer sur lélément à retirer. Remplacer la sélection en cours par un élément (objet, facette, arête ou point) en appuyant simultanément sur Shift et Alt pendant que vous désignez lélément remplaçant par un simple clic.

37 Délimite une zone personnalisée à lintérieur de laquelle les éléments (objets, facettes, arêtes ou points) seront désignés pour remplacer la sélection en cours, sajouter ou se soustraire à celle-ci. Fonctionne exactement sur le même principe que la méthode Sélectionner au Lasso Rectangulaire et dispose des mêmes modes et options de sélection. Le tracé du lasso se dessine par clics successifs et se conclut en appuyant sur la touche Entrée.

38 Même rôle que précédemment. Le tracé du lasso se dessine en désignant 2 points.

39 Permet de sélectionner un élément (objet, facette, arête ou point) sur n éléments sélectionnables. n = 5 Étendre ou réduire la sélection en cours aux éléments voisins. Sélectionner au sein des objets concernés par la sélection en cours, les arêtes (si lobjet est surfacique) ou les points (si lobjet est une courbe) répondant à un critère de sélection par angle.

40 Usage du clavier pour naviguer dans la scène :

41 Laccès aux ateliers en haut à droite de lécran : Modélisation : permet de construire, modeler et assembler un modèle. Rendu : permet de mettre au point les matières et léclairage. Catalogue : permet de gérer les fichiers dun répertoire. Un système de gestion de fichiers natifs permettant de stocker, consulter, lire ou classer les fichiers dun répertoire comme dans une bibliothèque. À chaque fichier est associée sa vignette représentant la scène en miniature. On peut lire, écrire, détruire, renommer des fichiers, créer des répertoires favoris. Vous pourrez prendre un modèle dans le catalogue en faisant glisser sa vignette vers la scène courante ou enregistrer la scène courante dans le catalogue en cliquant sur un emplacement libre. Les opérations dimportation ou dexportation sont disponibles.

42 Rendu Le panneau éclairage intégré à latelier rendu Permet de créer et de mettre au point 3 types de lumière : soleil, lampe ou spot. Soleil :Produit une lumière ambiante. Vous pouvez déterminer sa couleur et demander à ce que son éclairage produise ou non une ombre portée. Lampe :Produit une lumière directionnelle. Vous pouvez déterminer sa couleur, demander à ce que son éclairage produise ou non une ombre portée, régler son orientation et sa zone datténuation. Spot :Produit une source déclairage ponctuelle qui envoie un faisceau de lumière dans une certaine direction. Vous pouvez déterminer sa couleur, demander à ce que son éclairage produise ou non une ombre portée, régler la direction du faisceau, limportance du faisceau lumineux et sa zone datténuation. On peut créer autant de types de lumière que lon veut.

43 Rendu Le panneau matière intégré à latelier rendu Zone catalogue des matières Renferme une bibliothèque de matières toutes faites, rangées par thèmes dans la partie supérieure de léditeur de rendu. Vous pouvez choisir parmi celles-ci, laffectation se faisant en utilisant la méthode Glisser-Déposer. Vous pouvez enregistrer une nouvelle matière par simple clic sur un emplacement vide; lobjet en cours doit être lobjet habillé de la matière à enregistrer. Zone éditeur des matières Permet à lutilisateur de rectifier ou de mettre au point une nouvelle matière. Une matière est décrite par un ensemble de paramètres: la couleur ambiante, la couleur diffuse, la brillance, la transparence, la réflexion et la réfraction.

44 Fenêtre graphique : Affiche la scène en cours de réalisation. La scène est constituée dobjets créés dans un même espace de travail; le sol est symbolisé par une grille et un petit repère tricolore permet de sorienter. Elle peut contenir de 1 à 4 vues de la scène. En mode multi-vue, il suffit de cliquer sur la vue désirée pour la rendre active.

45 Création dun modèle polyédrique : Construction de courbes, surfaces ou volumes. Un ensemble de points éditables décrivant la topologie de lobjet. Création dun modèle NURBS (Non uniform Rational B-Spline) : Sert à produire une forme lisse. Cest en déplaçant les points de contrôle que lon modifiera laspect de la courbe ou surface lissée. Cela doit être précisé dès la création de lobjet.

46 Les clones Dans certains outils (Copier, Symétriser, …), on peut générer à titre doption des objets clonés ou non.

47 Permet de regrouper des ensembles dobjets par famille, de les verrouiller de façon à ce quils ne soient pas modifiés et de les rendre invisibles. Cest un moyen très pratique de gérer de grandes quantités dobjets. Les calques Vous pourrez : Désigner le calque dans lequel viendront sinscrire les futurs objets. Choisir de masquer un ou plusieurs calques de façon à travailler dans de meilleures conditions sur le reste de la scène. Verrouillez un ou plusieurs calques pour nautoriser la modélisation que sur les calques actifs. Il sagit de cliquer sur la vignette correspondant au calque choisi. Supprimer un calque et son contenu. Sélectionner le calque à supprimer avant dappuyer sur la touche Suppr.

48 Fusionner 2 calques. Consiste à assembler leur contenu dans un calque unique. Déplacer un objet vers un autre calque. 1)Sélectionnez les éléments à déplacer. 2)Appuyez sur la combinaison de touches Ctrl-X. La sélection est copiée dans le presse-papier et disparaît de la scène. 3)Cliquez pour désigner le calque de réception. 4)Appuyez sur la combinaison de touches Ctrl-V. Le contenu du presse-papier est recollé dans le calque récepteur et la sélection réapparaît dans la scène.

49 Le graphe de la scène La scène courante est présentée sous la forme dun arbre (hiérarchie des objets et groupe dobjets dans la scène). On peut y réaliser des sélections en cliquant sur le nom dun objet et déplacer des objets vers des calques. Le graphe vous permettra de vérifier la hiérarchie des groupes, reconnaître les objets sélectionnés et les objets masqués.

50 La géométrie dynamique Concept permettant de mémoriser les étapes de construction des objets. On peut retoucher rapidement les formes de base dun objet sans avoir à repasser par les étapes intermédiaires. La forme résultante est alors automatiquement mise à jour. Icône-bascule intégrée au pupitre : Avec la géométrie dynamique :

51 Sans la géométrie dynamique :

52 La géométrie dynamique est représentée par un arbre où chaque sommet correspond à une action et chaque ramification se rapporte à un état de finition de lobjet. racine de larbre : objet fini. ramification : formes intermédiaires. feuilles : formes de contrôle. Dans un souci de simplification, on représente uniquement le chemin de larbre passant par la sélection en cours et on naffiche que 5 niveaux à la fois (premier et dernier niveaux, 3 niveaux intermédiaires). Sélection en cours : Polyligne 3 niveau de larbre : niveau de la racine. Sil y avait 2 sélections en cours nappartenant pas au même chemin, on affiche Multi-Sélection à la place du nom de la forme en cours.

53 Uniquement les formes de contrôle (de niveau 1) peuvent être éditées. Autrement, il faut réduire la structure darbre en désignant le niveau (en cliquant sur licône lui faisant face) à partir duquel les niveaux inférieurs seront supprimés.

54

55 C. Dupuis

56 Tiré de Olivier Drion, AMAPI 7 Ateliers graphiques. Eyrolles, 2003.

57


Télécharger ppt "Tiré principalement de Sylvie Gateuil, Amapi 7 Designer Manuel de référence. TGS Inc. Eovia Division, 2003, 512p."

Présentations similaires


Annonces Google