La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Répartition verticale de la diversité picoeucaryotique en mer de Sargasse. Morezzi Nicola. 21/11/2008 Master 1 BEM, Université de la Méditerranée. Unité.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Répartition verticale de la diversité picoeucaryotique en mer de Sargasse. Morezzi Nicola. 21/11/2008 Master 1 BEM, Université de la Méditerranée. Unité."— Transcription de la présentation:

1 Répartition verticale de la diversité picoeucaryotique en mer de Sargasse. Morezzi Nicola. 21/11/2008 Master 1 BEM, Université de la Méditerranée. Unité denseignement : Diversité des Organismes Marins.

2 I. Matériels et méthodes. Température SalinitéOxygène Chlorophylle

3 dateLatitude (N)Longitude (W)Zone déchantillonnage Profondeur de prélèvement (m) 19 Septembre34°30'96672°01'966DCM500 Profonde3 000 22 Septembre34°25572°0347 Euphotique 20 60 24 Septembre34°26'34373°13'16225 96 I. Matériels et méthodes. Prélèvement des échantillons. Extraction du DNA. Amplification par PCR. Clonage. Séquençage. Analyses phylogénétiques. Alignement taxonomique.

4 dateLatitude (N)Longitude (W)Zone déchantillonnage Profondeur de prélèvement (m) 19 Septembre34°30'96672°01'966DCM500 Profonde3 000 22 Septembre34°25572°0347 Euphotique 20 60 24 Septembre34°26'34373°13'16225 96 I. Matériels et méthodes. Prélèvement des échantillons. Extraction du DNA. Amplification par PCR. Clonage. Séquençage. Analyses phylogénétiques. Alignement taxonomique.

5 dateLatitude (N)Longitude (W)Zone déchantillonnage Profondeur de prélèvement (m) 19 Septembre34°30'96672°01'966DCM500 Profonde3 000 22 Septembre34°25572°0347 Euphotique 20 60 24 Septembre34°26'34373°13'16225 96 I. Matériels et méthodes. Prélèvement des échantillons. Extraction du DNA. Amplification par PCR. Clonage. Séquençage. Analyses phylogénétiques. Alignement taxonomique.

6 dateLatitude (N)Longitude (W)Zone déchantillonnage Profondeur de prélèvement (m) 19 Septembre34°30'96672°01'966DCM500 Profonde3 000 22 Septembre34°25572°0347 Euphotique 20 60 24 Septembre34°26'34373°13'16225 96 I. Matériels et méthodes. Prélèvement des échantillons. Extraction du DNA. Amplification par PCR. Clonage. Séquençage. Analyses phylogénétiques. Alignement taxonomique.

7 II. Vue densemble de la distribution des séquences. TaxonsEuphotique5003 000Pourcentage Straménopile177,4 Haptophyte52,2 Cryptophyte10,4 Choanomonada10,4 Cercozoaire10,4 Métazoaire41,7 Picobiliphyte10,4 Radiolaire2162820,1 Alvéolé51426066,8 7 taxons dans la zone euphotique. 4 taxons à 500 mètres. 2 taxons à 3 000 mètres. 5 premiers taxons au niveau de la zone euphotique. Métazoaire et Picobiliphyte à 500 mètres. Radiolaires et Alvéolés dans toute la colonne deau et augmentent avec la profondeur.

8 TaxonsSeuil didentité (%) 8095979899 Straménopile211121314 Haptophyte14455 Cryptophyte11111 Choanomonada11111 Cercozoaire11111 Métazoaire22222 Picobiliphyte11111 Radiolaire512131422 Alvéolé345586676 EchantillonSeuil didentité (%) 8095979899 Euphotique844495357 500 m1031343639 3 000 m415192333 II. Vue densemble de la distribution des séquences. Straménopiles et Haptophytes : le nombre OTU augmente mais reste similaire pour tous les niveaux didentité supérieur à 95 %. Radiolaires et Alvéolés : les valeurs sont beaucoup plus importantes et doubles entre 95 et 99 %. les autres taxons : valeurs identiques et très faible à tous les seuils didentités Le nombre dOTU diminue en fonction de la profondeur.

9 III. Relation phylogénétique et distribution verticale au sein des Alvéolés. Ciliée Apicomplexe Novel Alvéolata II Novel Avéolata I Gloeodinum viscum Perkinsidée Dinoflagellée Dinoflagellé : toutes les séquences se retrouvent à 500 mètres. NAI : majorité des séquences en surface et 1 séquence en profondeur. NAII : majorité des séquences en surface et nouveaux clades identifiés en profondeur. Euglypha alveolata. 100 97 53 66 96

10 IV. Diversité des séquences de Radiolaires. Polycystinea, Nasselarida Acantharea RAD-III Taxopodida Polycystinea, Spumellarida 72 100 Abondance anormale des séquences. Diversité moléculaire importante. Avancés grâce a cette étude : - 5 groupes distincts de radiolaire identifiés. - Association de séquences à des groupes faiblement représentés (Exemple : Taxopodida). - Polyphylie des Polycystinea et monophylie des Taxopodida acquise. - Origine commune des Acantharea, des Polycystinea et des Taxopodida composant les radiolaires vérifié. Différents Radiolaires. RAD-V RAD-IV RAD-I RAD-II 100 99 97 100

11 V. Séquences spécifiques a la zone euphotique. Straménopile photosynthétique MAST.2 MAST.1 MAST.6 MAST.4 MAST.8 MAST.7 MAST.3 Haptophyte : couramment répartie en surface, contribution écologique méconnue Straménopile : 1/3 considérés comme photosynthétiques, différentes stratégies trophiques, majorité des séquences affiliés aux MAST. Hemiliania huxleyi (Haptophyte). Acanthocystis turfacea (Straménopile). 100

12 VI. Conclusion. Découverte de nouveaux clades. Amélioration de larbre du vivant. Différence flagrante entre les communautés pico-eucaryotiques le long du gradient verticale de profondeur. Ce genre détudes bouleversent totalement le point de vue actuel concernant le rôle et les structures des populations de ces organismes. Soulèvent de nombreuses questions quant aux propriétés physiologiques, comportementales et biochimiques de ces organismes, ainsi que des aspects du cycle et du transport du carbone dans les océans. Il reste encore des lacunes dans les connaissances au sujet de la diversité, de la répartition et du rôle écologique joué par ces organismes.


Télécharger ppt "Répartition verticale de la diversité picoeucaryotique en mer de Sargasse. Morezzi Nicola. 21/11/2008 Master 1 BEM, Université de la Méditerranée. Unité."

Présentations similaires


Annonces Google