La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les modes de scrutin majoritaires Philosophie de la « gouvernance » Permettre à un parti ou à un ensemble de partis de « faire ses preuves ». Lidée est.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les modes de scrutin majoritaires Philosophie de la « gouvernance » Permettre à un parti ou à un ensemble de partis de « faire ses preuves ». Lidée est."— Transcription de la présentation:

1 Les modes de scrutin majoritaires Philosophie de la « gouvernance » Permettre à un parti ou à un ensemble de partis de « faire ses preuves ». Lidée est dès lors daider à dégager une majorité parlementaire claire pour ce parti ou ce pôle de partis.

2 Le mode de scrutin uninominal à un tour Un élu par circonscription Exemple emblématique : la Grande-Bretagne (mais aussi le Canada, lAustralie,…) La logique première : arriver en tête => le pourcentage est relatif Importance de la répartition géographique des suffrages

3

4 2001 Voix% en voixSièges% en sièges Conservative Party , ,22 Labour Party , ,61 Liberal Democrats ,26527,90 Scottish National Party ,7450,76 Green Party ,63 Plaid Cymru ,7440,61 North Irish Parties ,87182,76 Autres ,8810,15

5 Dynamique Amplification du pourcentage en sièges par rapport au pourcentage en voix pour le premier parti Grosses difficultés pour les tiers-partis nuancées pour les polarisations géographiques Faible proportionnalité

6 Une forte disproportionnalité Indice de disproportionnalité (Michael Gallagher). Lindice de disproportionnalité est la somme des écarts entre le pourcentage en voix et en sièges divisé par deux. Plus le chiffre se rapproche de zéro plus la proportionnalité est forte. A contrario, plus il sen éloigne, plus la disproportionnalité est forte

7

8 Elections au Canada en 2006

9 Canada % en voixSièges% en sièges BQ12,405417,53 CPC29,609932,14 Green4,30 0,00 Liberals36, ,83 NDP15,70196,17 Autres1,4010,32

10 Le scrutin plurinominal à un tour Exemple emblématique : les Etats-Unis pour l'élection présidentielle La logique : arriver en tête dans chacun des Etats => le pourcentage est relatif Ce qui compte cest lElectoral Vote et non le Popular Vote Importance de la répartition géographique des suffrages

11 Alabama999 Alaska333 Arizona7810 Arkansas666 Californie Caroline du Nord Caroline du Sud888 Colorado889 Connecticut887 Dakota du Nord333 Dakota du Sud333 Delaware333 Columbia333 Floride Géorgie Hawaii444 Idaho444 Illinois Indiana12 11

12 Iowa877 Kansas766 Kentucky988 Louisiane1099 Maine444 Maryland10 Massachusetts1312 Michigan Minnesota10 Mississippi776 Missouri11 Montana433 Nebraska555 Nevada445 New Hampshire444 New Jersey1615 Nouveau Mexique555 New York Ohio Oklahoma887

13 Oregon777 Pennsylvanie Rhode Island444 Tennessee11 Texas Utah555 Vermont333 Virginie1213 Washington1011 Virginie occidentale655 Wisconsin11 10 Wyoming333 États-Unis538

14

15 KerryBush Alabama09 Alaska03 Arizona08 Arkansas06 Californie550 Caroline du Nord015 Caroline du Sud08 Colorado08 Connecticut7 Dakota du Nord03 Dakota du Sud03 Delaware30 Columbia30 Floride027 Géorgie015 Hawaii40 Idaho04 Illinois210 Indiana011

16 Iowa07 Kansas06 Kentucky08 Louisiane09 Maine40 Maryland100 Massachusetts120 Michigan170 Minnesota100 Mississippi06 Missouri011 Montana03 Nebraska05 Nevada04 New Hampshire40 New Jersey150 Nouveau Mexique05 New York310 Ohio020 Oklahoma07

17 Oregon70 Pennsylvanie210 Rhode Island40 Tennessee011 Texas034 Utah05 Vermont30 Virginie013 Washington110 Virginie occidentale05 Wisconsin100 Wyoming03 États-Unis252286

18 Election 2004 Popular VoteElectoral Vote Bush Kerry

19 Paradoxe ? -Sur-représentation des petits Etats -Sur-détermination des grands Etats -= une approche nuancée - Lessentiel est de gagner les Swing States en cas de vraie compétition -Un impact différent en fonction de la réalité de la compétition

20 Dernières visites électorales de John Kerry

21 Président élu Pourcentage au niveau national Grands électeurs Pourcentage en grands électeurs 1960Kennedy49, , Jonhson61, , Nixon43, , Nixon60, , Carter50, , Reagan50, , Reagan58, , Bush53, , Clinton42, , Clinton49, , Bush47, , Bush50, ,16

22 Résultat en Ohio Bush2,796,14751%20 Kerry2,659,66449%0 Badnarik14,3310%0 Peroutka11,6140%0

23 Le mode de scrutin uninominal à deux tours Exemple emblématique : le cas français Logique : arriver en tête au deuxième tour => le pourcentage est relatif

24 1993VoixPourcentage en voix SiègesPourcentage en siège RPR , ,94 UDF , ,87 PS ,39539,18 MRG + majorité présidentielle ,81142,42 FN ,42 Verts ,02 GE ,61 pcf ,18244,15 Divers droite ,4356,06 Extrême gauche ,66 Divers ,0420,34

25 2002Voix% en voixSièges%en sièges UMP ,335761,87 PS , ,26 FN ,34 UDF ,86295,03 PCF ,82213,64 Les verts ,5130,52 Divers droite ,65101,73 CPNT ,67 PRG ,5471,21 LCR ,27 LO ,2 Pôle républicain ,19 0 Autres écologistes ,17 0 MNR ,09 Divers gauche ,0961,04 MPF ,8 0 Divers ,7710,17 DL ,41 0 RPF942220,3720,35 Extrême gauche815580,32 Régionalistes662400,2610,17 Extrême droite595490,24

26 Elections nationales françaises de 2007

27 Dynamique Amplification du pourcentage en sièges par rapport au pourcentage en voix pour le premier parti (la première liste) Grosses difficultés pour les partis incapables ou n'ayant pas la volonté de s'insérer dans une alliance Tendances à la bipolarisation du scrutin

28 Effets du scrutin majoritaire Amplification en sièges du pourcentage en voix pour le premier parti Fréquente sous-représentation en sièges pour le deuxième parti Dépendance de la répartition géographique des suffrages pour la performance politique des partis Importance de la territorialisation des votes

29 Très faible représentation des tiers-partis (sauf locaux) Dynamique bipartisane ou bipolaire Importance des alliances pour les modes de scrutin uninominaux à deux tours

30 Avantages prêtés Tendanciellement Majorités claires pour gouverner etVote pour son représentant et son gouvernement Elus de circonscription et de proximité

31 Inconvénients prêtés Tendanciellement « Injuste » dans la représentation Frein à l'émergence d'idées et de partis nouveaux Elus peu généralistes : le rôle législatif et de contrôle de lexécutif est minoré Le gouvernement est souvent minoritaire en voix

32 Les modes de scrutin proportionnels -Philosophie de la « représentation » -Avoir une « photo » de l'opinion (des opinions) au Parlement

33

34 Un scrutin de liste Importance de la magnitude La répartition des sièges La méthode par quotients La méthode par diviseurs

35 La répartition par quotient Quotient de Hare : Q: V/S Quotient de Hagenbach-Bischoff : Q = V/S + 1 Quotient Imperiali : Q = V/S + 2 Quotient de Droop : Q = (V/(S + 1)) + 1

36 La deuxième dévolution Les plus forts restes La plus forte moyenne

37 Quotient de Hare et plus forts restes 4 partis et 10 sièges Le parti A a obtenu voix Le parti B a obtenu voix Le parti C a obtenu voix Le parti D a obtenu voix

38 Q = /10 soit Répartition A = / = 4,5 (4 = voix). Reste : – = voix. B = / = 2,6 (2 = voix). Reste : – = voix. C = / = 1,5 (1 = voix). Reste – = voix. D = / = 1,2 (1 = voix). Reste – = voix.

39 A : (4) voix. => 4 (40%) B : (2) voix (1). => 3 (30%) C : (1) voix (2). => 2 (20%) D : (1) voix. => 1 (10%)

40 Quotient de Hare et la plus forte moyenne Etape du quotient Attribution du neuvième siège V/S+1 Liste A = /4+1 = Liste B = /2+1 = Liste C = /1+1 = Liste D = /1+1 =

41 Attribution du dixième siège V/S+1 Liste A = /5+1 = Liste B = /2+1 = Liste C = /1+1 = Liste D = /1+1 =

42 Liste A : 5 sièges 50% des sièges Liste B : 3 sièges 30% des sièges Liste C : 1 siège 10% des sièges Liste D : 1 siège 10% des sièges

43 Importance de la magntiude


Télécharger ppt "Les modes de scrutin majoritaires Philosophie de la « gouvernance » Permettre à un parti ou à un ensemble de partis de « faire ses preuves ». Lidée est."

Présentations similaires


Annonces Google