La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Volet 2. Le second volet de la visite de Reims nous emmènera au plus vieux monument de Reims qui est la Porte de Mars. Ensuite, nous passerons par.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Volet 2. Le second volet de la visite de Reims nous emmènera au plus vieux monument de Reims qui est la Porte de Mars. Ensuite, nous passerons par."— Transcription de la présentation:

1

2

3 Volet 2.

4 Le second volet de la visite de Reims nous emmènera au plus vieux monument de Reims qui est la Porte de Mars. Ensuite, nous passerons par léglise médiévale Saint-Jacques pour arriver à la place du Forum. Là, nous admirerons le très beau musée-hôtel Le Vergeur avant de descendre jeter un coup dœil à la galerie gallo-romaine datant du début du IIIe siècle après J.C. Ensuite, nous ferons une halte à la chapelle Foujita, dénommée ainsi car elle a été conçue par le peintre japonais et dont les murs sont recouverts de fresques quil a peintes à lâge de 80 ans. Nous terminerons ce périple par un joyau de larchitecture romane et gothique : la basilique Saint-Remi. En route pour la suite et fin de la visite de cette belle ville de Reims !

5 La Porte de Mars tient son nom de la proximité dun temple dédié à Mars, le dieu romain de la guerre. Elle date du IIIe siècle après J.C. Cest un arc de triomphe de 33 m de long pour 13 m de haut, constitué de 3 arches bordées de colonnes. Lintrados des voûtes, offre un intéressante représentation dune moissonneuse gauloise. Cest le plus ancien monument de Reims.

6 Léglise Saint-Jacques est la seule église paroissiale médiévale restant à Reims. Elle fut élevée en Lensemble du chevet a été entièrement reconstruit à la Renaissance. La flèche gothique, abattue par un ouragan en 1711, fut remplacée par un clocher baroque, à son tour détruit en Cest sur cet édifice que larchitecte Deneux expérimenta son prototype de charpente en éléments de béton armé quil utilisera ensuite pour la basilique Saint-Remi. Léglise possède aujourdhui des vitraux des peintres Joseph Sima et Maria Helena Vieira da Silva, réalisés à partir de 1966 par latelier rémois Simon.

7

8

9

10 Musée-Hôtel Le Vergeur. Bâtiment du XVIIIe siècle, réaménagé au XIXe, qui abrite maintenant des expositions de peintures, de sculptures et objets dart.

11 Le Cryptoportique Gallo-Romain. Place du forum, des vestiges exceptionnels de galeries semi-enterrées ont été mis à jour.

12 Le cryptoportique, lun des plus anciens monuments de Reims a été construit au début du IIIe siècle après J.C. Reims, qui sappelait alors Durocortorum, était capitale de la province impériale de Belgique, avec une population estimée à environ habitants. Au cœur de la ville, se trouve, comme dans de nombreuses cités romaines, un centre politique, économique, religieux et financier : le Forum. A Reims, il était délimité dans ses parties nord, ouest et est, par des galeries à demi-enterrées surmontées de portiques, doù le nom de cryptoportique. Comblé après le Moyen Age, on ne le redécouvre quen 1838 quand Narcisse Brunette, architecte de la ville de Reims, établit les fondations de halles sur cette place traditionnellement réservée aux marchés. Ce nest que, lors du dégagement entrepris en 1923, en localisant deux autres galeries formant un U avec la première galerie repérée, quon pense à un cryptoportique. Une seule galerie est actuellement dégagée entièrement, aux dimensions imposantes : 60 m de long et 9 m 50 de large. Ses voûtes darêtes, hautes de 5 m 65, reposent sur une série de 12 piliers. Ceux-ci sont en pierre de taille et les voûtes constituées dun blocage de mortier et de pierres. On remarque aussi lutilisation de briques le long des murs. Le sol était vraisemblablement en terre battue. Une des particularités du bâtiment est lexistence dune galerie dassainissement qui vient doubler la paroi intérieure dun des murs : un courant dair permanent protège de lhumidité.

13 Les galeries souterraines de la place du Forum.

14

15 En 1959, Léonard Foujita ( ), peintre japonais installé à Paris, reçut une illumination mystique à la basilique Saint-Remi de Reims. Converti au catholicisme, il fut baptisé à la cathédrale. Avec son parrain de baptême, René Lalou, Président du champagne Mumm, Foujita fit élever, en 1965, une chapelle de style roman dont il avait conçu lui-même le plan et toute la décoration : les vitraux, réalisés par Charles Marq, les ferronneries, les sculptures par Maxime Chiquet et les Frères André, le décor à fresques, technique traditionnelle pour la peinture monumentale que lartiste abordait pour la première fois à 80 ans. Du 3 Juin au 31 Août 1966, le décor fut réalisé aux pinceaux et non à la brosse, rapidement sur un ciment spécial non sec à cause de la technique choisie. Foujita lexécuta dans un style classique, faisant référence à certains courants de lart occidental, sans renier pour autant son origine orientale et une tendance à la stylisation qui avait marqué ses débuts artistiques. Sur les murs de la nef et sur ceux de la chapelle de droite, les scènes de la vie du Christ ne sont pas disposées de façon chronologique. Foujita sest représenté à genoux dans la foule massée au pied de la croix, à côté de René Lalou. La chapelle, dédiée à Notre-Dame de la Paix, est bénie le 1 er octobre 1966, puis solennellement offerte à la ville de Reims le 18 Octobre Sa conservation est confiée au musée des Beaux-arts de la ville de Reims qui en assure également la gestion. En 1992, la chapelle Foujita est classée à linventaire supplémentaire des monuments historiques. Foujita et son épouse sont enterrés dans la chapelle.

16 Chapelle Foujita.

17 Ci-contre, à gauche le Christ en croix. Ci-contre, à droite la Résurrection.

18 Ci-dessus, lAnnonciation (détail) Ci-dessus à droite, le Christ en croix (détail) Ci-contre, La Nativité ( détail)

19

20

21 Ruines de la première église du quartier Saint-Remi.

22 Entre 923 et 925, larchevêque Seulphe décida de faire construire un petit château et un rempart autour de labbaye pour la protéger. En effet, à la fin du IXe siècle, la région de Reims avait été la proie des raids de pillage des Vikings qui remontaient fleuves et rivières sur leurs drakkars. Dailleurs en 882, larchevêque Hincmar, craignant que la riche abbaye Saint-Remi et son église abbatiale en soient les victimes, fut obligé de faire transporter la châsse contenant le corps de saint Remi et la Sainte-Ampoule à Epernay, afin de les mettre à labri.

23 Basilique Saint-Remi La basilique Saint-Remi est classée au Patrimoine Mondial de lUNESCO. Les travées romanes et gothiques, les dalles du XIIIe siècle, le chœur des moines, les vantaux des portes du XVe, le tombeau de saint Remi entouré dune statuaire du XVIe, les vitraux rarissimes du XIIe, le retable des trois baptêmes font de la basilique Saint-Remi un ensemble incontournable de lhistoire et de lart dans la ville. Sur le côté latéral de la basilique, a été élevée une statue représentant Clovis baptisé par saint Remi.

24 Basilique Saint-Remi

25 Châsse de saint Remi

26

27 r

28

29 La nef centrale de la basilique.

30 Christ de Pitié. Cette statue date du XVIe siècle Elle provient de léglise paroissiale Saint-Hilaire de Reims.

31 Le retable des trois baptêmes (1610) attribué à Nicolas Jacques Saint Sylvestre et Constantin – Le Christ et Jean-Baptiste – Saint Remi et Clovis.

32 Allée latérale de la basilique. Chapelle élevée en 1542.

33 Saint Remi (vers Janvier 533) né dans le diocèse de Laon en 437, évêque à 22 ans puis archevêque de Reims, apôtre des Francs. Il est considéré comme le convertisseur officiel par baptême de la France au christianisme en baptisant collectivement Clovis 1 er, le premier roi mérovingien chrétien de France à Noël 496 (date approximative) avec 3000 guerriers et nobles francs. Il fonda les sièges épiscopaux de Thérouanne, Laon et Arras. Saint Remi est lun des cinq patrons catholiques de France avec saint Martin, saint Denis, sainte Jeanne dArc et sainte Thérèse de Lisieux. Dans le diocèse de Reims, il est fêté le 1 er Octobre, conformément à une tradition locale remontant à la fin du VIe siècle.

34 Devant la basilique, se trouvent des sarcophages des époques gallo-romaine (IIIe siècle après J.C) et mérovingienne (VIIe siècle après J.C). Ci-dessus, au premier plan une auge gallo-romaine destinée à abriter des urnes cinéraires vers le IIe siècle après J.C.

35 De nombreux immeubles sont ornés de superbes motifs sculptés.

36 Photos personnelles sauf les fresques de la chapelle Foujita. Renseignements pris sur place et sur le Net. Musique : Debussy – La valse romantique. Conception et réalisation : L. Cavallari. Juillet

37

38


Télécharger ppt "Volet 2. Le second volet de la visite de Reims nous emmènera au plus vieux monument de Reims qui est la Porte de Mars. Ensuite, nous passerons par."

Présentations similaires


Annonces Google